Home Aménager son fourgon Tout savoir sur l’autonomie électrique en fourgon aménagé

Tout savoir sur l’autonomie électrique en fourgon aménagé

Écrit par Le Van Migrateur 14 avril 2018
L'autonomie électrique en fourgon
33 min de lecture

L’autonomie électrique en fourgon aménagé est un véritable mystère pour toute personne débutant dans l’aménagement de fourgon. Il n’y a pas mille façons de réussir à être autonome en fourgon. Il faudra être équipé d’une installation électrique, de l’eau et éventuellement de gaz. Nous aborderons dans cet article seulement l’autonomie électrique. En électricité, le plus difficile reste bien de faire le choix du matériel, et pas de faire l’installation. Ça, c’est du gâteau !

Nous avons la chance, pour cette partie, d’être accompagnés par Myshop-solaire, qui sont des professionnels du domaine solaire et électrique. Nous aborderons ici les grandes généralités de l’électricité. Cependant, aucun lien affilié ni quelconque autre forme de promotion n’est présente dans cet article.

CHAPITRE 1 :

Comment être autonome en électricité dans un fourgon aménagé?


Électricité en fourgon

Comment et pourquoi avoir de l’électricité dans son fourgon, van ou camion?

Déjà, commençons par la question la plus importante : pourquoi avoir de l’électricité dans son fourgon ? À vrai dire, tous les fourgons du monde et toutes les voitures ont déjà de l’électricité intégrée. Elle se crée grâce à l’alternateur, quand la voiture roule. C’est du courant 12V, et c’est grâce à lui que vous pouvez allumer vos phares, que vous pouvez avoir de la musique sur votre autoradio ou encore que vous pouvez brancher votre téléphone. Pourquoi donc en rajouter si l’électricité est déjà présente ? Tout simplement parce que la batterie qui fourni cette électricité (la batterie moteur) est d’une trop faible capacité pour pouvoir alimenter un espace de vie complet, aussi petit soit-il. Déjà que vous risquez de vider la batterie de votre voiture en laissant l’autoradio allumé toute la nuit, imaginez donc avec un frigo, 2 téléphones, des lumières, etc. ! Si vous voulez pouvoir utiliser et recharger un certain nombre d’appareils électriques dans votre fourgon, il faudra donc rajouter une installation électrique à part entière, basée sur la batterie secondaire ! Et plus l’installation sera grosse, plus votre autonomie et vos possibilités seront grosses.

Maintenant, comment installer de l’électricité dans son fourgon ? Vous vous doutez bien qu’on ne pourra pas vous répondre en quelques phrases. Mais on peut déjà vous donner un bel aperçu de vos possibilités, car elles ne sont finalement pas si nombreuses. Car s’il existe nombre de noms barbares dans les composants électriques potentiellement utilisables dans votre fourgon, le principe du circuit en lui-même reste toujours le même. Voici donc les possibilités que vous pourrez avoir pour installer l’électricité dans votre fourgon :

Les 3 solutions pour charger la batterie secondaire

  • Utiliser la force de l’alternateur, en reliant la batterie moteur à la batterie secondaire. Ainsi, quand vous roulerez, l’alternateur rechargera via ce qu’on appelle un coupleur/séparateur ou un chargeur/booster DC/DC votre batterie secondaire (qu’on appelle aussi batterie de servitude),
  • Il est possible de combiner ce moyen de chargement avec la présence de panneaux solaires, qui sont le meilleur moyen de vous apporter une très grande autonomie, voire une autonomie infinie si l’installation est bien dimensionnée. C’est la solution la plus chère des 3.
  • Enfin, il est possible d’ajouter à toutes ces options le chargeur de batterie. Il vous permettra, via une prise électrique de secteur (aire de camping car, chez les parents, chez les amis…) de brancher le chargeur pour recharger la batterie directement. Certaines personnes utilisent aussi le générateur, en pleine nature, pour charger la batterie via le chargeur. Ce n’est pas la solution la plus pratique ni la plus écologique, mais c’est une solution qui existe.

Les 3 solutions peuvent être installées ensemble, ou au contraire séparément. Il n’y a aucune obligation que tout soit installé dans un fourgon, même si nous le conseillons fortement si le budget est là.

Les options que l’on peut ajouter pour avoir un circuit électrique comme à la maison

  • Les solutions de charge que nous vous avons présentées juste avant vous fourniront de l’électricité 12V. Vous pourrez donc brancher votre téléphone, le frigo, la pompe, etc. Mais pour brancher d’autres appareils comme l’ordinateur, un mixeur, un extracteur de jus, il vous faudra du 230V Pure Sinus (comme à la maison). Pour ça, il faudra convertir le courant 12V en 230V, opération réalisée par ce qu’on appelle un convertisseur (ou un onduleur, c’est la même chose). Il existe des appareils, qu’on apprécie particulièrement, qui font à la fois convertisseur et chargeur. Ils permettent également de pouvoir, lorsqu’on est branchés sur le secteur, utiliser les prises 230V du fourgon sans limite de puissance (si vous ne comprenez pas de quoi je parle, je vous explique tout un peu plus loin)
  • Pour fonctionner correctement, une batterie telle que celles utilisées pour les batteries secondaires ne doit pas être trop sollicitée. En fait, dans l’idéal, il faudrait qu’elle soit toujours chargée à au moins 70% de sa capacité (on ne peut donc utiliser que 30% de sa capacité, sauf pour les lithium qui acceptent la décharge complète sans soucis). Pour respecter au maximum cette protection, il y a deux équipements que l’on peut installer : le battery protect et le contrôleur BMV. Le premier permet de couper le circuit si la charge devient trop profonde, et le deuxième permet une surveillance de plusieurs données (tension, % de chargement, température…) avec des alertes en cas de données critique.

Pour chaque équipement, il existe de nombreuses données disponibles permettant de les choisir au mieux. Nous vous expliqueront ça un peu plus loin dans l’article.

De quoi dépend l’autonomie électrique en fourgon aménagé ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’autonomie électrique du fourgon aménagé ne dépend pas QUE de la capacité de la batterie choisie. Ça rentre en compte, mais c’est loin d’être la principale donnée à noter. Déjà, par autonomie électrique, on entend la capacité à créer soi-même de l’électricité, sans avoir besoin de source extérieur. Un fourgon autonome en électricité pourra donc facilement utiliser son installation même dans un spot reculé de toute civilisation. Cette autonomie peut être plus ou moins importante. Elle dépendra de :

  • Les moyens choisis pour recharger la batterie. Le seul moyen d’être 100% autonome lorsqu’on est sédentaires est le panneau solaire. S’il est bien dimensionné par rapport à vos besoins, vous pourrez rester à l’arrêt aussi longtemps que vous en aurez besoin, sans besoin de source extérieure : le panneau compensera en permanence (sauf la nuit et un peu moins les jours de pluie) la décharge de la batterie.
  • Vos besoins. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins électriques. Quand certaines personnes n’ont besoin que d’une LED et de quoi charger un téléphone, d’autres ont besoin d’une installation permettant la charge quotidienne de 2 ordinateurs, 2 téléphones, 1 caméra, 1 drone, une machine à coudre, etc. Votre autonomie dépendra de vos besoins dans le sens où il faudra absolument bien adapter votre installation à vos besoins ! Avec une installation sous dimensionnée, adieu l’autonomie !

Comment maximiser son autonomie électrique ?

Il est possible de maximiser son autonomie électrique, et même de la rendre infinie. Pour prendre notre exemple, nous sommes posés sur un terrain depuis 6 mois, et nous n’avons jamais eu besoin de nous brancher. Notre panneau solaire nous suffit largement ! Il est donc possible de, non seulement maximiser, mais également rendre complète l’autonomie électrique de son fourgon aménagé.

La seule chose à faire pour arriver à ce résultat est de bien estimer ses besoins et, suite à ça, d’y adapter son installation électrique.

On reçoit chaque jour des messages, via instagram ou par mail, nous demandant quelle installation électrique choisir. Mais c’est une question à laquelle il est impossible de répondre. Chaque installation électrique est unique, et dépend d’une seule chose : les besoins. Et les besoins sont uniques. Nous avons une très bonne autonomie électrique, mais notre installation serait peut-être insuffisante pour deux freelances vidéastes/photographes par exemple ! Choisir son installation électrique se réfléchi, s’analyse et s’adapte aux besoins de chacun.


CHAPITRE 2 :

Choisir son installation électrique en fourgon aménagé : estimer ses besoins


Chargeur de batterie fourgon aménagé

Pourquoi estimer ses besoins ?

Il existe autant d’installations électriques qu’il existe de fourgons et vans aménagés. Car chacun a des besoins différents, mais aussi un budget différent et une charge utile différente. Il faut prendre tout ça en compte avant d’imaginer une centrale électrique à 6 000 euros de 200Kg. Il est donc important d’estimer ses besoins en électricité pour pouvoir, par la suite, trouver le type de batterie et d’installation pour l’alimenter qui va avec (panneaux solaires, chargeur, DC/DC ou coupleur/séparateur, etc.). Si vous ne savez absolument pas comment faire, ne vous inquiétez pas. On vous guide de A à Z dans cet article.

Comment estimer ses besoins en électricité ?

C’est simple et ça comporte 3 étapes que l’on va vous détailler. Il faut :

  1. Lister ses équipements
  2. Noter leurs puissances
  3. Estimer les heures d’utilisation (un petit calcul ridicule sera à faire à cette étape)
  4. Additionner et estimer

Lister les équipements et appareils que vous utiliserez

La première étape consiste à faire une liste de tous les équipements que vous voudrez avoir dans votre fourgon. Ici, mélangez le 12V et le 220V.

Le convertisseur, qui convertira la tension de 12v de l’installation en 230V et l’enverra vers les prises que vous aurez installé, indiquera toujours une puissance maximale. Vous ne pourrez donc pas brancher n’importe quel équipement en 230V sur les prises reliées au convertisseur. C’est l’un des points qui devra compter dans votre choix de convertisseur 12/230V. La plus forte puissance proposée sur le marché pour de très bon convertisseurs pure sinus tourne autour des 900W (oubliez donc le sèche cheveux de maison, par exemple).


N’oubliez vraiment aucun équipement. Voici un tableau rempli d’idée (en rouge les choses à bannir car trop gourmands) duquel vous pourrez vous servir pour être sûr.e d’avoir pensé à tout :

LUMIÈREAPPAREILSCONFORT DE VIECUISINE
Bandeau LEDOrdinateur.sChauffageMixeur
Spots LEDTéléphone.sChauffage électriqueExtracteur jus
Liseuse.sEnceinte.s portablesChauffe-eauBouilloire
Casque.s audioChauffe-eau électriqueBouilloire électrique
AirpodsPompe à eauPlaques électriques
GPS pour chienPompe de relevageCafetière électriquee
Diffuseur Huiles. ELanterneau ventilateur
Tablette.sAlarme CO2/Mono
Caméra.s
Appareil.s photo
Drone
Appareil à cire (épilation)
Tondeuse à barbe

Notez tous les équipements, sans n’en laisser aucun de côté. Même si ce sont des appareils que vous n’utiliserez que très rarement. Par exemple, si vous utilisez votre mixeur seulement 1 ou 2 fois par mois, faites-le quand même apparaître sur la liste.

Noter la puissance de chaque appareil, en Watts

La puissance des appareils 12V

Maintenant que vous avez fait la listes des équipements que vous utiliserez dans votre fourgon, il va falloir noter leur consommation. C’est la partie la plus technique et chronophage du processus, mais pas de panique : tout le monde peut le faire !

La puissance n’est pas forcément toujours donnée telle quelle sur les appareils. Retenez donc une formule simple et très importante qui vous servira pour établir vos besoins. C’est la formule :
P = UI, soit P (Puissance en Watts) = U (Tension en Volts) x I (intensité en Ampères).
Elle peut se mettre à toutes les sauces. Regardez :

Si vous recherchez la puissance d’un appareil, et que vous avez comme données la tension et l’intensité, vous ferez :
P = U x I
Si vous recherchez l’intensité d’un appareil, et que vous connaissez sa tension et sa puissance, vous ferez :
I = P / U
Si vous cherchez à connaître la tension (beaucoup plus rare), vous ferez :
U : P / I


Par exemple, pour un chargeur d’ordinateur.

Il faut TOUJOURS regarder la valeur OUTPUT (de sortie) lorsqu’on cherche l’information de consommation, sur n’importe quel appareil.


autonomie électrique fourgon

Je lis, en OUTPUT, 16,5V (la tension U) et 3,65A (l’intensité I). Je recherche donc l’inconnue, qui est P (la puissance en watts, et spécifiquement l’information dont on aura besoin). Je fais donc ma fameuse formule P = U (16,5) x I (3,65) = 60,2 Watts.

Pour un chargeur de téléphone, ce sera exactement la même chose.

Autonomie électrique fourgon aménagé

Je lis deux informations en OUTPUT : 5V – 3A OR 9V – 2A (désolée pour la difficulté de lecture de la photo, Apple devrait écrire leurs informations encore plus petit 🤣). Cela veut dire que le chargeur s’adaptera à l’appareil qu’il chargera, mais fournira au maximum P = U (9) x I (2) = 18Watts.

Si tu ne trouves pas l’information de consommation sur ton appareil, n’hésite pas à rechercher la référence sur Internet ou sur la notice si tu l’as encore.

La puissance des appareils 230V

Maintenant, passons à un cas un peu différent : la consommation d’un appareil 230V. Pour ça, la consommation en Watts est indiquée clairement. Elle nous intéressera pour deux choses :

  • Comme dit plus haut, et comme nous le détaillerons dans la suite de cet article, il vous faudra un convertisseur pour convertir votre 12V en 230V. Et ce convertisseur vous permettra de ne convertir qu’une puissance maximum. Si votre convertisseur est de 900W, vous ne pourrez brancher aucun appareil de plus de 900W dessus.
  • Pour estimer les besoins. Il faudra retenir cette puissance pour l’étape suivante. Mais si la puissance est plus importante que celle de votre convertisseur, vous pouvez d’office l’oublier.

Voici un exemple de blender de 800W :

Autonomie électrique fourgon aménagé

Pour un van, cette puissance est un peu trop élevée (même pour un convertisseur qui permettrait une telle puissance). On vous conseille donc d’envisager des appareils, pour la cuisine surtout, moins gourmand (et tout aussi efficace). Par exemple notre blender nous demande 200W et notre extracteur de jus 240W.

Attention pour les appareils en 230V : parfois, la puissance demandée au démarrage est plus forte que celle indiquée, et dépassera la valeur de votre convertisseur. Par exemple, nous ne pouvions pas faire fonctionner un extracteur de jus (je ne me souviens plus de la marque) de 600W sur notre convertisseur de 800W sur Kirikou. C’est le cas aussi des frigos au démarrage, alors attention pour ceux qui sont en trimixe !


Voici à quoi ressemble votre liste ou tableau à cette étape de l’estimation des besoins :

APPAREILPUISSANCE EN WATTS
Ampoule 40W
Ordinateur portable25W
Chargeur de téléphone8W
Pompe 36W
Frigo 25W
Mixeur200W
Tondeuse 8W
Tableau fictif servant pour l’exemple

Estimer les besoins quotidiens des équipements

Maintenant que vous avez la liste de vos équipements et leur puissance, il va falloir estimer le nombre d’heures par jour durant lesquels vous allez les utiliser pour estimer leur consommation réelle. Cette étape est la plus simple !

Estimez toujours les besoins au moment où vous utiliserez le plus l’appareil. Par exemple, pour le chauffage, indiquez dans le tableau le nombre d’heures d’utilisation en hiver pendant une journée durant laquelle vous resterez à l’intérieur sans mettre le nez dehors, donc potentiellement 8 heures;

Cela vous assurera de pouvoir utiliser vos appareils, tous en même temps, lorsque vos besoins seront au maximum.


Ajoutez une troisième et quatrième colonne à votre tableau, qui vous permettront de connaître votre consommation réelle, et ainsi estimer la capacité nécessaire de la batterie et du panneau solaire !

APPAREILPUISSANCE EN WATTSHEURE/JOURTOTAL WH/JOUR
Ampoule40W7h/j280Wh/j
Ordinateur portable25W6h/j300Wh/j
Chargeur de téléphone8W4h/j64Wh/j
Pompe36W1h/j36Wh/j
Frigo25W24h/j600Wh/j
Mixeur200W0,2h/j40Wh/j
Tondeuse8W0,2h/j1 Wh/j
Tableau fictif servant pour l’exemple

Ce tableau nous permet donc de voir que nous aurions une consommation journalière, en utilisant tout en même temps, de 1321 Wh par jour (somme de la colonne “TOTAL WH/J”). Information intéressante également, nous aurions une puissance max instantanée (somme de la colonne “PUISSANCE EN WATTS”) de 342W.

Un calcul tout simple vous permet ensuite de savoir combien d’Ah (c’est l’unité de mesure des batteries secondaires) vous devrez avoir à disposition pour faire fonctionner vos appareils correctement. Il faut faire, avec les chiffres de notre exemple, 1321/12 = 110Ah.

Mais, comme vous devez toujours faire en sorte de laisser votre batterie chargée au moins à 70%, on vous conseillerai ici plutôt de partir sur une batterie de minimum 170Ah pour faire les choses à moitié bien et sur le double pour faire les choses très très bien (cela dépendra de votre budget).

Pour vous aider dans vos calculs, nous avons créé une feuille Excel pour calculer sa consommation en énergie. Elle est ultra simplifiée. Vous n’aurez plus qu’à entrer vos données, et elle calculera pour vous ! 

CHAPITRE 3 :

Point technique électricité : les composants d’un circuit électrique


Batterie fourgon aménagé

Les composants du circuit électrique mais aussi leur choix sont très importants. Vous risquez de trouver de tout et n’importe quoi sur Internet, pour des prix très variables. Pour l’électricité, préférez investir et fuyez Amazon pour les pièces les plus importantes. Quoiqu’il arrive, c’est un gros budget. Mieux vaut le mettre une bonne fois pour toute et avoir une belle installation valable plusieurs années, plutôt qu’investir dans du matériel bas de gamme (voire dangereux) qu’il faudra changer dans son intégralité à court terme.

La batterie

Batterie parallèle fourgon

Plusieurs possibilités s’offrent ensuite à vous pour le choix du matériel. Libre à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux en fonction des avantages et des inconvénients. Voici les différents types de batterie les plus utilisées pour des installations en fourgon :

  • Les batteries AGM (entre 200 et 350 Euros). Elles sont très bien, mais il faut faire attention à ne pas la décharger à plus de 20% pour ne pas trop impacter son espérance de vie, d’environ 7 ans. Niveau budget, elle est deux fois moins chère qu’une batterie Gel pour un très bon modèle. Elle peut résister à des températures allant de 0 à 40C°. Elle est résistante aux chocs et aux vibrations. Elles ont souvent un taux de décharge très lent lorsqu’elles ne sont pas utilisées (de 1 à 3% par mois).
  • Les batteries Gel (entre 250 et 500 euros) : batterie sans entretien. Elle a une durée de vie de 15 ans, et il est possible de la décharger à 100% sans réellement impacter son espérance de vie. Elle est idéale pour une utilisation quotidienne, sans panneaux solaires. Elle peut résister à des températures allant de -15C° à 50C°. Elle est résistante aux chocs et aux vibrations. Son petit désavantage : une fuite lors d’un accident peut être très dangereuse, les produits qu’elle contient étant extrêmement toxiques.
  • Les batteries ion lithium (Entre 1000 et 3000 euros) : les meilleures batteries et de loin ; sans doute l’avenir mais aujourd’hui à un prix vraiment déraisonnables. On peut les décharger entièrement sans problème, et elles ne nécessitent aucun entretien. La durée de vie très longue de ce genre de batterie convient mieux à des camping caristes gardant leur fourgon de (très) nombreuses années ! Pour un fourgon, un changement de batterie tous les 7 ans à 250 euros reste largement plus rentable.

Une batterie AGM est selon nous un très bon investissement avec un très bon rapport qualité/prix.

Le coupleur séparateur ou chargeur EZA

Les deux sont à distinguer, il ne s’agit pas du même appareil. Le coupleur/séparateur, souvent de la marque CYRIX, a une valeur d’une cinquantaine d’euros.

Cyrix-fourgon-aménagé copie

Cet appareil va réaliser des appoints de la charge de votre batterie auxiliaire en la couplant avec celle de démarrage. Ce moyen de recharge ne permet pas d’amener la batterie à 100%, ça plafonne à 80%. Et il chargera beaucoup moins vite qu’un chargeur Booster Eza, qui lui coûte dans les 200 euros. Par contre, il aménera rapidement la batterie à 100%. Pour avoir fait les deux, nous ne partirons plus jamais sur du Cyrix pour nos besoins qui sont très élevés. On a été conquis par le chargeur booster !

Eza

Avec un coupleur/séparateur, la capacité de la batterie secondaire ne devra pas dépasser de plus de 10 voire 15% la capacité de la batterie moteur. Pour une grosse capacité de batterie, il est conseillé d’installer un chargeur DC-DC (ou chargeur booster EZA) plutôt qu’un coupleur/séparateur.

De plus, un coupleur/séparateur ne sera pas compatible avec un alternateur type Euro 6, donc tous les véhicules après 2016/17.


Le convertisseur

convertisseur

Votre convertisseur devra forcément avoir une valeur d’entrée de 12V (sauf si vous utilisez du 24V, auquel cas la valeur d’entrée devra être de 24V). Généralement, la valeur de sortie devra être 220/230V : c’est la valeur à laquelle vous souhaitez alimenter vos appareils. Il faudra choisir la puissance de votre convertisseur, qui correspondra à la somme des Watts indiqués sur les appareils que vous voulez brancher en 220V.

Il faut absolument, pour imiter au maximum la courbe de la maison et donc protéger vos appareils, prendre un convertisseur que l’on dit être pure sinus. La mention est importante, car vous pouvez avoir des copies.

Deux autres caractéristiques techniques, en plus de la mention pure sinus, doivent être observées pour le choix de votre convertisseur :

  • La puissance nominale : puissance que le convertisseur peut délivrer en continu sur une longue durée. La puissance cumulée des appareils électriques susceptibles de fonctionner en même temps ne doit pas dépasser la valeur nominale de votre convertisseur.
  • La puissance crête : c’est la puissance maximale que peut générer le convertisseur pendant quelques secondes (généralement 5 secondes). À noter : certains fabricants mettent en avant cette puissance, qu’il peut être facile de confondre avec la puissance nominale ! Cette puissance crête sert à répondre à des courants élevés de démarrage que nécessitent certains appareils. Elle devra donc être plus élevée que la puissance de démarrage le plus gourmand. Attention : évitez de démarrer tous les appareils de ce type en même temps !

Il existe des appareils qui combinent la fonction de convertisseur et de chargeur, comme le multiplus sur la photo.

Choisissez toujours votre convertisseur avec la mention officielle PURE SINUS, et veillez à prendre une puissance nominale qui correspond à vos besoins.


Le battery protect

Cet appareil sera très utile pour protéger la batterie des décharges profondes car il coupera l’alimentation de vos appareils en 12V ou 24V. Il sera fortement conseillé si vous avez des appareils à alimenter et que votre régulateur de charge solaire n’a pas de sortie protégée en 12V ou 24V (LOAD).

Le contrôleur de batterie

Cet appareil vous permettra de garder un oeil aguerri sur votre installation électrique, en surveillant la température, la tension mais également le niveau de charge de la batterie. Vous pourrez paramétrer des alertes et le brancher en Bluetooth à votre téléphone.

Le panneau solaire

Panneau solaire fourgon aménagé

Il faudra choisir la puissance de votre panneau (on l’explique un peu plus bas), mais aussi sa technologie. Tous les panneaux ne se valent pas. Enfin, il faudra choisir sa tension. En fourgon, ce sera quasiment tout le temps du 12V (il sera possible de passer la tension en 24V avec un système en série, mais nous n’entrerons pas dans les détails ici).

Voici toutes les données à prendre en compte pour choisir votre panneau :

  • Il faut que son prix ne soit pas bradé, ce qui indiquerait une mauvaise qualité
  • Il faut que les finitions soient nickel, qui sont également un gage de qualité
  • Les tolérances de puissance ne doivent pas être inférieures à celles données dans la fiche technique. Par exemple, si vous achetez un panneau solaire de 315 Watts et que vous remarquez qu’il fait finalement 300W… C’est que la marque n’est pas très sérieuse !
  • Les garanties : il faut regarder les garanties production, casse et pannes complètes
  • Le coefficient de température, ou les pertes de performance en fonction de la température est un aspect important qui différencie la production de 2 panneaux solaires à puissance égale entre 2 marques. Elle est exprimée en %/°C, mA/°C ou mV/°C pour les paramètres de puissance maximale (Pmax), de la tension du circuit ouvert (Voc) et pour l’intensité du circuit court (Isc). Plus les valeurs de puissance Pmax et la tension Voc seront faibles mieux ce sera puisqu’elles sont négatives. Il s’agit de l’inverse pour la valeur de l’intensité, Isc. Vous avez juste à comparer les coefficients selon les marques, en fait !
  • Évitez les panneaux trop flexibles, privilégiez les panneaux rigides quand vous le pouvez (évitez les cellules Sunpower)
  • Privilégiez le Back contact si vous avez besoin de grandes puissances et/ou si vous avez peu de place sur votre toit. Il aura un meilleur rendement pour une plus petite taille que les monocristallin classiques.
  • Entre le monocristallin et le polycristallin, le monocristallin restera la meilleure option, car son rendement sera un peu supérieur. Et la différence de prix faible entre les deux technologies va dans ce sens.

CHAPITRE 4 :

Installer un panneau solaire en fourgon aménagé


Panneau solaire van aménagé

Quel est l’intérêt d’installer du solaire?

Panneaux solaires pour fourgon

L’installation d’un panneau solaire sur le toit de votre fourgon vous donnera une totale autonomie une très grande partie de l’année en compensant les décharges de la batterie secondaire. Ce panneau solaire viendra recharger votre batterie secondaire de façon continue lorsque le temps le permettra. Comme nous l’avons expliqué plus haut dans la partie sur l’électricité, cela aura l’avantage de préserver votre batterie secondaire plus longtemps. En effet, une utilisation complète de la charge disponible de votre batterie sans la possibilité de la recharger réduit énormément la durée de vie de cette dernière. Ajouté à cela, vous pourrez rester autant de temps que voulu à un endroit donné, votre batterie sera toujours rechargée (si vous dimensionnez bien vos besoins et votre installation).

En solaire, c’est la puissance  du panneau solaire qui détermine votre autonomie. Plus le panneau solaire sera puissant, plus l’autonomie sera grande car la batterie se chargera plus vite !

Quelles dimensions pour mon installation solaire?

Dans le même principe que pour l’électricité, il faudra dans un premier temps déterminer vos besoins journaliers.  Comme nous l’avons expliqué plus haut, rien de plus simple ! Nous vous rappelons que vous pouvez réaliser ce bilan très simplement grâce à notre fichier Excel.

L'énergie solaire en fourgon

Le conseil de Myshop-solaire

Attention : ce calcul n’est pas valable pour tous les appareils, notamment les réfrigérateurs car le compresseur qui permet d’enclencher le cycle frigorifique créant le froid ne fonctionne pas en continu. Il faut alors regarder la consommation énergétique estimée en kWh par jour ou à l’année disponible sur l’étiquette énergétique.

Ensuite, vous devez connaître le coefficient d’ensoleillement du lieu où vous vous déplacez (qui peut également être entré sur le fichier Excel fourni). Il existe des logiciels permettant de connaître la production des panneaux solaires en fonction de l’irradiation solaire. Ces données sont précises car elles résultent d’informations qui sont collectées chaque année. Les prévisions sont exactes à 90%, ce qui permet d’être proche de son besoin.

Le tableau ci-dessous nous donne des informations de production à Paris (PVGIS) :

L'autonomie en fourgon

Choisissons l’inclinaison de 36° : Si vos besoins sont de 180Wh/j toute l’année, il faudra prendre le coefficient minium, soit 1.1 et diviser vos besoins par celui-ci. L’opération est la suivante :

Puissance en solaire=180/1.11= 162,16W minimum pour une autonomie annuelle.

Cependant, si vos besoins sont uniquement de Février à Octobre, l’opération change : 

Puissance en solaire = 180/1.93= 93,26W minimum, soit un kit solaire 100W suffirait.

Par contre si le panneau est placé à plat sur un camping-car, soit 0° d’inclinaison, les pertes de production sont d’environ 50% en décembre et janvier. Il est donc important de bien dimensionner sont kit solaire par rapport aux besoins et à la période. En cas d’utilisation du kit solaire toute l’année en Europe, par exemple, il sera important d’optimiser son voyage en circulant dans le Sud en hiver et dans le nord en été.

L'énergie solaire en fourgon

Le conseil de Myshop-solaire

Bien-sûr, le choix de la batterie devra se faire en fonction du panneau solaire. Le contraire est aussi possible : le choix du panneau solaire peut se faire en fonction de la batterie que nous possédons déjà. Autrement dit, il est inutile de prendre un panneau solaire trois fois plus puissant que la batterie, ou une batterie trois fois moins puissante qu’un panneau solaire.

Si cela n’est pas suffisant, vous avez également plusieurs solutions de secours pour l’autonomie :

  • Installer un coupleur/séparateur comme expliqué plus haut, qui rechargera votre batterie quand vous roulez,
  • Vous pouvez recharger votre batterie grâce à un convertisseur-chargeur ou un chargeur tout court. Cet appareil pourra recharger vos batteries grâce à une source de courant en 230V via le réseau national ou un groupe électrogène. Par contre, il est important d’avoir un groupe électrogène « inverter » ou « AVR », qui possède une sortie d’une bonne qualité de courant et avec peu de fluctuation en fréquence.

Vous pouvez retrouver le guide très complet de Myshop-solaire en PDF et gratuitement.

CHAPITRE 5 :

Budget : combien coûte une installation électrique en fourgon ?


Électricité en fourgon


Le budget à prévoir

Il sera difficile d’estimer un budget moyen pour une installation électrique en fourgon, car l’installation est vraiment propre à chacun. On peut partir sur une installation basique de chez basique à moins de 500€, mais on a aussi vu des vanlifers mettre plus de 6000€ dans leur installation.

Ça dépend de vos besoins. Mais on peut vous donner quelques indications :

  • Si vous n’avez qu’un téléphone à brancher de temps en temps, vous pouvez compter entre 200 et 400 euros pour une installation électrique (et vous pourrez en profiter pour brancher une LED).
  • Si vous êtes plutôt digital nomades et avez besoin de brancher en plus votre ordinateur quelques heures par jour, ça peut commencer à tourner autour des 1 000€
  • Si vous êtes plusieurs digital nomades a plein régime et avez en plus plusieurs appareils électroniques, on peut partir sur une installation autour des 3/4 000€
  • Si vous êtes nomades et dans les métiers de la vidéo ou de la photo, on peut monter à 5 000€ si vous voulez installer le top du top

Ce ne sont que des approximations, et il vaut mieux que vous fassiez des devis auprès de plusieurs entreprises pour vous faire une idée sur la question.

Les fournisseurs d’électricité

Vous aurez plusieurs choses à acheter pour votre installation électrique, et il est bon de connaître ces différents fournisseurs :

  • Pour les câbles, vous pouvez aller en magasin de bricolage ou sur Amazon
  • Pour un coupleur/séparateur Cyrix, Amazon le vend. Oui, on n’aime pas trop le recommander mais ça reste le moins cher pour ça donc bon …
  • Pour les équipements de l’installation électrique (batterie, panneau solaire, battery protect, multiplus, etc.), on vous conseille fort Myshop Solaire, qui sont actuellement les leader du marché. Et pour se fournir chez eux depuis des années, on comprend leurs prix légèrement plus élevés que le marché quand on doit appeler le service client qui apporte une réponse immédiate et au top !


Électricité & homologation

S’il existe bien une norme AFNOR concernant l’installation électrique en fourgon aménagé, elle n’est pas obligatoires et pas vérifiée ni par la DREAL ni par les centres VERITAS ou QUALIGAZ. Eux, ils vérifient juste qu’il n’y ai pas des fils qui trainent partout. C’est tout. Malgré tout, nous vous conseillons de jeter un oeil sur cette norme, et de l’appliquer. Et ce pour deux raisons : ça vous mettra en sécurité (les risques d’incendie sont bien présents), et cela vous permettra d’être serein.e si cette norme devient obligatoire. Il s’agit de la norme NF EN 1648-2, disponible en libre accès sur internet dans leur version de 2006.


Vous avez encore des questions ?

FAQ fourgon aménagé
  • Vous pouvez télécharger notre ebook de plus de 100 pages sur l’électricité
  • Vous pouvez jeter un oeil à l’accompagnement à l’aménagement que nous proposons pour apporter une aide personnalisée au maximum d’entre vous
  • Nous essayons vraiment de répondre par email sur levanmigrateur@gmail.com, mais vous serez plus sûrs d’avoir une réponse en laissant un commentaire sur l’article ou la FAQ, c’est promis <3
  • Vous pouvez consulter notre FAQ, dont l’extrait sur l’autonomie électrique se trouve en-dessous de ce texte. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poser en commentaire. Nous y répondons tous les lundis avec précision et avec plaisir <3

À quel moment se préoccuper de l’installation électrique ?

1 min de lecture
Au tout début. Avant même de commencer à travailler sur le fourgon, il faut que vous sachiez où iront vos appareils électriques, et à peu près où placer vos fils. Une fois que vous entamez les travaux du fourgon, le mieux est de faire passer vos câbles entre la première isolation et le frein vapeur (si vous en avez). À ce moment-là, il faudra faire de petites encoches discrètes sur le frein vapeur, puis percer légèrement au niveau de votre habillage (CP ou autre) pour faire passer les câbles par les trous. Essayez de bien réfléchir au positionnement des câbles, c’est important pour qu’il n’y en ai pas de partout. Le mieux est de les rassembler au maximum. Il est préférable d’éviter de les placer directement sur la tôle puis de poser l’isolation par dessus ensuite. Cela pourrait créer des (petits) ponts thermiques, et les vibrations risqueraient d’endommager vos câbles.
Article suivant
Article précédent

Vous aimerez aussi

27 commentaires

Devaux 4 octobre 2020 at 18 h 43 min

Bonjour,

Merci pour ce site qui est une mine d’information pour préparer l’aménagement d’un van. Dans l’équipement que vous indiquez dans cet article, vous mentionnez une “pompe de relevage” mais je ne sais pas ce que c’est ni ce à quoi ça sert… pourriez-vous me renseigner ?

Bien à vous,

Clément

Reply
Le Van Migrateur 8 octobre 2020 at 10 h 25 min

Bonjour Clément,

Merci pour tes encouragements !! 🙂

Une pompe de relevage c’est une pompe qui va amener les eaux grises dans la cuve si l’inclinaison du circuit ne permet pas qu’elles le fassent en autonomie. Il est toujours mieux de faire sans, mais il n’y a parfois pas le choix

Reply
Seb 24 août 2020 at 15 h 16 min

Bonjour,
Merci et bravo pour votre site, c’est fou !
J’ai une question :
Après de nombreux van aménagé, la famille s’agrandissant, j’ai acheté mon nouveau van. Il a un super chauffage stationnaire webasto intégré (avant et arrière ). Mais tout ce système est branché sur la batterie de démarrage, normal. Comment faire pour renforcer cette batterie principale pour pouvoir utiliser ce chauffage sans tuer ma batterie ?? Si vous avez une idée…
Merci beaucoup .
Sébastien

Reply
Le Van Migrateur 13 septembre 2020 at 10 h 30 min

Bonjour Sebastien,

Un grand merci pour tes encouragements !
Si tu en as la possibilité, il vaudrait mieux essayer d’aller le brancher sur la batterie secondaire…

Reply
Guillaume 5 août 2020 at 6 h 26 min

Bonjour,
Merci énormément pour tous ces articles ultra utiles en période de réfléxion sur tous les systèmes à mettre en place pour son van!
J’ai un doute, et malgré de nombreuses recherches n’arrive pas à isoler ce point précis.
On s’attache à présenter le même voltage dans un système éléctrique, or je remarque que:
– votre panneau 360W semble être en 60V
– vos batteries semblent être en 12V
– votre onduleur est en 12V
Pourriez-vous me confirmer que le chargeur solaire MPPT fait office d’harmoniseur entre le 60V et le 12V ?
Y’a t’il des pertes liées à cette différence de tension?
Dans mon cas j’hésite entre du mono 340W et du 405W (même prix) et essaie de m’assurer que le 405W ne va pas entrainer un surdimensionnement du système en contrebas.

Merci d’avance!! Et bonne route!

Reply
Le Van Migrateur 5 août 2020 at 11 h 07 min

Hello Guillaume,

Notre panneau est bien en 12V. Les panneaux solaires pour fourgon peuvent monter en voltage si tu les montes d’une certaine manière, mais dans ce cas il faut ajouter un convertisseur. On te conseille de bien vérifier que ton panneau est en 12V si tu souhaites en monter un seul. La puissance du panneau solaire ne peut pas entrainer de surdimensionnement de l’installation, si tout est correct en-dessous.

Belle journée et bon courage

Reply
Guillaume 5 août 2020 at 17 h 14 min

Merci de votre réponse rapide!
Pas facile de trouver un panneau de 300W en 12V ici au Mexique.
Il ne me semble pas avoir vu de convertisseur (entre panneaux et batteries) sur plusieurs systèmes avec panneaux en 24V (série ou panneau de puissance 24V) . Ils semblaient envoyer le 24v vers les batteries 12v en passant par un chargeur MPPT. Est-ce inenvisageable ?

Reply
Moens Sylvie 4 août 2020 at 15 h 25 min

Bonjour et merci pour vos articles fort intéressants.
Je m’interroge :si je prend un booster DC/DC avec régulateur solaire intégré, je ne dois plus m’occuper d’avoir un coupe batterie en cas de panne du panneau solaire. C’est lui qui va s’en charger en principe ?
Avec ce booster DC/DC, je peux prendre une batterie auxilliaire de 170 AH alors que la batterie moteur n’est que de 95 AH ?
Enfin, je vais voyager avec mon chien qui perd toute l’année une quantité folle de poils : avez vous un truc pour protéger le fourgon ?
Merci de votre aide
Sylvie

Reply
Le Van Migrateur 5 août 2020 at 11 h 08 min

Salut Sylvie,

– Oui, c’est ça, le DC/DC s’en charge.
– Oui pour la batterie 170Ah
– Un petit aspirateur !

Bon courage 🙂

Reply
Exodias 17 août 2020 at 21 h 31 min

Bonjour, et merci pour votre superbe article!
Pour m’être déjà un peu renseigné avant, la façon dont vous avez présenté cela m’a permis de confirmer ma compréhension et de compléter mes connaissances de nos problématiques en tant que vanlifeur.
J’ai cependant une interrogation, si j’ai bien compris le régulateur mppt protège les batteries des surtensions pouvant être générées par les panneaux solaires. Mais si on tire du courant pendant cette recharge, pourrait on imaginer mettre un panneau solaire supplémentaire (le même) et l’activer seulement quand on tire du courant genre avec un simple interrupteur ? Exemple : panneau de 120w avec un régulateur Mppt 10A en mode normal, et quand je tire 200w voir + (avec un convertisseur 220v) sur le système, enclencher l’interrupteur pour activer le deuxième panneau (en cas de plein soleil) afin d’utiliser plus d’énergie solaire en pompant moins sur les batteries. Partant du principe qu’on activerai le panneau supplémentaire uniquement quand on tire de l’énergie de façon certaine, et couper avant même d’arrêter l’appareil consommateur. Je sais pas si j’ai été claire lol en tout cas encore merci à vous pour cette mine d’information.

Reply
Le Van Migrateur 21 août 2020 at 14 h 52 min

Hello,

Merci beaucoup pour tes encouragements !! 🙂
J’avoue ne pas comprendre grand chose à tes explications … Désolée … Mais ma question qui ressort est : pourquoi veux-tu faire un interrupteur, quand les deux panneaux solaires peuvent fonctionner en continu ? En plus, la charge demandée à un moment T n’a rien à voir avec le solaire. Le solaire est là pour remplir tes batteries, mais ce n’est pas parce qu’il y a plus de soleil à un moment que tu pourras avoir plus de puissance instantanée pour faire fonctionner un appareil gourmand. Les deux n’ont pas grand chose à voir. C’est au niveau du convertisseur qu’il faudrait regarder pour ça.

Reply
Fabien 13 juillet 2020 at 11 h 53 min

Bonjour Lucile et PF !

Un grand merci pour vos articles super détaillés et qui me sont d’une précieuse aide 🙂 Je n’ai pas encore tout parcouru parce que le contenu est riche mais c’est de l’excellent travail !
Je me pose la question de l’acquisition d’un convertisseur 12V/220V car pour l’instant mon van ne possède que des ampoules qui fonctionnent en 12V sur une batterie auxiliaire et un frigo qui fonctionne sur le gaz, pas de panneaux solaires et ce n’est pas encore au programme.
Ma batterie auxiliaire est une 95Ah donc pas trop mal, et le seul équipement que je souhaite brancher en 220V c’est mon vieux MacBook Pro (85W selon le chargeur), un iPad + éventuellement un chargeur de reflex Canon et un chargeur de drone. Par conséquent un convertisseur de 200W suffirait, voire peut-être 300W ou 400W pour être large ?
Ce que j’ai du mal à comprendre c’est l’autonomie de la batterie auxiliaire, si elle est annoncée à 95Ah, ça veut dire que les 85W du MacBook vont la décharger en 12 heures (85W / 12V = 8A ; 95 / 8 = 12 heures) ou alors en 240 heures (85W /220V = 0,40A ; 95 / 0,40 = 240 heures)?
Autrement dit dans le calcul il faut diviser par la tension d’entrée en 12V ou par la tension de sortir en 220V ?
Mon petit doigt me dit malheureusement que c’est la 1ere solution donc 12 heures ?? Cela veut dire que je dois faire tourner la voiture toutes les 12 heures pour espérer que la batterie auxiliaire ne se décharge pas, juste pour utiliser le laptop ?

Un grand merci d’avance pour votre réponse et très bonne semaine à vous !

Reply
Le Van Migrateur 16 juillet 2020 at 13 h 06 min

Hello Fabien, Merci pour tes supers encouragements 🙂 🙂

On peut dire que c’est à peu près le premier calcul oui, et ça ne prend pas en compte la consommation du convertisseur. Mais 12h pour un ordinateur c’est déjà pas mal, tu ne le laisse pas tout le temps branché si ?

Reply
Dam’s 16 juin 2020 at 11 h 44 min

Bonjour,

Votre site est génial et j aimerai me lancer aussi à investir dans un kit panneaux solaires de chez my shop solaire 2x100w . Je possède également le 220v et recharge actuellement sur batterie moteur .
Par contre ma petite interrogation est que j ai trouvé une batterie solaire à prix toute concurrence , et que je me demande si celle ci fonctionnerait également avec ma batterie moteur et 220v .
Je ne trouve pas ma réponse sur les réseaux… pourriez vous m aider svp ?
Merci et bonne continuation,

Reply
Le Van Migrateur 22 juin 2020 at 11 h 35 min

Bonjour Dam’s,

Ta question est trop vague pour qu’on puisse te répondre … N’hésite pas à nous communiquer le lien.

Belle journée

Reply
Augustin HUTEAU 12 juin 2020 at 8 h 27 min

Bonjour,

Merci pour ce blog génial,

Savez vous si le convertisseur chargeur de chez Victron, la gamme multiplus fera également office de régulateur MPPT? Je veux dire par là, est ce que je pourrai brancher mes panneaux solaires directement au chergeur convertisseur pour qu’il charge la batterie ?

Merci.

Reply
Le Van Migrateur 13 juin 2020 at 18 h 29 min

Bonjour Augustin,

Merci pour ton gentil mot 🙂
Non, ce sont deux choses différentes !

Reply
Zoë 7 septembre 2019 at 17 h 22 min

Bonjour,
Tout d’abord un grand merci pour ce site qui est juste fabuleux !
Je me pose une question : lors de votre installation, comment avez vous géré les câbles déjà existants vers les phares/portes arrières ? Les avez vous laissés tels quels dans leur gaine noire qui semble relativement fragile ? Faut-il forcément ajouter une gaine type ICTA ? Refaire le câblage pour le protéger ?
Pour le contexte, j’ai un kangoo maxi, je n’envisage pas de le passer en VASP. J’aimerais isoler les parties creuses des parois, mais les câbles (et un domino) qui s’y trouvent me posent question…

Reply
Le Van Migrateur 9 septembre 2019 at 17 h 13 min

Hello Zoë,

Un grand merci pour ton gentil message <3

C'est un cas un peu particulier dont tu nous fait part ... Nous n'avons jamais eu à faire face à ce genre de chose. Je serais toi, je protégerai peut-être un peu les câbles et laisserait les dominos un minimum accessibles en cas de déconnexion !

Reply
Flo 8 août 2019 at 6 h 46 min

Merci pour tous les conseils, article super complet 😉

Reply
Le Van Migrateur 10 août 2019 at 15 h 20 min

Avec plaisir, merci pour ce commentaire ! 🙂

Reply
Sab 11 octobre 2018 at 11 h 40 min

Très complet cet article ! J’ai bien noté certains points qui me seront bien utiles, merci bcp. Effectivement, pour le transport des jerricanes je ne sais pas encore comment m’y prendre… Peut-être avec un charriot/diable ? Mais c’est une chose de plus à stocker dans le van. A voir

Reply
Le Van Migrateur 11 octobre 2018 at 14 h 03 min

Il existe des jerricanes transportables pour les camping car, mais sûrement très chers … Sinon un petit diable ou système de roue fabriqué soi-même peut être très bien 🙂 Bon courage !

Reply
Lionel 23 mai 2019 at 13 h 54 min

Bonjour,
Je viens de faire l’acquisition d’un Ford transit custom de 2019. Je suis dans l’installation de la batterie secondaire et je suis tombé sur votre article au combien intéressant. Je souhaitais installé un coupleur separateur entre les batteries et je vois que c’est incompatible avec l’alternateur des nouveaux véhicules. Je vous repose la question car chez nauroto ils ne m’en ont pas du tout parlé. Et qu’est ce que le chargeur dc/dc ? Fait il exactement le même boulot ?
Dans l’attente de votre réponse éclairée 😊
Merci

Reply
Le Van Migrateur 27 mai 2019 at 11 h 07 min

Le chargeur DC/DC joue exactement le même rôle, mais en mieux ! Il charge plus vite et à 100% la batterie. Le coupleur séparateur ne charge qu’à 80% la batterie secondaire. 🙂

Reply
alban 8 octobre 2018 at 22 h 21 min

Bonjour,

dans l’article vous dites que les batteries AGM ne doivent pas être déchargé à moins de 20% et celles au gel aucun problème de les vider complètement .
Mais après votre choix est fait sur une AGM car vous pouvez la décharger complètement !!!!
Du coup laquelle peut on décharger complètement sans l’endommager ?
merci

Reply
Le Van Migrateur 11 octobre 2018 at 14 h 12 min

Oui, nous avons repéré l’erreur il y a quelques temps et on a complètement oublié de modifier ! On s’était complétement emmêlés les pinceaux à force d’avoir le nez collé aux articles ahah. Du coup nous avons tout rectifié 🙂 Notre choix s’est porté sur l’AGM car plus sécure en cas d’accident, moins chère et souvent avec la possibilité de la laisser longtemps non utilisée sans qu’elle ne se décharge trop (décharge lente)

Reply

Laisser un Commentaire