Home Aménager son fourgon Que faire avant l’isolation ?

Que faire avant l’isolation ?

Écrit par Le Van Migrateur 26 octobre 2020
Que faire avant l'isolation?
7 min de lecture

Que faire avant l’isolation du fourgon aménagé? C’est une question qui nous revient souvent. Vous êtes face à votre fourgon, et vous ne savez pas par quoi commencer ? Dans cet article, on va tout vous expliquer !

Avant d’isoler, bien réfléchir à son projet



Il est important d’avoir réfléchi au projet avant même de mettre un doigt de pied dans votre future maison sur roues. Pourquoi, allez-vous me dire ?

Tout simplement parce que, comme dans une maison, on ne peut pas se contenter de se lancer dans le chantier sans avoir réfléchi à l’emplacement des câbles, dans un premier temps. Et on ne peut pas réfléchir à l’emplacement des câbles sans avoir réfléchi à l’emplacement des meubles et de ce qui va aller dedans. On ne peut pas réfléchir à l’emplacement des meubles sans avoir réfléchi à l’emplacement des prises. Et on ne peut pas réfléchir à l’emplacement des meubles non plus sans avoir réfléchi à l’emplacement des ouvertures.

Vous me suivez ?

Ah, et il faut absolument réfléchir à la volonté ou non d’installer une galerie, ou tout autre équipement qui nécessiterait l’installation éventuelle depuis l’intérieur du fourgon (beaucoup plus difficile à faire quand on a déjà posé l’isolation, du coup). On parle d’expérience…

Avant de se lancer dans l’isolation, il faudra donc penser aux emplacements des meubles et des équipements (pompe, chauffage électrique, LED, etc.) afin de réfléchir à votre passage de câbles, qui se fera après la pose de la laine et avant la pose du frein vapeur dans le cas d’une isolation naturelle. On vous expliquera bientôt dans des articles clairs et détaillés comment choisir vos équipements.

Il est toujours mieux de faire ses plans détaillés quand on a déjà le fourgon. Même si, on est bien d’accord, ce n’est pas toujours possible ! Dans tous les cas, il faudra les confronter à la réalité, et prendre en compte les contraintes telles que les renforts, le châssis, la répartition des poids, le passage des roues, etc. N’hésitez donc pas, une fois les plans terminés, à aller vérifier que tout est plausible. 

Plans cartons fourgon aménagé
Maggy et Gilles, de @coucouliberte, ont fait leur aménagement en carton pour vérifier la viabilité ! On adore!

Pour résumer, avant de vous lancer tête baissée dans l’isolation de votre fourgon, il faudra penser à : 

  1. L’emplacement de tous vos équipements qui utiliseront l’électricité, pour connaître l’emplacement de vos câbles et pouvoir les passer avant d’habiller
  2. L’emplacement de vos ouvertures, pour ne pas poser d’isolation à cet endroit
  3. La pose d’accessoires extérieurs, qui se montent parfois depuis l’intérieur

Attention

N’oubliez pas l’emplacement des interrupteurs ! Dans certains cas, il faut tout prévoir à l’avance. Par exemple, il faut également savoir où placer la batterie, etc.


La préparation de la tôle



Une fois que votre projet d’isolation et d’aménagement est bien réfléchi, il va falloir que vous vous lanciez dans les travaux ! Et ce sont souvent les premiers travaux qu’on lance dans le processus d’aménagement du fourgon : le nettoyage et l’entretien de la tôle. Ça a un petit côté très excitant au début, mais on s’en lasse très vite ! Mais c’est une étape importante à ne surtout pas bâcler. 

La préparation de la tôle comprend : 

  • L’éventuelle destruction des habillages existants 
  • Le nettoyage dégrossi pour constater l’état de la carrosserie et mesurer l’ampleur des travaux à y apporter 
  • Le nettoyage en profondeur de la carrosserie : qu’elle comporte des points de rouille ou pas, un bon nettoyage au vinaigre blanc ne lui fera pas de mal ! Et cela pourrait faire apparaître certaines petites choses à rattraper (des mini points de rouille, par exemple, qui pourrait donner des indices sur le fait de poser ou non une peinture antirouille)
  • Le traitement des points de rouille : 1.nettoyage, 2.traitement, 3.peinture

Le passage des câbles


Une fois que votre carrosserie est comme neuve, il va falloir aller chercher vos plans et vous armer de scotch de couleur. Ce scotch, il vous servira à indiquer l’emplacement de chacun des équipements ayant besoin d’électricité. Faites une croix au scotch à l’emplacement de toutes les LED, faites une croix au scotch à l’emplacement du chauffage, de la pompe, des liseuses, du tableau électrique, etc. N’oubliez pas de noter sur le scotch à quoi il correspond. 

Une LED viendra se positionner ici
Emplacement futur des équipements (ici, des prises, et la liseuse)


Attention

N’oubliez pas de noter l’emplacement de la batterie et du tableau électrique. On vous explique tout dans la suite de cet article !


Maintenant que tout est prêt et propre pour accueillir l’isolation, c’est le moment de passer à l’action ! Que vous isoliez à la laine, à l’armaflex ou au liège, la démarche sera plus ou moins la même (ce qui changera avec une isolation à la laine sera la pose du frein vapeur pour venir tout refermer). 

Donc, quelque soit l’isolation que vous choisissez, il faudra venir passer les câbles de manière à ce qu’ils soient protégés d’un éventuel clou ou d’une éventuelle vis à l’étape d’habillage ou de construction des meubles. Par exemple, pour une isolation en liège expansé + Biofib trio + frein vapeur, nous avons d’abord posé l’intégralité de l’isolation, puis avons fait passé les câbles dans le biofib trio avant de venir poser le frein vapeur. Une fois le frein vapeur posé, nous avons fait des petites fentes au cutter dedans pour que les câbles puissent passer à travers. 


Comment faire le passage des câbles?

L’étape du passage des câbles intrigue et peut faire peur. Mais il suffit en fait tout simplement de les faire passer de l’emplacement futur du tableau électrique à l’emplacement futur des équipements. Ensuite, il faut relier la batterie au tableau électrique : ne les éloignez donc pas trop !

Le tableau électrique de l’aménagement, c’est l’endroit qui viendra accueillir les câbles positifs qui seront reliés à des fusibles, et les câbles neutres (-) reliés sur le bornier de masse.


Toutes ces étapes sont techniques, dans le sens où il faut vraiment bien réfléchir et ne pas se tromper. La réalisation elle-même est plutôt très simple. Un simple oubli de câble, dont vous vous rendez compte une fois l’aménagement bien avancé peut être très, très, très embêtant. Je ne veux pas vous mettre la pression hein ! Mais si vous oubliez de passer un câble et que vous avez posé votre lambris et vos meubles, il faudra tout démonter ou alors trouver une technique discrète pour le faire passer autrement. Une bonne réflexion évite ces tracas ! 

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire