Home Aménager son fourgon Aménager son fourgon #7

Aménager son fourgon #7

Écrit par Le Van Migrateur 31 octobre 2017
Aménager son fourgon #7 25
13 min de lecture

Cette semaine, c’est le blog TECAP qui nous explique comment ils ont aménagé leur van ! Accrochez-vous, vous allez en prendre plein la figure ! Ils ont tout fait eux-même, et nous ont fait un article rempli d’astuces !

Une idée folle à germée en nous et c’est finalement vite concrétisée : tout quitter pour partir faire un tour d’Europe en camion aménagé, pendant un an, avec notre chat ! Trouver notre future maison sur roues a été assez long et difficile car on hésitait entre un modèle déjà aménagé ou vide. Finalement, rien ne nous plaisait vraiment alors nous nous sommes orientés vers un fourgon que l’on allait faire à notre goût. Après 3 mois de travaux (intenses !), Alfred est devenu un cocon pour nous trois <3

Nous allons vous parler de toutes les étapes de l’aménagement de notre camion. Nous allons détailler notre réflexion, les choix que nous avons pris, les produits et matériaux utilisés.

1ÈRE PARTIE
Nettoyage et résine

Ancien camion de chantier, Alfred était clairement SALE ! Nous l’avons donc désossé, démonté la plaque de séparation entre la cabine et la cellule, gratté toutes les traces de colle, etc. Il était nécessaire de traiter les points rouillés car nous avons découvert quelques trous et la marche complètement perforée. Après avoir décapé, nous avons colmaté à l’aide de résine et de fibre de verre. Voilà les différentes étapes :

Aménager son van #7

Aménager son van #7

Pose des fenêtres, de la galerie et du lanterneau

Après de longues heures de travail acharné et minutieux, nous avons pu attaquer la pose de 3 fenêtres. Nous avons opté pour des baies coulissantes Farnier-Penien : deux en 90 x 50 cm et une de 50 x 50 cm, toutes posées à droite, pour profiter de la vue d’un côté et garder de l’intimité de l’autre.

La dernière ouverture à faire est la fenêtre de toit, le lanterneau. C’est quasiment le même procédé que pour une baie sauf qu’il y a un contre-cadre à monter par l’intérieur. Mieux vaut être deux pour cette opération.

Aménager son fourgon #7

Aménager son fourgon #7 4

L’isolation

Maintenant, place à l’isolation ! Phase cruciale, les choix sont déterminants. Nous avons opté pour une sous-couche en liège autocollante (4mm)  sur les parois et le plafond pour minimiser les ponts thermiques, éviter la condensation sur la tôle et gérer l’acoustique. Le coût est assez élevé mais le produit est très pratique à utiliser et adhère super bien.  Nous avons garni les montants et comblé les vides par 100 mm de laine de verre, fixée au scotch pare-vapeur. Au plafond, au 4 mm de liège s’ajoute un isolant mince 24 couches. Ce matériau a été retenu car il offre une bonne protection à la surchauffe et il est facile à installer. Au sol, nous utilisons des plaques de mousse polystyrène extrudé 20 mm (performant, stable et résistant à la compression).

Aménager son fourgon #7 5

Aménager son fourgon #7 6

Aménager son fourgon #7 7

Une petite pause dans l’étape de l’isolation pour installer la galerie. Elle nous sert à fixer le panneau solaire, un auvent et à stocker un pneu supplémentaire.

Aménager son fourgon #7 8

 

2ÈME PARTIE

Doublage et plancher

Après avoir isolé toute la structure du camion, il faut passer au doublage pour pouvoir ensuite construire tous les meubles. Le mot clé pour cette étape, c’est SUR MESURE ! Il faut être précis, attentif et soigneux.

La liste de courses pour l’aménagement de notre Mercedes Sprinter est :

  • 3 plaques de contreplaqué 15 mm de 125 x 250 cm utilisées pour le plancher, la partie supérieure des coffres et du lit,
  • plaques de contreplaqué 5 mm de 125 x 250 cm, pour tous les doublages, façades des meubles et habillages.

Pour la suite, c’est le mètre et vous qui ferez le reste ! Il est nécessaire d’être méticuleux et précis pour créer le doublage puis les meubles. Découvrez les étapes ici :

Les portes arrières

Aménager son fourgon #7 9

Les parois et les passages de roue

Avant et après la peinture

Aménager son fourgon #7 10

Aménager son fourgon #7 11

Le plancher

Tasseaux en sapin vissés à l’auto foreuse, pose d’isolation polystyrène 20mm, de plaques de contreplaqué 15mm vissées dans les tasseaux puis d’un lino (récup. )

Aménager son fourgon #7 7

Aménager son fourgon #7 12

La construction des contre-cadres

Les bandes de contreplaqué 5mm ont été cintrées à l’eau chaude, enduites puis peintes.

Aménager son fourgon #7 13

3ÈME PARTIE

Construction des meubles

Il existe une infinité de possibilités pour aménager son espace de vie, nous avons choisi d’avoir une structure modulable qui nous sert de lit / banquettes / table / coffres de rangement. Cette solution nous offre l’avantage d’avoir un grand lit (165 cm x 200 cm) mais également un « salon » confortable où l’on peut même être jusqu’à 5 personnes autour de la table.

La structure de base est composée de 6 parties (55 cm x 100 cm chacune) :

  • les 3 modules arrière sont des trappes qui permettent d’accéder par l’intérieur aux rangements dans le coffre
  • les 2 modules avant latéraux sont deux grands coffres de rangement pour nos vêtements
  • le module avant, au milieu, est une table escamotable et pivotante. Sous la table est dissimulée la litière de Minette !

6 coussins de ces mêmes dimensions couvrent cette structure et nous offre une bonne assise ainsi qu’un matelas confortable. Nous avons acheté de la mousse haute densité de 10cm d’épaisseur. C’est le minimum pour s’assurer un bon sommeil !

Aménager son fourgon #7 14 Aménager son fourgon #7 15 Aménager son fourgon #7 16 Aménager son fourgon #7 17

Les autres éléments qui constituent notre intérieur :

UNE GRANDE COLONNE DE RANGEMENT pour stocker nos provisions.

Aménager son fourgon #7 18

UN PLAN DE TRAVAIL EN L, en pin massif 30mm d’épaisseur : il accueille le robinet, la vasque, la plaque de cuisson, le poêle à bois et son conduit.

Aménager son fourgon #7 19

La vasque est alimentée depuis un réservoir en plastique fixe de 35L dans lequel il y a une pompe électrique qui délivre 10L par minute. Un interrupteur par contacteur situé près de la vasque permet de déclencher l’arrivée d’eau.

On a fait beaucoup de récup : la vasque était une bassine à confiture, un hublot est devenu notre trouve à pharmacie et le robinet est un vieux robinet de jardin ! Le tout est en laiton, pour le côté esthétique et coller à l’esprit marin.

Aménager son fourgon #7 19bis

DES ELEMENTS BAS constitués d’étagères fermées par des portes. L’une abrite des rangements et nos poubelles (on fait le tri !). L’autre accueille la bouteille de gaz Viséo et la plaque de cuisson Nomadeo. Nous l’avons choisi car c’est multifonction (réchaud, plancha et grill) et elle permet une utilisation intérieure comme extérieure. Pour le gaz, la Viséo 9kg offre un bon rapport autonomie/poids et une jauge permettant de voir le niveau. Notre réserve d’eau de 35L se situe dans l’angle perdue entre ces deux éléments, accessible à l’avant par le siège conducteur. Le dernier est constitué de trois niveaux d’étagères simplement fermées par des filets, qui permettent de ranger notre vaisselle. Cet élément se termine en biseau afin de maximiser la circulation avec la porte latérale.

Aménager son fourgon #7 20 Aménager son fourgon #7 21 Aménager son fourgon #7 21bis

 

4ÈME PARTIE

Plafond

Nous souhaitions nous inspirer d’une coque de bateau inversée, afin d’habiller notre plafond.

Le multicouche est maintenu au plafond par une structure d’arceaux de bois cintrés. Ils proviennent d’une plaque de CP de 5mm coupée dans le sens de la fibre du bois (pour faciliter le cintrage). Prévoyez large, nous en avons cassé pas mal ! Il est aussi possible de faire un cintrage plus traditionnel en chauffant et contraignant les lattes (efficace mais fastidieux).

Ensuite, nous avons fait passer les câbles électriques et posé les supports de spots, découpés dans une plaque de bois. Puis nous avons agrafé une fine feutrine noire pour masque l’ensemble.

Aménager son fourgon #7 22

Enfin, nous avons agrafé les fines lattes de bois stratifiées d’1mm, découpées dans des chutes de plaques récupérées chez un grossiste (une dizaine de plaques pour 10€). Ces feuilles de bois servent à couvrir les palettes de marchandises. Elles ont pour principal avantage d’être très souples et faciles à couper (au cutter). Par contre, il faut s’armer de patience : cette simple étape  nous a pris un temps fou (découpe et ponçage de 200 lattes environ !). Le côté économique nous a séduit. Les autres options auraient été d’acheter des lambris mais ils sont trop épais pour être cintrés et les tasseaux chants plats de faible épaisseur se vendent à l’unité et ce serait donc révélés trop onéreux, de l’ordre de 300€ environ.

Aménager son fourgon #7 23

Pour terminer, nous avons verni l’ensemble, couvert chaque bande d’agrafes par des lattes transversales puis créer des supports pour les spots LED.

Et voici le résultat en image

Aménager son fourgon #7 24

5ÈME PARTIE

Finitions – La pose des rideaux, création des supports pour les fermetures et les attaches

Nous sommes partis sur un tissu en jean (si besoin de le réparer, on pourra utiliser un vieux jean) et on a trouvé une couturière, qui a réalisé les housses de coussins, rideaux et des trousses. Les rideaux sont composés d’une face extérieure et une intérieure en tissu jean et entre les deux, il y a de l’isolant multicouches – chute de l’isolation du plafond (nous avons enlevé des couches pour réduire l’épaisseur et facilité l’utilisation). Le système d’attache permet de maintenir les rideaux bien tendus lorsqu’ils sont fermés et bien rangés lorsqu’ils sont ouverts.

Aménager son fourgon #7 25

Le vernis et la peinture de tous les meubles

Aménager son fourgon #7 26

Pose des filets

Pour créer du rangement, nous avons déniché un grand filet sur le Bon Coin et l’avons découpé sur mesure puis fixé chaque filet à l’aide de rondelles, de vis et de crochets (le tout en laiton).

Aménager son fourgon #7 21bis Aménager son fourgon #7 27

 

6ÈME PARTIE

En route

Depuis notre départ, fin janvier, nous avons fait des aménagements auxquels on n’avait pas forcément pensé avant ou pas réalisés, faute de temps :

Aménager son fourgon #7

Les chutes du multicouche utilisé pour l’isolation du plafond sont devenues nos pare-soleil (pare-brise et vitres latérales avants). Nous avons fixé au gros scotch gris les bords puis emprisonnés de gros aimants dans les angles pour pouvoir le maintenir facilement en place sur la carrosserie. L’hiver, ils se placent à l’intérieur pour réduire les déperditions à l’avant et l’été, à l’extérieur pour limiter le rayonnement solaire.

Toilettes

Après quelques jours de road trip, on a vite senti l’intérêt d’acheter un WC chimique mais du coup, il n’y avait pas d’emplacement pour le ranger. C’était donc galère car il prend de la place et nous le stockions dans le coffre arrière. On a finalement créé un rangement dans un des coffres avec une trappe, c’est hyper pratique et plus discret ! À savoir que l’on nous a parlé en route de la bouillie bordelaise : produit naturel, il remplacerait parfaitement les produits chimiques. Nous avions déjà acheté le nécessaire donc on ne l’a (malheureusement) pas encore testé.

Aménager son fourgon #7 29

Élastiques dans la colonne

Pour éviter les chutes dans la colonne de rangement (principalement des bouteilles), l’installation d’élastiques s’avère très efficace.

Aménager son fourgon #7 30

Auvent

Toujours dans l’esprit marin et du détournement d’objets pour leur donner une nouvelle vie, nous avions déniché avant notre départ, une voile de bateau. Il nous aura fallu quelques heures de bricolage et des petits achats complémentaires pour finaliser notre auvent ! Au final, bougeant quasi quotidiennement, on ne l’utilise que très rarement. Ce n’est donc pour nous pas un indispensable.

Aménager son fourgon #7 31

Jerricans

On a beaucoup galéré avec nos deux poches souples de 15L du départ, il y en a même une qui nous a lâchée à deux reprises… Du coup, on a acheté ces deux jerricans rigides de 20L, très compacts, pratiques et solides : c’est beaucoup mieux ! Ils tiennent même tous seuls quand on verse dans la grande réserve. Le tout nous porte à 75L de réserve d’eau (hors bouteilles pour boire), ce qui nous permet une autonomie de 2 à 4 jours.

Aménager son fourgon #7 32

Frigo

Pour un road trip de plusieurs mois, c’est un confort indéniable. Nous avons eu une chance inouïe de trouver un modèle qui rentre quasiment parfaitement dans la colonne, conçue des mois auparavant. On a choisi un modèle à compression (Dometic CRX50) car il consomme beaucoup moins d’électricité que les autres versions et ne nécessite pas de gaz ou d’aménagement compliqué. L’installation dans la colonne a été hyper facile puis il nous a suffi de retailler la porte.

Aménager son fourgon #7 33 Aménager son fourgon #7 33

Moustiquaires

Qui dit chaleur et zone humide, dit moustiques..! Comme il fait chaud, en soirée, tu as envie d’ouvrir les fenêtres. C’est alors tu t’engages dans une guerre interminable avec les moustiques ! Dans un magasin de bricolage, on a acheté un rouleau de moustiquaire, que l’on fixe sur la tôle avec des petits aimants en néodyme (pour ne pas les perdre en route). Ça permet de pouvoir aérer et ça évite à Minette de s’échapper par la fenêtre aussi.

Aménager son fourgon #7 35

Pour conclure, ces aménagements nous conviennent parfaitement et nous ne regrettons pas ces choix. Toutefois, il est important de bien penser au système de douche qui vous conviendra le mieux, en fonction de votre type de voyage et de vos « besoins » de confort car cela peut impacter fortement votre aménagement. Nous concernant, nous avons acheté avant de partir un système de douche avec rideau et receveur en plastique amovible. Au final, nous ne l’utilisons que très peu : cela demande une certaine logistique entre l’installation, le nettoyage et le séchage. Nous préférons nous doucher en extérieur avec une pompe 12V directement dans le bidon d’eau, quand la météo le permet, aller à la piscine ou dans les campings : il est souvent possible d’utiliser les douches pour seulement 1 ou 2€.

Aménager son fourgon #7 36

La phase de réflexion en amont n’est pas à négliger, n’hésitez pas à consulter de nombreux sites pour vous inspirer et pourquoi pas, louer le temps d’un week-end un camion aménagé pour expérimenter ce mode de vie et voir ce qui vous convient ou pas ! Pour plus de détails, n’hésitez pas à nous contacter !

 

 

Vous aimerez aussi

9 commentaires

Anne 24 avril 2019 at 16 h 08 min

Hello !
Je me demande comment vous avez fait pour les ronds qui sont dans le renfoncement ? j’aimerais bien faire le même type de petit rangement un peu renfoncé mais j’arrive pas trop à voir comment faire !
Et comment faire des jolis contours de fenetre ?
Merci d’avance !

Reply
Edge 24 février 2019 at 14 h 03 min

Bonjour et bravo pour cette réalisation.

Vous pouvez en dire plus sur votre poêle à bois ? Modèle, rendement, utilisation, coût de revient … ?
Mon idée serait de l’utiliser l’hiver pour des séjours skis.

Merci !

Reply
Le Van Migrateur 25 février 2019 at 16 h 23 min

Essaye de contacter directement les blogueurs sur leur Instagram ou Facebook, ils ne verront pas le commentaire ici 🙂

Reply
SimDup93 10 septembre 2018 at 19 h 58 min

Bonjour, J’ai une petite question concernant la peinture dans le camion. J’ai peint les murs il y a 2 semaines et l’odeur persiste, auriez-vous une solution ? ( J’aimerais bien pouvoir profiter de mon beau camion 🙂 )
Merci pour votre Blog au top =

Reply
Le Van Migrateur 11 septembre 2018 at 22 h 14 min

Hello !

Il y a plein de solutions. C’est une peinture glycero ?

Il faut que tu l’aides un peu à partir ahah. Tu peux placer du charbon dans quelques coins du van tout en laissant ouvert, ou de l’oignon (moins sympathique) #remedesdegrandmère Ahah. Une autre solution est de mettre un ventilateur qui souffle du mur vers l’extérieur ! Quoiqu’il arrive, pour toutes les solutions, il faut laisser aérer en même temps …

Reply
Yaya 19 juin 2018 at 23 h 24 min

Bonjour,

Ou avez vous acheté votre systeme de douche avec bac amovible

Reply
Le Van Migrateur 20 juin 2018 at 16 h 50 min

Hello Yaya,

Le blog TECAP pourra te répondre directement 🙂 Pose-leur la question sur cette page : https://www.facebook.com/blogtecap/ 😀

Reply
Découvrez ici quelques articles sur notre aventure ! – TECAP 11 février 2018 at 16 h 18 min

[…] d’autres vanlifers que l’on a virtuellement rencontrés grâce aux réseaux sociaux. Consultez notre article et profitez-en pour naviguer sur leur chouette blog […]

Reply
Jolies Lueurs 27 janvier 2018 at 9 h 40 min

Wooow le van de dingue ! Avec un poêle à bois et tout… Le pied !

Reply

Laisser un Commentaire