Home Aménager son fourgon Le guide de la menuiserie en fourgon aménagé
Guide de la menuiserie en fourgon
10 min de lecture

Pour cette partie, nous avons décidé de vous donner des conseils et des lignes de conduite sur la menuiserie de manière générale pour la construction des meubles. Vous expliquer la fabrication de nos meubles spécifiquement restera assez superflu, car il n’y a pas qu’une seule manière de bien faire, et surtout : chaque fourgon est totalement différent ! Nous illustrerons, comme les autres parties, avec l’exemple de notre fourgon malgré tout.

CHAPITRE 1 :

Comment choisir mon bois?


Menuiserie fourgon aménagé

Avant de commencer, il faut savoir que vous ne serez pas vraiment libre de choisir le bois que vous voulez pour l’aménagement de votre van. Il va falloir prendre en compte en premier et comme d’habitude : le poids. Pour vous donner un ordre d’idée, voici une classification des bois selon leur poids :

  • Les bois très légers  : le peuplier, le saule, le tilleul, le séquoia
  • Les bois légers : le sapin, l’épicéa, les pins, l’aulne, le boulot et le tremble
  • Les bois demis-lourds : le charme, le châtaignier, le chêne, l’érable, le frêne, le hêtre, le merisier, le noyer, l’orme, le platane, le poirier,
  • Les bois lourds : le buis, le chêne vert, le cornouiller, le sorbier

Cette liste vous aidera dans vos recherches, notamment pour le choix du lambris et de l’habillage du sol. Vous savez par avance que ce n’est même pas la peine de regarder dans les bois demi-lourds et les bois lourds. Plus votre aménagement sera lourd, moins vous aurez de marge pour installer vos affaires !

Pour les meubles, il sera toujours préférable de choisir du contreplaqué, du trois pli ou du peuplier. Solide, léger et facile à travailler, c’est le bois le plus approprié pour réaliser un premier aménagement. Il sera aussi possible d’envisager quelques meubles en bois recyclé : le bois de grange ou le bois de palette. Mais comme ils sont plus lourds, ce ne sera que pour des petites touches de déco, pas pour des meubles entiers !


CHAPITRE 2 :

Les différents types d’assemblages


Menuiserie van aménagé

Il existe une multitude d’assemblages en menuiserie, mais nous vous présenterons les principaux, les classiques et les plus simples pour des novices dans cette discipline. Nous en avons choisi 3 qui sont efficaces à la construction de meubles du van.

L’ssemblage bout à bout

Très faciles à réaliser, les assemblages bout à bout conviennent mieux au bois massif qu’aux dérivés. Ils présentent une résistance mécanique faible s’ils sont collés à la colle, mais peuvent être renforcés par vissage ou clouage. Il est également possible d’utiliser des équerres.

Ils existent en angle droit ou à coupe d’onglet (plus délicate à faire).

Exemple d’angle droit

Menuiserie en fourgon

Exemple d’onglet

La menuiserie en fourgon

Les assemblages chant sur chant

Réservés aux surfaces planes, ces assemblages sont notamment utilisés pour la réalisation de panneaux de meubles. L’assemblage à plat joint ou chant sur chant s’effectue à la colle et sur des surfaces planes et propres. C’est ce que nous avons utilisé pour la fabrication de nos tiroirs. 

La menuiserie en fourgon

L’assemblage par tourillon

C’est les assemblages IKEA, comme j’aime les appeler ! En fait, vous allez créer avec une toupie une sorte de puzzle pour pouvoir assembler vos meubles avec les chevilles en bois. C’est une technique réservée aux plus équipés, car on est loin de tous avoir la toupie dans son garage ! C’est ce que nous avons fait pour les meubles de Caliméro.

CHAPITRE 3 :

Les outils à avoir



Voici l’outillage nécessaire pour travailler le bois et ses dérivés pour construire son van :

  • Pour faire les découpes : une scie à bois, une scie sauteuse et une scie circulaire 
  • Pour les tracés : une équerre, un compas, un mètre
  • Pour enfoncer et limer : des marteaux et des râpes
  • Pour le maintien du bois : des presses pour bois et des serres joints
  • Pour les finitions : une ponceuse électrique et une cale à poncer

Cette liste constitue les principaux outils à avoir pour construire un meuble. Sur le chantier, nous n’avons vraiment rien utiliser de plus (à part un mètre, peut-être…). 

CHAPITRE 4 :

Les finitions des surfaces bois et dérivés



Le ponçage

Avant d’effectuer la moindre peinture, lasure ou teinte il faudra passer par le ponçage. C’est une finition indispensable avant de vernir ou de peindre le bois. Il permettra l’obtention d’une surface lisse. Il ne faut vraiment pas négliger cette étape, qui donnera à l’aménagement de votre camion un véritable air de “terminé”. Rien de pire, au niveau visuel, qu’un ponçage mal fait. En plus d’être moche, cela risque d’abîmer vos meubles à terme.

Le traitement du bois

Les teintes

Sachez qu’une autre étape obligatoire, si vous voulez faire durer votre bois brut dans le temps, est de le protéger avec une huile, un vernis ou une lasure. Même si vous souhaitez en faire changer la couleur grâce à une teinte ou une cire, l’étape de protection sera inévitable !

Exemple de teinte naturelle : le café ou le thé

L’utilisation de teintes a pour but de mettre en valeur la matière et de lui donner une homogénéité dans sa couleur. Cela vous permettra également de complètement changer la couleur du bois brut, si vous voulez en garder la texture mais pas la teinte. Elle se complète par l’utilisation d’un vernis, d’une huile ou d’une cire afin de fixer la couleur.

Les huiles

Exemple d’huile naturelle : l’huile de lin

Produits de finition à base d’huiles naturelles ou d’huiles modifiées. Ce sont des produits transparents plus ou moins teintés, d’aspect mat, satiné ou brillant. Les huiles offrent une protection face aux usages quotidiens (taches, humidité). Cette finition ne s’écaille et ne craquelle pas. Elle pourra venir compléter la pose d’une teinte, ou venir seule en tant que protection.  L’utilisation de l’huile dépendra de la notice, souvent affichée sur le pot.

Le vernis

Le vernis est une finition qui forme un film protecteur sur le bois, et qui le protège de l’usure quotidiennes. Les vernis existent sous différents types de rendus souhaités : ciré, mat, satiné ou brillant. Cette finition n’est pas adaptée aux meubles d’extérieur car le vernis finit par se dégrader.

Les lasures (notre recommandation)

Ce type de finition est généralement appliqué pour les menuiseries extérieures, elle peut être également utilisé sur les meubles. La lasure s’imprègne dans les zones poreuses de la matière. Elles ont un petit inconvénient, c’est qu’elles peuvent se dégrader par farinage mais ne s’écaillent pas et leur rénovation est facile. Nous avons utilisé une lasure biologique vendue en magasin pour protéger notre lambris brut, et surtout le rendre nettoyable en cas de tâche. À part une très légère brillance, la couleur n’a absolument pas changé !

Les cires

Les cires naturelles et artificielles ne résistent pas à la chaleur et ne protègent pas le bois de l’humidité. Il faudra donc les compléter avec une huile ou une lasure. La consistance de la cire est semi-liquide, pâteuse ou solide. Les cires peuvent être incolores ou teintées. Elles permettent d’entretenir et de sublimer la matière.

Pour trouver vos produits naturels, vous pourrez vous rendre sur materiaux-naturels, Kenzai ou Ecobati.

Le saturateur

Le saturateur va venir protéger le bois contre les écarts de température. Il va venir imprégner le bois, et le protéger également contre les UV qui peuvent potentiellement le faire jaunir.


Menuiserie & homologation

Vous devrez respecter certaines normes dans la construction de vos meubles, qui auront pour objectif de faciliter votre circulation en cas d’incendie, de limiter les blessures dans cet espace restreint et de rendre l’usage des meubles safe. Voici un extrait des normes concernant l’aménagement des meubles :

  • Si le lit est à plus de 1m de hauteur, il devra être protégé de tous les côtés pour éviter la chute des occupants et une sortie de secours doit être facilement accessible. Vous devrez également mettre un moyen d’accès à ce lit. ASTUCE : faites un lit, matelas compris, à 95cm de hauteur maximum ! 
  • Vous devez avoir au moins 40cm de libre entre le lit et le plafond sur au moins la moitié du lit
  • Les placards à plus de 1m du sol doivent être équipés de moyens pour empêcher leur contenu de glisser vers l’extérieur
  • Une protection adaptée pour les objets susceptibles d’être entreposés dans des placards doit être mise. C’est un petit rebord qui doit être d’au moins 5mm de hauteur
  • Le plan de travail ne doit pas obstruer de manière totale la sortie de secours lorsqu’il s’ouvre. Il peut venir empiéter sur la sortie de secours, tant que les 45cm réglementaires sont laissés. 
  • La largeur du chemin d’accès aux portes de secours doit être d’au moins 45cm








Vous avez encore des questions ?

FAQ fourgon aménagé
  • Vous pouvez consulter notre FAQ. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poser en commentaire. Nous y répondons tous les lundis avec précision et avec plaisir <3
  • Vous pouvez télécharger notre ebook sur l’aménagement d’un fourgon, qui vulgarise également toutes les normes pour l’homologation
  • Vous pouvez jeter un oeil à l’accompagnement à l’aménagement que nous proposons pour apporter une aide personnalisée au maximum d’entre vous
  • Nous essayons vraiment de répondre par email sur levanmigrateur@gmail.com, mais vous serez plus sûrs d’avoir une réponse en laissant un commentaire sur l’article ou la FAQ, c’est promis <3
Article suivant
Article précédent

Vous aimerez aussi

8 commentaires

bernard jc 26 juillet 2020 at 17 h 52 min

Bonjour .
super votre blog ..une bonne mine d’infos .
Pour le bois horizontale ..couchage ..dessus de meuble porteur . quelles épaisseurs avez vous ? liant le moins lourd avec la résistance voulu.
Merci pour votre réponse >

Reply
Le Van Migrateur 30 juillet 2020 at 9 h 51 min

Bonjour,

Merci pour tes encouragements !
Pour le lit, on a plusieurs épaisseurs. Mais plus la partie du bois va être porteuse, plus il faudra que tu prennes épais. En essayant de ne pas trop en abuser pour le poids 🙂

Reply
Gwen 7 mai 2020 at 11 h 23 min

Bonjour,
Géniale vos articles, ils nous aident et guident énormément!
Pour les tasseaux, quelle épaisseurs vous prenez?

Reply
Le Van Migrateur 11 mai 2020 at 11 h 37 min

Merci beaucoup ! 🙂
2cm

Reply
Laura 6 septembre 2019 at 15 h 35 min

Bonjour, finalement quel type de bois avez vous choisi pour le CP et surtout quelle épaisseur pour les meubles ? Je vous remercie 🙂
Laura

Reply
Le Van Migrateur 9 septembre 2019 at 17 h 14 min

On a du 3, du 5 et du 10 ! Le 10 plutôt pour les structures. Plus ça a besoin d’être solide, plus on prend épais ! 🙂

Reply
Adrien 19 mars 2019 at 10 h 25 min

Bonjour,

Je voulais vous demander si vos meubles hauts sont fixé directement sur le lambris ou si au moment de l’habillage il faut penser strategiquement a l’emplacement des tasseaux afin de viser les meubles dedans.

Merci pour votre aide.
Adrien

Reply
Le Van Migrateur 19 mars 2019 at 10 h 27 min

Nous avons du CP derrière, donc les meubles sont fixés directement sur le lambris + cp 🙂

Reply

Laisser un Commentaire