Home Introspection Rentrée et nouveau départ

Rentrée et nouveau départ

Écrit par Le Van Migrateur 1 septembre 2022
Rentrée et nouveau départ
5 min de lecture

Je suis heureuse de reprendre aujourd’hui la plume pour une catégorie d’articles que j’avais laissée de côté depuis bien trop longtemps. Une catégorie dans laquelle je vous partage mes réflexions, mes évolutions et mes questionnements. 

Cet article marquera un tournant dans ma façon de partager avec vous, ici et sur notre compte Instagram. Il marquera aussi le début de la création de contenus plus poussés avec des thèmes que l’on n’a jamais eus l’habitude d’aborder.

Fourgon aménagé

Cela va bientôt faire 5 ans que nous vous accompagnons dans vos projets d’aménagement de fourgon. Bonne nouvelle : on aime toujours autant le faire. Aujourd’hui, nous avons accompagné plus de 100 personnes en coaching individuel, répondu à plus de 2000 questions sur l’aménagement à travers nos différents supports (mail, Instagram, commentaires sur le blog, pendant les événements, etc.). Nous avons créé des supports qui aident plusieurs milliers de personnes à réaliser leur rêve : aménager un fourgon dans les règles de l’art, homologué ou non. Et on est fiers de tout ça. 

Aujourd’hui, mettre à jour l’e-book, créer du nouveau contenu technique ou vous transmettre de nouvelles informations dans le domaine nous prend 5 fois moins de temps qu’avant, grâce à une expertise approfondie du domaine. En plus, notre équipe de freelances est aujourd’hui d’une aide incroyable, et nous fait gagner de nombreuses heures de travail. 

C’est pour ça que je me sens prête à réinventer mon métier. J’aimerais que tout ce que je vous ai décrit ci-dessus ne devienne plus qu’une partie de notre travail, et ne le définisse plus dans son intégralité. J’ai envie d’échanger plus, sur plus de sujets, et d’aller plus loin avec vous. 

J’ai envie de partager avec vous les étapes qu’on a traversées au cours de ces 5 ans en fourgon avec plus de vulnérabilité, et plus de transparence. J’ai envie de vous partager mes questionnements et mes évolutions. J’ai envie de vous accompagner jusqu’au bout dans ce changement de vie, et pas seulement pour la première étape. Oui, parce que l’aménagement d’un fourgon ne constitue pour moi que la première étape d’un long cheminement d’épreuves, de prises de conscience et de changement de vie. 

lavande et fourgon aménagé

La vie en van amène pour moi un dépouillement rapide, et parfois brutal. Il pose de la conscience et de la beauté dans beaucoup d’aspects de notre vie. Elle nous apprend à vivre dans le contraire parfait de ce que la société moderne attend de nous. Une fois installé dans ce mode de vie, on apprend à y apprécier la lenteur et l’imprévu.

La vie en van nous a appris à :

  • Donner une place bien plus importante à la nature dans notre vie. Une nouvelle place qui restera ancrée profondément, même si on quitte la vie en van,
  • Chérir les ressources à leur juste valeur, et à prendre conscience de l’importance qu’elles ont pour le bon fonctionnement de notre vie
  • Vivre confortablement avec 5 à 7 fois moins de ressources que dans notre vie d’avant (en appartement)
  • À réduire la sphère de matériel que l’on considérait comme essentiel à notre bonheur
  • Vivre avec celui ou celle qui partage ce petit cube sur roues à travers une nouvelle vision du couple. Un apprentissage puissant, parfois dur et violent
  • Apprécier la solitude, qui devient une partie intégrante de notre vie 
  • Ne plus avoir peur de laisser aller, de laisser partir, et à intégrer la beauté de l’éphémère dans notre quotidien
  • Embrasser l’inconnu et l’imprévu, et à l’intégrer pleinement dans notre manière de vivre

Aujourd’hui, on trouve beaucoup de contenus sur les « vrais » côtés de la vie en van, partageant autour des petits inconforts du quotidien (vider les toilettes, vivre dans un espace étroit, etc.). Mais, pour moi, les vrais côtés de la vie en van ne s’arrêtent pas là.

Vivre en van ne s’arrête pas à avoir la liberté de bouger dans le monde entier avec notre maison sur le dos, et à galérer avec les toilettes et la pluie. La vie en van nous dépouille, nous apprend, nous forge, nous forme, nous fait recommencer tous nos apprentissages. 

Vie en van couple

Tout ça n’est qu’une petite aiguille de la grosse motte de foin que j’ai envie de partager avec vous à partir d’aujourd’hui. J’ai toujours eu l’impression que je devais finir mon évolution et ma transformation avant de partager avec vous ce que je vivais, ce que je ressentais. Bullshit : le chemin de l’évolution dure toute une vie, et au-delà. Alors ciao le syndrome de l’imposteur : je me lance. Et j’espère que beaucoup d’entre vous embarqueront avec moi !

Laisser un Commentaire