Home Aménager son fourgon Aménager son fourgon #14

Aménager son fourgon #14

Écrit par Le Van Migrateur 27 mai 2018
Aménager son fourgon
6 min de lecture

L’aménagement de notre fourgon terminé et l’homologation en très bonne voie, nous pouvons enfin nous relancer dans la chasse aux superbes fourgons aménagés et continuer à alimenter notre catégorie “Aménager son fourgon”! Et récemment, nous sommes tombés sur une perle … Celui de Dim, qu’il appelle aussi le pompon jaune. Cette petite maison sur roues allie optimisation et esthétisme. Et ça, on aime ! Si vous aimez, vous pouvez le suivre sur Instagram. Allez, on vous laisse lire l’histoire de la fabrication de son petit cocon ! 

Aménager son fourgon

Aménager son fourgon

Budget

Aménager son fourgon

Construction écologique

 


Le projet

Aménager son fourgon

En 2016, j’ai décidé d’aménager un fourgon. Je voulais qu’il soit petit, discret en terme d’aménagement extérieur ( pas de couleur vous me direz ), autonome et qu’il ai pas mal d’espace de rangements, pour emmener de quoi faire toute sorte d’activité ! Un fourgon aménagé c’est comme une maison, il y a toujours des choses à faire ou à optimiser. Depuis l’aménagement principal, j’ai déjà refait pas mal de chose et ce n’est pas fini. En attendant, voyons comment le Pompon Jaune est maintenant ( c’est son petit nom ) !

 


L’ameublement

Le lit

Aménager son fourgon

Le lit est dans la largeur, je crois que c’est rare mais le matelas fait 120x180cm. En diagonal c’est comme un lit normal, sinon ce n’est pas gênant pour autant, sachant que je mesure 177cm. Au-dessus du lit, une étagère avec 4 rangements fourre-tout et une tablette pour regarder les films sur l’ordinateur.

Aménager son fourgon

Avec des minis étagères qui donnent en cuisine. Sous le lit, il y a trois grands tiroirs qui s’ouvrent de l’intérieur comme de l’extérieur (comme ça, pas obligé de sortir dehors pour accéder à la caisse à outils par exemple). Mais il y a aussi de l’espace de rangement sur les cotés des tiroirs dont un réservé au réseau électrique. Enfin en-dessous de tout cela, il y a l’espace coffre dans lequel dort mon vélo, avec les toilettes sèches.

La cuisine

Aménager son fourgon

Le meuble de cuisine dispose d’un évier fixé par le dessous, comme ça il peut se fermer avec une tablette en bois et le plan de travail est plein pour cuisiner ! J’ai installé récemment une fixation pour placer la tablette dans le prolongement afin de créer une extension. La plaque de gaz 1 feu et sa bouteille sont facilement amovibles ce qui me permet de faire la cuisine à l’extérieur quand il fait beau. Dans le meuble, beaucoup d’espace de rangement que je viens de réhabiliter avec des caisses en bois pour mieux répartir la réserve de nourriture qui s’étend 50cm sous le lit, puis il y a le réservoir d’eau. Devant ce réservoir, un espace pour la vaisselle, et en-dessous le coffre grignote sur le meuble cuisine à son tour pour y mettre des choses longues ( comme les skis, les pagaies, ect… )

Les rangements

Aménager son fourgon

Les rangements des portes arrières sont fait en contreplaqué. Ils datent de moins de 6 mois. Je les adore, ils sont tellement pratiques ! Je compte aussi faire des rangements intégrés dans la porte latérale ( affaire a suivre… ). Dans la cabine, la banquette double a été remplacée par un siège simple pivotant. Très pratique pour accéder à l’arrière et augmenter l’espace de vie quand il est tourné. Pour les toilettes, j’ai des toilettes sèches, sous forme de seau toilette d’environ 40cm x 40cm. Ça prend très peu de place, facile à utiliser, écologique ( et ça ne sent pas ! )


L’isolation

J’ai mis du multicouche et 3 ou 4 bouteilles de mousse expansive sur la partie basse ( astuce : pour visser à travers le multicouche faire un trou à l’aide d’un fer à souder avant ). Il y a aussi un isolant phonique sur la partie basse puis l’aggloméré que le lino cache.


Les matériaux utilisés

Les structures du lit sont faites de grosses barres en métal sur les deux niveaux : lit et tiroirs. L’aménagement est en contreplaqué aussi, mais sur ce point il y a des choses à revoir (la qualité du CP, l’épaisseur ou le traitement – peut-être les 3). Le plan de travail est constitué d’une tablette en pin. Les murs sont en lambris PVC, ce n’est pas très courant en fourgon aménagé mais pourtant c’est pas mal. Ça renferme de l’air donc participe à l’isolation, et le plastique n’est pas sensible à l’humidité, c’est très léger, par contre c’est chiant et fragile à installer. Sur le long terme une fois fini c’est résistant, 1 an et il n’a pas bougé. Pour les angles biscornus et autres passages de porte j’ai fais des coffrages sur mesure.


L’électricité

On peut distinguer trois réseaux électriques dans le van :

  • Le premier est celui du moteur alimenté via l’alternateur, je n’y ai que très peu touché. J’ai rajouté une prise USB « quick charge » à l’avant et remplacer la prise arrière 12v d’origine par 2 prises 12v ( une sur le slot du coffre, une sur le meuble cuisine ).
  • Le second est celui que j’ai mis en place. Il se compose : d’un panneau solaire flexible ( léger et discret ) 12v, 100w, un régulateur epsolar 20a ( le meilleur du chinois, j’adore l’interface ), une batterie gel 100a.
  • Et un mini reseau 220v, qui se compose d’une prise mâle sous le vehicule reliée à une prise murale femelle à l’intérieur. Integré, un chargeur 220 → 12v.

Pas de transformateur, je n’en ai pas besoin : ça consomme beaucoup en général pour rien car les appareils 220 existent en 12v. Tout ça me permet d’utiliser : téléphone, APN, GoPro, batterybank, PC, chauffage 220v, pompe à eau, lumière, ect… Quand je roule, j’utilise le premier réseau électrique pour recharger PC / téléphone ( la batterie solaire peut le faire mais moins je la sollicite plus elle vivra longtemps). Ensuite, j’utilise le réseaux solaire ( de jour pour recharger les appareils à batterie). Et le mini réseaux 220v sert quand il fait plus froid pour chauffer : chez de la familles, des amis, à des bornes publiques, ect…


L’eau

La partie eau se compose d’un réservoir de 130 litres, un système de filtration d’une contenance de 10 litres, un jerrycan et des gourdes. Je remplie le réservoir principal en branchant un tuyau de type jardin à une sortie au niveau des portes arrières, ou alors en mettant un tuyau sans embout en passant par la nable du réservoir, avec celui-ci j’alimente le robinet de l’évier et de la douche extérieure. Je l’utilise également pour remplir le système de filtration à gravité ( composé de deux jerrycans montés l’un sur l’autre et d’un filtre Berkey ) pour l’eau que je bois. J’ai également un jerrycan qui me sert essentiellement de douche solaire en branchant un tuyau dessus, ou alors je me douche avec l’eau du réservoir principal qui sera froide.

En ce moment j’effectue mon deuxième road trip avec le Pompon Jaune et après avoir vécu 6 mois dedans ( tout mis bout à bout ), je m’y sens toujours aussi bien. C’est un mode de vie qui me correspond tout a fait. Si certains points manquent d’illustration n’hésitez pas à me le faire savoir sur Instagram !

Aménager son fourgon

Bonne route à vous et soyez créatifs !


Alors, qu’en pensez-vous ?

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire