Home Vanlife : mode d'emploi Nos 5 astuces pour voyager tout le temps

Nos 5 astuces pour voyager tout le temps

Écrit par Le Van Migrateur 11 octobre 2017
Voyager tout le temps
15 min de lecture

Nous entendons souvent des remarques comme :

  • “T’es tout le temps en vadrouille mais t’as pas un peu de sous pour un resto avec moi ?”
  • “Bon, on aura la chance de te voir à la soirée ou tu seras encore à l’autre bout du monde ?” 
  • “Ah bah ça va, t’as les sous pour faire autant de voyage”
  • “Tu devrais te poser un peu et arrêter de bouger partout comme ça”.

Que ce soit les potes, les grands parents ou les parents, on a tous déjà entendu ça. Rien de méchant là-dedans, mais n’oubliez pas : les gens ne sont pas à votre place, et ils interprètent ce qu’ils voient. Souvent dans le cas des parents ou des grands-parents, ils vont retranscrire leur peur sur vous ! Rien de méchant, c’est un phénomène totalement humain ! Bref, nous ne sommes pas là pour un cours de psychologie de comptoir, mais pour vous expliquer comment nous arrivons à voyager tout le temps (et du coup à entendre ce genre de remarques, mais c’est plutôt bon signe au fond !)

1. La volonté : le nerf de la guerre

La volonté est le facteur le plus important. Votre nouveau credo sera : “Vivre et travailler pour voyager”. On va vous dire quelque chose qui ne va pas forcément vous plaire (mais lisez jusqu’au bout quand même, car le jeu en vaut la chandelle) : oubliez le bar tous les soirs, oubliez les restos une fois par semaine, oubliez les séances shopping les jours de paye. Bref, il va falloir que vous réussissiez à faire la concession suivante : avoir votre compte rempli d’argent sans pouvoir y toucher ! (Dis, T’espérais quand même pas pouvoir te prendre des bains de billets (ou de champagne) et pouvoir parcourir le monde comme ça, sans pression ?).

Road Trip Norvège

2. Plusieurs solutions s’offrent à vous

Pour parcourir le monde, plusieurs solutions sont possible. Si vraiment vous savez que vous n’arriverez pas à vous priver, vous pouvez toujours envisager de travailler à l’étranger par exemple. Mais chaque solution entraine son lot de concessions !

Travailler en France

Travailler en France reste la solution la plus envisageable pour certains. En effet, cela permet d’avoir une certaine stabilité, de ne pas s’éloigner des proches trop rapidement et trop brutalement. Avoir une nouvelle vie et un nouveau travail dans un pays étranger peut faire peur à certaines personnes (et cette peur est compréhensible). Mais si vous décidez de faire ça, il faudra quand même que vous changiez de train de vie ! C’est-à-dire qu’il y aura une partie de votre salaire qui partira dans les charges, et l’autre sur le compte épargne ! Bien-sûr, vous pourrez garder une centaine d’euros pour les petits plaisirs dans le mois, mais pas plus ! (sauf si vous gagnez 10 000 euros, vous pourrez peut-être mettre un peu plus et économiser plus rapidement).

Vous pouvez également envisager de travailler une période pour ensuite voyager la même période. Le rythme est à choisir selon votre convenance ! Pour les prochaines années, par exemple, nous avons fait le choix de travailler intensément pendant 3 ans afin d’économiser une somme assez conséquente pour être indépendants pendant plus d’un an. Mais vous pouvez très bien travailler 3 mois pour partir 3 mois ! Pour une aussi courte période, préférez l’intérim ou les contrats CDD que vous pouvez accepter ou non (distribution de flyers ou extras en restauration par exemple).

  • Avantage : rester auprès de ses proches plus longtemps et pouvoir mieux prévoir le futur voyage, comme il n’y aura pas besoin de s’adapter à une toute nouvelle vie.
  • Concessions à faire : changer de train de vie n’est pas facile. Vous vous retrouverez face à l’incompréhension de certains potes ou certains proches. Certains finiront même sûrement par s’éloigner carrément. Oubliez-les, ce sont ceux que vous perdrez de toutes manières en partant en voyage. Vous n’avez pas besoin d’eux ! Gardez autour de vous ceux qui vous soutiennent dans vos projets, croient en vous, vous tirent vers le haut et vous aident à réaliser vos rêves ! (on les compte sur le doigt d’UNE SEULE main #phrasedegrandmère). Faites partie des gens qui mettent tout en oeuvre pour réaliser leur projet, et qui le font VRAIMENT ! Il suffit de s’y mettre, et la fierté de pouvoir réaliser ses rêves prend vite le dessus sur la privation !

Retrouvez tous nos conseils pour organiser sa vie entre CDD et voyages.

Travailler à l’étranger

Travailler à l’étranger peut être une solution pour ceux qui sont pressés de partir, ou qui ne trouvent pas leur raison de vivre en France. Vous pourrez aller n’importe où, faire n’importe quoi selon vos envies !

  • Travailler dans un ranch
  • Travailler dans votre domaine
  • Faire la récolte de fruits
  • Trouver des annonces ponctuelles sur internet (exemple d’amazon)
  • Faire un crowdfunding
Travailler à l'étranger

Crédit Photo : Pauline Grattier

Quelques sites qui pourront vous aider : 
- Le club Teli : 45€ l'année pour mettre en relation les chercheurs d'emploi et les employeurs. Ce n'est pas une agence de placement ! Vous aurez, sur la newsletter, des témoignages de travailleurs et des offres. Vous pourrez trouver dans de nombreux secteurs ! Vous pouvez essayer civiweb qui est un site d'offre d'emploi dans le monde entier. 
- Aupair World est là pour que vous trouviez une famille n'importe où dans le monde ! Il sera difficile de faire des économies, mais vous pourrez être logé dans un pays tout en découvrant sa culture ! 
- Si vous avez la main verte ou l'envie d'échanger, 4 plateformes (classiques mais qui fonctionnent vraiment bien) pourront vous aider : HelpX (en anglais), Wwoof (il faut se créer un compte, en anglais), Helpstay (en anglais. Missions variées, de l'apprentissage d'une langue à l'aide des tâches ménagères chez une famille à l'autre bout du monde) et Workaway (en majeure partie en français, 29 euros l'année seule ou 38 euros en couple). Encore une fois, cette solution vous apportera beaucoup au niveau culturel, mais vous ne pourrez pas faire d'économies.

Attendez vous à changer complètement de vie. La plupart des gens qui font ça reviennent rarement à une vie “normale” et “posée” dans leur pays d’origine. Oui, on prend vite goût au choc culturel, qu’on aimera de plus en plus confronter ! Le travail dans votre pays d’origine pourra vite vous paraître fade par la suite …

  • Avantages : changer de vie et de pays vous ouvrira l’esprit et développera votre intelligence d’une manière peu commune. Vous ressortirez forcément grandie de cette expérience, et vivrez des aventures dont vous n’avez même pas idée.
  • Concessions à faire : vous verrez beaucoup moins vos proches, et perdrez sûrement quelques “amis” en route. Mais vous vous en referez bien plus (un de perdu, 10 de retrouvés) ! Vous n’aurez pas besoin de beaucoup modifier votre train de vie, car de toutes manières, vous travaillez en voyageant ! Vous ne pourrez peut-être pas faire des économies conséquentes, mais vous vivrez en immersion totale dans la culture du pays dans lequel vous allez.

Être digital nomade

Cette solution semble être la meilleure pour pouvoir travailler n’importe où. Cela permet de voyager quand on veut, sans mettre aucune ambition de côté (dans l’hypothèse où vous travaillez dans un domaine le permettant). Il y a plein de solutions existant pour pouvoir travailler en voyageant de nos jours ! Le monde évolue, mais surtout le monde du travail. Les CDI sont de plus en plus remplacés par des contrats freelance, et le télétravail fait de moins en moins peur. Si vous avez déjà des compétences dans le domaine de la communication digitale, du marketing digitale, du SEO, du graphisme, du webdesign, etc. il vous suffit de trouver une plateforme adaptée à vos besoins pour vendre vos services !

Digital nomade

3. Lancer un crowdfunding ou demander une bourse

Le crowdfunding

“Crowdfunding” peut être traduit par “financement participatif”. Ça ne vous avance toujours pas? Bon, pour être plus clairs, vous avez déjà entendu parler des chanteurs qui ont réussi à financer leur album grâce aux internautes ? Et bien c’est ça, le crowdfunding. C’est demander à vos chers internautes de soutenir votre projet en vous donnant une petite participation financière. Ça paraît simple comme ça, mais quelques conseils sont à appliquer pour réussir à mener à bien votre campagne de crowdfunding :

  • Ne demandez pas le financement de votre voyage (désolés, mais tout le monde s’en fiche) mais un projet
  • Préparez votre projet à l’avance et parlez-en autour de vous ! Les premiers contributeurs seront vos proches.
  • Choisissez la bonne plateforme
  • Inspirez-vous des projets qui fonctionnent
  • Soignez votre présentation : personne n’aura envie de financer un projet dans lequel ils n’auront aucune confiance.
  • Proposez des contreparties attractives et surtout personnelles : photos, cartes postales, vidéo, souvenir, produit local.
  • Pensez à l’ensemble des coûts : vous avez besoin de XX€ pour financer votre projet ? Ne pas oublier les frais ponctionnés par la plateforme …
  • Identifiez les influenceurs et contactez-les. Vous pourrez leur demander des conseils, et s’ils ont bon coeur ils proposeront peut-être de partager votre projet !
  • Pensez à mettre la main au porte monnaie pour lancer tout ça : les campagnes à 0 euros n’attirent pas l’oeil du tout. Les gens auront plus confiance dans un projet qui a déjà attiré quelques personnes !
  • Repérez vos 3 niveaux de donateurs et quand les contacter : proches, lecteurs de votre blog et les inconnus
  • Gérez les périodes de rush et les périodes de calme : quand il y a peu de demandes, trouvez des moyens pour communiquer sur votre projet. Quand il y en a trop, essayez de garder vos contributeurs alertes et essayez de les remercier !

Solliciter une bourse de voyage

N’importe qui peut solliciter une bourse de voyage. Nous vous mettons les 3 principaux sites ci-dessous. Comme Bourse-expe, par exemple, certaines bourses peuvent être attribuées à des activités très spécifiques. De nombreuses bourses sont également attribuées à des projets généralistes, mais n’oubliez pas d’être originaux !

- Zellidja : il faut avoir entre 16 et 20 ans, français et il faut partir seul(e) pour une durée minimale d'un mois entre le 1er juin et le 31 octobre
- Culture-aventure : avoir plus de 18 ans, avoir un projet bien ficelé, effectuer un voyage de 2 à 12 mois dans le cadre du projet. Budget soumis ne doit pas dépasser 15 000 euros.
- Bourses-expe : avoir plus de 18 ans, très spécifique. Dédié aux projets d'expéditions qui ne concerne que certaines disciplines (Ex: ski, rando, trekking, etc.)

4. Faire des économies au quotidien

Faire des économies au quotidien demande d’adopter des habitudes régulières. Échanger les mauvaises habitudes par des bonnes est assez simple ! On vous donne quelques exemples :

  • Éteignez la lumière quand on sort d’une pièce
  • Débranchez les appareils en veille la nuit (télévision par exemple)
  • Utilisez la voiture au minimum
  • Empruntez des livres en bibliothèque au lieu de les acheter (sauf si vous aimez garder vos anciens livres, et on vous comprend !)
  • Faites du sport gratuitement. Avec un peu de volonté, faire du sport chez soi, du vélo ou encore de la course à pied est assez facile !
  • Achetez de saison, et local (les AMAP de votre ville sont parfaites pour ça)
  • Achetez à la coupe ou au détail (si vous achetez un lot de 6 citrons mais que 4 pourrissent car vous n’en aviez besoin que de 2, cherchez l’économie…)
  • Aller sur Amazon : plein de produits du quotidien y sont bien moins chers
  • Réinventez votre garde-robe en surfant sur Pinterest, il y a tant d’idées ! Faites revivre vos vieilles fringues (si vraiment elles sont trop vieilles, mettez les dans les caisses réservées à cet effet dans votre ville)
  • Recyclez et mettez-vous au DIY ! Du savon de marseille, du vinaigre blanc, de l’eau et du bicarbonate de soude permettent de faire presque tout (produits ménagers, produits de beauté, etc.
  • Arrêter de fumer (plus facile à dire qu’à faire, mais imaginez que vous fumez votre voyage à chaque cigarette)
  • Garder votre vieux smartphone (sauf s’il vous sert à faire vos photos de voyage. Bon si votre “vieux” smartphone est un iPhone 7, n’exagérez pas … Gardez le !)
  • Pour les filles, utilisez une cup menstruelle ! Facile à utiliser même si elle fait un peu peur, elle fait bien économiser 15 euros par mois (et en plus c’est un bon moyen de faire attention à soi, car elle est sans risque pour la santé, contrairement aux tampons et aux serviettes !)
  • Testez une banque en ligne avec 0 frais
  • Faire des soirées appart plutôt que dehors
  • Faites vos courses en drive ou en ligne
  • Réparez vos objets (si vous n’êtes pas bricoleur, regardez des tutos)
  • Revendez vos objets cassés (pour pièces)
  • Apportez votre repas au travail
  • Louez votre appartement lors de vos déplacements
  • Si vous voulez manger au resto, privilégiez le midi (moins cher que le soir)
Quelques sites magiques : 
- igraal : avoir des réductions sur toutes sortes de produits (fringues, alimentation, iTech). Par exemple, en vous connectant sur un site marchand en ayant au préalable ajouté l'extension iGraal, soyez prévenus en direct des meilleurs bons plans et accumulez une cagnotte en ligne en faisant des achats dés l'installation de l'application sur l'ordinateur (pas compatible avec ADblock)
- Wanteeed : si vous installez l'extension Chrome, vous aurez des codes réductions qui s'affichent automatiquement en Pop up sur chaque site marchands sur lesquels vous allez (pas compatible avec ADblock).
- Edeni : our apprendre à tout faire au savon de marseille, bicarbonate, vinaigre blanc et eau. Pratique pour partir en voyage, les stocks ne sont pas compliqués à faire et pas encombrants !
- Aroma-zone : pour faire vos produits sur-mesure en fonction de votre peau. Vous pouvez ajouter des huiles essentielles à votre mélange expliqué par Edeni pour avoir de supers produits efficaces.

Le voyage en van : une solution économique

Même si le voyage en sac à dos en faisant du couchsurfing, du stop, du homesitting ou encore du wwoofing paraît bien plus économique (et c’est vrai), elle offre si peu de confort que peu de personnes seraient prêtes à faire ça sur le long terme. C’est une expérience très intense et super intéressante à vivre, mais nous n’en parleront pas ici. Dans ce blog, c’est le voyage en van aménagé qui nous intéresse. Ce mode de voyage nous offre tellement d’opportunités, de liberté et de confort que c’est devenu pour nous la meilleure façon de voyager ! Pourquoi est-ce si économique, alors qu’il faut dépenser l’essence, les péages, les ferries ou encore les réparations ? Et acheter le van en plus ? On vous explique !

5. Acheter et aménager un van : un projet qui se réfléchit mûrement

Acheter un van ne se fait pas sur un coup de tête (même si c’est un peu ce que nous avons fait). Sauf si vous tombez sur une affaire de fou, et que vous savez (après plusieurs mois à surveiller le bon coin) que c’est une affaire qui ne se présente que rarement, 2 mots sont maîtres : attendez et comparez.

Attendre et comparer

Moins cher vous trouverez le fourgon, plus intéressants seront les investissements pour l’aménager ! Oui on sait, vous détestez attendre et vous avez envie de partir tout de suite tout de suite ! Mais croyez-nous, on a fait l’erreur d’aller trop vite, et en attendant un peu on aurait pu économiser un bon 4 000€ ! Pourquoi ? Tout simplement car on a préféré acheter un Renault Master déjà aménagé (un lit et des placards) à 10 minutes de chez nous plutôt que d’aller parcourir la France pour trouver un super fourgon totalement vide qu’on aurait pu refaire de A à Z. C’est un choix, mais nous avons dû nous adapter aux aménagements déjà présents pour ajouter le robinet, l’électricité, le dressing et le salon, ce qui a parfois compliqué les opérations ! Finalement, on a acheté le fourgon et la valeur sentimentale qu’il avait pour son ancien propriétaire, et nous le regrettons un peu. La location est aussi une solution à envisager. Nous en parlons dans l’article Louer un camping car, 5 choses à savoir.

La réflexion pour les emménagements : 80% du travail

Avant de vous lancer à corps perdu dans les aménagements, réfléchissez bien. De TRÈS nombreuses combinaisons existent. Prenez le temps de bien regarder des tutos sur internet. Il faut connaître vos besoins précis (sinon vous allez trouver tous les aménagements de van super géniaux et vous n’allez pas réussir à vous décider). Pour quelques inspirations, vous pouvez consulter le programme Inspiration dans laquelle plusieurs blogueurs différents vous expliquent leurs aménagements. Lancez-vous une fois que vous avez toutes ces clés en main :

  • Matériel dont vous aurez besoin
  • Budget que cela va coûter (à quelques PETITES centaines d’euros près)
  • À quel spécialiste (ou pote) allez-vous faire appel pour quelle partie du van ?
  • Voulez-vous le faire homologuer en VASP ou non ? (les aménagements doivent respecter certaines normes si oui)

Les 5 commandements pour réussir son road trip

Notre coup de coeur en termes d’aménagement est un Renault Traffic qu’un couple a aménagé pour voyager avec leur chien. Retrouvez la description de cet aménagement sur l’article Aménager son fourgon #2.


Retrouvez tous les articles de la catégorie Vanlife & autres
D’autres astuces pour économiser dans l’article comment on est sortis d’un découvert de plus de 900 euros en moins de 3 mois

Vous aimerez aussi

10 commentaires

Comment nous sommes sortis d'un découvert de plus de 900 euros en 3 mois - Le Van Migrateur 2 janvier 2018 at 13 h 59 min

[…] Nous avons réfléchi aux sacrifices que nous allions pouvoir faire. Ainsi, nous sommes passés à des dépenses fixes de 2 197 euros à moins de 1 600 (donc 800 euros chacun au lieu de 1 098). On a dit sans tabou, alors on vous le fait vraiment sans tabou !! On vous révèle toutes nos dépenses mensuelles, et on vous dit comment on a réussi à les optimiser. Vous pouvez également retrouver des astuces supplémentaire pour économiser dans notre article Nos 5 astuces pour voyager tout le temps. […]

Reply
Comment le voyage en van a changé nos vie - Le Van Migrateur 15 décembre 2017 at 18 h 10 min

[…] sur Vinted et Le Bon Coin, et nous avons pu commencer à faire nos économies (on en parle dans notre article pour vous aider à faire des économies)  sur une base sereine. Aujourd’hui, on peut dire que ça a changé notre vie. J’étais […]

Reply
The Travelling Shed 9 novembre 2017 at 9 h 39 min

Moi je veux bien travailler dans un ranch au Canada ! Le boulot de rêve (enfin tel que je me l’imagine en tout cas :D)
Être digital nomad, un rêve pour beaucoup mais vraiment accessible quand on a la volonté comme tu dis !

Reply
Le Van Migrateur 9 novembre 2017 at 9 h 46 min

Oui on va y arriver !! ❤️

Reply
Le Monde de Tikal 12 octobre 2017 at 12 h 40 min

Bonjour. Super article ! Ne pas sous-estimer le temps que l’on peut passer pour aménager son van, cela peut facilement durer des mois 😉

Reply
Le Van Migrateur 12 octobre 2017 at 12 h 47 min

Grave, ça se fait rarement aussi rapidement qu’on le pense ! Ahah 🙂
Merci <3

Reply
Financer son voyage avec le crowdfunding - Le Van Migrateur 11 octobre 2017 at 10 h 39 min

[…] Leur campagne sur GlobeDreamers  Leur page Facebook   Retrouvez nos 5 astuces pour voyager tout le temps. […]

Reply
Comment on organise notre vie entre CDD et voyages - Le Van Migrateur 11 octobre 2017 at 10 h 38 min

[…] Retrouvez tous les articles de la catégorie Le Van en Freestyle. Retrouvez nos 5 astuces pour voyager tout le temps. […]

Reply
Travailler à l'étranger : l'exemple de Solenn en Australie - Le Van Migrateur 11 octobre 2017 at 10 h 38 min

[…] Retrouvez plus d’articles sur Le Van en Freestyle. Retrouvez notre article sur notre Road Trip en Australie. Retrouvez nos 5 astuces pour voyager tout le temps. […]

Reply
Travailler à l'étranger : l'exemple de Pauline au Canada - Le Van Migrateur 11 octobre 2017 at 10 h 37 min

[…] Retrouvez plus d’infos sur son blog. Retrouvez plein d’autres articles dans Le Van en Freestyle. Retrouvez nos 5 astuces pour voyager tout le temps. […]

Reply

Laisser un Commentaire