Home Vanlife : mode d'emploi Pourquoi on s’interdit de prendre l’autoroute en van

Pourquoi on s’interdit de prendre l’autoroute en van

Écrit par Le Van Migrateur 29 juin 2018
Italie
5 min de lecture

Au départ, quand on a acheté Kirikou en 2016, on ne savait pas trop qu’il y aurait des surcoûts aux péages à cause de sa hauteur. On avait entendu qu’on pourrait appeler le personnel à chaque péage pour leur dire de nous refaire passer en classe 1, mais non : nous sommes une vraie classe 2 du haut de nos 2m80 ! On s’est donc renseigné, et on s’est rendu compte qu’on payait 30% de plus qu’une classe 1 : autrement dit vraiment beaucoup plus ! C’est là qu’on a décidé de changer complètement notre façon de voyager … L’autoroute en van, c’est terminé !

L’autoroute, ça craint

C’est cher

Ben oui, quand on sait qu’un plein nous coûte déjà plus de 110 euros, il faudrait en plus payer les routes qu’on empreinte ? Et quand on a une petite faim ? Un besoin de faire le plein ? On paie en moyenne entre 30 centimes et 1 euro plus cher chaque dépense sur l’autoroute ! En plus des péages … Utiliser l’autoroute quand tu roules toute l’année, presque tous les jours, ça revient presqu’au même prix que de se payer un hôtel 5 étoiles, nan ? Il y a quelques semaines, on a été obligés de faire un aller-retour Contis-plage / Paris. Bien-sûr, comme notre temps était limité, on a choisi de passer par les autoroutes : on n’avait vraiment pas le choix si on ne voulait pas finir complètement épuisés… Vous savez combien nous a coûté cet aller-retour ? 380 euros … Et sur ces 380 euros, on a mis “seulement” 170 euros d’essence ! Ce qui laisse 210 euros qu’on a dépensé pour grignoter sur la route et les péages ! 210 euros qu’on aurait pu mettre dans un surf, un plein, une réparation, quelques restos, de la vraie bonne bouffe … Alors oui, l’autoroute ça craint. Surtout quand on voyage beaucoup ! Avec un grand van comme le nôtre, voyager par l’autoroute nous obligerait à calculer 40 à 50% de budget supplémentaire par rapport à une petite voiture ou à un petit van, pour être sûrs de ne pas être surpris.

On passe à côté de tout notre voyage

On déteste l’autoroute pour une autre raison : on se rend compte qu’on passe totalement à côté de notre voyage en empruntant l’autoroute. On ne voit que des panneaux et une grande route rectiligne. Où est l’intérêt ? On s’est rendu compte que notre façon de voyager n’était pas du tout se rendre d’un point A à un point B sans détour… En fait, on déteste ça. On préfère tracer une grande ligne floue et qui zigzague, puis s’arrêter au grès des rencontres, des spots et des découvertes !

VanlifeEn prenant l’autoroute, il nous arrive même de voir de loin des endroits auxquels on rêverait de s’arrêter … Mais trop tard, on a loupé la sortie ! Et il reste 30Km avant la prochaine … Franchement, c’est énervant quand ça arrive, vous êtes pas d’accord ?

La meilleure décision de notre vie de Roadtrippeurs

Nous avons donc décidé d’arrêter définitivement de prendre l’autoroute (sauf en cas de force majeure évidemment). Et depuis que nous avons pris cette décision, après notre voyage en Norvège en Août 2017, on a fait des découvertes incroyables … Et pas seulement en France ! Par exemple, en Mai de cette année, nous avons été en Italie du Sud. Et on a découvert des petits villages et des coins absolument sublimes ! Et pour avoir déjà fait Paris-Naples par l’autoroute, on peut dire que c’est vraiment complètement différent. On a embrassé la culture italienne, mangé de vrais bon petits plats, découvert des coutumes de villes reculées, parlé avec des locaux, entendu l’histoire de l’Italie à travers les yeux de plusieurs personnes … Et en plus, on a fait de sacrées économies !

Vanlife

Les petites routes ont tout changé

Il nous est même arrivé de tomber sur de petits artisans dans plusieurs domaines. Celui qui nous a le plus marqué était en Bretagne. C’était une jeune fille qui faisait tout de ses mains : des bagues, des colliers, des bracelets et tout ce qu’il faut pour être 100% écolo (des cotons en tissu, des trousses en papier, des petits carnets en papier recyclé, du savon, etc.) C’est là-bas que nous avons craqué pour notre attrape rêve que vous voyez sur toutes les photos.

Vanlife

Les invonvénients

Alors oui, certes, on va beaucoup moins vite. Il nous arrive même de rouler beaucoup plus. Il faut prévoir de partir plusieurs jours avant. Mais finalement, paradoxalement, on prend beaucoup plus notre temps. Car si nous tombons sur un spot qui nous plaît, on y reste plusieurs jours ! C’est toujours mieux que les parking de station essence, nan ?

Il y a aussi un autre petit inconvénient : si vous avez faim à 23h, oubliez le “t’inquiètes, dans 20Km on s’arrête à la station”. Non, maintenant, si vous avez faim à 23h, vous priez pour qu’il y ai un Macdo. Sinon, tant pis, vous vous endormirez bercés par les gargouillis de votre bidou ! Bon, en même temps, c’est facile de palier à ce souci : il suffit de faire le plein de bouffe avant de partir !

Quelques photos de nos voyages sur les petites routes de France et d’ailleurs …

Italie du Sud Italie du Sud Italie du Sud Parc du Mercantour Parc du Mercantour Italie


Retrouvez tous nos articles de la catégorie Vanlife : Mode d’emploi et La vie sur les routes 
Retour à la page d’accueil

Vous aimerez aussi

5 commentaires

Matthieu 4 septembre 2019 at 21 h 16 min

Bonjour,
Oui je suis d’accord avec vous ! C’est bien résumé… Un voyage qui commence par de l’autoroute s’est le stress qui commence… Mon van et mon parapente ne vont pas assez vite pour suivre le rythme… Et tant mieux.
Mat

Reply
Le Van Migrateur 9 septembre 2019 at 17 h 16 min

🙂

Reply
lone-wolf 24 avril 2019 at 5 h 50 min

Eh oui , l’autoroute , c’est l’apprentissage de la monotonie ! En fait , j’y passe une partie de ma vie sur les autoroutes ; pas le choix . Et donc , lorsque je le peux , je retourne sur les routes de notre merveilleux pays . D’ailleurs il n’y a que comme ça que tu découvre la beauté des paysages ; le mystère des détours ; bref la vie !
L’ autoroute c’est bien lorsque tu es pressé et que tu as un véhicule taillé pour ça ! Sinon ; il n’y a pas grand intérêt
Même si il faut reconnaître des progrès au niveau des aménagements ; on se lasse vite et on s’y ruine !
Allez , vive nos routes mais attention aux radars parce que là ………………..

Reply
Mel, The Wandering Freelancers 24 septembre 2018 at 16 h 22 min

Je suis tellement d’accord avec vous ! Nous on a testé les deux, autoroutes et petites routes, et même si c’est parfois plus long, le voyage n’est clairement pas le même ! Sur les petites routes on a pu découvrir des villages et des paysages incroyables, et c’est surtout dans ces moments qu’on s’est vraiment senti ” en voyage”. Parcequ’en effet, une grande route rectiligne et froide, c’est la même chose dans chaque pays, tu ne te rends pas compte que tu es dans des contrées lointaines et carrément différentes de la France ! Alors je valide à 100%, et en plus pour vous ça prend encore plus de sens au vu du surcoût … (nous Ernest n’est pas si grand)
Des bisous la compagnie !
Mel+Ben+Charlie

Reply
Le Van Migrateur 28 septembre 2018 at 13 h 51 min

C’est bien résumé les copains <3

Reply

Laisser un Commentaire