Home Vanlife : mode d'emploi Vivre en van l’hiver : petites astuces

Vivre en van l’hiver : petites astuces

Écrit par PF 12 novembre 2018
Vivre en van l'hiver
7 min de lecture

Un des plus grand challenge de la vie en van, c’est de survivre à des températures hivernales, tout en étant en road trip. Avec juste une carrosserie et une isolation maison, la plupart des fourgons, ne sont pas conçus pour l’habitation en hiver. Un peu de préparation permet d’éviter la fraicheur et les frissons au réveil. Etant confronté à cette contrainte depuis quelques semaines, on a décider d’agir ! Dans cet article, on va tenter de montrer qu’il est possible de rester au chaud et au sec, dans un van aménagé, même en plein hiver !

Isolation et chauffage, le nerf de la guerre

Les questions concernant l’isolation et le chauffage sont effectivement essentielles à une vie en van en hiver. Il est sur que la meilleure chose à faire pour rester au chaud en hiver est d’isoler son véhicule. Il existe de multiple façon d’isoler son van et cela dépend du niveau de confort que l’on veut atteindre dedans. On a aussi gardé en tête, que l’isolation ne sert pas que pour la chaleur en hiver, mais qu’elle peut aussi nous garder au frais en été.

Pour le chauffage, il y a plusieurs possibilités :

  • Si il y a de l’électricité dans le van, un chauffage électrique, par contre une perte de place et une consommation d’énergie conséquente et à prévoir
  • Si il y a le gaz, des chauffages à moteur, nécessitant un circuit gaz, types proprex ou truma, accompagnés d’une ventilation adéquate et d’un détecteur de monoxyde pour la sécurité.
  • Si on est limité en budget ou espace, un appareil de chauffage portatif au gaz, rechargeable avec des bonbonnes.

>> Pour en savoir plus sur les différents types de chauffage

Pour l’isolation, ils existe des dizaines de combinaisons possibles et on sait que de nombreux vanlifers ont leur préférence de matériaux, d’usages, de budgets … Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre catégorie sur l’isolation d’un fourgon. 

Cuisiner à l’intérieur

Cuisiner dans son fourgon

Dans une maison, lorsque les plaques de cuisson fonctionnent, la cuisine est l’endroit le plus chaud. La même règle s’applique pour un van, une cuisson d’aliment peut être une source de chaleur énorme et croyez nous ça fait des miracles ! En fonction des moyens dont vous disposez pour cuisiner dans le van, vous aurez probablement un appareil pour la cuisson des repas. Que vous utilisiez un réchaud de camping, des plaques gaz ou même une plaque électrique, la cuisson d’un repas réchauffera un minimum votre corps et le van. Pour notre cas, on utilise une plaque gaz deux feux.

Superposer les couches pour les vêtements et le lit

Pour lutter contre le froid, on commence avec une couche de base en laine ou synthétique. La laine est un isolant de folie ! Si on a encore froid, nous ajoutons une autre couche: laine, polaire ou mérinos sont d’excellentes options. On pense aussi que le bonnet est primordial, mais pour l’instant j’en ai pas et Luce à perdu le sien …  De plus, on essaye de conserver ces choses à proximité du lit afin de pouvoir y accéder facilement le matin. Pour finir,  en ce moment on réfléchit à peut être investir dans un sac de couchage à 0 degré ou moins, en plus de l’énorme couette que l’on possède déjà.

Profiter du grand air

Galerie fourgon

Une des plus grandes erreurs que l’on peut tous commettre en hiver, c’est de rester dans le van et au lit toute la journée. Certes, c’est difficile de sortir de son nid douillet par temps froid, mais encore un fois, croyez-nous, vous profiterez beaucoup plus de votre journée en sortant dehors. Peu d’efforts suffisent pour le que le sang circule et que le corps se réchauffe. Nous, par exemple, on commence toujours avec une petite balade pour le chien, dès le réveil. Ensuite, on effectue des travaux légers comme la vérification des cuves d’eau, le contrôle des fixations des surfs sur la galerie … Cela peut paraitre aberrant lorsque les températures sont au plus bas, mais dès que le sang circule cela crée de la chaleur dans le corps.

Le soleil est le meilleur ami du van quand il Dormir en van en Normandieest présent

La lumière du jour est moindre en hiver, donc il est indispensable de profiter de la lumière du soleil tant que c’est possible. Comme conseil on a souvent entendu, qu’il est important d’avoir ces fenêtres orientées vers le sud pour capter le plus de chaleur solaire possible. Car le soleil, en traversant les vitres du van, va forcément créer de la chaleur. En clair quand on passe du temps à l’intérieur du van, on essaye de rester à proximité des fenêtres. Au final, c’est pas très compliqué pour nous, avec les 5m2 de Kirikou !

Cap vers le sud

 

Vivre en van nous laisse la liberté d’aller où l’on veut. Il faut profiter de cela ! Conduire vers un climat plus doux, en France et en Europe, c’est possible. Dix degrés de plus au thermomètre peuvent faire la différence entre une balade en paddle et une série sous la couette pendant une journée complète. Donc en hiver, il ne faut pas négliger son itinéraire, ça peut jouer grandement sur le moral de l’équipage … Pour notre cas, on a décidé de rouler dans le nord de la France de Octobre à Décembre et ensuite cap vers le sud pour avoir le moins de gelée possible.

Notre équipement pour résister aux grands froids

Pour le van

Vivre en van l'hiver

La couette Dodo extra chaude, qu’on a acheté sur La Redoute à un prix raisonnable de 80 euros. On l’a prise grande, histoire de ne pas se la piquer pendant la nuit …

Acheter cette couette

Vivre en van l'hiver

Notre plaid péruvien acheté en fripperie nous permet de boire notre petit thé les portes grandes ouvertes quand il fait autour des 10 degrés seulement, et on le rajoute par-dessus la couette quand il fait vraiment très froid. Vivre en van en hiverLes grosses chaussettes en laine, essentielles pour le moment de sortir du lit et de marcher sur le sol froid, quand le chauffage n’est pas encore lancé.

Vivre en van l'hiverLe tapis sur toutes les parties du sol apparentes ! Cela permet d’éviter à la fraîcheur de remonter et de refroidir tout le camion. En général, c’est assez violent : toutes les surfaces de sol totalement libres refroidissent énormément le fourgon, et donnent une sensation de froid général.

Vivre en van l'hiverLes rideaux isolants sur-mesure sur toutes les fenêtres, notamment celles de la cabine avant. Ils freinent de manière super efficace le froid et améliorent l’isolation générale du véhicule de manière vraiment incroyable. Nous en avons trouvé sur ce site (ou tapez NRF rideau isolant + votre modèle de véhicule sur Google). Ils permettent d’isoler aussi bien l’hiver que l’été : un investissement vraiment utile, surtout avec Laskar qui dort devant. Pour vos fenêtres arrières, vous pouvez en acheter en grande surface puis les couper pour les adapter. Pour les accrocher, les ventouses sont le meilleur moyen ! Tout cela crée un peu de condensation sur les fenêtres, mais quoiqu’il arrive vous en aurez toujours, même avec la meilleure isolation du monde …

Pour l’extérieur Vivre en van l'hiver

Un bon coupe vent/coupe pluie, sous lequel vous pourrez mettre une polaire et des sous-vêtements thermiques en cas de grand froid. Nous avons remarqué que nous avions bien plus chaud comme ça, tout en restant libres de nos mouvements, plutôt qu’avec un gros manteau encombrant. Nous avons choisi la marque North Face pour la polaire et le coupe vent.

Vivre en van l'hiverLes sous-vêtements en laine de mérinos sont super fins et super efficaces. S’il fait vraiment très froid, un collant et un t-shirt merinos + une polaire northface + un coupe vent + un bon bandeau et éventuellement un bandeau pour les oreilles pour les plus sensibles, et on est au top ! Peu de place prise dans les placards, et une efficacité bien plus grande qu’un gros manteau !

On espère que cet article vous aidera à lutter contre le froid tout l’hiver ! On a essayé de lever le maximum de voiles possibles sur la question et attendons avec impatience, vos solutions et petits secrets pour combattre l’hiver en van en commentaire.


Retour à l’accueil 
Voir tous nos articles sur la vie sur les routes
Voir tous nos articles Vanlife

Vous aimerez aussi

5 commentaires

Jean 3 octobre 2019 at 9 h 08 min

expérience de rando hivernale:
– Multicouche, une sur deux au minimum avec un tissu synthétique qui glisse pour éviter d’être engoncé (genre doudoune avec ou sans manche) …et éviter de transpirer, quand on est mouillé l’isolation est beaucoup moins efficace, le multicouche permet aussi de s’adapter pour ne pas transpirer.
– Mettre dans un sac au fond du sac de couchage ce qu’on veut retrouver chaud le lendemain matin (chaussures, sous vêtements pour se changer…)
Se mettre à l’abri du vent, par -25°C on a beaucoup plus chaud sous la neige que dans une tente, je suppose que mettre le van à l’abri du vent doit être utile.

Reply
Guillaume 28 septembre 2019 at 16 h 54 min

Concernant les vêtements c’est tout simplement la technique 3 couches que vous décrivez là, bien connue des randonneurs. L’essayer c’est l’adopter ! et la modulabilité est un gros plus 🙂
Merci pour tout le contenu que vous partagez 😉

PS: Le duvet 0° je n’ai pas testé en camion, mais en tente l’hiver ça passe 👍

Reply
Le Van Migrateur 1 octobre 2019 at 7 h 58 min

Ahah, on a proposé ça sans savoir que la technique était officielle chez les randonneurs. Preuve qu’elle est vraiment efficace alors ! 😀

Merci pour ton retour 🤗

Reply
The Travelling Shed 13 novembre 2018 at 15 h 34 min

Je rajouterai une chose indispensable : les chaussons en pilou pilou ! Notre MEILLEUR investissement (10 euros la paire chez Gémo) de l’année, on est TROP bien les pieds au chaud !

Reply
Le Van Migrateur 13 novembre 2018 at 16 h 52 min

Ah ouiiiii on valide ça !

Reply

Laisser un Commentaire