Home Non classé Construire les meubles hauts de son fourgon aménagé

Construire les meubles hauts de son fourgon aménagé

Écrit par Le Van Migrateur 9 septembre 2021
CONSTRUIRE LES MEUBLES HAUTS DE SON FOURGON
14 min de lecture

Construire les meubles hauts de son fourgon aménagé n’est pas forcément la tâche la plus innée qui soit dans un aménagement. Ce n’est pas compliqué du tout, mais il faut savoir employer la bonne méthode pour que ces derniers résistent à tous les dos d’ânes pendant la route, et à tout le poids qu’on pourrait mettre à l’intérieur. Évidemment, tous les meubles du fourgon devront respecter ces contraintes, mais il faudra s’y prendre autrement pour les meubles hauts, dont la solidité reposera principalement sur l’habillage. On vous explique ? C’est parti !

Quelle structure utiliser pour fabriquer ses meubles hauts en fourgon aménagé ?



Première option : les panneaux de contreplaqué

Assemblage bout à bout meuble haut
Source : WAWA Design

Fabriquer ses meubles hauts avec du contreplaqué est la technique favorisée par les professionnels, et qui entre de plus en plus dans la pratique des particuliers. En effet, en choisissant le bon bois, cette technique permet d’avoir des meubles à la fois solides et surtout plus légers qu’avec une construction autour de tasseaux. Pour pouvoir réaliser cette technique, il faut maîtriser plusieurs techniques d’assemblage pour que le résultat soit le plus propre possible.

Si vous partez sur ce genre de structure, pensez bien à l’épaisseur de vos panneaux, car on part sur de l’assemblage direct entre les panneaux. On conseille un minimum de 15 mm (okoumé ou peuplier) pour que le collage ou le vissage soit parfait.

Il existe également plusieurs méthodes pour assembler les panneaux de contreplaqué entre eux. De notre côté, nous utilisons la méthode d’assemblage par tourillons pour les assemblages que l’on veut transparents, et la méthode toute simple de la vis pour les endroits que l’on ne verra pas. Attention, si vous employez la méthode des tourillons, veillez à en mettre un assez grand nombre pour assurer la solidité du meuble. Et surtout … N’oubliez pas la colle à bois ! Nous vous parlons de tout ça un peu plus loin dans l’article.



Deuxième option : la structure en tasseaux

C’est l’option la plus utilisée chez les particuliers, et qu’on voit le plus souvent dans les photos partagées sur les forums de construction (mais qui tend petit à petit à disparaître).

Avec une ossature en tasseaux, on effectuera un recouvrement en contreplaqué de faible épaisseur, généralement du 5 mm pour le fond et du 10 ou 15mm pour les façades. Attention, veillez bien à garder un minimum d’épaisseur pour les façades, cela sera essentiel pour positionner la quincaillerie ! Tâche qui sera beaucoup plus compliquée sur un bois de faible épaisseur.

Les tasseaux permettent de construire une structure complète avant de venir y fixer des plaques de contreplaqué découpées en fonction de la structure. Cela est évidemment bien plus simple que la méthode précédente, et plus adapté à un niveau de débutant. En revanche, cela peut être un peu plus lourd que la méthode d’assemblage des contreplaqués directement entre eux.

Pour le type de tasseaux à choisir, partez sur du pin ou du sapin qui sont connus pour leur légèreté et leur robustesse, très bien adaptées pour un aménagement de fourgon.

Quelles sont les meilleures techniques d’assemblage pour un meuble haut ?



L’utilisation d’équerres à angle droit

Assemblage meuble avec équerre

Cette solution est la plus simple quand on débute, mais également la moins solide. Nous avons construit un fourgon qui tient encore, presque 5 ans après, avec des meubles construits avec des équerres à angle droit. Donc quand on parle de moins solide, cela ne veut pas dire que ça se déconstruira dans l’année suivant l’aménagement. Disons plutôt qu’il faudra éviter d’utiliser cette méthode pour la construction d’un fourgon 4×4 destiné à des franchissements importants ! Vous voyez l’idée ?

L’équerre d’assemblage sert tout simplement à assembler les différentes parties du meuble. Pour choisir une équerre parfaitement adaptée, il est nécessaire que la longueur et la largeur de chacune de ses parties soit inférieure au dimension des planches de bois sur lesquelles vous allez les fixer (forcément, sinon … Ça dépasse !). Ce n’est pas la solution la plus glamour au niveau de l’esthétique, mais ici 0 prise de risque. Si vous le faites, ne dites rien à vos copains menuisiers, qui risqueraient de se moquer (mais ça, on s’en fou non ?) !

Le vissage en biais

Assemblage vis en biais

Cette méthode nécessitera un kit de perçage adapté. Sauf si vous vous sentez assez confiants pour le faire sans kit. C’est ce que nous avons fait, et le résultat est nickel, c’est donc à vous de choisir en fonction de la difficulté de la tâche devant laquelle vous vous trouverez.

Pour un meuble solide aux finitions propres, c’est une réelle option à considérer. Si vous voulez partir sur ce type d’assemblage dans votre van, il faudra un Jig (kit de perçage) qui vous permettra de percer de biais différentes épaisseurs de bois.

L’assemblage avec des tourillons (+ colle à bois)

Assemblage tourillon meuble haut
Source de l’image : la boutique du bois

Notre préféré ! L’assemblage par tourillon est une technique particulièrement utilisée pour le mobilier. Elle s’utilise sur des pièces de bois de même épaisseur dont les chants sont parfaitement droits grâce à ce genre de kit. En résumé, c’est du propre, du solide et du transparent !

Pour le kit, il est très important qu’il contienne (au-delà des tourillons, qui seront souvent en faible nombre et que vous devrez donc racheter en sachets) des marqueurs, permettant un assemblage final beaucoup (beaucoup beaucoup) plus propre qu’en mesurant et un gabarit de perçage, permettant de percer droit (pour que l’assemblage final soit d’équerre).

Le vissage avec vis apparente (assemblage bout à bout)

Assemblage meuble haut vis
Source de l’image : la boutique du bois

Cet assemblage est un des plus simple, mais aussi un des moins solides (et des moins esthétiques). C’est celui que l’on fait naturellement soit-même quand on bricole. Il est réalisé simplement en superposant l’un des bouts d’une des deux planches à l’autre (d’où le nom). Cette application de menuiserie est habituellement utilisée pour coller des planches étroites côte à côte pour former un panneau plus large, comme une porte d’armoire ou un dessus de table. Les joints bout à bout ne sont pas très utilisés dans la construction de meubles, en raison de leurs faiblesses et leur manque de qualité esthétique évidente.

Il existe bien évidemment plein d’autres types d’assemblage, comme le tenon et mortaise ou encore avec des lamellos collés, mais nous n’aborderons pas ces derniers ici. En effet, ils nécessitent l’utilisation de machines spécifiques qui pourraient alourdir le budget de l’aménagement, si vous ne les avez pas déjà !


Meubles hauts & contrôle technique

Vous avez tout à fait le droit de venir au contrôle technique avec des ouvertures, une isolation, un habillage et … Des meubles hauts ! Il est en effet beaucoup plus simple, si vous ne souhaitez pas homologuer votre fourgon, de faire un lit et des meubles bas amovibles. Les meubles hauts seront un peu plus difficiles à mettre en place de manière non définitive (même si rien n’est impossible).


Comment habiller les placards hauts de son van aménagé ?



Les 3 contreplaqués à privilégier pour la construction de votre fourgon seront : 

  • L’épicéa 3 plis
  • Le peuplier
  • L’okoumé,

Cela vaut donc aussi pour les meubles hauts. Pour une question de poids, il est préférable d’utiliser le 3 plis ou équivalent uniquement pour la façade du meuble haut, pour le côté esthétique. Évitez à tout prix de le mettre à d’autres endroit, car c’est le plus lourd des bois légers.

Si vous ne voulez pas partir sur les solutions du dessus, le placage décoratif (bambou, bois de palette), le cannage, la toile de jute ou l’utilisation de chutes de lambris peuvent être aussi des options pour les parois latérales et l’avant du meuble (porte). Même si cela peut paraître plus fastidieux à réaliser, le résultat est esthétique à souhaits !

Petit conseil en passant : pour des finitions propres, préférez couper les panneaux qui serviront à l’habillage de votre meuble haut à la scie circulaire plutôt qu’à la scie sauteuse, servant elle plutôt pour les rebords arrondis !

Fixer les meubles hauts dans son van



Un repérage scrupuleux des points de fixation des rangements hauts est primordiale avant de se lancer ! Histoire de ne pas se retrouver avec un meuble mal placé ou mal fixé (ce serait dommage qu’il se casse la figure au premier rond point avec toutes les belles assiettes dedans). Une fois le repérage effectué, il vous reste juste à vous servir des longerons du van pour fixer vos créations. Un conseil : repérez-les dés la mise en place de l’habillage avec des scotch !

Petit aparté sur l’habillage : il est possible de faire une base d’habillage soit en mettant en place une structure en tasseaux (qui permettra à la fois de tenir une isolation en laine et de servir de base aux futurs meubles hauts) ou en mettant en place des planches de contreplaqués en peuplier découper aux gabarits de chaque murs. Dans un cas comme dans l’autre, il faudra impérativement les fixer dans les renforts. Quelque soit votre choix, il faudra faire en sorte de toujours savoir où sont placés les renforts (et du coup, les tasseaux si vous avez choisi cette option).

Pour pouvoir fixer vos meubles hauts de manière solide, il faudra percer avec de la bonne visserie inox autoforeuse ou une colle adaptée (si vous ne voulez pas faire trop de trous dans le camion, mais le vissage reste largement à privilégier) On n’oublie pas de soigner son boulot en n’oubliant pas de nettoyer et traiter (en mettant de l’antirouille au bout de la vis, il viendra donc s’appliquer tout seul dans le trou).

Vous pourrez fixer de part et d’autres uniquement dans l’habillage, mais il peut être extrêmement rassurant (et très raisonnable) d’avoir au moins 3 points d’accroche qui se fixent dans les renforts. Pour cela, il faudra bien évidemment utiliser des vis plus longues que le meuble haut + l’habillage, pour qu’elles puissent atteindre le renfort.

Il ne faut pas rigoler avec la fixation des meubles hauts, car elle doit être la plus robuste possible afin de résister :

  • À vos trajets sur la route
  • Aux vibrations et chocs que vous allez peut être rencontrés
  • Au poids avec les affaires chargées dedans
  • À la vie du bois avec l’humidité et ses mouvements possibles selon les endroits du globe que vous allez visiter (grand froid, désert …)

Quelle taille pour les meubles hauts de son van ?



Premièrement, il faut tenter de déterminer vos besoins en rangements de manière précise, en répondant à cette question : qu’allez-vous stocker dans vos meubles hauts ? Ce peut être du linge, des provisions alimentaires, du matériel photo, des vêtements, des ordinateurs … Bref, il est essentiel d’avoir une idée de ce que vous y mettrez pour choisir la technique d’assemblage qui conviendra le mieux, et la taille.

Faire ce petit exercice vous permettra de planifier une taille adaptée pour la création des meubles hauts du fourgon et d’éviter la frustration du manque de rangement ou, au contraire, de trop en avoir (qui peut aussi créer à terme le désordre en voulant accumuler de l’inutile -coucou le minimalisme).

Pour choisir la taille de votre meuble haut, n’oubliez pas également de prendre en compte l’aspect général du fourgon. En effet, des meubles hauts trop imposants pourraient vous donner la sensation d’être enfermés dans une boîte. C’est une donnée vraiment importante à prendre en compte dans un petit espace de 5m2 ! Essayez de l’adapter un peu par rapport à cela, et aussi par rapport aux autres meubles. Il va falloir jouer avec tout ça pour permettre aux meubles de donner une notion d’espace !

La zone dans laquelle un meuble haut sera placé peut également jouer sur sa taille.

Zone 1 – les meubles hauts dans la chambre

Si vous mettez des meubles hauts au dessus du lit dans votre van, selon les normes VASP, il faudra au minium 50 cm entre le matelas et le bas du placard. Histoire de ne pas trop se taper la tête tous les matins au réveil. Pour la profondeur, le mieux est de ne pas aller au delà des 40 cm, histoire de ne pas se sentir étouffer une fois allongé.

Zone 2 – les meubles hauts dans la cuisine

La distance minimale qu’il faut prévoir entre le plan de travail et le meuble haut est de 46cm. Aucune norme ne l’indique, mais l’expérience de PF en tant qu’ancien concepteur cuisine prouve que c’est logique ! Toutefois, la hauteur standard qu’il faut généralement laisser entre le meuble haut et le plan de travail est entre 55 et 58 cm pour cuisiner tranquillement sans se tordre le cou. Si votre taille dépasse 1,90 m, vous pouvez aller jusqu’à 63cm.

Les tailles que l’on évoque ici permettent à toute personne de taille moyenne d’avoir un espace suffisant pour préparer des repas ou faire la vaisselle ainsi que d’atteindre toutes les étagères sans faire d’effort physique considérable et en évitant les risques d’accident dans son fourgon aménagé. Niveau profondeur, du 40 cm au grand maximum est très bien.

Zone 3 – les meubles haut de l’espace salon

Eh oui, il est possible d’avoir un espace entièrement dédié au salon dans un van ! Bon, ne nous fourvoyons pas. Cet espace servira aussi un peu de cuisine, un peu de garde manger et de rangement pour les draps et les chaussures. MAIS, on pourra quand même parler de salon (parfois), et ça c’est vraiment la classe dans 5m2 !

Comme la chambre, ici il faut penser au confort d’assise dans la zone repas ou quand on se retrouve assis sur la banquette. La sensation d’étouffement ne doit pas se faire sentir. Pensez également à quand vous aurez des invités ! C’est pour ça qu’il faut partir sur un minimum de 40 cm au dessus de votre tête et toujours partir sur une profondeur de 40 cm au grand maximum.

Quelles sont les différentes solutions pour l’ouverture des meubles hauts d’un van aménagé ?



PortesAvantagesInconvénientsQuincallerie possible
CoulissantesPeu encombrantes à l’ouverture Simples à poser Système le moins couteux des 3Accessibilité limitée Système de verrouillage pour le VASP à bien étudierKit avec roulette pour porte coulissante de meuble  Rail pour porte coulissante de meuble
PliantesAccès et vision centrale du placard Ouvertures à faible encombrement Adaptées aux petites largeurs Ouverture possible vers le haut ou le bas Système de verrouillage pour le VASP déjà existant
Manipulation faisant plus de bruit que les portes coulissantes et battantes Système de charnière un peu plus cher à l’achat
Charnière piano Charnière rectangulaire Les compas de relevage Compas ressort pour bateau Penture anglaise
BattantesAccessibilité et vision maximale du placard. Adaptées aux faibles largeurs Simples à manipulerEncombrement important en ouverture Espace de recul nécessaire et ça en fourgon aménagé c’est pas toujours facileCharnière à boitier  Charnière invisible

Voilà, vous avez maintenant tous les ingrédients pour vous lancer dans la confection de vos meubles haut de votre futur van aménagé, bon courage et pour vos questions, n’hésitez pas en section commentaire.

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire