Home Aménager son fourgon Installer un poêle à bois dans son fourgon aménagé

Installer un poêle à bois dans son fourgon aménagé

Écrit par Le Van Migrateur 19 novembre 2020
Installer un poêle à bois dans son fourgon
5 min de lecture

Installer un poêle à bois dans son fourgon aménagée est une pratique rêvée par beaucoup, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Au-delà du fait que ce soit totalement illégal et que vous risquez de vous mettre en mauvaise posture par rapport à l’assurance, est-ce assez safe pour un fourgon ?

Les avantages d’avoir un poêle à bois dans son fourgon



Le poêle de Un Van Sur la Route

Avoir un poêle à bois dans son van peut être un réel atout économique. Et oui, le bois est combustible qui coûte à bas coût et qu’on peut même trouver même gratuitement. Cependant, attention au bois en forêt qui peut être vraiment trop sec pour brûler (émissions de suie nocive possibles). 

Avec un poêle à bois, le risque de panne est nul, car il n’est composé d’aucune technologie.

Un poêle à bois offre la possibilité de chauffer l’eau sans énergie supplémentaire. Selon le modèle sélectionné, vous pouvez chauffer de l’eau dans une bouilloire sur le poêle ou installer un échangeur de chaleur qui permet de consommer de l’eau chaude pour alimenter vos différents équipements.

Le poêle à bois est d’une efficacité redoutable contre l’humidité élevée dans les petits espace. Ça tombe bien, les fourgons en font partie.

La chaleur crée par le poêle à bois est totalement naturelle. De plus, elle est plus agréable que l’air chaud créée par les chauffages à gaz et à diesel via une soufflerie.

Les inconvénients d’avoir un poêle à bois dans son fourgon



Poêle à bois fourgon
Le poêle à bois de Quirkycampers

Le stockage du bois prend beaucoup de place et est assez lourd (attention à votre charge utile). Les deux ne sont pas exactement idéaux pour un fourgon aménagé.

La présence d’un poêle à bois va forcement générer plus de saleté dans l’espace de vie en raison du bois et des cendres qui en résultent.

On remarque que le chauffage nécessite une attention particulière, surtout la nuit. avec un poêle à bois, on ne peut pas simplement appuyer sur un bouton pour lancer son chauffage. Si vous ne voulez pas qu’il fasse un froid glacial dans votre fourgon, se lever (plusieurs fois) dans la nuit sera une chose à sérieusement considérer. En clair, cela peut vraiment devenir ennuyeux et jouer sur votre confort à long terme.

Des émissions de monoxyde de carbone, d’oxyde d’azote et de suie seront forcements présente dans le van.

L’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone, de grille de ventilation et d’un tuyau de cheminée seront obligatoires pour votre sécurité.

Malheureusement, l’installation d’un poêle à bois n’est pas autorisée pour une homologation VASP, pour des questions de norme, de sécurité et surement d’assurance.

Quels sont les points à considérer si je veux absolument un poêle à bois dans mon fourgon?



Bien penser à  l’entretien et la maintenance d’un poêle à bois avant de l’acheter

Êtes-vous prêt à couper tout votre bois, à le transporter, à le sécher, à le stocker, à l’allumer, à le garder en feu, puis à nettoyer toute la suie et les cendres qu’il produit? Le défi peut être amusant pendant quelques semaines, mais ensuite assurez-vous d’être prêt à le relever tout l’hiver.

Trouver un produit le plus adapté possible à un fourgon

En fouillant un peu sur le web, on se rend vite compte qu’il existe beaucoup de petits poêles à bois de toutes formes et tailles. Avant de foncer tête baissée, vérifiez les mesures de ce vous souhaitez acheter et contrôler bien l’espace disponible qu’il y a dans le fourgon lors la création de vos plans. Voici 2 modèles qui pourraient faire l’affaire : modèle 1 et modèle 2.

Faire son installation en respectant les règles de sécurité des fabricants

Même si vous faites une installation de poêle à bois après votre passage VASP, n’oubliez pas qu’il y aura surement des règles de sécurité à respecter. Pour nous, la distance entre le poêle à bois et les matériaux combustibles (meubles, banquettes, prises de courant, rideaux …) est clairement à surveiller pour éviter les risques d’incendie. Garantir un apport en air frais nous parait aussi logique. Pour un poêle à bois, l’apport d’air s’effectue via une ou plusieurs grilles qui devront amener de l’air de l’extérieur du fourgon, cela veut dire qu’il faudra couper de la carrosserie. En parlant de découpe sur fourgon, il faudra aussi en faire une sur le toit pour l’installation d’une cheminée afin de garantir une bonne évacuation des fumées et éviter tout risque provoquer d’intoxication au monoxyde carbone.

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire