Home Aménager son fourgon Tout savoir sur l’isolation d’un fourgon

Tout savoir sur l’isolation d’un fourgon

Écrit par Le Van Migrateur 14 avril 2018
Isoler son fourgon

SOMMAIRE

35 min de lecture

L’isolation du fourgon aménagé est une des parties les plus importantes de l’aménagement d’un fourgon. Elle permettra de se sentir bien dans son van aussi bien en hiver qu’en été. Une mauvaise isolation pourrait permettre à la condensation de s’installer, ce qui finirait par rouiller votre petite maison sur roues sans même que vous ne vous en rendiez compte (et c’est pas top pour la santé non plus). Dans cet article, nous vous donnons toutes les cartes en mains pour comprendre l’importance mais aussi le b.a-ba de l’isolation en fourgon. Cet article comporte une partie plutôt technique, qui a toute son importance pour comprendre l’isolation en profondeur, et une partie un peu plus simplifiée pour vous mettre sur la voie de l’isolation presque parfaite. Nous avons réalisé beaucoup de recherches, de comparaisons et de réflexions pour écrire ce billet.

CHAPITRE 1 :

Est-ce vraiment important d’avoir une bonne isolation en fourgon ?


Se chauffer en fourgon aménagé

Pourquoi isoler son fourgon, camion ou van aménagé ?

Isoler son fourgon de manière sérieuse et réfléchie est très important pour le futur confort de vie. Bien-sûr, les pistes de réflexion varieront en fonction de votre projet de vie et d’autres données, comme la charge utile. Mais, quoiqu’il arrive, une isolation sérieuse vous permettra d’avoir :

  • Le confort avec une chaleur douce et bien répartie en hiver
  • Des grasses mat’ en plein soleil l’été, sans vider l’équivalent de votre corps en eau sur le matelas
  • La consommation de gaz diminuée l’hiver pour le chauffage (aussi bien pour le porte monnaie que pour l’environnement)
  • Une condensation intérieure réduite et un air plus respirable

Il ne faut donc pas négliger cette partie, qui est l’une des plus importantes de l’aménagement. Imaginez un peu si elle est ratée, il faudra démonter tout le fourgon pour la recommencer ! D’ailleurs, on voit bien ces derniers mois que l’importance de cette étape dans l’aménagement d’un fourgon est bien comprise par n’importe quel vanlifer qui se lance.

Vous pourrez retrouver nos tutos écrits et en vidéo sur l’article Isoler à la laine de chanvre et au liège : l’exemple de notre fourgon.

L’isolation du fourgon en fonction des saisons

Road Trip Croatie

Dans l’imaginaire collectif, l’isolation est utile pour tenir chaud l’hiver. C’est vrai. Mais pas que ! L’isolation du fourgon aménagé est aussi méga supra giga importante pour l’été (et toutes les saisons d’ailleurs). Un exemple tout bête : vous voyez à quelle vitesse monte la température dans une voiture garée en plein soleil ? C’est vite irrespirable. Eh bien c’est pareil dans le fourgon ! SAUF s’il est bien isolé. Oui oui, je suis bien en train de vous dire que vous allez pouvoir vous la couler douce le matin en plein soleil si votre fourgon est bien isolé (deso pour tous les mecs en tente qui campent à côté).

De notre point de vue, on dirait même presque que l’isolation est plus importante pour la chaleur (presque, hein). Parce que l’hiver, une isolation moyenne peut être rattrapée en mettant de bonnes grosses chaussettes et en faisant marcher le chauffage un peu plus longtemps (à condition d’avoir les ressources d’énergie pour). Mais en été, si vous êtes sur un spot en plein soleil, vous ne pourrez rien faire d’autre que souffrir ou vous déplacer. Et si vous avez un animal, en plus … Nous, on est super contents d’avoir une bonne isolation, et un bon lanterneau ventilateur pour laisser Laskar dans le van en plein soleil 1 ou 2h quand on n’a pas le choix ! Et quand on rentre, il fait encore frais à l’intérieur du fourgon.

CHAPITRE 2 :

Point technique isolation : les fondamentaux thermiques à connaître sur l’isolation du fourgon


Coupleur séparateur

La « chaleur » se transmet de différentes façons :

  • Par convection : Transfert de la chaleur par déplacement de la matière. C’est le chauffage dans une maison qui fait élever l’air vers le haut.
  • Par conduction : La chaleur se transmet sans déplacement de matière, par contact moléculaire. ll suffit de chauffer l’extrémité d’un morceau de métal pour que la chaleur s’y propage à l’autre bout.
  • Par rayonnement : La chaleur se propage sous forme d’onde électromagnétique, notamment les rayons infrarouges. C’est la chaleur reçue sur le visage par exemple lorsqu’on regarde un feu de cheminée.

Dans nos camions, la chaleur se transmet essentiellement par conduction, et, l’été par rayonnement à travers les vitres et lanterneaux (rayons du soleil)

Quelques termes sont à connaître pour vous y retrouver lors de votre choix d’isolation sur un site internet dédié. Ces termes constituent les critères de qualité pour un fourgon.


La conductivité thermique (lambda ou λ)

Cette valeur est la capacité d’un matériau à transmettre ou à retenir la chaleur. Elle permet de comparer la capacité à isoler. La conductivité thermique s’exprime en watts par mètre-kelvin, (W•m-1•K-1)

Plus elle est faible et plus le matériau est isolant.


La résistance thermique (R)

Cette valeur définit la capacité d’un matériau à isoler pour une épaisseur donnée.

Plus cette valeur est élevée, plus la paroi sera isolante.


La capacité thermique (C)

Elle représente la capacité du matériau à stocker la chaleur (plus la chaleur se transmet lentement et plus l’inertie est forte). Par exemple, le liège va beaucoup plus stocker la chaleur et il faudra plus de temps pour qu’elle se transmette. Il faudra aussi plus de temps pour que la température intérieure s’élève, mais le confort d’été sera ainsi amélioré.


Le déphasage (exprimé en heure)

Il est important à regarder, surtout dans un van, car c’est ce qui permet le confort d’été. Plus le déphasage sera long (au moins 8-10h = parfait), plus le confort d’été sera important. Ajouté à ça, plus le R est élevé, plus l’isolation thermique sera efficace.

Plus l’épaisseur sera grande, plus le déphasage sera élevé.


La résistance à l’humidité (Sd)

Les très bons isolants pour fourgons sont ceux qui parviennent à absorber puis à rejeter l’humidité. Autrement dit, les isolants qui parviennent à réguler l’humidité. Cela leur permettra de moins pourrir, surtout s’il y a un bon transfert d’air.

Pour savoir si la résistance à l’humidité d’un isolant est bonne, il faut regarder le coefficient de transmission total (combien on va perdre de chaleur). Autrement dit, un lambda faible.

Plus la valeur Sd sera élevée, plus le matériau sera imperméable au passage de la vapeur d’eau.

Les matériaux offrant le plus de perméabilité sont les produits dérivés du bois, la laine de bois, la laine végétale et animale, la terre cuite, la chaux, le plâtre et la ouate de cellulose.


La masse volumique ou la densité (p exprimée en Kg/m3)

Cette valeur permet de connaître la masse d’un matériau. Plus cette valeur sera élevée, plus le matériau sera capable d’emmagasiner de la chaleur par la suite. Mais attention, dans un fourgon, le poids compte ! Il faudra donc faire un compromis sur cette partie : prendre une valeur trop élevée alourdirait trop le fourgon.

Une masse volumique est acceptable jusqu’à 150Kg/m3 dans un fourgon.

Un matériau mal posé peut perdre 80% de ses capacités. Le respect de la pose est donc très important !


Les autres informations à prendre en compte

L’isolation phonique

Pour choisir votre isolation, il faudra également prendre en compte son isolation phonique. Certains isolants, comme le liège et le biofib trio, sont très bons pour assurer une bonne isolation phonique. Cela permet de réduire de beaucoup les bruits qui entrent à l’intérieur du fourgon, mais aussi ceux qui en sortent. Vous pourrez donc facilement vous garer au bord d’une route un peu passante ou dans un camping bruyant, vous arriverez à vivre convenablement dans votre maison sur roues avec des bruits extérieurs largement atténués (fenêtres fermées)

La résistance au feu

On est d’accord sur le fait que vous n’avez sûrement pas envie de voir votre fourgon partir en fumée en quelques secondes ? C’est pour cela qu’il est important de regarder sur les caractéristiques de votre isolation sa résistance au feu. Les isolants que nous proposons dans cet article sont inflammables, comme tous, mais ont une bonne résistance au feu. Si vous nez voyez toujours pas à quoi ça peut servir, imaginez qu’il y ai un quelconque souci avec votre électricité, et avec les câbles qui passent dans l’isolation. Si un petite étincelle se déclenche, l’isolation a peu voire pas de risque de prendre feu. Ou, si c’est le cas, le fourgon ne sera pas réduit en poussière trop vite (toujours pratique). Vous voyez un peu l’idée ?

La toxicité

Beaucoup d’isolants dégazent même longtemps après leur pose. Et bien-sûr, cela va directement dans vos petits poumons ! Préférez donc des isolants naturels, si votre projet le permet, ou alors renseignez-vous bien sur la contenance des isolants que vous choisirez en COV (composés organiques volatiles). La colle utilisée aussi doit être au maximum naturelle et sans solvant. Ces informations sont également intéressantes à regarder pour la pose ! Par exemple, poser de la laine de verre est mauvais pour vos petits poumons et tout le circuit respiratoires, à causes des composants volatiles qu’elle dégage à chaque manipulation.

CHAPITRE 3 :

Important : l’isolation thermique et phonique


Inconvénients en fourgon

L’isolation thermique du fourgon aménagé

Isolation thermique fourgon aménagé

L’isolation thermique, c’est la capacité de l’isolant à gérer la température. Un bon isolant thermique vous évitera de prendre en pleine tête les gros écarts de température (les grands froids ou les grosses chaleurs). Nous avons cité plus haut tous les termes techniques qui peuvent vous aider à choisir un bon isolant thermique, à savoir :

  • La conductivité thermique
  • La résistance thermique
  • La capacité thermique
  • Le déphasage
  • La résistance à l’humidité
  • La densité

Ça fait beaucoup de données à comparer quand on commence tout juste seulement à comprendre l’isolation d’un van. Disons que ces données vous serviront plutôt à vérifier ce qu’on dit, car les isolants qui sont bons pour le fourgon aménagé ne courent pas les rues non plus. Et on les cite tous ici. Pour simplifier, pour vérifier qu’un isolant est un bon isolant thermique, il faut regarder la masse volumique (qui doit être maximum de 150Kg/m3) et le lambda (qui doit être faible).

Pour vous donner une idée, parmi les très bon isolants thermiques, on retrouve :

  • Le liège
  • La laine (biofib trio, chanvre, coton, mouton)
  • La fibre de bois
  • L’Armaflex (non naturel)
  • La paille de riz (il faut qu’on vous en parle, de ça)

L’isolation phonique du fourgon aménagé

Isolation phonique du fourgon

L’isolation phonique, c’est la capacité de l’isolant à vous isoler des bruits extérieurs. Mais également celle d’empêcher les bruits intérieurs de sortir ! On peut facilement sous-estimer l’importance de cette donnée, mais croyez-nous : si vous dormez dans un endroit bruyant (exemple : camping, montagne avec des vaches et des cloches, bord de route, ville…), une isolation phonique peut réduire jusqu’à la moitié du bruit. En plus de pouvoir faire des grasse mat’ au soleil, vous pourrez faire des grasse mat’ en pleine ville avec une bonne isolation, elle est pas belle la vie ?

CHAPITRE 4 :

Budget : combien ça coûte d’isoler un fourgon aménagé?


Inconvénients en fourgon


Le coût de l’isolation en fonction de la taille du fourgon

Prix isolation

Il sera difficile d’apporter une réponse universelle à cette question, car cela dépend à la fois de la taille du fourgon et de l’isolation choisie. Nous vous donnons donc dans cette partie les prix moyens pour chaque isolant adapté au fourgon.


Le prix du liège expansé

10€/m2 pour le liège de 2cm d’épaisseur 7€/m2 pour le liège de 1cm d’épaisseur.

Liège expansé fourgon

Le liège expansé est vendu sous forme de panneaux rigides. Les tailles qui nous intéressent pour un fourgon seront 2cm (pour le sol) et 1cm (pour les parois).

  • Pour un petit fourgon (type Renault Trafic L1H1), comptez donc 40€ environ pour le sol et environ 50€ pour les parois. Si l’espace vous le permet vous pouvez combiner cette isolant avec la laine biofib trio en panneaux et de la laine en vrac. L’isolation complète vous coûtera alors environ 300€, en ajoutant le frein vapeur d’une centaine d’euros.
  • Pour un fourgon moyen (type Renault Master L2H2), comptez environ 60€ pour le sol et environ 80€ pour les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cette isolant avec la laine biofib trio en panneaux et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé). L’isolation complète vous coûtera alors environ 500€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€.
  • Pour un grand fourgon (type Volkswagen Crafter L3H2), comptez environ 70€ pour le sol et 115€ pour les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cette isolant avec la laine biofib trio en panneaux et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé) si votre charge utile le permet (sinon, voir armaflex ou liège projeté). L’isolation complète vous coûtera alors environ 600€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€.

Dans nos calculs, nous ne mettons pas de liège au plafond car nous préférons y installer du biofib trio seulement.


Le prix du liège projeté

280€ par pot de 12KG. 1 pot = 6m2.

liège projeté fourgon

Les calculs seront un peu plus difficiles pour le liège projeté, car cela dépendra de votre manière de le projeter, justement. Mais c’est l’isolation la plus chère (mais aussi la plus efficace). Chez Kenzai, un pot de 12Kg vaut 280 euros, et il faut environ 7 pots pour faire un fourgon de taille moyenne. Un pot fait en moyenne 6m2. Pour isoler la totalité d’un fourgon, on peut donc imaginer utiliser :

  • 4 pots pour un petit fourgon type L1H1, qui a à peine 20m2 à isoler, soit un total d’environ 1 120€
  • 6 pots pour un fourgon moyen type L2H2, qui a environ 30m2 à isoler, soit un total d’environ 1 680€
  • 7 (voire 8) pots pour un grand fourgon type type L3/L4H2 qui peut avoir jusqu’à 45m2 à isoler, soit un total d’environ 2000€ (ne vous étranglez pas)

Il faudra ajouter à ce prix le prix du pistolet à crépir, qui coûte 50€. Cela paraît dérisoire au vu du prix de l’isolation, non ?


Le prix de la laine biofib trio

6,2€/m2 en panneau de 45mm

Biofib trio fourgon

La laine biofib trio (chanvre, lin et coton) est vendue en panneaux de 45 à 200mm, mais ce sont les panneaux de 45mm (=4,5cm) qui sont le plus adaptés à l’isolation du fourgon. Souvent, nous conseillons de le combiner avec du liège expansé. Nous déconseillons d’en poser sur le sol, car cet isolant pourrait finir par se tasser avec le temps, et la gestion de l’humidité serait plus difficile.

  • Pour un petit fourgon (type Renault Trafic L1H1), comptez environ 100€ environ pour le plafond et les parois. Nous conseillons d’ajouter cet isolant combiné au liège expansé de base si et seulement si vous avez l’espace disponible. Si c’est le cas, votre isolation totale vous coûtera alors environ 300€, en ajoutant le frein vapeur d’une centaine d’euros.
  • Pour un fourgon moyen (type Renault Master L2H2), comptez environ 130€ pour le plafond et les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cette isolant avec le liège expansé et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé), et de la fermer avec un frein vapeur. L’isolation complète vous coûtera alors environ 500€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€.
  • Pour un grand fourgon (type Volkswagen Crafter L3H2), comptez environ 160€ pour le plafond et les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cet isolant avec le liège expansé et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé) si votre charge utile le permet (sinon, voir armaflex ou liège projeté). L’isolation complète vous coûtera alors environ 600€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€.

Ajouter entre 20 et 30€ de laine en vrac (mouton, chanvre ou biofib) à cette isolation pour bourrer les renforts, véritables ponts thermiques.


Le prix de la laine de chanvre

6,7€/m2 en panneau de 45mm. Nous parlons de cet isolant incontournable ici, mais nous préférerons vous conseiller le biofib Trio s’il est disponible chez votre fournisseur.

laine de chanvre fourgon

La laine de chanvre est vendue en panneaux de 45 à 200mm, mais ce sont les panneaux de 45mm (=4,5cm) qui sont le plus adaptés à l’isolation du fourgon. Souvent, nous conseillons de le combiner avec du liège expansé. Nous déconseillons d’en poser sur le sol, car cet isolant pourrait finir par se tasser avec le temps, et la gestion de l’humidité serait plus difficile.

  • Pour un petit fourgon (type Renault Trafic L1H1), comptez environ 110€ environ pour le plafond et les parois. Nous conseillons d’ajouter cet isolant combiné au liège expansé de base si et seulement si vous avez l’espace disponible. Si c’est le cas, votre isolation totale vous coûtera alors environ 310€, en ajoutant le frein vapeur d’une centaine d’euros.
  • Pour un fourgon moyen (type Renault Master L2H2), comptez environ 135€ pour le plafond et les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cette isolant avec le liège expansé et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé), et de la fermer avec un frein vapeur. L’isolation complète vous coûtera alors environ 530€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€.
  • Pour un grand fourgon (type Volkswagen Crafter L3H2), comptez environ 170€ pour le plafond et les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cet isolant avec le liège expansé et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé) si votre charge utile le permet (sinon, voir armaflex ou liège projeté). L’isolation complète vous coûtera alors environ 640€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€.

Ajouter entre 20 et 30€ de laine en vrac (mouton, chanvre ou biofib) à cette isolation pour bourrer les renforts, véritables ponts thermiques.


Le prix de la paille de riz

4,3€/m2 en panneau de 45mm

paille de riz fourgon

On vous présente un petit nouveau ici, dont nous vous parleront beaucoup mieux dans un autre article très bientôt ! Cette future star de l’isolation de fourgon est à la fois léger, pas cher, efficace et supra écologique. Ce sont les déchets de la riziculture qui, au lieu d’être brûlés faute d’usage, sont recyclés et mélangés à des fibres végétales pour créer un isolant en panneau rigide (c’est plus rigide que la laine).

  • Pour un petit fourgon (type Renault Trafic L1H1), comptez environ 70€ environ pour le plafond et les parois. Nous conseillons d’ajouter cet isolant combiné au liège expansé de base si et seulement si vous avez l’espace disponible (et à la laine en vrac pour les renforts). Si c’est le cas, votre isolation totale vous coûtera alors environ 270€, en ajoutant le frein vapeur d’une centaine d’euros.
  • Pour un fourgon moyen (type Renault Master L2H2), comptez environ 90€ pour le plafond et les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cet isolant avec le liège expansé et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé), et de la fermer avec un frein vapeur. L’isolation complète vous coûtera alors environ 500€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€ et le scotch qui va avec.
  • Pour un grand fourgon (type Volkswagen Crafter L3H2), comptez environ 130€ pour le plafond et les parois. Nous vous conseillons fortement de combiner cette isolant avec le liège expansé et de la laine en vrac (mouton, chanvre, biofib ou textile recyclé) si votre charge utile le permet (sinon, voir armaflex ou liège projeté). L’isolation complète vous coûtera alors environ 600€, en ajoutant le frein vapeur Intello d’une valeur de 223€ et le scotch qui va avec.

Le prix de l’Armaflex en 19, 25 et 32mm

Entre 13 et 30€/m2 en fonction de la gamme et de l’épaisseur choisie

armaflex fourgon

L’Armaflex est une très bonne alternative (non naturelle) pour les fourgons ayant une faible charge utile ou peu d’espace à consacrer aux murs (petits fourgons ou fourgons moyens et très grandes personnes). C’est une isolation qui reste chère au mètre carré, mais à laquelle il n’y a rien besoin d’ajouter (sauf un peu de laine en vrac pour les renforts, mais c’est 20€ les 10kg). Nous conseillons les épaisseurs à partir de 19mm pour une belle efficacité.

  • Pour un petit fourgon (type Renault Trafic L1H1), comptez entre 200€ (19mm) et 475€ (32mm) pour l’isolation complète du fourgon, en fonction de l’épaisseur et de la gamme choisie (AF = haut de gamme XG = bas de gamme)
  • Pour un fourgon moyen (type Renault Master L2H2), comptez entre 300€ (19mm) et 680€ (32mm) en fonction de l’épaisseur et de la gamme choisie (AF = haut de gamme XG = bas de gamme)
  • Pour un grand fourgon (type Volkswagen Crafter L3H2), comptez entre 450€ (19mm) et 1 000€ (32mm) en fonction de l’épaisseur et de la gamme choisie (AF = haut de gamme XG = bas de gamme)

Les prix moyens indiqués sont basés sur les sites d’Ecobati et materiaux-naturels.

Notre avis : le budget raisonnable à consacrer à l’isolation de ton fourgon aménagé

Il n’y a pas vraiment de “budget raisonnable” pour une isolation. Enfin si, mais cela s’adaptera en général à votre projet personnel. Vous n’allez pas mettre 1 500€ d’isolation dans un vieux fourgon récupéré chez une mamie à 2000€ pour partir seulement en vacances et weekend, par exemple ! Par contre, pour un fourgon sûr et solide, dans lequel vous vivrez toute l’année ou partirez en longs voyages, pourquoi pas imaginer une isolation plus chère !

Une isolation chère, selon nos critères, est une isolation qui dépasse les 500€. Au-delà de 500€, réfléchissez bien à l’investissement que vous allez faire ! Car si votre fourgon vous lâche, c’est bien l’une des seules choses que vous ne pourrez pas récupérer (contrairement au chauffage, à la pompe ou au plan de travail, par exemple).

CHAPITRE 5 :

Où acheter l’isolation pour mon fourgon ?


Fournisseurs isolation fourgon aménagé

Aucun partenariat ou liens affiliés quelconque par ici, nous ne vous conseillons que le meilleur selon, notre expérience et celle de nos clients Vansity.

Il existe peu d’entreprises, actuellement, qui sont capables à la fois d’assurer un stock de produits utiles pour le fourgon aménagé, mais aussi des supers conseils. C’est ce que nous avons trouvé avec Ecobati.

Ecobati est une entreprise spécialisée dans l’isolation thermique et phonique, avec une particularité très importante : tous leurs produits sont écologiques, 100% respectueux de l’environnement. Le plus : ils vendent également des produits de décoration écologique (peinture, lasures, etc.). Pour faire simple : vous pouvez commander chez Ecobati les yeux fermés pour faire de votre van un véritable petit cocon dans le respect le plus total de l’environnement.

Pourquoi nous avons choisi de travailler avec eux ? Tout simplement parce que leur site est une véritable mine d’or d’informations sur l’isolation. Ce qui nous a donné la certitude qu’ils savent de quoi ils parlent ! Par contre, attention, niveau prix ils restent en général un peu plus élevés que matériaux-naturels.

Ils ont isolé et conseillé des dizaines de véhicules pour les transformer en lieu de vie sain. Selon eux, les produits les plus adaptés à l’isolation d’un fourgon sont le liège blanc, le liège noir et le biofib trio. Suivant l’épaisseur utilisée, le liège s’adapte très bien à la structure des fourgons à aménager – souple pour les rouleaux de liège blanc, rigide pour le liège noir.

Si vous souhaitez trouver du liège projeté, il faudra plutôt se tourner vers materiaux-naturels ou Kenzai.

ecobati
materiaux naturels
Kenzai

CHAPITRE 6 :

Point technique : les meilleurs isolants naturels pour fourgon, van et camion aménagé


Inconvénients en fourgon


Le tableau comparatif des isolants naturels

Isolation fourgon

Nous vous avons concocté un petit tableau des isolants 100% naturels que l’on peut retrouver aujourd’hui sur le marché de l’isolation pour fourgon. Nous avons récolté ces informations auprès de vanlifers, de professionnels, d’artisans et avec notre propre expérience. Car selon nous, les données techniques sont très intéressantes à connaître, mais données à la base pour une isolation de maison. Rappelons quand même que le fourgon est composé de tôle (on avait vraiment besoin de le rappeler ça ? Non en fait … Bon, maintenant que c’est là!). Et la tôle constitue en elle-même un composant assez difficile à isoler, car elle capte très (trop) bien les différentes températures, et est assez sensible à la condensation. Nous n’avons donc pas voulu ici vous donner une liste de données techniques qui ne vous parlerait que si vous étiez déjà bien renseignés sur le sujet. On vous a donc tout simplifié dans le tableau suivant.

Cliquez sur l’image pour mieux la voir en cas de lecture  difficile

Isoler son fourgon

Note :
1. La laine de chanvre peut aussi se retrouver dans ce que l’on appelle le trio : chanvre-lin-coton. Présents en rouleaux et un peu plus cher, cette isolation a des propriétés beaucoup plus intéressaites.
2. Les notes données vont de 1 à 5, 5 étant la meilleure note. Pour nous permettre de juger ces isolants, nous nous sommes basés sur les avis récoltés et les quelques tests que nous avons pu réalisé en situation réelle (notamment pour le liège, le chanvre , la laine de mouton et le multicouche).
Il vaut mieux éviter toutes les isolations avec une note en-dessous de 3.

Et dans la vraie vie ? Exemple de nos amis vanlifers

Notre spot pour le déjeuner. Biosphère de Sian Ka’an.
  • La laine de verre (en complément du multicouche) : Marion & Flo de TheTravellingShed dans leur ancien van Harrison. Nous ne le conseillerions pas aujourd’hui (et eux non plus), car cette dernière est dangereuse pour la santé à la pose. Dans leur nouveau fourgon, ils ont posé du liège expansé + biofib trio + textile recyclé pour les renforts
  • Le liège projeté : Maggy et Gilles, de @coucouliberte, qui en sont super contents ! C’est une super isolation mais qui coûte très cher.
  • La laine de chanvre : Hélène et Aubin de Vent contraire

De nombreux autres isolants sont possibles pour le fourgon, mais nous avons décidé de ne pas les mettre. Apparaissent ici uniquement les isolants que nous considérons comme les meilleurs pour un fourgon.

Évitez absolument tout ce qui est isobulle, ouate de cellulose ou argile. Nous avons vu certaines personnes recommander ces isolants, mais ils sont lourds, moisissent vite, ne sont pas efficaces et ont une faible durée de vie.


CHAPITRE 7 :

Cas par cas : quelle isolation choisir pour mon cas bien précis?



Grâce aux accompagnements Vansity que nous faisons, à nos nombreuses rencontres avec des artisans et à notre expérience, nous avons une idée assez arrêtée sur la question (même si nous continuons de nous renseigner et de nous tenir au courant).

Il est essentiel de choisir votre fourgon en fonction de plusieurs critères super importants, qui sont :

  • Les termes techniques que nous vous avons donné en début d’article (à savoir la résistance thermique, la conductivité thermique, la capacité thermique et le déphasage
  • La résistance à l’humidité, qui est très importante étant donné que le fourgon est un espace restreint entouré de tôle dans lequel se concentre vie, douche et cuisine
  • Le poids, étant donné que la charge utile de votre fourgon n’est pas illimitée
  • La résistance au feu, pour ne pas que votre maison sur roues s’enflamme en quelques secondes
  • La toxicité : certains isolants dégazent longtemps après la pose, et vont directement dans vos narines et vos poumons. Il vaut mieux opter pour une isolation sains pour votre santé, non ?

Concrètement, nous conseillons 3 types d’isolation, pour 3 types de fourgon, qui sont :

  • Les fourgons avec une faible charge utile et/ou qui doivent gagner le plus d’espace possible
  • Les fourgons avec une bonne charge utile
  • Les petits fourgons qui ont besoin de gagner plus d’espace que les autres

L’isolation pour les fourgons avec une faible charge utile et/ou peu d’espace

Qui dit faible charge utile dit économie de poids maximale pour pouvoir passer l’homologation et/ou rouler en toute tranquillité sans surexploiter son fourgon aménagé ! Et l’isolation rentre clairement dans ce calcul.

Toutes les charges utiles ne se valent pas. Par exemple, un fourgon moyen (type vieux Ducato L2H2) qui a une charge utile de 1 tonne 4 est une très bonne charge utile. Vous pourrez vous faire plaisir sur l’aménagement (avec modération, TOUJOURS). Par contre, une même charge utile de 1 tonne 4 sur un fourgon plus grand, type Volkswagen Crafter L3H2 sera une charge utile plutôt faible, car la surface à aménager est plus grande ! Il faudra donc être ultra vigilant, en commençant pas le choix d’une isolation légère.

Si vous devez absolument faire super attention au moindre kilos que vous mettez dans votre fourgon, ou au moindre centimètre en cas de petit fourgon, nous vous conseillons les isolants suivants :

  • Le liège projeté. Il faudra environ 6 ou 7 pots, de 12Kg chacun en moyenne pour une isolation d’un fourgon moyen à grand. L’isolation ne devrait donc pas dépasser les 100Kg grand maximum. C’est une isolation super efficace, bien que très chère (environ 1 500 euros pour un fourgon complet)
Le Van Bricole
  • L’Armaflex. Il sera difficile de vous donner exactement la quantité de rouleau à acheter, les propositions sur Amazon étant toutes plutôt différentes. Un article sur le sujet est en préparation. L’Armaflex reste une solution d’isolation assez chère si vous souhaitez faire l’intégralité du fourgon, mais toujours beaucoup moins que le liège projeté. Au niveau du poids et de l’espace, on est sur quelque chose de plus ou moins identique que le liège projeté. Ici, la facilité de pose et le prix sont les arguments qui pourraient vous faire pencher vers cet isolant mince.
Isolation armaflex fourgon aménagé

L’isolation pour les fourgons avec une bonne charge utile

Qui dit bonne charge utile, dit qu’il va être possible de se faire un peu plus plaisir sur les aménagements (et l’isolation, youpiiiii). Et là, on arrive sur le schéma d’isolation qu’on préfère au monde car on l’a essayé, comparé et on est super bien dedans ! Mais bon, c’est un modèle assez lourd. D’ailleurs, si on avait été raisonnables, on ne l’aurait pas mis sur notre nouveau fourgon Caliméro (un Crafter L3H2 avec 1,4 tonnes de charge utile).

Donc, trève de suspens, le combo gagnat (mais lourd), selon nous est :

  • Liège expansé sur la tôle directement
  • Biofib en vrac pour les renforts, cela permet d’éviter les ponts thermiques
  • Biofib trio en panneau pour les parois, le plafond et les portes arrières, cela permet de compléter les caractéristiques phoniques et thermiques du liège pour faire un duo de feu (enfin, pas trop enflammé le duo quand même, on veut garder notre fourgon nous).

Avec cette isolation, on peut rester des heures dans le fourgon en plein soleil avec un certain confort, et c’est aussi vraiment pratique pour le chien. Bien-sûr, s’il fait 40 degrés et que le fourgon est en plein soleil, on ne vous donne pas 1h avant de fuir. Mais pour des températures plus raisonnables, il est quand même très appréciable de pouvoir rester dans son fourgon ou de pouvoir laisser son chien dedans sans se faire un sang d’encre. Encore une fois, il faut rester prudent et combiner une bonne isolation avec un lanterneau ventilateur ou des bonnes aérations via les fenêtres pour que la situation reste confortable longtemps pour l’humain et pour le chien.

CHAPITRE 8 :

Pour quelle isolation opter, au final ?


Si vous lisez cet article, c’est sûrement que vous êtes en train de rechercher l’isolation parfaite pour votre fourgon. Mauvaise nouvelle … Elle n’existe pas ! Il existe des solutions meilleures que d’autres, mais il existe beaucoup, beaucoup de bonnes solutions. Nous avons parlé ici particulièrement de l’isolation naturelle, mais aussi d’autres solutions pour les cas qui l’imposent. Le problème, c’est que l’isolation d’un fourgon est très difficile à choisir. Parce que, même si on choisit une isolation naturelle (ou pas) avec de très bons chiffres sur le papier, on aura froid l’hiver et chaud l’été. Encore une fois, notre fourgon est en TÔLE, et les chiffres sur les sites sont indiqués pour des maisons (même s’ils restent sensiblement les mêmes, il y a une différence). Les variations de température, quoiqu’il arrive, se feront sentir. Comme dans une maison, finalement, mais en pire (comme c’est un fourgon. En tôle. Vous me suivez?). Passer à l’achat pour ce pôle de l’aménagement est l’une des choses les plus difficiles, avec l’électricité. L’isolation, parce qu’il y a beaucoup trop d’informations sur le sujet et qu’on fini par s’y perdre, et l’électricité parce que quand on n’y connait rien, on ne sait pas par où commencer.

Si on peut vous donner un conseil, c’est : lancez-vous. Il n’y a pas d’isolation parfaite, mais il y en a beaucoup de bonnes. En général, ce sont les mêmes qui ressortent : laine naturelle, liège projeté ou expansé, armaflex, polystyrène (si vous en avez en recup sous la main) et multi couche. Le dernier est assez délicat à poser, et protège beaucoup moins bien des températures extrêmes (c’est du vécu), mais pour les autres … Allez-y ! Ce sont toutes des bonnes solutions. On vous conseille bien-sûr de vous tourner vers une isolation naturelle, mais il se peut que vous ne puissiez pas à cause d’un manque de place (si vous isolez un T4 par exemple, et que vous voulez garder le moindre millimètre de place) ou d’un manque de charge utile.


Isolation & homologation

Vous avez tout à fait le droit d’emmener votre fourgon au contrôle technique avec une isolation et un habillage. Tant que vous ne respectez pas les 5 conditions pour être vu comme un camping-car aux yeux de la loi, vous pourrez passer votre contrôle technique avec la mention CTTE sur votre carte grise sans problème ! Vous pouvez donc y aller avec l’isolation, l’habillage et même l’électricité sans problème, et surtout sans hésitation. 




Vous avez encore des questions ?

FAQ fourgon aménagé
  • Vous pouvez jeter un oeil à l’accompagnement à l’aménagement que nous proposons pour apporter une aide personnalisée au maximum d’entre vous
  • Vous pouvez télécharger notre ebook sur l’aménagement d’un fourgon aménagé
  • Nous essayons vraiment de répondre par email sur levanmigrateur@gmail.com, mais vous serez plus sûrs d’avoir une réponse en laissant un commentaire sur l’article ou la FAQ, c’est promis <3
  • Vous pouvez consulter notre FAQ, dont l’extrait sur l’isolation se trouve juste en-dessous de ce texte. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poser en commentaire. Nous y répondons tous les lundis avec précision et avec plaisir <3

Quelle quantité d’isolation ai-je besoin ?

1 min de lecture
Laine de mouton : un sac en vrac de 10Kg suffit largement, même pour un grand fourgon. Il vous en restera sur les bras ! Dans l’hypothèse où vous ne faites que les renforts, évidemment. Liège, laine de chanvre : compter la surface de chaque “mur”, en faisant hauteur * longueur et additionnez le tout pour obtenir une surface approximative en m2. Par exemple, pour un L2H2 (Ford, Renault), 15m2 environ sont nécessaires pour isoler le sol, le plafond, les 2 parois et les portes arrières.

Connaissez-vous une bonne alternative à la laine de mouton ?

1 min de lecture

Le textile recyclé, moins cher 🙂

Quelle isolation avez-vous ?

1 min de lecture

Nous avons une isolation naturelle :

Sur les murs ET les portes : liège collé au sikaflex + laine de chanvre + laine de mouton pour les cavités + frein vapeur

Au plafond et au sol : nous conseillons de mettre du liège un peu plus épais que sur les murs au sol (sans frein vapeur) et, si vous avez la place au plafond, d’y mettre liège (collé à la néoprène) + laine de chanvre (maintenue par des tasseaux) + frein vapeur.

Quelle isolation permet de ne pas avoir de condensation ?

1 min de lecture

Aucune.

Il n’existe pas d’isolation parfaite dans un fourgon ! Les murs sont en tôle, il y a des trous partout et tout est inégal. Vous pourrez limiter la condensation avec une bonne isolation, une bonne circulation de l’air et une bonne aération de manière générale, mais la condensation est un problème qui est insolvable à 100% dans un fourgon, l’hiver.

Article suivant
Article précédent

You may also like

80 comments

Jean-Paul 24 août 2020 at 17 h 03 min

Bonjour, bravo pour tous les renseignements que vous fournissez à nous tous pauvres novices de la Vanlife! Et bravo pour votre site!! Je viens de mettre mon T3 à poil et je compte isolé avec du coton recyclé Metissé de chez Castorama, ai-je besoin de poser un pare-vapeur ensuite sachant que si je mets un habillages lambris ça doit logiquement respirer.
Merci d’avance pour votre réponse et bonne continuation à vous!
J.P

Reply
Le Van Migrateur 13 septembre 2020 at 10 h 29 min

Bonjour Jean-Paul,

Merci pour tes encouragements ! 🙂
Je dirais qu’avec du coton oui, ce serait pas mal de mettre un FREIN* vapeur… Ce n’est pas uniquement pour faire respirer, ça a aussi un rôle de régulateur par rapport à la tôle et au lambris.
Bonne continuation dans ton aménagement !

Reply
BOCK François-Xavier 2 août 2020 at 22 h 44 min

Bonsoir ,
Merci pour votre article très intéressant et clair .
Je souhaite isoler un T5. Initialement , j’étais partis sur liège + multicouches, mais après votre article , je pense avoir changé d’avis. J’hésite entre liège +polystyrène et armaflex. Avez-vous un avis sur la question ? Et est ce qu’il est intéressant d’ajouter du liège avec l’armaflex ?
Pour les montant, je comptais initialement mettre de la mousse expensive, mais j’ai lu sur certains blogs que ça pouvait faire éponge , quel est votre avis là dessus ? (sachant que je n’y logerais pas de à plein temps )
Et enfin, dernière question, à combien vous est revenu à peu prés votre isolation ?

Reply
Le Van Migrateur 5 août 2020 at 11 h 10 min

Hello,

Notre isolation nous est revenue à 350 euros pour le premier fourgon et à 450 euros pour le deuxième, plus grand.
On te déconseille le combo Liège + polystyrène et armaflex. Liège et Armaflex, déjà, ne vont pas vraiment ensemble. Liège + polystyrène à la limite pourquoi pas, mais la pose risque d’être laborieuse… On te conseille plutôt soit de l’armaflex épais seul, soit du liège projeté seul, soit du liège + laine + frein vapeur.

Bon courage ! 🙂

Reply
BOCK 5 août 2020 at 21 h 40 min

Bonjour, merci de votre réponse clair, je vais donc creuser du coté de l’armaflex…

Reply
Brieuc Perherin 30 juillet 2020 at 23 h 42 min

Bonjour
J’ai opté pour l’isolation biofip trio + pare vapeur, mais j’ai du multicouche que j’ai déjà acheter et j’aimerais le mettre après le bio FIP en respectant les lame d’air de 2cm. Es ce une bonne idée ?

Reply
Le Van Migrateur 1 août 2020 at 15 h 44 min

Bonjour,

Il y en a qui le font, mais de notre côté on n’en voit pas vraiment l’intérêt. Ça va te faire perdre de l’espace .. Par contre, privilégie le frein vapeur plutôt que le pare vapeur (vraiment pas une bonne idée en van). 🙂

Reply
Elodie 23 juillet 2020 at 22 h 40 min

Bonjour !

Je suis en train de préparer l’aménagement de mon camion caisse iveco 35-8. Je pense partir sur une isolation liége + le mélange des 3 laines. Ayant un assez grand espace à aménager et une limitation en poids bien évidemment, je voulais partir sur du liège expansé 10 mm. Pensez-vous que cela est suffisant ou trop peu en terme d’épaisseur?

Je vous remercie infiniment pour votre réponse et très belle suite à vous.

Elodie.

Reply
Le Van Migrateur 30 juillet 2020 at 9 h 53 min

Bonjour,

Le liège 1cm convient parfaitement oui :). Bon courage !

Reply
Nicolas F 15 juillet 2020 at 8 h 23 min

Autre question: quelle épaisseur de contreplaqué utilisez vous ? Merci 🙂

Reply
Le Van Migrateur 16 juillet 2020 at 13 h 04 min

Cela dépend de l’utilisation, on va du 5 au 15

Reply
Nicolas F 15 juillet 2020 at 8 h 21 min

Bonjour à vous , tout d’abord merci pour ce site très complet !
Cependant j’ai une question
Vous proposez les 2 types de liège (le noir et le blanc) qui ont des proprietes différentes donc faut il poser les 2 ou seulement soit du blanc ou soit du noir? Merci !

Reply
Le Van Migrateur 16 juillet 2020 at 13 h 04 min

Hello Nicolas, merci pour ton gentil mot ! 🙂
Le noir en plaque est celui que nous avons utilisé, et il est top !

Reply
Léa 9 juillet 2020 at 23 h 14 min

Bonjour!
Merci beaucoup pour vos imformations précieuses! Je me posais une question sur l’utilisation de la mousse en spray! J’ai vu de nombreux vanlifers aux US en parler. Si j’ai bien compris, c’est une mousse polystyrène qui s’applique directement sur les paroies du van et qui gonfle pour bien remplir tous les espaces vides. Les avantages serait la resistance a l’eau, le fait que, comme ca touche partout la paroi, il n’y aurait pas de differentiel de temerature au niveau du métal meme, et donc pas de condensation et de rouille, une R-value de 6, une isolation sonore, une soliditée face aux vibrations… Il en existerait meme des “écologiques”, sans hydrofluorocarbures . Bref, a part le prix (elevé car la pose serait compliquée et il faudrait avoir recours a des professionels), ils le presentent comme étant le meilleur choix pour qui peut se le permettre. Sauf que je ne voit personne en parler en France! Y a t’il des raisons pour cela? J’avoue que la durabilité m’inquiete, et puis, étant végétalienne, la laine de mouton me semble une super option qui m’irait pas!
Bonne journée 🙂

Reply
Le Van Migrateur 16 juillet 2020 at 13 h 02 min

Hello Léa,

Une bonne alternative écologique et facile à trouver à ce que tu expliques là serait le liège projeté 🙂

Reply
Karine Chiasson 26 juin 2020 at 0 h 00 min

Bonjour,

Bravo pour votre site web! J’adore vos suggestions qui sont écologiques!

Nous sommes présentement dans le projet de convertir un Ford Transit en camper van. Pour l’isolation des mûrs, nous avons déjà prévu mettre de la laine de mouton. Par contre, puisque la hauteur de notre toit est juste pour mon conjoint, nous sommes très limités en ce qui concerne l’épaisseur de l’isolation du plancher et nous sommes à la recherche d’une autre alternative qui est plus mince. Nous cherchons à isoler surtout pour le bruit, et nous allons mettre un plancher en contreplaqué par-dessus. Ce n’est vraiment pas évident de se retrouver dans toutes les information disponibles à ce sujet. Alors, voici mes questions:
1. Quelle épaisseur de liège recommanderiez-vous?
2. Est-ce qu’il faut absolument coller le liège sur la carrosserie du fourgon ou on peut juste étendre, mettre le contre plaqué par-dessus et visser ensemble dans la carrosserie?
3. Est-ce qu’on doit égaliser le plancher avant de poser le liège (le plancher est fait en ondulation). J’ai lu à plusieurs endroits que le liège pouvait être friable si on le posait tel quel.

Merci beaucoup!

Reply
Le Van Migrateur 29 juin 2020 at 9 h 22 min

Hello, super projet ! 😊

1. 2cm
2. Plutôt la deuxième solution
3. Nous l’avons posé tel quel et nous sommes très confortables en hiver comme en été, sans rien entendre alentours (et personne ne nous entend de dehors)

Reply
Oceane 3 juin 2020 at 0 h 22 min

Bonjour,
On souhaite isoler notre fourgon fiât ducato l2h2 avec sur les côtes du liège en rouleau de 4 mm, ainsi que de la biofibtrio de 45mm plus un frein ou pare vapeur .
Sur le sol : liège expansé en 20 mm
Le plafond : hésitation entre du liège expansé ou la même isolation que les murs . ( nous faisons 1m80 et 1m85 donc les cm comptent)

1- qu’elle différence entre frein et pare vapeur et qu utiliser dans mon cas ?
2- nous sommes relativement grand, serait ce plutôt judicieux de mettre du liège expansé au plafond plutôt que de la biofib ? Allons nous vraiment ressentir la différence de température ?
3- l isolation vous paraît elle correcte ? ( ce n’est ps pour y vivre dedans à l année mais pour faire des sorties et séjours )
4- je vois que vous prévoyez seulement 15 m2 d isolation pour un l2h2 ? J’ai dû me planter dans mes calculs car je tombe sur du 30m2 environ soit plus du double ….
5- j’ai vu que pour le sol vous conseillez plutôt de la fibre de bois ? Quels sont les avantages par rapport au liège expansé ?

Cordialement

Reply
Le Van Migrateur 22 juin 2020 at 11 h 40 min

Bonjour Océane,

1. Préfère du frein vapeur, dans tous les cas
2. La biofib est mieux pour le plafond, nous avons testé les deux et c’est ce que nous avons préféré
3. Oui, parfait !
4. Ça dépend des mesures de ton L2H2, ça dépend des marques 🙂

Belle journée

Reply
Aurele 13 avril 2020 at 11 h 19 min

Bonjour,
Merci pour ce beau site très intéressant et top pour faire fonctionner les méninges !
Cependant, sur cette partie je n’arrive pas à comprendre le R que vous trouvez pour chaque matériaux dans le tableau…
Si je comprends bien la chose pour trouver R = épaisseur isolation / valeur λ, je suppose donc que pour avoir un avis qui vaille quelque chose, il faut que je compare le R sur la même épaisseur d’isolation de chaque matériaux…
Les valeurs de R sont-elle trouvées sur la même épaisseur de chaque matériaux pour avoir un comparatif juste ?
Je vois des résultats de R de même valeur avec un lambda complètement différent, exemple 0.38 et 0.042 sur les deux premiers isolants comparés et avec un même R ?!
Si je veux trouver un R = 5 pour le liège par exemple qui aurait un lambda de 0.042, il me faudrait une couche de 21 cm, et pour avoir ce même R de 5 en fibre de bois il me faudrait 1m90 d’épaisseur… donc je m’y perds et le tableau avec ces valeurs me laisse plus que perplexe… pourriez-vous me dépatouiller de tout ça lol ou si mon raisonnement est juste, me le confirmer, pour faire le meilleur choix d’isolant. J’ai l’impression qu’avec mon raisonnement on voit de suite que le liège est bien meilleur, et qu’on peut voir les résultats sur une même épaisseur choisi au départ par gain de place par exemple ou autre… mais je me trompe peut être complètement !
En tout cas j’adore votre site ! il me donne plein d’idée, il me permet de faire de bon choix et d’estimer au mieux mon projet, bref j’y passe des heures ! Et désolé pour la surchauffe de cerveau que mon post va susciter avec tout ces R – Lambda – calcul ahah

Prenez soin de vous, Bonne journée !

Reply
Le Van Migrateur 15 avril 2020 at 14 h 56 min

Ahah oui effectivement, surchauffe de cerveau pour lire et relire le commentaire :p
Ton raisonnement est globalement bon, comme le liège est effectivement une excellente isolation pour une épaisseur minime. 🙂

Reply
Jimmy Perez 10 avril 2020 at 9 h 07 min

Bonjour,

Merci pour tous vos articles d’une aide précieuse ! On pense copier votre modèle d’isolation. Par contre on se demandait quelle épaisseur prendre pour la laine de chanvre. Qu’est ce que vous nous conseillez ?

Merci encore.

Reply
Le Van Migrateur 14 avril 2020 at 17 h 52 min

Avec plaisir, merci pour ce retour ! 🙂

Du 4,5cm !

Reply
Mogwaï44 4 juin 2020 at 6 h 35 min

Bonjour,

Alors pour ma part je fais partie des gens complètement pommée pour trouver l isolation de mon fourgon je fais des recherches partout mais je m y perds avec toutes les données.
J ai un fourgon de couleur noire de type Ford custom H1L1 que je dois isoler au mieux pour le confort de mes chiens qui passent beaucoup de temps en fourgon notamment lorsqu’il fait chaud et aussi un peu pour moi pour dormir dedans…
On m avait parlé du multicouches mais si j ai bien compris ce n’est pas la meilleure des isolations…
Armaflex… Mais à priori on trouve plusieurs sortes…
Liège ?
Mais quelle quantité également ?
Au secours !!!
Je suis complètement novice.

Reply
Le Van Migrateur 8 juin 2020 at 16 h 25 min

Bonjour,

Avec notre isolation liège en plaque + Biofib trio + pare vapeur, nous arrivons facilement à supporter quelques heures dans notre fourgon, qui est noir aussi. Après, il faudra bien évidemment privilégier des endroits à l’ombre pour le confort des animaux, et pourquoi pas envisager des couvertures rafraîchissantes ! 🙂

Belle soirée

Reply
Gwen 9 juin 2020 at 15 h 19 min

Bonjour à tous. Un immense merci pour ces informations précieuses qui permettent d’y voir plus clair. J’ai cependant quelques questions. Je viens d’acheter un T4 vw. Il est muni d’un très bon plancher d’origine. Je ne pense pas qu’il soit isolé sous le plancher. Pensez vous qu’il soit indispensable que je retire le plancher pour isoler dessous ? Faut il isoler également la cabine conducteur ? Et pouvez vous indiquer comment trouver la quantité de liège à acheter pour l’isolation ? Hauteur x longueur des murs à isoler étant pour les panneaux de chanvre ?
Merci d’avance pour vos réponses.

Reply
Le Van Migrateur 10 juin 2020 at 14 h 13 min

Bonjour Gwen,

Il vaut mieux isoler le plancher oui. Pas besoin d’isoler la cabine conducteur.
Le calcul vaut aussi pour le liège ! 🙂

Merci pour tes encouragements et bon courage 🙂

Reply
André Barre 2 avril 2020 at 11 h 24 min

Bonjour et merci pour tous les infos bien utile,
une simple question: pour couper la condensation, mettre du “blaxon” sur la tôle au pistolet avant de mettre l’isolant (comme j’avais fait sur mon fourgon il y a 30ans!!?), bonne au mauvaise idée
Amitié
André34

Reply
Le Van Migrateur 6 avril 2020 at 14 h 27 min

Bonjour André,

Alors là, je ne connais pas du tout le blaxon, je vais me renseigner !

Reply
Zoe 7 février 2020 at 23 h 56 min

Bonjour,

La laine de roche peut être servir à la place de la laine de mouton ou vous déconseillez ce matériau ?
Nous en avons récupéré d’un précédent chantier et voudrions le réutiliser si possible.
Merci d’avance et merci pour tous ces précieux conseils

Reply
Le Van Migrateur 10 février 2020 at 15 h 38 min

Bonjour Zoe,

La laine de roche moisit facilement et est dangereuse pour la santé au niveau de la pose. De là à la déconseiller si vous en avez récupérer, non, mais s’il s’agit de la remplacer pour le Vrac il serait peut-être plus prudent de rester sur le mouton (ou textile recyclé ou chanvre/coton)

Reply
HUGUES WENGER 25 janvier 2020 at 13 h 02 min

Bonjour le van migrateur,

Ou avez vous acheter le frein vapeur ? Je trouve le rouleau de 50 m assez cher en sachant que je n’ utiliserais pas tout .

Merci pour votre réponse.

Reply
Le Van Migrateur 26 janvier 2020 at 17 h 02 min

Bonjour,

Chez Ecobati 🙂

Reply
Guillaume 5 avril 2020 at 9 h 03 min

Bonjour ,
Merci et bravo pour votre site, votre projet, votre van et surtout pour votre générosité à partager vos expériences. Cela nous conseille et nous motive !!!
J’ai une question à la croisée des problématiques isolation, électricité et gaz : En vue de l’homologation vasp de mon VW T3, est-il possible d’isoler par l’interieur les compartiments électricité, chauffage gaz et bouteille gaz ? Je souhaitais recouvrir les parois de liège.
Merci !

Reply
Le Van Migrateur 6 avril 2020 at 14 h 27 min

Bonjour Guillaume, je ne comprends pas réellement ta question. Que veux-tu dire par isoler l’intérieur des compartiments ? Pourquoi souhaites-tu recouvrir les parois de ces compartiments de liège ?

Reply
kurtz 10 décembre 2019 at 18 h 12 min

Oups…je peux pas modifier mon commentaire précédent donc j’en publie un autre:
La condensation est un grand inconfort, et c’est donc un point important à traiter lors de l’aménagement, afin de profiter d’un habitacle sain en hiver comme en été.
Pour éviter cet effet naturel, le point de rosée, qui fait apparaître de l’eau en gouttelettes à cause par exemple, de la froideur de la tôle et de la chaleur de l’habitacle, une mince couche de vide (de 1 à 3mm) entre la tôle et le vaigrage isolé permet d’augmenter le facteur isolant et d’éviter le désagrément des gouttelettes de condensation. Puis aussi d’abaisser le taux hydrométrique dans l’habitat clos, donc éviter la rouille, les moisissures et l’ambiance humide des aménagements qui peuvent s’avérer très inconfortables au quotidien.
Je n’y connais pas grand chose en véhicules aménagés, mais je m’y intéresse depuis peu en profitant d’une grande expérience du nautisme qui est la mienne.
Bravo pour cet article et pour la teneur du blog qui nous fournit des lignes directrices très intéressantes.

Reply
Beryl Moniot 27 septembre 2019 at 12 h 02 min

Bonjour, apres avoir lu les trois quart des commentaires je me lance ! Tout d’abord merci énormement pour votre blog, il est extra !
J’ai deja amenagé deux camions version plutot classique en multicouche, (le deuxieme j’ai tenté le liege au plafond mais j’avais bien galerer !! )

La je souhaiterai suivre votre modele. Par contre en discutant autour de moi une grosse question reste sans reponse !!

=> Tout d’abord la difference frein vapeur / pare vapeur .. est il pas preferable d’utiliser du frein vapeur afin de permettre quelques
echanges , plutot que de rendre totalement hermetique avec un pare vapeur ?

=> Mais surtout selon la methode tole/isolant/frein vapeur/CP ou lambris , est ce que la condensation ne va pas se mettre entre la tole et l’isolant ??? Ne doit on pas mettre un frein (ou pare?) vapeur en plus entre la tole et l’isolant ?
Risque de rouille et que le chanvre pourrisse a long terme (le liege lui ne pourrissant pas) ??

Merci beaucoup !!

Reply
Le Van Migrateur 1 octobre 2019 at 8 h 04 min

Hello !
Merci beaucoup pour ton commentaire 🤗🤗 et tes jolis mots d’encouragement !

Pour répondre à ta question, il vaut mieux ne pas rendre l’isolation totalement hermétique. En la laissant respirer, tu éviteras les moisissures et la rouille. Et surtout, la condensation perlera moins vers le sol !

Pour ce qui est de la carosserie, tu as tout à fait raison. Le mieux est le liège projeté. Mais si c’est trop compliqué à mettre en place pour toi, mieux il faudra appliquer du sikaflex sur toute la surface de ton liège avant de le coller à la tôle, afin qu’effectivement tout soit bien « hermétique ».

On espère avoir répondu à tes questions ! Si tu en as plus, n’hesite Pas à nous contacter par mail 🤗

Reply
Virginie 1 mars 2020 at 18 h 21 min

Bonjour, je m’apprête à isoler les murs avec du liege expansé 20mm et de coller ça au sika f11. Je me demandais si vous aviez des astuces pour faire tenir la plaque le temps que ça prenne… Est ce qu’en mettant des tasseaux cela viendra uniformément plaquer la plaque ? Merci pour vos articles, ils sont top ! Au plaisir de se croiser ! 🙂

Reply
Aurelie 22 septembre 2019 at 18 h 13 min

Bonjour,

Merci pour votre site, mine de bons conseils et très bien fait ! Merci pour le partage !
Une question: sur ces bons conseils, nous allons partir sur une isolation panneaux de liège collés + trio chanvre/lin/coton + textile recyclé pour boucher les trous. Vaut-il mieux prendre le trio chanvre/lin/coton, ou même chanvre seul, en panneaux ou en rouleau?
Merci pour votre aide !

Aurélie

Reply
Le Van Migrateur 1 octobre 2019 at 8 h 06 min

Bonjour 😊

En panneaux ! Plus simple à poser 😀

Reply
Johan 5 septembre 2019 at 15 h 50 min

Bonjour,
J’ai repéré 2 erreurs pour l’isolation
1 pour le Déphasage vous dite au moins 10h
C’est un grand maximum si le déphasage ferait plus il aurai l’effet inverse que restituer la chaleur emmagasinée la journée, la nuit 8h est l’ideal! De plus vous n’aurai jamais 8h de déphasage au vu de l’épaisseur!!!
2 Le Sd n’est absolument pas la résistance d’un matériau à l’humidite
C’est son pouvoir a laisser passer la vapeur d’un côté à l’autre du matériau avec une valeur asser dur à s’imaginer… c’est utilisé pour les papier pare vapeur dans les construction bois pour la permeance des parois…
J’espere Vous avoir aidé sur ces points

Reply
Le Van Migrateur 9 septembre 2019 at 17 h 16 min

Merci Johan ! 🙂

Reply
Collet 15 juin 2019 at 9 h 01 min

Bonjour. Bravo pour votre site ! Je suis en train d’isoler mon nouveau fourgon (Ford Transit 2012) avec du liège et de la laine de chanvre dans les portes. Je me demandais comment faire pour ne pas abîmer le système de déverrouillage à l’interieur De la porte. Si je remplis tous les creux avec de la laine de chanvre, cela ne risque t’il pas de bloquer la tringlerie qui permet d’ouvrir La porte ? Comment avez vous fait ?

Reply
Le Van Migrateur 22 juin 2019 at 11 h 05 min

Il faut réduire l’épaisseur au niveau de la tringlerie, ne pas forcer, faire en sorte de bien vérifier qu’elle reste libre !

Reply
poupoule 12 juillet 2019 at 12 h 23 min

Bonjour,
Merci pour votre site, c’est une mine d’or 🙂
Vos conseils vont m’etre très précieux pour mon van et surtout son isolation.
J’avais juste une question.
Avec une bonne isolation est ce que la couleur extérieure (je pensais à un gris foncé pour la discrétion en pleine nature) aura une grande incidente niveau chaleur ? (voyages en europe du sud et maroc)
Je me dis que le gris foncé pourrait aussi m’aider lors de mes voyages prévus dans les pays du nord ? (norvège, russie)
Merci encore pour vos réponses et retours d’expériences 😉
Bonnes routes à vous

Reply
Le Van Migrateur 13 juillet 2019 at 13 h 04 min

Hello,
Merci pour les encouragements ! 🙂

Le pire, c’est le noir. La couleur aura toujours une petite incidence sur la chaleur. Plus c’est foncé, plus ça prendra la chaleur !

Bonne route et bon courage à toi ! 🙂

Reply
Sandrine 26 mai 2019 at 18 h 11 min

Bonjour,
Tout d’abord, merci pour vos articles très complet. Une précieuse aide pour les novices comme moi!!! Après réflexion sur toutes les solutions proposées, je me demande si ça serait complètement stupide et inutile de choisir de mettre seulement une épaisseur de liege sur tout le plafond et les parois de la cabine arrière puis un habillage bois. Aux vues de mon utilisation, je pense chercher plus une isolation phonique que thermique. Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Reply
Le Van Migrateur 27 mai 2019 at 11 h 01 min

Ça me semble loin d’être stupide 🙂 Beaucoup de personnes n’isolent qu’au liège ! Nous avons voulu aller plus loin car nous vivons dans le fourgon dans l’année 🙂

Reply
Sandrine 29 mai 2019 at 8 h 20 min

Donc je me lance… Je vous remercie vivement pour votre réponse!

Reply
Carole 21 mai 2019 at 12 h 13 min

Coucou Luce et PF!
J’ai acheté une caravane des années 70 et je la réaménage complètement pour en faire un atelier couture. Et voilà donc les premières questions concernant l’isolation que je retourne dans tous les sens depuis des semaines.
Après moultes réflexions, j’ai décidé de garder pour les murs l’isolation d’origine en polystyrène extrudé (il est déjà là donc écologiquement parlant je ne suis pas trop en contradiction avec mes principes), de poser un coffrage bois sur les montants métalliques et de le remplir de panneaux de laine de chanvre ou de panneaux du trio chanvre/lin/coton en 4cm.
Pour le sol je pensais à du liège.
Question :
Est-ce que j’ai besoin de laisser une lame d’air ou le système de coffrage fonctionne ?
Faut-il que je pose un pare vapeur ?
Que me conseillez vous pour le toit ? Juste liège ou liège+laine de chanvre?
Merci beaucoup pour vos retours et pour le partage d’expérience. C’est précieux :)!
Belle journée à vous.
Rococo

Reply
Le Van Migrateur 21 mai 2019 at 18 h 19 min

Hello !

Je vais répondre très rapidement à cette question qui a déjà été posée une dizaine de fois sur le blog (n’hésite pas à remonter les commentaires) 🙂 :
Après la laine, mets un pare vapeur oui. Pour le sol, parfait le liège. Pour le toit, ça dépend de ta taille. Liège si tu as besoin de garder de l’espace, n’hésite pas à mettre de la laine si tu as de la place (et n’oublie pas le pare vapeur si tu mets de la laine).

Bon courage et belle soirée à toi ! 🙂

Reply
Noé 8 mai 2019 at 15 h 37 min

Salut tout le monde 🙂
Alors moi je suis une petite nana complètement novice en la matière mais je me suis lancé le défis de réaménager mon nouveau compagnon vw. Du coup, j ai quelques petites questions après avoir lu cet article: * Je vais partir sur une isolation avec du liège, chanvre et mouton mais je me demandais si vous aviez une astuce pour faire tenir la laine de chanvre contre les parois. Moi je pensais mettre des tasseaux en long et mettre des ficelles sur la largeur reliée aux tasseaux et ainsi glisser le chanvre derrière. Pensez-vous que ça pourrait le faire ?
* De plus j’aimerais être sûre d’avoir bien compris qch pour le frein vapeur. Est-ce que je peux le fixer par dessus les tasseaux de tout en haut à tout en bas ? (sachant que je ne vais pas mettre de placard mural) ? Est-ce que vous auriez une vidéo à me conseiller car la pose de se matériel n’est pas vraiment clair pour moi ?
* Concernant l’isolation du sol et du plafond, je peux y aller de la même manière que les parois latérales du van n’est-ce pas ?
* Afin de diminuer le poids dans mon van, je pensais mettre des paroi de panneau PVC à la place des panneaux en bois type contreplaqué ou autre qu’en pensez-vous ?
* Dans un des commentaires vous avez parler de lames d’air, pourriez-vous me dire ce que ça veut dire ? Vous avez aussi parlé de “planches de CP”, qu’est-ce que cela signifie ?

En vous remerciant pour votre magnifique article, tellement complet et surtout tellement enrichissant :). Et surtout un énorme merci pour le partage. Je vous souhaite belle route 🙂
Mille mercis.

Reply
Le Van Migrateur 13 mai 2019 at 10 h 30 min

Hello Noé,

1. Pour faire tenir la laine de chanvre, le scotch large fonctionne aussi très bien
2. Pour le frein vapeur, la réponse est oui ! Vas voir sur notre chaîne Youtube “Le Van Migrateur”, il y a la vidé.
3. Pour le sol et le plafond, si tu n’es pas grande oui. Si, au contraire, tu cherches à optimiser l’espace, préfère du liège un peu plus épais
4. Si tu prends du bois légér, comme le sapin, pour les parois, tu peux y aller. C’est plus écolo que du PVC (et plus joli, avec une très bonne odeur :D)
5. Oublie les lames d’air dans le type d’isolation que tu as choisi. Il n’y en a pas besoin.

Reply
Kim 7 mai 2019 at 17 h 51 min

Bonjour à vous,
Je me pose des questions quand à la manière de poser l’isolation dans un van. Selon mon expérience, le plus sencé serait de poser les panneaux d’isolation sur la structure Et non pas combler la structure comme je vois souvent. Ceci car l’armature du van étant conductrice thermique, il y a dès lors peut d’intérêt à combler les parois entre les montants de la structure métallique conductrice. Appuyez vous cette théorie?
Si oui je me demande qu’ advient il du vide présent derrière les panneaux? Ça créé un probable effet de serre et problème de condensation.
En plus de mettre des panneaux liége Et panneaux multicouche posé par dessus la structure des parois, derrière je pensai créer un vide ventilé en mettant des sorties d’aeration dans les points hauts pour éviter la surchauffe et permettre a l’humidité d’être évacuée.
Qu’ en pensez vous?

Reply
Le Van Migrateur 13 mai 2019 at 10 h 31 min

N’hésite pas à consulter notre article “Isolation, l’exemple de notre fourgon” et notre FAQ ! Tout y est 🙂

Bon courage, et n’hésite pas si tu as des questions suite aux lectures !

Reply
Siriane 6 mai 2019 at 10 h 06 min

Bonjour,
Tout d’abord, bravo pour votre site, c’est une véritable source d’inspiration!

Je vais me lancer dans l’isolation de mon fourgon et j’ai une petite question. J’ai vu qu’il existait des panneaux de textile recyclé créés par la marque Métisse. Leur conductivité thermique varie entre 0.039 et 0.051 et qu’ils possèdent un temps de déphasage de 10 à 12h environ.

Pensez-vous que cette option est envisageable dans un fourgon aménagé ou qu’il vaut mieux se pencher sur d’autres isolants?

Merci d’avance pour votre réponse et belle journée

Reply
Le Van Migrateur 6 mai 2019 at 15 h 45 min

Merci pour ces mots Siriane !! 🙂 Ça nous encourage vraiment <3

Tu peux y aller les yeux fermés !!

Bon courage

Reply
Siriane 6 mai 2019 at 20 h 07 min

Super ! Merci beaucoup pour votre réponse super rapide !

Reply
Emi 17 avril 2019 at 0 h 57 min

Bonjour , je trouve votre site intéressant je me lance dans l’isolation de mon fourgon 7 places (parois amovible 4 places) vous devez connaître ce modèle . Je me pause beaucoup de question pour l’isolation du sol et des parois. Pensez vous que je vais pouvoir isoler mon sol sans démonté là parois ou non? Quel est la meilleure isolation pour le sol et le toit ainsi que l’épaisseur ? Je compte mettre Liège en rouleau sur les parois, des panneaux de laine de chanvre ainsi que des plaques de CP ,mais comment callés vous les panneaux de chanvre pour bien avoir la lame d’air de chaque côté svp? Avec des cadrages en tasseaux ? Merci de m’éclaire un peu c’est mon premier camion et avec 2 enfant pas évident!!

Reply
Le Van Migrateur 22 avril 2019 at 11 h 25 min

Bonjour Emi, tu as toutes les infos qu’il te faut ici : https://levanmigrateur.com/isoler-a-laine-de-chanvre-de-mouton-lexemple-de-fourgon/
Bon courage ! 🙂

Reply
TAMBI 23 février 2019 at 21 h 18 min

Bonjour, je viens de terminer la dépose complète de l’intérieur de mon fourgon, et se pose donc le problème de l’isolation thermique et surtout pour mon cas acoustique, car je trouve que la caisse fait bcp de bruit. Je souhaitais m’orienter vers les panneaux autocollants pour les capots moteurs, d’après les caractéristiques, bon thermique et très bon pour l’acoustique… Après visite de votre site, je serais donc plus partant pour coller des panneaux de liège, de 2 à 6mm… faisant aussi les 2 (thermique/acoustique). D’après votre expérience, que me conseillez vous? Merci pour votre retour. Cordialement, Guillaume

Reply
Le Van Migrateur 25 février 2019 at 16 h 23 min

On t’a répondu par mail 🙂

De notre côté, on valide à 100% le liège pour ces caractéristiques.

Reply
Aménager son fourgon : comment ils ont aménagé leur véhicule (2/3) 3 janvier 2019 at 17 h 18 min

[…] les fondamentaux thermiques. Pour cela, rendez vous sur le blog du Van Migrateur et sur leur article sur l’isolation. Ils vous expliquent très bien comment la chaleur se transmet, qu’est-ce que la […]

Reply
Rémy 24 octobre 2018 at 22 h 13 min

Bonjour 🙂
Merci pour tous vos conseils précieux !
J’ai une petite question :
Comment avez-vous quantifié la quantité de laine de mouton nécessaire pour votre van ? (* Je n’ai pas encore le camion, mais j’ai les mesures).
Aussi, je n’ai pas bien compris, pour l’isolation du sol vous avez utiliser la même chose que pour les mur ?
Enfin, quelle est la différence entre le liège en panneaux recommandé dans votre comparatif et le liège en plaque “à éviter” à la fin de votre article ?
Restez comme vous êtes

Reply
Le Van Migrateur 1 novembre 2018 at 16 h 16 min

Non, le sol est en fibre de bois 🙂

Pour la laine de mouton, il n’est pas vraiment possible de choisir la quantité normalement sur le site de materiaux-naturels ou d’Ecobati … En général, ils vendent un sac, et c’est largement suffisant pour un fourgon (c’est même un peu trop).

Pour le liège en plaque, il me semble bien qu’il y ai une erreur de frappe, ça ne devait pas être le liège que je voulais noter … Je vais me pencher là-dessus !

Reply
Jessica 11 septembre 2018 at 23 h 31 min

Bonjour,
J’ai une petite question concernant la laine de mouton. Appartement ça craint l’eau, et quand c’est mouillé ça pue…
En avez vous entendu parlé ?
Ps: avez vous un H2l2 ?

Reply
Le Van Migrateur 12 septembre 2018 at 17 h 27 min

Hello, oui nous avons un L2H2 🙂

On avait entendu parler de ça, mais si tu fais correctement ton isolation, il n’y a pas de raisons que ça se produise. Il ne faut pas trop bourrer les endroits où tu mets de la laine de mouton et bien la déméler avant de la mettre, pour laisser passer de l’air (c’est TRÈS important). Ensuite, le pare vapeur fait son boulot 🙂

Reply
Laura 8 septembre 2018 at 15 h 30 min

Bonjour,

Site très intéressant 🙂
Petit question… Le liège en rouleau est plus efficace que le liège en plaque, c’est bien ça ?
Et où se procurer du liège noir ? (Dans les magasins de bricolage bien connus, ils vendent uniquement le liège fin en rouleau…)
Le liège en rouleau supporte t’il les mêmes températures que le liège noir…?
Notre idée est de pouvoir aussi l’utiliser quand il fait très froid (au ski par exemple)

Nous aimerions isoler notre fourgon avec une couche de liège (si le liège en rouleau est aussi efficace que le liège noir, tant mieux car il est plus simple à trouver !) + du multicouche. Cela vous semble pertinent ?

Merci beaucoup !
Laura

Reply
Le Van Migrateur 11 septembre 2018 at 22 h 10 min

Bonjour Laura,

Le rouleau, selon nous, serait moins efficace car forcément moins épais. Le conditionnement en plaques permet de se procurer une plus grosse épaisseur ! Et qui dit plus grosse épaisseur, dit efficacité améliorée tant au niveau de l’isolation phonique que de l’isolation thermique 🙂

Tu as deux choix pour te le procurer : le site materiaux-naturels ou le site Ecobati !

Nous te conseillons le liège noir en panneau d’1cm … Ils sont tous les deux rapides à la livraison et de très bon conseils !

Concernant ta question sur le multicouche, ça nous simple bien oui ! Mais il faut faire attention aux lames d’air, il faut absolument les respecter à la pose. C’est-à-dire qu’il faudra mettre des tasseaux de 2cm entre chaque couche d’isolant. Et si vous choisissez cette solution, ça peut être pas mal de compléter avec de la laine de mouton en vrac pour mettre dans les trous pour éviter les ponts thermiques. De notre côté, le liège + la laine de chanvre, on trouve ça top ! Ça isole aussi bien du chaud que du froid. Un peu plus long à mettre, mais ça vaut le coup d’y réfléchir … 🙂

Reply
thierry 4 septembre 2018 at 20 h 30 min

Bonjour,
J’aimerais savoir si le fait de rajouter des fenêtres sera une contrainte pour le CT. Et ajouter un panneau solaire sur le toit?
J’envisage de me fournir chez les fournisseurs que j’ai vu sur votre blog, auriez-vous un contact en particulier à me donner?
Merci d’avance

Reply
Le Van Migrateur 6 septembre 2018 at 9 h 18 min

Bonjour Thierry,

Ça peut devenir une contrainte si tu fais les ouvertures sur des longerons. Si tu le fais directement sur la tôle, aucun soucis. Mais essaye de garder des photos de l’intérieur du fourgon avant isolation pour bien prouver que ce n’est pas découpé sur les renforts 🙂

Pour les fournisseurs dont tu parles, tu parles bien d’éco bati ?

Reply
Thierry 12 décembre 2018 at 20 h 15 min

Bonjour,
Désolé pour le temps de réponse, effectivement je souhaite prendre les mêmes fournisseurs que vous pour l’isolation, à savoir le liège, la laine de chanvre, pare vapeur + ruban adhésif ainsi que la laine de mouton.
Est-il possible d’avoir un ou plusieurs numéros pour pouvoir les contacter?
Sur le plancher et plafond, est-il plus judicieux de fixer des tasseaux avant l’isolation afin de pouvoir mieux fixer l’habillage en bois ou après avoir effectué l’isolation?
Auriez-vous des conseils à me donner en ce que concerne l’aération du camion? Grille ou autre? Et sur le passage de l’alimentation électrique, avant ou après le pare vapeur?
Un conseil sur la section de câbles électriques à utiliser pour l’alimentation de la cellule en 12V

Reply
Le Van Migrateur 21 décembre 2018 at 10 h 46 min

Hello Thierry,

Pour les fournisseurs, nous n’avons pas de numéro privilégié 🙂
Pour l’isolation, on te conseille de la coller (sikaflex), et de mettre les tasseaux (ou les planches de CP) après. Pour l’aération, lanterneau pour l’aération haute (avec aération permanente) et petite grille sur une des parois de côté : ça permet une bonne circulation de l’air, et avoir un lanterneau qui s’ouvre sur le plafond est plutôt pratique. Pour l’alimentation électrique, nous l’avons mise entre le liège et le chanvre. Pour choisir ta section de câble électrique, utilise ce qu’on appelle un abaque : calcule tes sections pour chaque réseau et prends le plus gros de chaque à chaque fois ! 🙂

Reply
Marina 2 septembre 2018 at 19 h 49 min

Bonjour !
Je viens de tomber sur votre site, c’est une vraie mine d’or! Merci infiniment de faire partager vos savoir et votre passion!
J’ai mon van T5 depuis peu et je souhaiterai l’isoler et habiller l’intérieur, (et mettre également des meubles amovibles). Par contre, je me posais la question pour les passages de roues et le CT.. Est ce qu’on peut entièrement habiller l’intérieur dont les passages de roues, murs plafonds… sans avoir de soucis au CT?
Merci d’avance pour ce que vous faites et belle soirée!
Marina.

Reply
Le Van Migrateur 6 septembre 2018 at 9 h 16 min

Bonjour Marina,

Merci pour ce gentil message ! <3 C'est avec plaisir qu'on fait tout ça ! 🙂

Tu peux y aller les yeux fermés, tu peux habiller et isoler ton fourgon entièrement sans avoir à l'enlever au CT. Il faut respecter 5 conditions cumulées pour être obligé d'homologuer son fourgon et pour être recalé au CT : lit + rangements + table et chaise + cuisine fixe + le tout inamovible 🙂

À bientôt, et n'hésite pas si tu as d'autres questions ! 🙂

Reply
Cloe 27 août 2018 at 8 h 56 min

Bonjour,
Votre site est top! Très complet!
J envisage d investir dans un camion. Les aménagements intérieurs seront amovibles et je les démonterais avant de passer le CT.
Mais je me posais la question de l isolation, et du contreplaqué sur les murs ? Est ce que vous savez si c est quelquechose qui peut être laissé pour le CT ?
Et les installations électriques ? (Si elles sont faites par un professionnel )
Je vous remercie,
Bonne journée,

Reply
Le Van Migrateur 30 août 2018 at 17 h 32 min

Bonjour Cloé,

L’isolation, l’habillage et l’électricité ne t’empêcheront pas de passer le CT !! 🙂 Tu peux les laisser lors du passage.

Merci pour les encouragements ! 😀 <3

À bientôt
Bonne journée à toi

Reply
Adam 5 octobre 2018 at 14 h 46 min

Bonjour,

Vous êtes sûr qu’une installations d’électricité n’empêchera pas de passé le CT sans VASP? Je suis en train de faire des recherches pour aménagé un fourgon en Camping à meubles amovibles, sans VASP Caravane.

Merci,
Adam

Reply
Le Van Migrateur 11 octobre 2018 at 14 h 14 min

Sûrs et certains 🙂 Si ça pose problème, c’est que le contrôleur a mal interprété la loi, et il faudra lui sortir la directive sous le nez pour ne pas te voir recalé… Il faut défendre ses droits.

Et c’est sûr à 100% qu’un contrôleur n’a pas le droit de te recaler si tu as de l’électricité dans ton fourgon.

Reply

Leave a Comment