Home Aménager son fourgon Comment poser un lanterneau sur son fourgon aménagé ?

Comment poser un lanterneau sur son fourgon aménagé ?

Écrit par Le Van Migrateur 26 octobre 2020
Poser un lanterneau dans son fourgon
10 min de lecture

Poser un lanterneau dans son fourgon … Il existe bien des solutions pour réaliser cette prouesse sans aucun risque de fuite. On a déjà vu plein de choses se faire. Certains ont créée des pièces en plastique qui épousait parfaitement la forme des irrégularités de la tôle pour ensuite venir étanchéifier, d’autres utilisent la méthode simple du contre cadre, d’autres vont riveter … Il n’y a pas une seule manière de bien faire, mais il y a des choses à ne pas faire ! On va lever un peu le flou sur le sujet dans cet article.

Qu’est-ce qu’un lanterneau?



Pour vous expliquer en quelques mots ce qu’est un lanterneau, rien de bien compliqué : ce n’est rien de plus compliqué qu’une ouverture de toit. Il vous permettra de faire une fenêtre sur le toit, qui pourra remplir plusieurs fonctions (cumulable ou non, selon le modèle) :

  • Faire entrer de la lumière
  • Faire office de ventilateur, comme le lanterneau Thule Vent
  • Permettre d’aérer l’habitacle s’il est à aération permanente
Pose-lanterneau-Midi-Heiki

Souvent, les personnes qui ont un petit fourgon qui passe sous les barrières sont réfractaires à l’idée de mettre un lanterneau, de peur de ne plus pouvoir bénéficier de cet avantage. De notre côté, on trouve dommage de se priver de ce confort, sachant que de nombreux modèles sont assez plats pour permettre aux petits fourgons de continuer à se glisser partout. Mais c’est une histoire de goût, d’envie et d’utilisation (on n’équipe pas un fourgon de la même manière si on va l’utiliser pour vivre dedans ou pour partir seulement les weekend)


Lanterneau & homologation

Si vous souhaitez que l’aération haute soit assurée par le lanterneau, vérifiez sur la notice qu’il est bien à ventilation permanente. Si vous ne souhaitez pas installer de lanterneau, il est possible d’assurer la ventilation haute par une grille placée au plus haut de votre paroi latérale, et si possible sur le côté opposé de là où se trouve votre aération basse, pour assurer la bonne circulation de l’air. Si vous partez là-dessus, la surface minimale de vos deux grilles d’aération doivent être doublée par rapports aux valeurs indiquées dans le tableau indiquant les surfaces d’aération nécessaires en fonction de la surface de votre fourgon.


Comment installer un lanterneau?



Préparer son installation

L’installation va différer en fonction du modèle du produit et du fourgon. En règle générale, une notice d’installation est livrée avec le lanterneau (plutôt pratique). La pose d’un toit ouvrant se fait sur une surface horizontale et plane ! Si votre fourgon est bosselé (comme c’est le cas dans 90% des cas), il va falloir compenser les trous d’une manière ou d’une autre. On vous explique ça dans la suite de l’article. Exemple de Rony :

www.vivre-en-van.com

Qu’est-ce que l’épaisseur de toit ?

L’immense majorité des lanterneaux sont conçus pour une certaine épaisseur. Vous savez, la fameuse “épaisseur de toit” indiquée sur les caractéristiques ? Par exemple, on peut voir la mention “pour épaisseur de toit comprise entre 25 et 42mm“. Mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire?

L’épaisseur du toit d’un fourgon aménagé, c’est la tôle + l’isolation + l’habillage intérieur. En règle générale, l’isolation ne dépasse pas de l’épaisseur des renforts. C’est le lambris ou l’habillage qui va venir recouvrir les renforts qui va ajouter de l’épaisseur au toit.

Partie haute du lanterneau posée depuis l’extérieur. L’épaisseur de toit est la partie juste au-dessus de la tôle jusqu’à la partie la plus basse du lanterneau. Photo prise sur le forum trafic-aménagé.

Avant de commencer la pose, il faut donc vérifier l’épaisseur totale du toit. Si vous n’avez pas encore poser votre isolation, comptez donc de la tôle jusqu’au bas des renforts de structure et ajoutez 1mm de tôle + l’épaisseur de votre habillage. Par exemple, sur la photo suivante (source : écobati), l’épaisseur de toit se calcule jusqu’à la fin des tasseaux, et on y ajoute ensuite le contreplaqué qu’ils sont en train de poser (sans oublier le millimètre de la tôle). En règle générale (il peut y avoir des exeptions !), c’est donc 1mm + épaisseur des renforts de haut en bas + épaisseur de l’habillage.

1ère étape : La découpe du toit

Il faut d’abord définir la place du lanterneau puis tracer les dimensions de découpe sur le toit du fourgon. Réfléchissez bien à l’emplacement, en fonction de plusieurs choses : une éventuelle galerie, le transport de choses sur le toit, etc.

Pose lanterneau toit

La meilleure chose pour pouvoir tracer l’emplacement du lanterneau est avec de l’adhésif, qui permet aussi de protéger la carrosserie. Une fois collé, vous pouvez faire votre tracé au crayon.

Découpe-baie

L’outil idéal pour la découpe du toit de est la scie-sauteuse équipée d’une lame à métaux qui permet une bonne coupe. Pas trop rapide, elle permet à la tôle de ne pas chauffer. Il veut mieux éviter de couper la tôle avec une meuleuse par exemple, car elle est trop rapide, ce qui provoque un échauffement de la carrosserie engendrant sa déformation. Si vous avez créée un adaptateur de carosserie sur-mesure, cela pourrait compliquer les choses. Et puis, elle enlève l’antirouille de protection.

Pour commencer la découpe à la scie sauteuse, il faut d’abord faire un trou à la scie cloche dans chaque angle. Le diamètre choisi doit être le même que l’angle du lanterneau ou des fenêtres, pour que la découpe colle parfaitement au produit installé.

Ensuite, lancez-vous dans la découpe du toit en suivant les tracés sur l’adhésif. Une fois la découpe de toit réalisée, un petit coup de peinture antirouille sur les endroits découpés, et voilà ! C’est fait ! Bon, vérifiez un petit coup que le lanterneau rentre parfaitement dans le trou réalisé. Même si vous avez évidemment fait 1000 vérifications avant de faire votre découpe, n’est-ce pas ?

2ème étape : La pose

La première chose importante, c’est d’avoir une surface de toit propre.

Et qui dit pose, dit étanchéité ! Certains lanterneaux se fixent avec des vis, de la colle ou les deux (coller/visser). Vous pouvez aussi faire comme nous et décider de riveter le lanterneau au toit. Du solide ! Il y a aussi la possibilité de fabriquer ou d’acheter un adaptateur de toit. Enfin, si l’écart n’est pas énorme, il est toujours possible de venir compenser avec du sikaflex. On n’est pas fan de cette solution, car pas forcément pratique pour l’entretien. En plus, l’étanchéité est difficile à assurer à cause des vibration de la tôle quand le fourgon roule.

Adaptateur de toit
Exemple d’adaptateur de toit pour les lanterneaux 40×40 pour Ducato. Ce genre de produit est difficile à trouver. Vous pouvez le réaliser sur-mesure avec du bois (attention au gonflement avec l’humidité) ou du plastique.
Nous avons décidé de compenser les petites rainures de notre toit par une bonne dose de sikaflex. Mais c’est parce qu’elles sont vraiment légères. Nous avons ensuite riveté le lanterneau, ce qui rend cette méthode plus sûre.

Bon, dans tous les cas, la pose d’un mastic doit se faire sur une surface propre et dégraissée. Pensez donc à dégraisser les deux surfaces (avec de l’acétone par exemple).

Petit schéma bien expliqué trouvé sur Ooreka

La pose du lanterneau se finira à l’intérieur du fourgon ! En fonction de votre modèle, il vous sera peut-être nécessaire de poser un contre-cadre en bois. Pensez à regarder votre notice. Une fois le contre-cadre posé, il faudra juste venir emboîter la partie intérieure du lanterneau sur la partie extérieure déjà posée !

Lanterneau midi Heiki

Pour résumer, les étapes de pose d’un lanterneau sur le toit d’un fourgon ne sont pas si nombreuses. Il faut :

  • Prendre ses mesures
  • Poser son scotch pour faire les tracés
  • Découper à la scie sauteuse
  • Traiter la tôle contre la rouille et dégraisser
  • Poser son adaptateur (facultatif)
  • Poser son lanterneau
  • Créer le contre-cadre, si nécessaire, et installer la partie intérieure

Pose de lanterneau : quel mastic choisir?



Pour une fixation avec des vis, les fabricants recommandent le SIKA Sikalastomer-710, qui est un mastic d’étanchéité. Mais comme on vous conseille de faire un stock de sikaflex 512, il fonctionnera aussi très très bien ! Un démontage est possible. Si vous avez besoin de coller, prendre du SIKA Sikaflex 252 ou Sikaflex 223.


Attention

Les lanterneaux ne se posent pas dans n’importe quel sens. Il faut que, lorsqu’il est ouvert, la partie ouverte soit vers l’arrière du véhicule. La raison est simple : si vous oubliez de le fermer, le vent glissera dessus plutôt que de venir l’arracher.

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire