Home Aménager son fourgonNotre aménagement à moins de 5000 euros Aménagement de notre fourgon : ce qu’on regrette

Aménagement de notre fourgon : ce qu’on regrette

Écrit par Le Van Migrateur 28 septembre 2018
Assurer son fourgon aménagé
10 min de lecture

Voilà maintenant 6 mois que nous vivons dans notre van aménagé ! Et on en est vraiment contents de l’aménagement de notre fourgon. Tout est fonctionnel, et il est esthétiquement à notre goût. Pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire de notre aménagement depuis le départ, nous l’avons réalisé aux côté d’un artisan qui nous a formé à l’aménagement tout au long du chantier, sur lequel nous étions assez autonomes. Mais, 6 mois plus tard, on se rend compte qu’il y a des choses auxquelles on n’a pas pensé, et qu’on aurait pu faire mieux ! C’est plutôt normal, d’ailleurs. Ce n’est que notre deuxième aménagement, et nous n’avons jamais vécu à l’année dans le premier. Nous découvrons donc un mode de vie, avec son lot de contraintes ! 

Ce qu’on aurait aimé faire autrement

La galerie de toit 

Alors celle-ci, on la met en première position parce que VRAIMENT, on n’a pas assuré. Ça faisait longtemps que moi, Luce, je rêvais d’une galerie de toit. Pour moi, c’était un vrai plus ! Que ce soit pour une terrasse de toit, la possibilité d’y mettre la roue de secours et quelques jerricanes, etc. Bref, vraiment, je la voulais. Et il y a beaucoup de monde qui m’a découragé en essayant de me raisonner : “Ça va consommer beaucoup plus”, “Tu ne passeras vraiment plus nulle part”, “C’est super cher à l’achat”, “Ça rajoute du poids”, etc. Même si ce sont de très bons arguments, on consomme déjà très peu d’essence, notre poids est plus que raisonnable, on ne passe déjà plus nulle part et en plus je suis prête à mettre le prix pour ce confort. Ça peut paraître bête, hein, rêver d’une galerie de toit ! Mais je trouve que ça a vraiment trop la classe. J’ai donc renoncé, en gardant l’idée dans un coin de ma tête (depuis 2 ans, quand même). Aujourd’hui, on se retrouve tous les deux à adorer le surf et à avoir envie de voyager en grande partie à la recherche de spots où pratiquer ce sport, été comme hiver. Seulement voilà, où mettre les surfs? Eh bien, sur le toit, pardi ! C’est la seule et unique manière de ne pas polluer notre quotidien, en ayant à mettre les surfs sous le van à chaque fois qu’on s’arrête… Nous voilà donc face au pire schéma imaginable : nous avons posé le lambris, sur du contreplaqué, lui-même sur une isolation et… Les galeries de toit se fixent par l’intérieur sur les Renault Master! Mais pourquoi on n’y a pas pensé pendant l’aménagement ? (Là, c’est le moment où on s’en veut car on voit tout le boulot qu’il y a à réaliser juste pour poser cette malheureuse galerie). Sans oublier que le lanterneau tombe pile sous des barres de fixation, alors il faut couper et ressouder pour pouvoir l’ouvrir sans problèmes tout en gardant la solidité de la galerie. Bref, on a réussi à trouver des solutions, mais ça nécessite quelques heures de travaux. Et franchement, on se mord les doigts de ne pas avoir réfléchi à ça avant …

La crédence

En voilà une qui nous donne aussi pas mal de fil à retordre. Pendant l’aménagement, tout contents, on a foncé tête baissée et nous avons installé le dock de prise électrique, les interrupteurs, l’alarme de fuite de gaz, les robinets gaz, etc. sur la crédence, faite en contreplaqué qui, soyons honnêtes, est vraiment très très moche … On avait eu l’idée du carrelage, mais on s’est dit qu’on pourrait le faire plus tard. ERREUR ! Poser du carrelage en essayant de contourner les éléments sur une surface verticale, mais quelle folie ! On y arrive, mais on galère. Et on aurait réfléchi un peu plus, on l’aurait posé au moment du chantier. Ah, l’insouciance du débutant !

Aménager son fourgon

Les portes des meubles hauts

Nous avons des meubles hauts, dans lesquels nous rangeons tout nos vêtements. Et on ne compte plus les fois où on s’est énervés dessus… Oui, parce que ranger tes fringues pliées d’une main dans un petit espace tout en tenant la porte de l’armoire de l’autre main, c’est franchement pas pratique ! Et vraiment, on n’y a pas pensé pendant le chantier … Dans l’autre aménagement, nous avions un système de placard très différent (et très très pourri), alors le problème ne nous a pas tout de suite sauté aux yeux. Nous avons aujourd’hui trouvé une solution à ce problème, mais en y réfléchissant bien, on aurait du faire des portes de placard qui s’ouvrent vers le bas.

Aménager son fourgon

Les coulisses de tiroir

Ne négligez pas les coulisses, c’est un des conseils les plus importants qu’on peut vous donner ! C’est d’ailleurs le seul conseil qui devrait apparaître sur tous les blogs Vanlife du monde entier … Naïfs, au moment de la fabrication des tiroirs, on avait acheté les moins chères. Sur le papier, elles peuvent supporter 15kg. Mais alors, dans la vraie vie, que neni ! Quelques assiettes, poêles et casseroles couplées avec les bonnes vibrations de Kirikou quand on roule et hop, tout se casse la gueule … Une fois, deux fois, trois fois … Et on change toutes les glissières !! Et croyez-nous, installer des glissières sur des tiroirs fait maison, c’est un casse-tête. Pour nos 8 tiroirs, on prévoit une journée complète ! Prenez les glissières à billes à 15 euros l’une, testé et approuvé avec notre grosse glacière qui se trouve être dans un tiroir.

La protection du plan de travail

Notre plan de travail est en pin brut. Et on a voulu le protéger à l’huile naturelle spéciale plan de travail. Franchement, ça paraissait être une bonne idée : facile à appliquer, sèche en quelques heures, incolore, naturelle, ect. Mais alors à l’usage, une horreur ! Dés qu’il faut chaud, ça colle ! Et ça prend donc toute la crasse qui passe, un verre posé trop longtemps et on y voit la forme, etc. Bref, la chose à faire pour le plan de travail : du vernis transparent, et tant pis pour le naturel. Par contre, pour tout ce qui est lasure du lambris et protection des placards, l’huile naturelle convient très bien. À éviter pour tout ce qui se salit, c’est tout. On parle des différents types de protection dans notre guide de l’aménagement !

La menuiserie en fourgon

Le combiné gaz-évier

Faire la vaisselle pendant qu’il y a un truc sur le feu, on peut oublier… C’est beaucoup trop rapproché, et peu pratique. Bon, là on est tatillons. Ce n’est pas si handicapant que ça. Mais niveau confort, peut mieux faire ! C’est sûr qu’il y a un gros gain de place, et qu’on a un plan de travail du coup très confortable. Il faut savoir ce qu’on veut, et on préfère avoir un grand plan de travail plutôt que de pouvoir faire la vaisselle tout en cuisinant. Mais pour ceux qui ont de la place, préférez un évier et des plaques séparées … C’est juste un conseil !

Recette de lessive maison

Les aménagements dont nous sommes super contents

En fait, on est super contents de tout nos aménagements. Et tous les problèmes qu’on a évoqué plus haut ont des solutions. Et c’est plutôt normal, d’avoir à faire des ajustements en cours de route. C’est comme dans une maison, il y a toujours quelque chose à faire. C’est long, c’est chiant, mais il y a des solutions. Et on en apprend toujours plus sur nos véritables besoins ! Par contre, ce qu’on valide à 100% et qu’on réutilisera pour la réflexion de notre prochain aménagement (dans longtemps, n’allons pas trop vite) :

Un grand coffre

Franchement, c’est la vie. Sachant qu’on utilise quotidiennement très peu de nos affaires, avoir un grand coffre pour tout le reste est essentiel. Dans notre coffre, on peut trouver :

  • Une boîte à outil
  • Une caisse en plastique avec toutes les huiles, liquides et autres accessoires essentiels pour le bon fonctionnement du fourgon
  • Nos affaires d’été en hiver et nos affaires d’hiver en été (un sac et un seul, de même pas 50L)
  • 4 cantines : une chacun pour nos chaussures (ouais, ça on n’a toujours pas réussi à devenir minimalistes là-dessus…), une pour les affaires de surf (combis, dérives, leash, wax, etc.) et une pour toutes les affaires outdoor (réchaud, palmes, hamac, tarp, etc.)
  • La nourriture du chien (il mange principalement des boîtes de conserve, et ça prend de la place !)

Un de nos critères de luxe le plus important : avoir un grand coffre ! Étonnant, non ?

Un lit non convertible

Oui, un lit fixe et non convertible en salon, on adore. Et puis, un lit convertible avec un grand coffre, c’est impossible dans un L2H2 de toutes manières, il faut choisir ! On adore, parce qu’on a réussi à trouver d’autres solutions astucieuses pour pouvoir travailler sur une vraie table, sans avoir besoin de bouger nos matelas et tout le reste. 🙂

Aménager son fourgon

La douche/toilette/banquette

Une super idée de l’artisan du voyage, qu’on valide encore après plusieurs mois d’utilisation ! Rien à redire, le système est vraiment nickel, et on refera sûrement ça dans notre prochain van. Bien-sûr, le confort est loin d’être maximal, mais finalement, on se dit que c’est mieux. Car une douche trop confortable inciterait à utiliser beaucoup plus d’eau… Au moins, là, on se douche à l’eau chaude en à peine 1 minute ! Et ce qu’on adore : la sensation de retrouver une vraie bonne douche quand on en a vraiment envie (dans les piscines, camping, chez les copains ou chez papa maman). C’est étrange, mais ça nous donne l’impression d’être de vrais aventuriers. Avoir tout le confort du monde à bord de notre van, c’est pas trop notre truc. Il faut un minimum, mais on a quand même envie de vivre la Vanlife à fond, avec toutes ses galères et son lot de compromis. On parle de notre circuit d’eau et de notre installation dans notre guide de l’aménagement !

Notre autonomie

On a réussi à bien cerner nos besoins dés le départ, et à prendre des appareils qui ne consommaient pas trop. Nous arrivons à rester autonome 2 jours sans soleil, et c’est largement suffisant pour nous ! On ne regrette pas de ne pas avoir pris plus de capacité de batterie ou plus de capacité de panneau solaire. On est vraiment contents de la partie autonomie, car nous avons en plus une glacière à compression ! Notre installation est composée d’une batterie AGM 90Ah et d’un panneau solaire 130W (qui, en plus, produit très rarement cette capacité). On explique tout sur l’électricité, le photovoltaïque et notre installation dans notre guide de l’aménagement.

Ce qu’on retient de ces quelques heures de travaux un peu compliqués à faire, c’est qu’il faut vraiment énormément réfléchir avant de construire son fourgon. Nous avions vraiment beaucoup réfléchi avant de nous lancer, mais nous n’avons pas su anticiper certaines choses, comme la galerie de toit ou la pose du carrelage. Les règles d’or : prendre son temps sur le chantier, ANTICIPER (et ne pas se dire “oh ça va, je n’aurais jamais besoin de faire ça”), et ne pas procrastiner ! 

Et vous, quels aménagements vous regrettez ? Qu'est-ce que vous auriez fait différemment dans votre fourgon si tout était à refaire ?

Vous aimerez aussi

8 commentaires

Vanessa 10 juin 2020 at 13 h 48 min

Bonjour, j’ai une question concernant la pause de la crédence … Nous y arrivons enfin et je me pause la question du support… Car je ne pense pas que des carreaux de ciment tiennent sur du lambris… qu’avez vous utilisé comme support?
Merci !

Reply
Le Van Migrateur 10 juin 2020 at 14 h 12 min

On a mis une planche de CP fixée au lambris avec des vis 🙂

Reply
Lisa 26 septembre 2019 at 16 h 09 min

Bonjour,
Quelle huile avez-vous appliqué sur votre plan de travail et que vous avez regretté? Est-ce que c’était de l’huile de lin?
Merci 🙂

Reply
Julie 3 juin 2019 at 15 h 25 min

Bonjours, votre blog est vraiment super ! J’adore tout vos conseil depuis plusieurs mois maintenant nous pensons avec mon compagnon à se lancer dans la grande aventure avec Joy notre berger allemand. Grâce à votre blog nous avons eux plein d’idée, et de bon conseil. Mais une question nous trotte.. on a besoin d’un camion assez grand pour être alaise avec notre ( gros ) chien. Un Renault master aménagé peut se conduire juste avec un permis B ? Car il fait déjà 3 tonnes 5 à vide…

Merci de votre réponse!! 😘

Reply
Le Van Migrateur 3 juin 2019 at 16 h 39 min

Hello Julie,

Merci pour tout ces jolis mots ! <3 C'est vraiment trop cool que vous pensiez à vous lancer 🙂
Un Renault Master peut se conduire sans Permis B. Il ne fait pas 3T5 à vide, c'est le PTAC à ne pas dépasser 3T5 ! À vide il fait environ 2T2 si je ne dis pas de bêtise pour un L2H2 🙂

Reply
jeremy 13 février 2019 at 3 h 30 min

Salut, ou avez vous trouvé vos fenetres latérale ? j’ai un fourgon noir et j’aimerais en avoir teinté de la meme couleur .

Reply
Le Van Migrateur 13 février 2019 at 16 h 26 min

On a acheté le fourgon avec les fenêtres déjà posées par un professionnel.
Elles sont teintées grâce à un film 🙂

Reply
Agathe 23 avril 2019 at 17 h 47 min

Bonjour, j’ai une question qui peut paraitre bête mais j’aurais voulu savoir si un van de couleur noire ou foncée pouvait être problématique pour la chaleur ? (sans grande isolation dans un premier temps) Je suis à la recherche d’une véhicule et en voyant un trafic noir, je me suis dit que cela pouvait accentuer la chaleur. Merci beaucoup de votre aide !

Reply

Laisser un Commentaire