Home Vanlife : mode d'emploi S’aimer sur les routes – la fragilité d’un rêve

S’aimer sur les routes – la fragilité d’un rêve

Écrit par Le Van Migrateur 8 janvier 2018
Voyager en couple le van migrateur
5 min de lecture

Notre van ne fait pas plus de 5m2. Et quand nous partons en voyage, il n’y a pas de possibilité de s’isoler dans la chambre ou de claquer les portes en cas de dispute. Il n’y a pas non plus la possibilité de décider de ne plus parler à l’autre pendant des heures. Il faut supporter, oublier la rancune, tout faire pour se comprendre et surtout s’aimer le plus fort possible. Voyager en couple est une expérience extraordinaire, nous révèle à l’autre et nous permet d’affronter des épreuves incroyables ensemble. 

Les premiers instants

Monter son pied dans le van, installer les affaires dont nous aurons besoin à portée de main et brancher l’iPod sur la playlist Road Trip : c’est le début du road trip, le rituel de départ et l’excitation du début. On se regarde, on se sourit, on est heureux. Heureux de partir à l’aventure ensemble pour la première ou pour la dixième fois. On sait que notre routine va éclater en mille morceaux. On ne sait pas à quoi s’attendre, et nos yeux restent grand ouverts sur le monde qui nous entoure. Nous voilà dans une énergie positive, comme si nous étions totalement différents en voyage. Le monde est à nous, nous nous aimons : c’est parfait, et rien n’est à ajouter à cette belle insouciance.

La première semaine

Nous devons rouler. Rouler le plus possible, car nous avons des contraintes de temps. On n’en oublie pas pour autant de prendre notre temps sur la route, et de faire de belles étapes. De profiter, le menton relevé vers le ciel et les yeux fermés, pour sentir le doux souffle de la découverte effleurer tous nos sens. Tout nous paraît si futile à cet instant – les problèmes semblent tellement loin. Il y a juste toi et moi, ici, en train de profiter du moment présent. En train de rouler tranquillement vers notre but final. D’ailleurs, nous n’avons aucune hâte à atteindre notre destination finale. Finalement, elle sera le signe d’un retour proche. Prenons le temps …

Vanlife Le Van Migrateur

Les dernières lueurs

La lueur du jour et la pénombre de la nuit rythment nos vie. Il n’y a plus de réveil, plus d’impératif. Nous laissons notre horloge biologique reprendre le dessus. Nous n’essayons plus de lutter dans un quotidien rythmé par des obligations aliénantes. Les dernières lueurs du jour s’éteignent, et part avec elles la légèreté, remplacé par le calme et la mélancolie. Il est temps d’allumer notre lumière tamisée et de brancher l’iPod sur notre Playlist Plane, pour continuer à faire voyager notre esprit au-delà du réel. Nous sommes là, côte à côte, à refaire le monde. Parfois, un long silence, tourné l’un vers l’autre pour se regarder dans les yeux et essayer de lire dans nos âmes. Tu sais, ce serait si dur de faire tout ça sans toi. Tu es mon énergie, et j’aime découvrir le monde à travers tes yeux, à travers ton coeur. 

Voyager en couple le van migrateur

Quand tout tombe par terre

Nos escapades sont souvent rythmées par nos rires stridents et notre amour sans limites. Tellement de choses nous apparaissent en voyage, que notre esprit tout entier est occupé à profiter et à photographier ces moments de pur bonheur. Nous n’avons pas le temps de penser à ce qui ne va pas. Nous marchons toute la journée, jusqu’aux dernières lueurs du jour, en enregistrant chaque odeur, chaque détail. Nous reprenons ensuite la route pour trouver un bel endroit où reprendre des forces. Nous sommes parfois en désaccord à ce moment, mais nous arrivons toujours à trouver les arguments pour convaincre l’autre. Toi, Pierre-François, tu es toujours si pragmatique et moi si impatiente. L’équilibre parfait, nous l’avons. Et si un jour tout tombe par terre, et que je me mets à te détester, tu me laisseras marcher, et hurler si j’en ai besoin. Avant de revenir me serrer dans tes bras avec ton beau sourire. Et à ce moment, tout sera fini. Le bonheur reprendra le dessus sur nous.

Économies Le Van Migrateur

Voyager en couple

On ne pourra pas vous faire un topo parfait du voyage en couple. Vous êtes tous différents, tous uniques. Chacun s’aime à sa manière. Il n’y a pas de parfaite façon d’aimer, pas de parfaite manière d’être avec sa moitié. C’est au feeling que ça se passe. Mais on peut vous assurer que le voyage resserra des liens que vous n’auriez certainement pas remarqué sans tous les obstacles auxquels vous serez confrontés dans ce mode de voyage. La faim et la fatigue seront un peu plus forts que lors du quotidien normal. Il faudra pardonner rapidement un mot plus haut que l’autre, qui aura été dit à un moment d’épuisement ou de lassitude. Sans cette tolérance, l’amour dans 5m2 pourrait vite devenir un cauchemar. On peut malgré tout vous donner 6 petits conseils de survie :

  1. Aimer l’autre, quelque soit l’humeur que la fatigue ou la lassitude lui impose,
  2. Se regarder avec compassion, compréhension et surtout tolérance,
  3. Changer de partenaire de voyage si ça vire à l’enguelade permanente ?,
  4. Faire des concessions sur les envies qui peuvent parfois être différentes,
  5. Si vous n’avez rien à vous dire, aimez-vous en silence. C’est totalement normal, à être tout le temps ensemble,
  6. Essayez de faire en sorte de partager un enthousiasme réciproque.

Si vous partez pour la première fois dans un voyage de ce type avec votre moitié, on vous conseille quand même d’en parler avant. Bizzarement, nous ne sommes pas les mêmes personnes dans la vie de tous les jours qu’en voyage. Sur les routes, certain(e)s peuvent devenir râleurs(ses), flemmard(e)s, se transformer en guru du voyage et en Monsieur/Madame Je-Sais-Tout, etc. Mais si vous êtes faits pour voyager ensemble, les liens créés seront proche de l’indestructible ! Alors foncez, et vérifiez cela par vous-même ! ?

Vivre d’amour et d’eau fraîche : un adage devenu possible ✌


Articles Vanlife & autres 
Accueil

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Pimp 8 juin 2020 at 9 h 36 min

Très bel article, qui renvoi aux craintes et incertitudes souvent abordées avant les départs. “Partir ensemble pour revenir plus forts”!

Reply
Comment le voyage en van nous a aider à devenir meilleurs ? - Le Van Migrateur 19 janvier 2018 at 15 h 27 min

[…] de l’autre lors d’un voyage où une telle organisation est nécessaire. Le voyage en couple ou entre potes permet d’apprendre de se découvrir d’une autre manière ! Dans la […]

Reply

Laisser un Commentaire