Home Vanlife : mode d'emploi Vivre en van avec un chien

Vivre en van avec un chien

Écrit par Le Van Migrateur 3 juin 2019
Road Trip en Bretagne
9 min de lecture

Souvent, on entend beaucoup de gens se poser des questions sur le fait de vivre sur la route avec un chien. Avoir un animal, on sait que ça peut être un frein pour beaucoup de vanlifers. Mais ici, avec cet article, on essayer de vous prouver le contraire. Vivre avec un chien dans un van, avec de l’organisation en amont et pendant le voyage, c’est possible !

Pour commencer, il faut savoir si le chien est fait pour vanlife

Porspoder

Tout d’abord, il est sûr que chaque chien va réagir différemment lors d’un passage d’une vie sédentaire à une vie mobile. Par conséquent, il faut s’assurer qu’il va aimer la vanlife autant que nous. D’autre part, si un chien a le mal des transports ou qu’il ne peut pas être laissé sans laisse, il est évident que vanlife n’est peut-être pas idéale pour lui. Cela étant dit, il y a toujours moyen de l’aider pour préparer au mieux son changement de vie. Et c’est ce que l’on a fait avec Laskar (qui s’est habitué plutôt extrêmement vite et bien à ce mode de vie !). Par exemple, vous pouvez anticiper en lui faisant faire des tours en voiture de plus en plus long tout en le rassurant avant le grand départ. Ou opter pour un collier de rappel (c’est ce que nous avons, et nous validons !). Il y a toujours des solutions, à chaque problème !

Quelques mesures à prendre avant la vie en van

FAQ HOMOLOGATION

La première chose qu’on avait mise en place avec Laskar, c’était de l’exposer dans des environnements différents. Et oui, certains chiens deviennent anxieux dans des endroits non-familiers. De ce fait, il ne faut pas hésiter a leur faire découvrir différents endroits et différentes personnes avant le grand départ. Ensuite, Laskar on l’a entraîné a rester seul en voiture. Le but de cette manœuvre, c’était de l’habituer à se détendre seul dans un véhicule, à ne pas stresser. Et puis, le van, c’est sa maison après tout. Il y est habitué. Mais attention, il faut y aller progressivement en débutant par quelques minutes pour finir par quelques heures, afin de leur éviter du stress (et ne surtout JAMAIS le laisser en pleine chaleur !). Au fil du temps, le chien comprend la manœuvre et sait qu’on reviendra toujours. Pour terminer sur ces mesures, on a aussi essayé de sociabiliser Laskar avec le plus de chiens possible, même si ce ne fut pas toujours un succès … Ah oui, on a failli aussi oublier la visite chez le vétérinaire ! Car, selon le lieu où vous prévoyez de voyager, des médicaments spécifiques peuvent être nécessaires, comme la prévention du vers et des tiques. On s’assure aussi d’avoir les copies des documents vétérinaires et le passeport de Laskar qu’on peut nous demander lors des passages de frontières. Tout vous est super bien expliqué sur le site Anivet !

Quelques règles à prendre compte pendant la vie en van

Vivre en van l'hiver

La règle principale, c’est de laisser toujours Laskar au frais dans le van. Car si nous avons trop chaud, il doit encore avoir plus chaud. Nous nous garons le plus souvent à l’ombre, ouvrons les fenêtres et le lanterneau pour créer un courant d’air. En plus, nous plaçons nos pare-soleil thermiques occultant pour masquer au maximum le soleil. Une autre bonne chose à avoir sous la main, une serviette rafraîchissante ou un collier de refroidissement dans lesquels nous n’avons pas encore investi, mais dont on entend beaucoup de bien. La seconde règle est évidente, c’est de garder Laskar au chaud lors des grands froids. Naturellement, nous chauffons le van à l’aide de notre fameux Propex HS 2OOO. Et en complément, on lui a acheté de bons plaids pour pouvoir l’emmitoufler. Ensuite, avec Luce, on a convenu que Laskar ait un espace propre à lui afin qu’il soit à l’aise et non toujours sous la menace de nos ordres incessants. Son espace, il se trouve à l’avant du véhicule, il dispose de la banquette avant pour lui seul avec sa gamelle d’eau, de nourriture et ses jouets. La dernière chose qui nous semble indispensable, c’est de récompenser au maximum la gentillesse de Laskar, car la vie nomade, il ne l’a pas choisi … Par conséquent, dès que possible, on joue au maximum avec lui en plein air, afin qu’il se dépense et il bénéficie d’un stock important de friandises. Il mange de la vraie viande, de vrais légumes, et a le plus grand jardin du monde … Il y a pire comme vie, non ?

Ce qu’on met dans la valise de Laskar

Vanlife

Laisse longue et courte

Avoir deux laisses de tailles différentes, c’est primordial. La laisse courte est parfaite pour les randonnées et la longue laisse est utilisée dans les zones de bivouacs en l’attachant au van.

Jouets

Pour que Laskar puisse s’amuser tout au long des road trips. Par contre attention à la bave, à privilégier en extérieur !

Plaids et serviettes microfibres

Comme nous l’avons déjà mentionné, des plaids pour contre le froid, ça sert toujours. Et pour les baignades de Laskar, les serviettes microfibres sont parfaites pour un séchage rapide.

Brosse à fourrure

La brosse pour animaux, c’est aussi un indispensable. En brossant régulièrement Laskar, on réduit la quantité de poils dans le van, en plus, elle sert aussi après des sessions à la plage pour le sable !

Collier de dressage pour chien

Ça nous rassure d’avoir ce type de collier de temps à autre, en cas de fuite ou de problème avec un autre chien. Il dispose de 2 fonctions, une émettant un son pour le rappeler à l’ordre et une seconde émettant une très légère décharge électrique lors d’échauffourées avec d’autres chiens. Ça lui fait juste “lâcher” son attention. On vous rassure, Laskar est hyper réceptif au son, on n’a plus jamais eu à utiliser l’électricité. Il avait compris en une seule fois que son = électricité s’il n’obéissait pas ! Nous avons opté pour cette solution car, à ses débuts, il a blessé plusieurs chiens et humains. Nous voulions pouvoir le laisser en liberté tout en sachant que nous avions un contrôle total sur lui. Résultat : c’est devenu le chien le plus gentil du monde en liberté, et on ne lui a pas mis son collier depuis presque 1 an …

Bols de nourriture et d’eau

Les gamelles sont une nécessité, pour tout déplacement. En avoir de différentes taille est idéal. Des grands modèles pour les repas en van et des plus petites pour les randonnées pouvant se glisser dans le sac à dos.

Une trousse de secours

Avoir le matériel de première nécessité en cas de petits accidents, pour ne pas aller forcément chez le vétérinaire. En général, elle est remplie de Dakin pour les plaies, de bandages et sparadraps en cas de saignement, de crochets à tiques, et même d’une muselière en cas de morsure lorsqu’on le soigne.

Vivre en van avec un chien, pas plus compliqué qu’a la maison

Laskar

En résumé, si on est prêt à prendre le temps de bien former son chien, à le laisser être lui-même et à lui prêter attention quand il en ressent le besoin, alors emmener un chien avec soi en road trip ne posera aucun problème majeur. On pense même qu’en secret les chiens adorent la vanlife (Laskar a même déjà témoigné sur le blog). D’une part, ils découvrent des paysages et de nouvelles odeurs tous les jours. D’autre part, ils passent leurs temps avec nous qui sommes leurs meilleurs amis. Bien sûr, il y a des couacs et des endroits où on ne peut pas aller avec eux. Mais finalement, la joie dans les yeux d’un chien avec qui on explore le monde ça nous fait oublier les contraintes qui nous sont parfois imposées.

*** Pour connaître un peu mieux Laskar

Luce, PF et Laskar
Luce, PF et Laskar

Et vous ? Voyagez-vous avec un animal de compagnie ? Y a-t-il des astuces que vous trouvez utiles pour vivre en van avec un chien ?

Vous aimerez aussi

16 commentaires

Manon 7 août 2020 at 16 h 16 min

merci pour cet article précieux. Premier voyage avec mon homme et notre poilu, en van ! Pour une petite semaine. Et ces conseils sont biens pratiques. J’ai une petite question. Je considérais le van comme la voiture alors j’ai surtout prévu une semaine de ballade en foret, lac…. Etc, en nature. mais j’avoue que quelques spots et visite me font de l’oeil. avez vous déjà laissés Laskar dans le van? Combien de temps etc? Nous partons en septembre et dans l’eure, donc les températures ne sont pas les plus extremes; Mais j’avoue qu’en plus de la chaleur j’ai tellement peur qu’on essaie de nous l’embarquer :'(

Reply
Le Van Migrateur 11 août 2020 at 12 h 44 min

Hello Manon,

Tu pourras laisser le chien sans problème, on le laisse de notre côté sans arrêt ! Avec des précautions à prendre quand il fait chaud, mais il peut parfois rester une journée complète seul sans aucun soucis.

Reply
Le Van Migrateur 11 août 2020 at 12 h 44 min

Il y a des petites caméras Wi fi qui existent pour surveiller ton chien à distance mais je ne saurais pas te dire le nom, ça pourra peut être te rassurer d’en installer une 🙂

Reply
Julie 6 juillet 2020 at 23 h 23 min

Bonjour, ma question est arrivez vous à laisser votre chien seul quelques heures pour aller visiter car c’est ce qui me bloque… si oui vous avez quelle isolation pour réussir à le laisser?
Merci de votre réponse

Reply
Anny 31 décembre 2019 at 14 h 22 min

Bonjour,
puis-je vous suggérer un petit conseil de sécurité pendant que vous roulez? Ne jamais attacher votre chien au collier mais plutôt à un harnais. En effet, si jamais vous deviez freiner violemment, étant attaché au collier, il risque de se briser les cervicales, alors qu’au harnais bien ajusté, il aura sans doute moins de lésions;
Pour ce qui est du collier, je l’ai testé sur moi et le mot “décharge électrique” fait peur à beaucoup de gens, alors qu’en fait, c’est une impulsion désagréable mais pas douloureuse. Les détracteurs exagèrent toujours tout. Mes chiens sautent d’excitation à la vue du collier car ils savent qu’il est synonyme de balade et s’assoient d’impatience en attendant que je le leur mette; c’est comme pour tout, bien utilisé, c’est un bon outil qui résout très rapidement un problème que bon nombre d’éducateurs canins ne savent pas arrêter. Et oui, le chien comprend tout de suite que le bip sonore (ou la vibration en fonction des modèles), ça veut dire: “reviens”. Comme je dis toujours, je préfère un chien avec un collier bien utilisé ponctuellement qu’un chien mort sur la route, et dans la majorité des cas, il suffit ensuite de lui mettre n’importe quel collier pour que le chien soit plus réactif à l’appel de son maître.

Reply
Le Van Migrateur 2 janvier 2020 at 12 h 32 min

Salut, merci pour ton précieux conseil et ton retour d’expérience ! Hélas, le regard des gens sur l’éducation des chiens, c’est comme les enfants tout le monde à son avis … Pas facile tous les jours 😉

Reply
Ďenis 21 août 2019 at 15 h 35 min

Bonjour à vous, je vis en van avec mon chien cet un compagnon et un ami et j’ai aussi un collier de rappel, car mon loulou adore ce faire des ballade seul, et reviens quand ça luis chante tout content après plusieurs pv, parfois des km pour aller le chercher, beaucoup d’inquiétude.Un comportementaliste qui m a coûté cher ,tout content le loulou y faisait tout ce qu’on lui disais de faire tu m’étonnes une friandise à chaque fois des copines et des copains, On à repris la route ben devinez la même 😃!! et là on ma conseiller le collier de rappel. Bon ok il à pas trop aimé et en même temps ça marche. Donc petit rappel, un chien en errance peut se faire écraser, voler, attaqué par d’autre chiens, un ami à perdu le siècle attaqué par des patou en montagne il a ramené son cadavre dechicté… voilà comme vous je ne m’en ser plus. Par contre pour ce qui en aurait vraiment besoin prendre un collier de très bonne qualité. Bonne life sur la route°•○☆

Reply
Le Van Migrateur 26 août 2019 at 19 h 35 min

Merci pour ton commentaire ! On est contents que tu aies pu trouver une solution avec le collier ! Nous, ça nous a vraiment changé la vie … 🙂

Bonne route !

Reply
Jerome Antonini 20 juillet 2019 at 9 h 38 min

Bonjour chez vous !
Très intéressant votre article, nous sommes sur le point de partir également avec notre fidèle patate de 35 kg, nourrie à la viande et petits légumes nous aussi…
Ma question est comment faites-vous pour stocker sa viande ? Votre fourgon est grand, mais Laskar doit manger comme la mienne, c’est a dire 1 kg par jour… comment faire pour se ravitailler ?
J’avoue que nous passons exceptionnellement aux croquettes le temps du voyage…
Merci à vous !

Reply
Le Van Migrateur 29 juillet 2019 at 13 h 02 min

Hello Jérôme,

Laskar mange 500grammes de viande par jour. On a un frigo ! 🙂 On la stocke dedans quand on lui prend en steacks hâchés. Sinon, on a quelques boîtes de pathée en réserve aussi, qu’on met au frigo une fois ouvertes. Et on a quelques croquettes en réserve aussi ! 🙂

La nourriture pour le chien est presque plus envahissante que la notre ! Ahaha. Au départ, on lui cuisinait tout, mais c’est vite devenu insupportable… Du coup, on lui fait haricots en boîte + riz soufflé + boite ou steacks (ça devient exceptionnel).

Bon courage en tout cas ! 🙂

Reply
Celine 9 juin 2019 at 15 h 53 min

Bonjour,
Je me permet de réagir sur votre conseil concernant le collier électrique.
Attention, l’utilisation de ce type d’outil sur un chien n’est pas annodin et à prendre à la légère. C’est un outil coercitif et douloureux, ce n’est pas pour rien que plusieurs pays l’ont interdit à la vente. Les séquelles physiques (en cas d’usage répété) et émotionnelles sont importantes pour le chien. Aussi, en fonction de chaque cas les réactions seront différentes et vous pouvez avoir de grave conséquences sur le plan comportemental (l’inverse de ce qui était souhaité au départ ou pire encore). Je serais d’avis de plutôt conseiller aux personnes rencontrant des problèmes de consulter un éducateur comportementaliste en méthodes postives. Quelques séances pour avoir de bon conseils et partir sur de bonnes bases coûteront moins chers que l’achat de ce type de collier et la relation n’en sera que meilleure 😉.

Sinon, merci pour cet article et votre blog très instructif

Reply
Le Van Migrateur 12 juin 2019 at 13 h 32 min

Hello Céline,

Nous sommes déjà rentrés en débat par rapport à cette “pratique” sur notre page Facebook 🙂 Je copie colle donc ce que nous avons pu y écrire :
On a essayé, mais son caractère et ses traumatismes ne sont pas compatibles avec les comportementalistes et autres professionnels. Il agresse par peur et non par plaisir. Un gros travail a été fait là dessus, mais je préfère utiliser le collier “électrique” plutôt qu’il morde pour ce qu’il pense être de la « défense » et se fasse piquer par la suite à cause d’une plainte !! Ça a failli se produire, et c’est cet événement qui m’a poussé à faire ça.
D’ailleurs, j’aurais du employer le terme collier de dressage plutôt. On appuie sur un bouton pour que le collier bipe, si le chien ne répond pas il reçoit une mini décharge pour le faire « décrocher » de ce qui lui prend toute son attention. Une fois ça acquis, le BIP fonctionne tout aussi bien que la décharge (que l’on a d’ailleurs testé sur nous !). Et ce qui est bien c’est que j’ai eu à utiliser 3 fois la décharge, maintenant le BIP est acquis et je n’ai jamais plus eu à l’utiliser 😊
Je comprends ta remarque, mais honnêtement si tu savais le chemin qu’il a parcouru en 2 semaines avec ce collier de dressage ! Bien plus qu’en 2 ans d’éducation canine 😊 Et comme dit dans l’article, j’ai utilisé le collier 1 an, depuis plusieurs années il prend la poussière. Et si je le ressortait aujourd’hui Laskar serait toujours aussi réceptif au BIP 😀 C’est magique, vraiment ! Et je recommande ça a tous les chiens qui agressent ou ont des réactions dangereuses par peur et seulement par peur 😊 À condition bien-sûr d’en avoir une utilisation bienveillante ! 🙂

Reply
céline 2 août 2019 at 10 h 05 min

Bonjour,
Je n’ai pas vu passer le débat sur votre page facebook. Je connais parfaitement le fonctionnement du collier électrique et les mécanismes qui rentrent en jeu pour que le chien change miraculeusement de comportement (c’est mon métier 😉 ). Je ne vais pas relancer un débat ici. Mon commentaire ce porte juste sur le fait de conseiller d’office cet outil comme “chose à mettre dans la valise du chien “. Là part contre à mon sens il y a danger. De nombreuses personnes lisent vos articles, peut être certaines d’entre elles sont en difficulté avec leur compagnon canin. Le risque avec ce genre de conseil c’est que des gens pensent y trouver une solution miracle et foncent acheter un collier de “dressage” en ce disant que ça va les aider et que leur compagnon ira mieux après… C’est là le danger. Parcque pour en avoir vu de nombreux cas, ce genre de collier peut faire plus de mal que de bien et aggraver sévèrement certaines situations déjà complexes (perte de confiance envers leur humains, angoisse permanente, redirection de morsure, traumatisme, mauvaise association, agression, phobie et j’en passe). Chaque situation, chaque chien et chaque couple humain/chien est unique. De plus conseiller cet outil pour les chiens qui agressent par peur est de la folie ! Je ne sais pas le travail qui a été mené avec votre loulou et je comprends votre soulagement que la situation se soit apaiser pour vous comme pour lui mais s’il vous plait, c’est une grande responsabilité que de prôner l’utilisation de ce genre d’outil en vous basant uniquement sur votre propre expérience ! Beaucoup trop de chiens souffrent et pâtissent de ces méthodes, ne le conseillez pas comme outil miracle qui aidera forcément un chien réactif, c’est de la folie !
Ne le prenez pas comme une critique perso, j’adore votre blog et ce que vous faite. Mais pour être confrontée quotidiennement à des chiens en difficulté ce genre d’article me fait mal pour nos compagnons et me fait bondir. Vous n’imaginez pas les ravages que ces colliers font au quotidien et la souffrance de nombreux chiens incompris à qui on colle d’office cet outil “miracle”.
S’il vous plait, modifiez votre article en retirant cette partie ou nuancez vos propos en précisant qu’il ne s’agit que de votre expérience perso pour votre cas en particulier et qu’il est indispensable avant tout de comprendre les mécanismes qui engendrent des difficultés pour le chien. Faire appel à un ou plusieurs pro en éducation positive et bienveillante avant tout est, je pense, un conseil bien plus avisé.
Le lien vers un blog d’educ dans le sud ouest de la France qui font un super boulot avec les chiens dit “réactifs” :
http://www.mercimonchien.com/merci-mon-blog.html

Une autre dans le bassin d’Arcachon :
https://www.educationcanine-bassinarcachon.com/

Une autre à Toulouse :
https://www.maindanslapatte.com/

Une autre à Tours et alentours :
https://unchiendansmavie.fr/

En Normandie :
https://www.dogfaculty.com/

Et j’en oublis.. tous ceux cité au dessus peuvent intervenir sur du chiens réactifs et aider à comprendre les mécanismes en jeu 😉

Au plaisir de vous lire

Reply
Le Van Migrateur 2 août 2019 at 13 h 51 min

Hello Cécile,

Merci pour ton commentaire. On est au courant de tout ça, pas d’inquiétudes :). C’est d’ailleurs pour ça qu’on parle uniquement de notre expérience, comme dans 100% des articles de ce blog.

À aucun moment nous ne conseillons ça comme solution universelle !! J’ai beau relire, je ne trouve pas d’endroit où nous conseillons aux chiens difficiles d’adopter cette solution … Nous ne sommes pas dresseurs de chiens, et n’avons aucune expérience dans le domaine. On a essayé un million de choses avec Laskar, et c’est la seule qui a fonctionné. Comme tu dis, ça ne peut pas être le cas avec tous les chiens et on en a parfaitement conscience. On connaît les dérives de ce genre de méthode, mais nous ne souhaitions pas non plus cacher le fait que nous utilisons ce collier sur le blog. C’est vraiment l’outil qui nous a permis de sauver Laskar de ses travers. Et pourtant, il fait ça par peur. Il n’y a que des cas particuliers, pas de cas universels. Et ça compte pour tous les domaines 🙂

Merci pour les liens et pour tes précisions, on approuve à 100% tout ce que tu dis en tout cas, même si ça ne transpire peut-être pas à tes yeux dans l’article ! 🙂

Reply
Edeline 18 juin 2020 at 23 h 38 min

Bonjour!
Je viens tout juste d’acquérir un fourgon aménagé !
Alors pour ma part je ne suis pas prête a me lancer dans la vie nomade. Mais je l’ai pris pour partir les week-end en vadrouille et surtout pouvoir emmener mon toutou partout, même quand on va chez des amis.
Mais je me questionne, l’isolation de mon expert est pas efficace selon moi (on voit la tôle a plusieurs endroits) . Je comptais refaire l’isolation mais impossible il est déjà tout aménagé par un pro. Du coup, je compte l’homologuer vasp et donc mettre les aerations demandées, j’ai un tapis rafraichissant, investir dans un petit ventilo a pile, lui laisser une gamelle d’eau. Avez vous d’autres conseil pour pas qu’il ait chaud?
Merci a vous!!!

Le Van Migrateur 22 juin 2020 at 11 h 32 min

Bonjour Edeline,

Il faut que tu jauges en fonction de la chaleur à chaque fois. S’il fait 30 degrés mais que tu as 20 à l’ombre, privilégie l’ombre à tout prix. Si c’est plutôt canicule avec 35 partout et que ton chien ne supporte pas la chaleur, peut-être se mettre proche d’un point d’eau où il peut se baigner. Le tapis raffraîchissant, c’est top, préfère le mettre au sol du coup ! 🙂

Laisser un Commentaire