Home Aménager son fourgonL'aménagement de notre Volkswagen rallongé Le choix de notre nouveau fourgon

Le choix de notre nouveau fourgon

Écrit par Le Van Migrateur 24 juin 2019
Le choix et l'achat du van
15 min de lecture

Nous avons pris la décision il y a quelques mois de passer à un fourgon plus grand. En fait, c’est suite à l’hiver que nous avons passé dans Kirikou… C’est à ce moment précis qu’on s’est rendu compte qu’il était trop petit. On vous donnera plus de détails dans cet article. Nous qui jurions ne jamais prendre plus grand pour des millions de raisons, nous voilà prêts à faire le sacrifice ! Allez, c’est parti, on vous explique le choix de notre nouveau fourgon.

Pourquoi avons-nous pris plus grand ?

L'achat de notre nouveau fourgon

En soit, Kirikou a la taille parfaite : on tient debout dedans, il y a un espace lit, un espace douche, un espace cuisine, assez de rangements, un grand coffre, il roule bien, il se gare sur les places de parking sans problème … Bref, notre Renault L2H2 nous convenait parfaitement sur de très nombreux points. Sauf un seul … Nous avons décidé de faire le choix un peu fou (et masochiste, on vous explique pourquoi ici) de plonger tête la première dans un choix de vie radicalement différent de ce qu’on pouvait connaître : vivre en van à l’année, travailler en freelance et voyager à travers le monde. Les trois à la fois. Oui oui. Mais bon, quand on rêve depuis des années de se lancer, c’est le risque : on y va à fond, en grillant un peu les étapes. Bref, le sujet n’est pas là ! Un peu quand même en fait. Après de magnifiques road trip à bord de notre Kirikou

On a commencé notre aventure à bord de Kirikou par des Road Trip 100% vacances : il n’y avait pas de douche, presque pas de cuisine, un espace salon plus que sommaire, et un lit avec des mousses bas de gamme. Et pourtant, on garde un bien meilleur souvenir de ces deux mois qu’à bord de notre Kirikou “High tech” (avec des gros gros guillements). Non pas que les deux dernières années étaient horribles, mais disons qu’on a passé plus de temps à s’adapter à notre nouveau mode de vie, plutôt que d’en profiter à fond. Et pour cause ! Comme je vous disais plus haut, on a tout fait en même temps : on a aménagé le fourgon en le pensant pour pouvoir y vivre, puis on est partis directement avec pour faire une saison. Jusque là, tout va bien. L’adaptation s’est super bien faite. Mais les choses se sont compliquées 4 mois plus tard, juste après la saison. Quand nous sommes partis sillonner les routes de France en se lançant en freelance, en imaginant notre nouvelle liberté bien plus belle qu’elle ne l’était vraiment. Les 3 derniers mois de 2018 et les 3 premiers mois de 2019 nous ont beaucoup, beaucoup, beaucoup appris sur nous-même. Notamment que voyager + travailler était quelque chose de beaucoup moins facile qu’on pouvait l’imaginer. Vous allez me dire “Luce, tu t’égares là“. Mais pas tant que ça … Car nous avons réalisé ce Road Trip/travail en hiver. Ce qui impliquait forcément une donnée non négligeable : nous étions enfermés les 3/4 du temps pour profiter du chauffage ! Et comme Kirikou ne bénéficie que d’une place pour travailler, il y en avait toujours un qui se retrouvait à travailler dans le lit. Et même si on faisait des coupures rando, plage, etc., rester dans son lit toute la journée (pour travailler en plus) ça en fait rêver certains, mais ne nous parlez plus JAMAIS de ça, à nous … La sensation est vraiment pas terrible : tu as à la fois l’impression de n’avoir rien fait de ta journée, et d’en avoir trop fait car tu as beaucoup bossé. Enfin, on ne va pas vous refaire tout l’article qu’on a déjà écrit (sur la fatigue que peut entraîner la vie en van), mais ces données, particulièrement celle de travailler dans le fourgon, nous ont incité à prendre plus grand. Et notre premier critère est devenu : avoir de la place pour bosser tous les deux sur une table quand on est obligés de rester enfermés à cause du mauvais temps …

Voilà, vous savez tout sur notre raison à passer à un palace sur roues !

Pourquoi Volkswagen ?

L'achat de notre nouveau fourgon

Rassurez-vous, on ne vous parlera pas technique ici. On fuit à tout prix les débats du genre “tel véhicule est plus fiable que celui-ci”. On les fuit depuis que notre Kirikou a passé la barre des 250 000km bien plus facilement que certains Sprinter. Pour nous, la marque ne veut absolument, mais alors absolument rien dire. Pour des connaisseurs et des puristes, peut-être. D’ailleurs, vous avez sûrement raison, car ça compte vraiment dans certains cas (pour la motorisation notamment). Mais nous nous sommes fixés un seul critère sur la marque pour ce nouvel achat : que des garages constructeurs soient présents un peu partout dans le monde, pour ne pas avoir à importer les pièces depuis la France pour les USA/Canada en cas de panne. D’ailleurs, on vous indique les critères qui peuvent vous aiguiller sur votre achat dans notre ebook Le manuel du fourgon aménagé ! Nos choix partaient donc sur ces marques :

  • Ford Transit
  • Sprinter
  • Volkswagen
  • Iveco
  • Fiat Ducato

Nous étions ouverts à l’achat de toutes ces marques de véhicule, classés par ordre de préférence. Pour la petite histoire, on était à la base complètement fermés à l’achat d’un Volkswagen, pour ses coûts d’entretien (comme le Sprinter). Comme quoi …

Nous avons finalement opté pour cette marque car un fourgon de la taille que nous recherchions est vraiment très très rare. Beaucoup sont utilisés pour la livraison intensive (TNT, etc.), d’autres par des utilisateurs pas forcément soigneux. Bref, rares sont les véhicules de cette taille présents sur le marché, et encore plus rares sont ceux en bon état à des prix raisonnables. Celui-ci correspondait à tous nos critères et a reçu un entretien vraiment très bon. Nous n’avons donc pas hésité une seconde. Nous sommes allés le voir à 13h, on repartait avec à 18h ! Après 5 mois de recherches, on ne voulait pas prendre le risque de ne pas avoir le fourgon à temps.

Nos critères de choix

L'achat de notre nouveau fourgon

Comme je vous l’ai dit juste en haut, nous avons mis beaucoup de temps à trouver la perle de rare. Car nous avions des critères ultra utopistes :

  • Un fourgon de plus de 7m de long (L3 ou L4 selon les marques)
  • Moins de 10 000 euros
  • Moins de 200 000 Km
  • Avec un bon entretien et l’intégralité de l’historique d’entretien

Pendant 5 mois, nous avons cherché sur Le Bon Coin avec tous les termes de recherches possible. Nous avions sauvegardé une quinzaine de termes de recherche : Ford Transit L4H3, Ford Transit rallongé, Sprinter 43s, … en cochant bien évidemment les petites cases : moins de 10 000 euros, moins de 500 km, moins de 200 000 km, … Rien ne tombait. Pas une seule fois une seule de ces recherches n’a fait vibrer le téléphone. Nous regardions un peu tous les jours, mais tous les fourgons étaient trop chers, trop récents, trop équipés.

Et là, un Sprinter avec roues jumelées dans nos critères a fait son apparition à Nantes. Nous avons foncé. Ni une ni deux, nous voilà l’application BlaBlaCar remplie à blog de co-voitureurs pour partir le lendemain voir le fourgon. Et sur la route … On vérifie une information sur la carte grise : le sprinter, à cause des roues jumelées, a un poids de 2,6 tonnes À VIDE ! Les calculs sont vite faits : même si en soit, grâce aux roues jumelées, ils peut supporter de grosses charges, il serait impossible d’espérer faire un aménagement assez léger pour pouvoir passer l’homologation ! 200km parcourus pour rien, et 13 blablacars à annuler. “Ben ouais les gars, vous répétez à tout le monde de vérifier la charge utile et vous le faites même pas vous-même, bravo“. Mea Culpa. On connaissait la charge utile du Sprinter, mais pas d’un Sprinter roues jumelées. Nous voilà donc bien bêtes. Mais au lieu de rentrer bredouille, on a cherché pendant environ 2h30 sans relâche LE fourgon. On a testé tous les termes qu’on n’a jamais essayé, et devinez celui qui a fonctionné… Je vous le met en gros :

Véhicule utilitaire

Voilà. Tout ça pour ça ! Nous avons rentré cette recherche avec nos critères, et on s’est rendu compte que 90% des vendeurs de véhicules utilitaires ne connaissaient pas la notion de L4, l3, H2… Et donc ne le mettait pas dans l’annonce ! Promis, ça va valoir une mise à jour dans l’ebook. Certes, en procédant de cette manière, on voit beaucoup (trop) de petits fourgons ou de véhicules qui ne correspondent pas du tout à notre recherche. Mais en faisant défiler, on en a trouvé au moins 5 qui pouvaient correspondre ! À peine au-dessus des 10 000 euros.

Nos petits conseils

L'achat de notre nouveau fourgon

Nous voilà donc propriétaires d’un fourgon de 7m35 de long, noir et un Volkswagen. Après notre Renault blanc de 5m40 de long, croyez-nous, on trouve ça juste gigantesque ! Et ça fait le même effet que le premier fourgon d’en acheter un nouveau : on est surexcités, on n’y croit pas et… On a super peur de s’être plantés ! Et s’il y avait un vice caché, et si on avait fait la plus grosse erreur de notre vie, et si en fait on s’est fait arnaqué, et si … Mais c’est quoi ce bruit ? C’est pas normal, oh non c’est les injecteurs il y en a pour 4000 euros de réparation. Voilà, ça c’est tout moi. Et c’est pour un peu tout le monde pareil je crois. On ne peut jamais être sûrs ! Mais c’est comme ça, il y a bien un moment où il faut se lancer et prendre le risque !

Voici comment s’est déroulée la vente pour nous :

Le fourgon a été mis en vente le mercredi soir à 20h34. Le jeudi midi à 13h, nous étions sur place. Le vendeur avait déjà reçu une dizaine d’appels, dont des gens qui voulaient venir de Paris le voir. Premier critère qui nous a rassuré : nous étions bien sur une bonne affaire. Recevoir autant d’appels en moins de 12h… C’était bon signe pour nous !

Nous sommes arrivés, et le vendeur était en train de changer la batterie du fourgon. Il nous avait prévenu que la précédente était morte, et il a été plutôt réactif. Deuxième critère qui nous a rassuré : le vendeur nous a fait très bonne impression.

Nous avons fait le tour du fourgon rapidement, puis nous lui avons demandé de le conduire, pour analyser sa conduite. Voir s’il ne maltraitait pas trop le fourgon. Nous avons ensuite pu le conduire. Il nous a proposé de faire un tour tous les deux, sans lui. C’est nous qui avons insisté pour lui laisser les clés de Kirikou en échange, il avait l’air de nous faire confiance. Troisième critère qui nous a rassuré : un vendeur lui-même malhonnête n’aurait pas fait confiance aux acheteurs à ce point.

Une fois revenus, nous avons fait un tour plus approfondi du fourgon. On a fait toutes les vérifications de base, nous avons posé des questions. Nous avons complété cela par la demande du rapport Histovec. Il nous l’a fourni sans problème, et nous avons laissé entendre vouloir discuter un peu. Tenant un magasin, il avait laissé le fourgon sur le parking. Il est reparti travailler, et nous a laissé les clés du fourgon si nous voulions faire un tour plus approfondi. Quatrième point qui nous a rassuré : le vendeur ne semble rien avoir à cacher.

Une fois les vérifications faites, le vendeur nous a fait part des quelques petits défauts : le voyant siège restait allumé car il les avait changé et le défaut ne s’est pas réinitialisé, par exemple. Comme nous lui avons fait savoir que nous voulions le prendre, il nous a laissé les clés du fourgon pour aller chez le garage juste à côté de chez lui pour aller faire réinitialiser le défaut. Il nous a dit qu’il faisait faire entretenir le fourgon chez ce garage. On pourrait donc lui poser toutes les questions qu’on veut. Cinquième point : le vendeur nous faisait vraiment confiance, et n’avait vraiment vraiment rien à cacher.

Le vendeur nous avait fait part de la nécessité de faire la vidange et de raccorder un petit bout d’un siège, car il avait remis ceux d’origine. On lui a dit vouloir partir avec tout de suite. Il nous a donc donné tout le matériel nécessaire pour la vidange, et une remise de 500 euros. Ça y est, nous étions convaincus !

Suite à tout cela, nous étions sûrs de le prendre !! Nous voilà donc lancés dans la procédure de vente.

La procédure de vente

Quand on n’a pas l’habitude d’acheter de véhicule, le processus de vente peut faire peur. Mais rien n’est plus simple. Le moment le plus dur est celui où il faut donner 8 000 euros, d’un coup … Voici comment se sont déroulés les étapes :

  • Demande du rapport Histovec, si vous ne l’avez pas déjà fait,
  • Prise de renseignements auprès de l’assurance (on ne sait jamais, si l’assurance est hors de prix, ça peut laisser à réfléchir). Le prix tout risques nous convenant, nous avons directement assuré le véhicule. Temps : 10 minutes, si vous avez une assurance réactive (et si vous ne faites pas l’achat à 22h),
  • Le fourgon est à votre nom pour l’assurance, vous pouvez donc repartir avec en toute légalité. Enfin presque, il reste encore un léger détail …
  • Payez ! Et oui. Il peut être intéressant de demander à l’avance au vendeur les moyens de paiement qu’il accepte. De notre côté, on a eu vraiment beaucoup beaucoup de chance. Nous n’avions pas possibilité de faire un chèque de banque (nous étions hors département par rapport à notre banque d’origine). Il nous restait donc trois options : le cash (en fait non, nous n’avions pas le plafond …). Donc plutôt deux options : le virement et le chèque classique. Le vendeur était réticent à ces deux options (et c’est compréhensible). Mais, coup de chance : il était chez la même banque que nous !! Il a donc suffit qu’on lui fasse un virement internet, puis nous avons respectivement appeler nos deux banques, qui se sont mises en relation, et qui ont validé chacune de leur côté que le virement était bien passé en moins de 20mn! Franchement, ce jour-là, je me suis dit “Oui, vraiment, j’aime ma banque” (…..)
  • Et là, nous avons encore eu beaucoup de chance. Car le vendeur tenait un magasin de moto : la vente était donc un jeux d’enfant pour lui. Il nous a rempli tous les papiers, a fait la demande de carte grise pour nous, puis nous a donné notre talon de carte grise en attendant la nouvelle… Et hop, c’est parti pour de nouvelles aventures !

*** Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec le processus de vente, voici un petit rappel des étapes :

  1. Remplir le certificat de vente (cerfa 15776)
  2. Acheteur et vendeur signent les 2 exemplaires de ce certificat
  3. Editer un certificat de situation administrative (CSA). Histovec le fait. Sinon: https://siv.interieur.gouv.fr/map-usg-ui/do/csa_retour_dem_certificat
  4. Barrer de 2 traits en diagonale la carte grise. Entre les 2 traits, le vendeur écrit: Vendu le DATE à (heure précise) et signe
  5. Remplir le coupon en bas de la carte grise avec les coordonnées de l’acheteur, le vendeur signe dans le cadre
  6. Il faut IMPERATIVEMENT un Contrôle Technique Favorable datant de moins de 6 mois, sinon vous ne pourrez pas faire votre nouvelle carte grise.
  7. Faire la procédure de vente par internet:https://ants.gouv.fr/monespace/s-inscrire 
    Si le vendeur n’a pas de compte, il peut se connecter par FranceConnect avec ses codes pour les Impots ou Ameli (sécurité sociale). En passant par cette procédure, il n’aura rien d’autre à faire, rien à envoyer. Et pour vous, très simple aussi d’avoir la carte grise
  8. A la fin de la procédure, il faut enregistrer le PDF d’accusé d’enregistrement, il y a les codes dont vous aurez besoin
  9. Vous avez ensuite 15j pour faire la procédure d’achat:  https://ants.gouv.fr/monespace/s-inscrire
Article suivant

Vous aimerez aussi

15 commentaires

Elsa 6 mai 2020 at 10 h 21 min

Coucou !

Excellente affaire que vous avez fait là, bravo !
Je me demandais : pourquoi la marque renault n’était pas dans votre liste d’envies alors que dans votre ebook vous dites qu’elle est pas mal desservie dans le monde ?

Merci pour votre réponse, prenez soin de vous 🙂

Reply
Le Van Migrateur 11 mai 2020 at 11 h 41 min

Hello,

Car nous voulions faire les USA et Canada, et spécifiquement là-bas ça n’existe pas.

Belle journée

Reply
Pierre-Jean 18 avril 2020 at 17 h 33 min

Bonjour les djeun’s
Une question me brule les lèvres! si je comprends bien vous avez trouver votre Crafter au bonheur la chance? Plus sérieusement sur quel site avez-vous trouvé votre perle rare car c’est aussi la même perle rare que je recherche un Volkswagen Crafter quelle belle bête !! bouffeur de kms s’il en est.
Merci de votre précision et bonne continuation.
Pierre-Jean

Reply
Le Van Migrateur 20 avril 2020 at 15 h 24 min

Hello Pierre-Jean

On l’a trouvé sur Le bon coin ! On a quand même cherché 6 mois une bête comme celle-là, donc il ne faut rien lâcher !! 🙂

Reply
lise valerie 8 décembre 2019 at 20 h 31 min

Super,

Allez-vous mettre un poele à bois finalement ? Si oui pensez vous qu’il passera à l’homologation VASP ?
A bientôt

Reply
Le Van Migrateur 9 décembre 2019 at 14 h 36 min

Et non, finalement pas de poêle à bois, on a joué la carte de la sagesse ! 🙂

Reply
Antoine86 1 août 2019 at 10 h 08 min

Salut ! Bon choix le Crafter, même si sa largeur interne exploitable (1,78m) est moins grande que celle du Ducato (1,87m), pas top pour mettre un lit transversal. Les aménageurs sont obligés de recourir à des joues latérales pour élargir l’arrière.
Quand à votre liste de véhicule, pourquoi avoir mis le Transit en 1 alors que les problèmes de moteur sur Ford sont plus que récurrent et que ce constructeur se moque royalement de ses clients !
http://lesindignesdeford.e-monsite.com/
https://www.lemondeducampingcar.fr/equipement/casses-moteur-sur-camping-cars-ford-le-constructeur-repond/166318

Bon courage pour l’aménagement de votre beau camion.

Reply
Le Van Migrateur 1 août 2019 at 17 h 11 min

On pourrait passer des heures à débattre du meilleur utilitaire à acheter. Il y a une liste très longue de problèmes sur les Ducato aussi, sur les Renault également, sans parler des Boxer qui ont la réputation d’avoir le moteur qui lâche au bout d’un moment. Bref, on a décidé de se détacher de ça pour faire le choix de notre fourgon ! Si on avait écouté tout ce qu’on nous disait, on n’aurait jamais acheté un Renault. Pourtant, Kirikou a été robuste et fiable à toute épreuve, bien plus que certains Volkswagen qu’on connaît ! 🙂

Concernant le lit transversal, tout reste une question de choix. Nous concernant, le Ducato n’est pas un véhicule qui nous attirait, et sa largeur restait quand même trop petite pour nos longues jambes ! L’avantage d’être grand quand tu vis en fourgon …

Merci pour tes encouragements et à bientôt !

Reply
Antoine86 1 août 2019 at 17 h 46 min

Je comprends ton point de vue, c’est toujours compliqué de faire le choix d’un constructeur. Le problème c’est que dans certains cas, les avaries sont récurrentes (défaut de conception, pas d’entretien) et sont très chers à réparer. C’est le cas par exemple du problème d’injecteur sur les moteur Ford Puma TDCI 2.2 de 130 et 140ch de 2008 à 2010.
Résultat : moteur entier à changer avec une facture qui tourne autour des 15.000€… C’est clairement un problème de conception et Ford n’a jamais voulu le reconnaître pour éviter de mettre la main à la poche… Les forums pullulent de personnes qui n’ont plus que leur yeux pour pleurer.
Quand on sait l’énergie, le temps, l’argent et la passion nécessaire à l’aménagement d’une maison roulante, c’est le genre d’ennui qui peut planter définitivement un rêve et sa motivation. Je n’ai jamais vu de scandale aussi important sur les porteurs des autres marques. C’est important d’en parler je trouve pour que les personnes voulant réaliser leur véhicule puissent faire leur choix en connaissance de cause. Pour ceux qui veulent en savoir plus, voici un lien vers un site très intéressant : https://le-camping-car-pour-les-nuls.blogspot.com/2012/12/les-bases-mecaniques.html

Pour la taille des jambes malheureusement on choisit pas 🙂 , mais j’ai vu que vous partiez sur un lit longitudinal donc plus de soucis !
Hâte de voir la suite !

Reply
Marine 22 juillet 2019 at 12 h 58 min

Hello !
Quelle est la hauteur de votre nouveau fourgon s’il te plait?
Je suis en recherche active du futur bolide de mes rêves, mon homme me dit que pour sa taille (1,75m), un camion avec 1,90m de hauteur intérieure est trop petit pour tenir debout après isolation ? Qu’en penses tu?
Je suis tombée sur un iveco daily de 2011, 4,6m à l’arrière mais 1,90m de haut.
Merci d’avance

Reply
Le Van Migrateur 29 juillet 2019 at 12 h 58 min

Hello Marine,

Il a plutôt raison, mais tout dépend de ta taille ! Trouver à plus de 1m90 est compliqué, il vaut donc mieux faire une isolation mince (mais efficace) au plafond. Exemple : liège de 1cm

Reply
Manuel 16 juillet 2019 at 18 h 36 min

Hello à vous 3,
J’ai parcouru quasi tout votre blog BRAVO pour votre vie !!!
Bon choix le vw.
Hate de voir l’aménagement
Pour la couleur noire ça se fond bien dans la nature.
Hâte de votre retour niveau chaleur au soleil c’est un peu ma crainte pour en prendre un gris foncé ou noir
@bientôt

Reply
Sab 5 juillet 2019 at 15 h 36 min

Quelle chance !! J’espère que vous avez joué au loto ce jour-là !! Félicitations pour l’achat de votre nouvelle maison (sur roues) 🙂 J’ai hâte de voir les plans.

Reply
Rémi 30 juin 2019 at 23 h 46 min

Salut. Je ne doute pas du bien fondé de l’achat de ce véhicule qui doit être robuste et fiable comme tout VW à moteur Mercedes. C’est vrai qu’on en trouve partout, même en Amérique ; mais là-bas ils sont bien souvent en motorisation essence ! Vous ne serez pas dépannés en cas de panne moteur. Un nomade averti en vaux deux!

Reply
Le Van Migrateur 2 juillet 2019 at 14 h 10 min

Hello Rémi,

Merci pour ton commentaire, effectivement mieux vaut en être avertis ! Ahah.
Mais c’est bien un moteur Vw en tout cas 🙂

Reply

Laisser un Commentaire