Home Aménager son fourgonL'aménagement de notre Volkswagen rallongé Le circuit de gaz certifié de notre fourgon

Le circuit de gaz certifié de notre fourgon

Écrit par Le Van Migrateur 29 janvier 2020
Installation de gaz certifiée fourgon aménagé
14 min de lecture

L’installation du circuit de gaz certifié en fourgon est sûrement l’une des choses les moins difficiles de l’aménagement. Le principe : assembler des tuyaux en assurant l’étanchéité pour faire passer le gaz de la bouteille aux équipements. Rien de bien sorcier, même s’il faut rester prudent et faire les choses avec attention tout de même ! Finalement, c’est vraiment la même chose que notre premier aménagement, sauf que les équipements changent, c’est tout. Sur le circuit gaz, nous avons le combiné chauffage/chauffe-eau Truma et les plaques. Seulement 2 équipements contre 3 dans Kirikou, car le chauffage et le chauffe-eau étaient séparés. Bien-sûr, il faut respecter certaines règles pour que vous puissiez faire certifier et faire valider votre installation pour l’homologation auprès de Véritas ou de Qualigaz. On vous explique ? Allez, c’est parti !




Le matériel nécessaire

Installation de gaz en fourgon

Niveau de difficulté

Niveau menuiserie fourgon

Temps nécessaire

Temps pour gaz fourgon

Budget

Budget pour gaz fourgon



Un petit rappel homologation

Le circuit de gaz est soumis à la vérification par un organisme certifié par l’Etat si vous souhaitez faire homologuer votre fourgon. Il s’agit de Véritas et de Qualigaz. Ils vérifient d’ailleurs aussi que vos aérations soient correctes. Le contrôle vous coûtera environ 300 euros (ou moins, ou un petit peu plus en fonction des centres). C’est la partie la plus chère de l’homologation.

Comment réussir à être certifié ?

Pour faire une installation certifiable par ces organismes, il faudra que vous utilisiez du matériel bien spécifique et que vous respectiez certaines normes de sécurité :

  • Votre bouteille devra être stockée dans un caisson totalement étanche, aérée vers l’extérieur du fourgon (seulement en partie basse ou alors haute et basse).
  • La taille de l’aération de ce caisson devra être d’au moins 100cm2,
  • La tuyauterie devra être en cuivre recuit, en acier soudé, en acier sans soudure ou en acier inoxydable
  • Vous devrez fixer votre tuyauterie, si elle est en cuivre, à des intervalles de maximum 50cm. Si vous utilisez des colliers métalliques pour effectuer cette fixation, il faut absolument qu’ils soient munis de gaine en caoutchouc pour éviter le contact métal/métal
  • Utiliser des raccords olive
  • Il faudra mettre en place des vannes d’arrêt si vous utilisez plus d’un élément au gaz dans votre fourgon
  • Vous devrez utiliser un détendeur 30mbar, ni plus ni moins
  • Vous pourrez mettre aussi bien du propane que du butane, quelle que soit la manière dont est fabriqué votre caisson de gaz.
  • Votre installation devra avoir été mise sous pression par une organisation officielle pour vérifier son étanchéité au moment de passer le contrôle gaz. Le contrôleur lui-même peut le faire, il suffit de lui demander si c’est lui qui réalisera cette partie.

Pour en savoir plus sur l’intégralité des normes, vous pouvez télécharger notre ebook, qui contient l’intégralité des normes vulgarisées et illustrées. Nous le mettons à jour régulièrement, en fonction de l’évolution des normes.




La mise en place de nos équipements gaz

Pour la mise en place du chauffage/chauffe-eau, vous pouvez aller lire notre article sur le sujet.

Pour la mise en place des plaques de gaz, vous pouvez aller lire notre article sur le sujet.



La fabrication du caisson de gaz étanche

Le caisson de gaz, on s’en fait toute une histoire mais il s’agit tout simplement de mettre votre bouteille de gaz dans un caisson étanche (pour votre propre sécurité) et aéré vers l’extérieur pour que, en cas de fuite de gaz, ce dernier sorte à l’extérieur et non dans votre fourgon. Alors, on vous explique les étapes !

Déjà, sachez que notre caisson de gaz à deux fonctions :

  • Caisson de gaz
  • Renfort supplémentaire pour notre lit

Pour commencer, nous avons fait l’intégralité de notre caisson de gaz en contreplaqué de 10mm. 

Découpe caisson de gaz fourgon

Pour l’assemblage, nous avons collé, vissé et jointé. Ah, et c’est exactement le même caisson que dans Kirikou ! On ne change pas une équipe qui gagne (expression dépassée depuis 1982, on sait).

Les étapes de la fabrication

Dans un premier temps, créez le caisson avec 4 planches de contreplaqué de 10mm : le sol, et 3 côtés. Le quatrième côté sera la porte. 

Coupez vos planches à la bonne dimension, puis collez les champs. Solidifiez le collage avec quelques vis, et le tour est joué !

Bien-sûr, testez la bouteille à l’intérieur. Nous, nous l’avons fait pour une bouteille de 13Kg.

Colle caisson de gaz fourgon

Par la suite, installez le passe-cloison à l’endroit où le tuyau de cuivre sortira du caisson. Ce petit équipement permet de faire passer le tuyau de cuivre de l’intérieur de la cloison à l’extérieur sans que l’étanchéité ne soit mise en péril.

Passe cloison caisson de gaz

Pour le mettre en place, rien de plus simple : percez votre caisson (au bon endroit, encore quelque chose qu’il ne faut pas faire sans réfléchir. Enfin, comme tout au final) puis insérez-le.

Mise en place passe cloison

Venez ensuite serrer le premier écrou doré contre la paroi.

Installation passe cloison fourgon

5.Venez ensuite brancher un tuyau en cuivre dans le passe cloison grâce à un raccord olive.  C’est le tuyau qui ira jusqu’à votre vanne, pour l’alimenter en gaz (celui qui est branché à la vanne sur la photo, à droite). 

Double van fourgon aménagé

Une fois tout cela mis en place, fixez votre détendeur (après avoir testé en fonction de la position de la bouteille bien-sûr) et le tuyau de cuivre reliant le détendeur 30 mbar et le passe cloison.

Détendeur caisson de gaz

La fabrication de la porte

Nous avons utilisé du contreplaqué de 5mm pour créer la porte, des baguettes de 10 pour faire le tour, du joint (pour l’étanchéité), des charnières et des attaches classiques pour venir fermer la porte.

Porte caisson de gaz
Porte caisson de gaz


La création du circuit de gaz

Qu’est-ce que le circuit de gaz ?

Une fois que le caisson de gaz est fabriqué, il suffit d’amener le tuyau de cuivre qui part du détendeur jusqu’à la vanne de gaz (ou jusqu’à l’équipement si vous n’en avez qu’un). Pour cela, il va falloir prendre des mesures, voir où vous allez cintrer le cuivre si besoin, etc. Cintrer le cuivre revient finalement à le courber, pour lui faire obtenir les formes que vous voulez, afin de lui faire suivre un chemin bien spécifique. N’oubliez pas, si le chemin est long, de fixer votre tuyau tous les 50cm maximum avec des colliers en plastique ! Sur la photo en-dessous, une cintreuse et un tuyau de cuivre cintré en exemple : 

Tuyau cuivre cintré

Voici, en photo, l’exemple de notre van de gaz après raccordement. À droite, le tuyau qui vient de la bouteille, et qui va alimenter les vannes quand elles sont ouvertes. La vanne de gauche est la plaque de gaz et la vanne de droite est le chauffe-eau/chauffage, déjà raccordé.

Double van gaz

Résumé des étapes d’un circuit de gaz certifié pour un fourgon

Un petit récapitulatif avant de continuer. Dans l’ordre, pour créer votre circuit de gaz, il faudra :

  1. Créer le caisson de gaz, l’étanchéifier, installer le passe cloison, installer le détendeur et tuyau de cuivre à l’intérieur
  2. Fixer la vanne à l’endroit voulu
  3. Amener le tuyau du caisson de gaz jusqu’à la vanne, le brancher dessus
  4. Cintrer les tuyaux de gaz de chaque équipement, pour qu’ils aillent de l’équipement jusqu’à la vanne
  5. Brancher les équipements
  6. Vérifier l’étanchéité avec du détectogaz ou de l’eau + du savon

De notre côté, comme nous l’avons dit juste avant, les équipements sont le chauffe-eau/chauffage Truma et la plaque de gaz.

Comment construire le réseau gaz ?

Nous avons en premier raccordé le chauffage.

Double van fourgon aménagé

Pour en savoir un peu plus sur l’installation de ce dernier, vous pouvez consulter notre article sur l’installation de notre chauffage Truma. Ensuite, nous avons raccordé la plaque de gaz. Sur l’emplacement prévu à cet effet, sur cette dernière, nous sommes venus visser un raccord olive droit simple en 8/8 :

Raccord olive plaque gaz

Nous avons ensuite évalué le chemin du tuyau de cuivre jusqu’à la vanne en testant les plaques bien mises en place.

Plaque de gaz plan de travail fourgon

Voilà ce que donne notre tuyau de cuivre qui va des plaques à la vanne d’alimentation en gaz :

Cuivre cintré plaque de gaz

Une fois que tout est bien calculé et bien réfléchi, il faut mettre le fourreau dans les deux extrémités du tuyau, puis venir insérer le tuyau dans l’olive de la plaque, puis ensuite des vannes. Et hop, le tour est joué ! Notre circuit est créée. Il ne nous reste plus qu’à attendre que le chauffage soit alimenté en électricité et que la bouteille soit raccordée au circuit via une lyre souple pour tester l’installation de gaz certifié de notre fourgon avec le détecte gaz !

N’oubliez pas que Véritas et Qualigaz vérifieront l’étanchéité du circuit en le mettant sous pression. Ils estimeront que le circuit est bien étanche si la pression ne redescend pas du tout pendant 5 minutes consécutives. C’est maintenant un test obligatoire à passer lors du contrôle Gaz.




Les petites astuces

Pour couper un tuyau de cuivre, utilisez une scie à métaux

Scie à métaux cuivre

Pour enfoncer le fourreau dans un tuyau de cuivre avant de mettre l’olive, utilisez un support solide (clé, marteau…)

Raccord olive
Raccord olive mis

vous n’avez pas de collier de fixation spécial gaz (ceux qui se trouvent sur la photo juste après), vous pouvez utiliser toute sorte de matériaux en plastique ou PVC pour mettre dans une bague de serrage en fer.

Fixation tuyaux gaz

Pour mettre un raccord olive, c’est vraiment simple. Insérez d’abord le fourreau dans le tuyaux, puis mettez-y le raccord olive. Mettez ensuite le tuyau dans le boulon, puis serrez ! Il faut faire attention à ce que le tuyau soit toujours bien droit dans le raccord, pour éviter les fuites.

Double van gaz



Attention

  • Pensez à vérifier l’étanchéité de votre circuit avec du détectogaz ou de l’eau et du savon (surtout pas avec un briquet pardis! On le dit juste au cas où hein …)
  • Pour les raccords olive, veillez à être toujours à plat et/ou en face, pour éviter que l’olive ne vienne se serrer que sur le bout du tuyau et que ça crée des problèmes d’étanchéité.







Vous avez des questions ?

  • Vous pouvez consulter notre FAQ, dont l’extrait sur le gaz se trouve ci-dessous. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poser en commentaire. Nous y répondons tous les lundis avec précision et avec plaisir <3
  • Vous pouvez jeter un oeil à l’accompagnement à l’aménagement que nous proposons, si vous souhaitez être aidé dans le choix des matériaux et des équipements pour votre aménagement
  • Nous avons écrit un ebook complet, le Manuel du fourgon aménagé, dans lequel vous pourrez retrouver toutes ces informations ainsi que bien d’autres (homologation, choisir son assurance, choisir son fourgon aménagé, etc.)
  • Nous essayons vraiment de répondre par email sur levanmigrateur@gmail.com, mais vous serez plus sûrs d’avoir une réponse en laissant un commentaire sur l’article ou la FAQ, c’est promis <3

Vous aimerez aussi

6 commentaires

Serge 13 juin 2020 at 12 h 24 min

Bonjour, je suis toujours étonné de voir qu’en van ou camping car il y a toujours cette dépendance au gaz avec ses inconvénients, certification, différents raccords suivant les pays, perte de place due aux bouteilles, disponibilité dans certains endroits, en plus du danger que cela représente.
Ne serait-il pas plus simple de passer au tout gazoil, chauffage Webasto, Planar ou Eberspracher, cuisson Wallas – Webasto (qui fait chauffage aussi)?
Pour la cuisson il y a aussi un système simple, ancien, éprouvé et pas cher qui est le brûleur à alcool Trangia ou Tatonka, connu et utilisé dans les pays scandinaves.
Félicitation pour votre site bien fait et toutes les infos.
Bien à vous.
Serge

Reply
Le Van Migrateur 13 juin 2020 at 18 h 31 min

Bonjour Serge,

Nos prochaines mises à jour sur le blog vont tendre un peu vers ça oui 🙂
Merci pour tes infos, et pour tes encouragements ! 😀

Reply
nadège et olivier 24 mai 2020 at 15 h 16 min

Bonjour à vous,
quel diamètre de cuivre recuit avez vous utilisé, notamment la partie en connectée avec le chauffage Truma combi? on parle 6/8mm ou de 8/10mm, savez vous si il y a un avantage ou inconvénient à l’un ou l’autre?
Et dans le manuel du Truma il est dit qu’il faut installer, immédiatement en amont du raccord de l’alimentation en gaz du générateur d’air chaud (le Truma), un branchement de 1/8 po NPT, pourvu d’un bouchon, accessible pour le raccordement d’un manomètre d’essai (non fourni). Kesako??? Vous l’avez fait? Est ce indispensable pour l’agrémentation?
Merci encore pour vos réponses si précieuses!!

Reply
Le Van Migrateur 1 juin 2020 at 9 h 54 min

C’est du 8/10 🙂
Pour le reste, je vais regarder !

Reply
Tom 15 mai 2020 at 9 h 52 min

Salut, salut et merci pour toutes ces infos !
Je me posais une question sur le caisson étanche de votre bouteille de gaz. Je ne voies pas les aérations, comment avez vous fait ? J’ai l’impression que vous avez placé votre caisson au milieu arrière de votre lit pour accès par l’arrière.
Merci beaucoup 🙂

Tom

Reply
Le Van Migrateur 18 mai 2020 at 11 h 57 min

Hello Tom,

L’aération est au sol, c’est une grille arrondie 🙂

Reply

Laisser un Commentaire