Home Aménager son fourgon Comment découper la tôle de son fourgon ?

Comment découper la tôle de son fourgon ?

Écrit par Le Van Migrateur 23 octobre 2020
11 min de lecture

Pourquoi découper la tôle de son fourgon ?



Un fourgon gruyère, ça ne vous dit pas ? Plus sérieusement, sachez qu’on ne fait pas tous ces trous juste pour le plaisir. Ils ont bien-sûr tous une fonction spécifique et utile ! Certains vont servir à renouveler l’air et apporter de la lumière, d’autres vont servir à apporter de l’air pour les appareils à combustion et/ou à chasser l’air brûlé, et d’autres vont simplement servir à remplir et vider l’eau à bord. En clair, elles sont indispensables à la vie dans le fourgon, à notre confort et même à notre sécurité.


Quelles sont les découpes de tôle les plus fréquentes dans un fourgon?



Les grilles d’aérations

Comme leurs noms l’indiquent, elles servent à assurer la circulation de l’air dans le véhicule. Dans la plupart des cas, c’est la grille d’aération qui assure l’aération basse de l’aménagement. Elle permet de lutter contre les effets de condensation, d’humidité, pour faire sortir les gaz nocifs en cas de fuite (pour le caisson de gaz, par exemple), et surtout pour ne pas que vous mouriez asphyxié.e.

Si vous voulez en savoir plus sur les grilles d’aération et la surface d’aération nécessaire :

Les lanterneaux et baies

Les lanterneaux et les baies ont tous les deux des rôles bien distincts (bien qu’un commun).

La pose d’un lanterneau dans un fourgon est quasiment obligatoire, quand on lit les normes AFNOR en vigueur, sauf quelques cas (présence d’une tente de toit ou présence d’une aération haute, par exemple). En règle générale, nous vous conseillons fortement de poser un lanterneau à aération permanente pour assurer l’aération de toit. Cela aide à la circulation de l’air dans le fourgon, si vous couplez sa pose avec celle d’une grille d’aération. Cela vous permettra également de faire entrer de la lumière dans l’habitacle (ce qui est toujours appréciable dans un si petit espace), et d’aérer lorsque vous faites de la cuisine !

La pose d’une baie elle-même est moins normée (bien que vous ne puissiez pas installer n’importe quoi). En effet, vous pouvez très bien passer sans problème le contrôle homologation sans baie, cela ne posera AUCUN souci ! En revanche, on conseille vivement la pose d’une ou plusieurs fenêtres, pour pouvoir respirer dans son fourgon l’été et apporter de la luminosité. Et puis, c’est toujours plus sympa de pouvoir regarder dehors si on entend un bruit suspect, ou de pouvoir ouvrir sa fenêtre pour regarder les étoiles, non ?

Soyons honnêtes, la chasse aux fourgons aménagés est déjà lancée depuis bien longtemps, et l’époque où on ne posait pas de baie pour ne pas être repéré est révolue. Enfin, c’est plus vrai pour les gros fourgons que pour les petits. Sur des parkings interdits au “véhicules aménagés”, il y a toujours moyen de s’arranger quand on a un fourgon sans fenêtres. Mais bon, s’il y a le lanterneau et les grilles d’aérations, il ne faut pas prendre les autres pour ce qu’ils ne sont pas ! À vous de trouver le bon ratio, mais si vous êtes partis avec un lanterneau, des stickers derrière, une grille d’aération et une coupelle de remplissage, faites la totale ça ne changera pas grand chose !

La coupelle de remplissage et la vidange

Ces différentes ouvertures font partie du circuit d’eau.

La coupelle de remplissage va servir à remplir les cuves d’eau propre, de la même manière que vous remplissez la cuve d’essence ! Pas besoin de sortir les jerricans, il suffit juste de mettre le tuyau d’eau et hop ! On rempli!

Pour la vidange, le principe est simple : elle va servir à vider vos eaux grises.

Cheminée ou ventouse pour les produits de combustions

Si l’installation d’un chauffe-eau ou chauffage est au programme, il faudra obligatoirement une évacuation pour les produits de combustions. Selon le modèle installé cette ouverture se trouvera sur la paroi, au sol ou au plafond. Voici l’exemple de notre installation de ventouse Truma :

La prise P17

Si vous voulez brancher votre futur maison sur roues chez des amis, au camping ou sur une aire de camping-car sur du 220V, une prise P17 sera indispensable ! Encore un trou !


Quand faire les découpes de tôle du fourgon ?



La création des ouvertures, c’est la seconde étape de l’aménagement. Elle vient après le nettoyage du van et avant la pose de l’isolation. Bon, ça, c’est dans la théorie. En réalité, il n’y a aucun souci à ce que les étapes des ouvertures et de l’isolation se chevauchent un peu.



Ouvertures & homologation

Vous avez tout à fait le droit d’emmener votre fourgon au contrôle technique avec une isolation et des ouvertures. Tant que vous ne respectez pas les 5 conditions pour être vu comme un camping-car aux yeux de la loi, vous pourrez passer votre contrôle technique avec la mention CTTE sur votre carte grise sans problème ! Vous pouvez donc y aller avec l’isolation, l’habillage et même l’électricité sans problème, et surtout sans hésitation. 


Homologation ou pas, il est judicieux de demander une autorisation constructeur pour la pose des ouvertures. Dans la loi, vous n’en avez besoin QUE si vous souhaitez découper des renforts principaux (à ne surtout pas faire, car les constructeurs n’en donnent quasiment jamais l’autorisation), mais bon : avoir l’autorisation constructeur vous évitera bien des soucis. Et puis, il est toujours bon de l’avoir sous le bras pour l’agiter sous le nez de ceux qui veulent vous mettre des bâtons dans les roues !

Pensez à prévenir l’assurance de ces changements pour être en règle avec eux !

Quels outils pour faire la découpe de tôle de mon fourgon?



En règle générale, les outils nécessaire pour les travaux de découpe de la tôle de votre fourgon sont tous les mêmes :

  • Un mètre souple : une longueur minimum de 5 mètres est indispensable, utile pour les mesures avant les découpes.
  • Du scotch de masquage : pour préparer ses découpes de carrosserie ou la peinture par exemple (après la découpe).
  • Une lime à métaux : lors de la découpe de la carrosserie pour les ouvertures, elle sera une très bonne amie.
  • La rallonge à enrouleur : pour le branchement électrique de tes outils électroportatifs, on une longueur de câble de 25m minimum.
  • Une perceuse-visseuse avec un embout scie cloche : incontournable pour créer ses premier s trou d’entrée de découpe.
  • Une meuleuse d’angle : équipée du disque adéquat, elle peut elle va surtout beaucoup servir lors de la découpe de la carrosserie et des renforts anti-vibrations.
  • La scie sauteuse : pour la découpe de carrosserie avec une lame adaptée bien sur.
  • Un lot de serre-joint ou pince étau : parfait pour le confort de travail, surtout si on est seul et pour la pose des baies ça peut servir
  • Un lot de tournevis : les jeux de tournevis plats et cruciformes sont essentiels, un jeu de tournevis Torx ça peut servir aussi pour le montage des différentes ouvertures.
  • Une paire gants de bricolage une paire de lunette adaptée : elles préserveront vos mains et jolis yeux lors des découpes!
  • Un escabeau : choisir un modèle avec tablette porte-outil, pour poser ses lanterneaux en toute sécurité.
  • Un jeu de pinceaux : pour traiter la rouille, la peinture, pour les étapes nécessitant un pinceau.
  • Un pistolet pour cartouche : un indispensable pour le sikalfex qui va servir à la pose des baies et lanterneaux.

Comment installer les ouvertures ?



Avant toute opération de découpe sur le véhicule,  assurez vous d’être en possession des équipements, c’est déjà un bon départ ! Et soyez au minium à deux pour réaliser toute ces étapes afin d’éviter des erreurs et potentiels accidents …

Repérage des découpes

On planifie sérieusement les endroits des futurs découpes, que ce soit pour la carrosserie ou le plancher du camion. On fait attention à ne pas couper de renforts structurels (pour les baies et lanterneau), ce qui jouerait sur la fragilité du van et aussi à ne pas percer de câbles pour toutes les découpes sous châssis (évacuation d’eau, aération du coffret gaz dans le cas d’une évacuation par le plancher).



Attention !

Cela peut paraître bête, mais nous croisons souvent des personnes qui ont fait l’erreur. Quand vous prenez vos mesures, vérifiez bien l’intérieur ET l’extérieur du fourgon ! Par exemple, si vous êtes sur le toit, ne faites pas vos tracés et votre découpe à l’extérieur sans avoir vérifié l’intérieur du fourgon ! Une telle erreur peut être grave : vous pourriez couper des renforts structurels, par exemple. Si vous avez un panneau solaire, pensez également à bien calculer les emplacements !


Préparation de la découpe

On commence toujours par réaliser un gabarit en carton ou en bois.

Les notices de montage, indiquent toujours les dimensions de découpe. À l’aide du gabarit positionné au bon endroit et correctement fixé, on peut ensuite passer au tracé de la découpe sur la tôle. Un large ruban adhésif est à poser tout autour côté extérieur du trait de découpe, ce qui évitera à la semelle de la scie sauteuse d’écailler la carrosserie. 

L’heure de la découpe

Il faudra commencer par un perçage dans les 4 angles à la scie cloche, à l’intérieur du tracé. Cela permettra de faire un trou pour le passage de la lame de scie sauteuse. Attention au diamètre de la cloche que vous choisissez : il doit être identique à l’angle des fenêtres ! En cas d’ouverture totalement carrée, comme les grilles, préférez percer les 4 coins à la perceuse.

La précision est recommandée, il faut éviter de franchir le trait de traçage sous peine d’avoir quelques soucis ! Lorsque la découpe sera faite, il faudra passer un coup de lime à métaux afin de finir les bords proprement.

Après la découpe

Il faudra ensuite traiter la tôle découpée avec un anti rouille, appliquer une couche de peinture et poser les différents équipements en respectant les consignes de chacun.

Vous aimerez aussi

Laisser un Commentaire