Home Vanlife : mode d'emploi Adopter un chien – Laskar le passager rescapé

Adopter un chien – Laskar le passager rescapé

Écrit par Le Van Migrateur 17 juillet 2017
3 min de lecture

Ce chien a survécu à une maladie qui aurait du le tuer en moins de deux semaines… Adopter un chien a été la plus belle chose que j’ai pu faire.

Je vous avait dit que je ne ferais pas mes voyages seules ! Comment serait-il possible de partir parcourir les 4 coins du monde sans en faire profiter mon meilleur ami ?
Je me vois mal admirer ces paysages, marcher tous ces kilomètres, être totalement libre, sans en faire profiter Laskar.
Ce chien n’est pas un chien comme les autres (et je dis pas ça parce que c’est le miens). Ce chien est un warrior !

Laskar

J’ai toujours rêvé d’avoir un chien. Alors, première chose que j’ai faite quand j’ai emménagé dans mon premier appartement il y a 5 ans, j’ai foncé à la SPA tous les jours jusqu’à trouver LE chien avec lequel j’aurais le feeling parfait. J’en ai promené des dizaines, suis revenue plusieurs jours d’affilé. Mais un jour, parmi tout ceux qui se jetaient sur la grille de leur cage qui ressemblait plutôt à une prison, il était là assis à faire de grands yeux, comme s’il me lançait un message. Je l’ai promené, et il y a eu comme un échange entre lui et moi… J’aurais bien aimé tous les prendre, mais c’est lui que j’ai choisi. Il se promenait à côté de moi sans me lâcher du regard. Il s’arrêtait quand je m’arrêtait, repartait quand je repartait.

L’adoption et le cauchemar commencent…

Une fois les démarches mises en place pour l’adopter, je devais attendre une semaine avant de pouvoir l’avoir chez moi. Je me suis précipité pour lui confectionner un panier, lui acheter de la nourriture, une gamelle, des jouets et j’en passe. Il est arrivé comme un petit roi chez moi. Mais au bout de 2 jours, je le trouvais faible, il vomissait, ne mangeait plus rien. Retour à la SPA pour un diagnostic, et bingo… La parvovirose. Quand ils m’ont expliqué ce que c’était, je n’ai pas pu retenir mes larmes. Tout le monde l’avait déjà adopté, tout le monde l’adorait. Il a du passer plusieurs semaines en cliniques, sous perfusions. J’allais le voir plusieurs fois par semaine, aussi souvent que je pouvais. Il perdait du poids à vue d’oeil, et n’arrivait même plus à lever l’oeil pour me regarder. Mais je restais positive. Aucun signe de guérison ne se montrait, mais j’ai gardé confiance en lui.

Un survivor

Quand la clinique m’a appelé, après 3 mois de convalescence, pour me dire que je pouvais le récupérer, c’était un soulagement sans nom. Il était passé de 35kg à à peine 16, mais il était vivant, il s’était battu pour pouvoir revenir avec moi à la maison.

Laskar Laskar Laskar

Quand je le promenais, on m’insultait de mal nourrir mon chien, de le maltraiter. On n’osait même pas le caresser, sa maigreur laissait voir tout ses os… Mais j’ai suivi les conseils du véto à la lettre, fait les visites régulièrement, et c’est devenu le chien qu’il est aujourd’hui : complètement fou, capable de faire des pointes de 30km/h en moins de 10 secondes pour courir après les oiseaux, avec une énergie incroyable à revendre. On est devenus inséparables, il me suit partout. Il s’est battu pour moi, alors je me battrait pour lui.

Laskar

Laskar, un chien heureux et libre

Il sera âgé de 8 ans quand nous commencerons notre tour du monde, et ce sera peut-être ses derniers souvenirs, alors je veux lui offrir ce qu’il mérite pour tout le réconfort et le reste qu’il a pu m’apporter ces 5 dernières années. Je veux qu’il connaisse autre chose que d’être enfermé dans une maison 7h par jour, je veux qu’il goûte à la liberté. Je veux qu’on vive cette aventure ensemble.

Laskar

Voilà, vous connaissez le mystère de notre logo !

Et son premier grand voyage sera cet été, en Norvège avec ses acolites !

– Luce

Vous aimerez aussi

15 commentaires

Emy 17 mai 2020 at 14 h 43 min

Bonjour,

Je vis aussi en camion aménagé et viens d’adopte une petite chienne qui en terme de gabarit sera un plus grande que Lascar a l’âge adulte.
Je dois la récupérer d’ici quelques semaines le temps qu’elle soit sevrée.
J’aurai voulu avoir une option pour elle de pouvoir dormir dehors devant le camion dans une niche ou une caisse pour quand je suis dans des endroits sécurisés (chez des amis, dans des parcs spéciaux ou autre ) et que le temps est agréable, avez-vous quelque chose que vous recommanderiez ou est ce que Lascar dort toujours a l’intérieur du camion ?

Merci 🙂

Reply
Le Van Migrateur 18 mai 2020 at 11 h 57 min

Hello Emy,

Laskar dort toujours à l’intérieur du camion et il adore vraiment ça ! 🙂

Reply
Myriam 3 février 2020 at 21 h 18 min

Il arrive parfois des commentaires avec 2 ans et demi de retard…
Ca sera le mien. Je tape “voyager en van avec un chien” et tombe sur votre belle aventure.
Bravo pour l’adoption de Laskar. J’ai toujours adopté des loulous abandonnés (1 vie de loulou à la fois, c’est déjà paa mal quand on bosse). Pas toujours simple, et à chaque loulou des traumatismes différents mais quel bonheur d’en sauver un de temps en temps et de Le savoir heureux même s’il a toujours une tête de malheureux, d’affamé, trop gras, trop maigre, etc… Passons les commentaires des humains qui ont la science infuse.
Bref, j’ai eu un vieux c-car : un vrai (pas grand, pas neuf mais c’était top).
Ca date… J’ai eu des enfants qui sont devenus ados et qui ne souhaitaient plus me suivre dans mes “mini trajets”. Pèpère c-car rouillait, il a trouvé des propios plus jeunes.
Une connaissance m’a récemment parlé d’un jumpy XS (4.60m) toujours en CTTE, qui serait à vendre et ça me redonne des ailes et des envies de vadrouille.
J ‘espère de tout coeur pouvoir l’acheter et partir avec mon loulou au gré de nos envies. Je me pose quelques questions niveau espace.
Bonne continuation à vous.
Mimi (51 ans mais pas encore mamie pour autant) et Loulou (bientôt 3 ans).
PS : vous avez de sacrés talents d’écrivain, bravo !

Reply
Le Van Migrateur 4 février 2020 at 10 h 55 min

Merci beaucoup pour ton joli commentaire Mimi <3

Reply
Mallaurie 6 avril 2019 at 21 h 14 min

Un grand merci d’avoir pris un chien à la SPA plutôt que chez un éleveur/ particulier!
Etant bénévole dans une SPA, je ne peux que recommander d’adopter plutôt qu’acheter, et de surtout prendre son temps pour étudier le caractère du futur membre de la famille (comme vous l’avez fait)!
Je me suis finalement décidée, moi aussi à franchir le pas, en effet j’ai craqué sur un chien de 1 an et demi, dont je m’occupais depuis 6 mois, traumatisé, trouillard et très méfiant. Lui qui grognait de peur à travers les barreaux de son box, est en réalité le plus gentil et sensible des chiens et fait des progrès d’adaptation de jour en jour!
Future Goal: aménager un fourgon et faire un road trip avec mon chien!
Merci et bon courage à vous 3!

Reply
Le Van Migrateur 15 avril 2019 at 18 h 09 min

Merci pour ton gentil message Mallaurie <3
Laskar peut paraître méchant aussi, mais derrière ne se cache que de l'amour et de la peur <3

Bon courage aussi à toi !

Reply
La vie de chien en voyage : Laskar témoigne - Le Van Migrateur 16 octobre 2017 at 21 h 03 min

[…] notre fidèle compagnon de voyage ! Nous racontons son histoire de survivant dans l’article Laskar : le passager rescapé. Aujourd’hui, il nous a fait une réflexion, du fond de ses grands yeux expressifs, qui […]

Reply
Jolies lueurs 3 octobre 2017 at 13 h 24 min

Coucou !

Je trouve ce témoignage très touchant, plein d’authenticité… Je suis ravie d’en savoir un peu plus sur Laskar, que je croise souvent au détour de vos photos sur instagram ☺
Nous, on vient d’adopter un chiot qui va nous accompagner en road-trip cet été en Slovénie et Croatie, j’ai hâte de partager ça avec elle mais en même temps, je me pose beaucoup de questions ! Du coup, je suis rassurée de voir que Laskar semble très bien s’adapter aux déplacements et à la vie itinérante ☺

Reply
Le Van Migrateur 3 octobre 2017 at 20 h 13 min

Merci pour ton joli commentaire !
Oh trop bien ! Quel âge a-t-il ? Franchement ne vous inquiétez pas, ce n’est que du bonheur pour eux ! Quel chien pourrait être malheureux avec tout ce paysage devant eux? 😀
Pour les législations, il faut juste bien se renseigner sur chaque pays 🙂

Reply
Jolies lueurs 3 octobre 2017 at 21 h 28 min

C’est vrai qu’avec de tels paysages, difficile de ne pas être heureux… Notre chiot est une petite chienne de presque 3 mois, on s’apprivoise mutuellement depuis quelques jours ☺

Reply
Le Van Migrateur 3 octobre 2017 at 21 h 31 min

Super ! Profitez-en, c’est le meilleur moment !!

Reply
The Travelling Shed 16 août 2017 at 13 h 26 min

Trop chou ! Un battant Laskar ! Et ils sont tellement heureux de voyager avec nous, ça serait tellement plus tristes sans eux !

Reply
Le Van Migrateur 16 août 2017 at 13 h 36 min

On est bien d’accord ! Et c’est tellement agréable de les voir heureux dans les grands paysages où ils peuvent courir sans restrictions !

Reply
Only Laurie 7 août 2017 at 17 h 25 min

Très jolie histoire….pleine d’émotion!
Plein de belles aventures pour vous 🙂

Laurie

Reply
Le Van Migrateur 7 août 2017 at 21 h 51 min

Merci beaucoup !! 🙂

Reply

Laisser un Commentaire