Home Aménager son fourgon Isoler à la laine de chanvre et de mouton : l’exemple de notre fourgon

Isoler à la laine de chanvre et de mouton : l’exemple de notre fourgon

Écrit par Le Van Migrateur 6 avril 2018
Isoler au biofib trio renault master
15 min de lecture

Nous avons isolé notre fourgon avec une sous-couche de liège, pour l’isolation phonique et une partie de l’isolation thermique. Une fois le liège posé, nous avons mis de la laine de chanvre pour terminer avec la laine de mouton pour boucher tous les ponts thermiques existants. On imagine souvent que l’isolation est la partie la plus chère de l’aménagement. Mais finalement, on dépasse rarement les 500 euros, même pour un fourgon de grande taille ! Nous avons dépensé 450 euros pour l’isolation, mais il nous en reste pleins sur les bras ! Si vous voulez en savoir plus sur l’isolation en général, vous pouvez consulter notre article Tout savoir sur l’isolation en fourgon.




Liste du matériel nécessaire

Matériel isolation fourgon

Niveau de difficulté

Comment isoler son fourgon

Temps nécessaire

Comment isoler son fourgon

Budget nécessaire

Comment isoler son fourgon







Pourquoi avons-nous choisi cette isolation ?

Les isolants que nous avons choisi ont chacun des fonctions complémentaire. La plaque de liège expansé, posée en première et directement sur la tôle, a un rôle d’isolant phonique. Autrement dit, les bruits extérieurs seront atténués lorsque nous serons présents dans le camion. L’avantage est également que les bruits venant de l’intérieur seront moins perceptibles à l’extérieur. La discrétion étant de mise pour le camping sauvage, cela n’est pas à négliger ! La couche de laine de chanvre est un excellent isolant pour un fourgon : peu sensible à l’humidité, qui n’attire pas les rongeurs et a un poids plutôt raisonnable. Présentée sous forme de panneaux, nous avons pu la mettre uniquement sur les surfaces plutôt planes. Pour les renforts creux, nous avons utilisé de la laine de mouton en vrac.

Comment isoler un fourgon

Le liège expansé permet de bien isoler le fourgon du bruit. Ajouté à cela, il a une excellente résistance à l’humidité, ce qui permet de protéger la tôle de la rouille. Malgré tout, il est cher et lourd.

La laine de chanvre est non consommable par les rongeurs, ce qui est un énorme avantage. Les rongeurs sont un gros problème dans les fourgons. En enlevant notre première isolation, nous avons retrouvé des crottes de rats un peu partout ! Elle est 100% naturelle, et isole également très bien du bruit. La pose peut être malgré tout difficile à cause des poussière qui vole, et elle est difficilement découpable. Mais avec un peu d’huile de coude, c’est accessible à tout le monde !

La laine de mouton nous a permis de combler les renforts creux inaccessibles pour le liège et la laine de chanvre en panneaux. Isoler ces renforts est essentiel pour éviter les ponts thermiques, qui risquent d’amener le chaud ou le froid en cas de températures extrêmes. Ajouté à cela, elle a d’excellentes caractéristiques isolantes et résiste très bien à l’humidité.

Comment isoler son fourgon
Exemple de pont thermique à combler
Comment isoler son fourgon

Le conseil de l’artisan du voyage

Réduire les ponts thermiques est très important, car ce sont eux qui feront circuler de manière plus rapide les températures froides ou chaudes, qui entreront ensuite dans votre petite maison sur roues. Essayez de tenir un fil de fer au-dessus d’une flamme de bougie, et la chaleur se répandra très vite à travers ce petit fil de fer, jusqu’à vos doigts. C’est exactement la même chose pour les ponts thermiques. Il faut donc les réduire au maximum.

Comment isoler son fourgon
La laine de mouton viendra se loger dans les moindres petits recoins







Comment poser l’isolation murale ?

Une fois votre fourgon préparé, et prêt à recevoir l’isolation, il va falloir prendre les mesures. Nous utilisons notre van depuis plus d’un an, il était donc déjà aménagé. L’isolation était faite au multicouche, mais la pose avait été mal faite – elle était donc inefficace à 80%. Nous avons choisi de refaire uniquement les murs. Si vous démarrez de 0, n’oubliez pas que le sol et le plafond restent les surfaces les plus importantes à isoler, pour le confort thermique.



1 : Prendre les mesures

Armés de notre bloc-note, notre stylo et notre mètre, nous avons pris toutes les mesures dans le fourgon, entre les renforts, que nous avons ensuite reporté sur les panneaux pour pouvoir les découper à la bonne taille. Nous avons fait cette étape sous un froid glacial, il ne nous en reste donc pas un très bon souvenir … L’isolation dans son ensemble est certainement l’étape la moins fun de l’aménagement, car aucun résultat esthétique ne peut être attendu. Le maître mot : motivation !

Comment isoler son fourgon

Les conseils de l’artisan du voyage
Le liège s’applique sur les surfaces les plus planes possible. En effet, il restera difficilement fixé sur des surfaces non régulières.

Petite astuce : notez toutes les mesures sous le même format : Hauteur (H) x longueur (l), puis inscrivez-les sur la carlingue, au crayon ou au marqueur effaçable. Cela vous permettra de replacer les bons panneaux au bon endroit.



2 : Découper les panneaux de liège

La découpe des panneaux est extrêmement simple. Il vous faudra avoir un espace d’au moins 1mètre sur 1mètre, comme un établi, pour pouvoir réaliser vos découpes.

Après avoir fait vos repères sur vos panneaux avec votre mètre et votre crayon de papier, installer votre panneau sur votre établi, et servez-vous de la règle/tuteur d’1m pour faire une coupe droite avec le cutter.

Comment isoler son fourgon
Comment isoler son fourgon

Le conseil de l’artisan du voyage
Le liège expansé est très fragile. Faites en sorte de ne pas appuyer dessus au-dessus du vide. Ne cherchez pas à découper complètement le liège avec le cutter. Faites une entaille d’1mm de profondeur, puis couper avec précaution le liège le long de cette entaille.

Comment isoler son fourgon ?


3: Coller le liège sur les parois

La pose est également hyper simple, mais il faut rester attentif. Il suffit de poser quelques points de colle, puis de donner un petit coup de poing sur chacun de ces points une fois sur la paroi. Faites attention et maniez le liège toujours avec précaution : ça se casse comme une biscotte (et avec le même bruit) !

Comment isoler un fourgon

À retenir :

  • Le liège se colle uniquement sur des parois plutôt planes
  • Les mesures devront être prises avec précaution
  • N’oubliez pas d’être soigneux, les panneaux de liège se cassent facilement


4 : Boucher tous les trous avec la laine de mouton

Partez à la chasse aux trous, que vous boucherez avec la laine de mouton. N’en laissez aucun au hasard ! Pour rappel, ils constituent des ponts thermiques importants. Et vous regretterez chaque trou oublié quand vous serez au ski ou au fin fond de la Norvège … Cela peut être fait avant ou après la pose du chanvre, c’est sans importance.

Comment isoler son fourgon


Le conseil de l’artisan du voyage
Séparez bien la laine de mouton entre vos doigts. Une bonne isolation passe avant tout par l’emprisonnement de la masse d’air. Une isolation trop compacte ne le permettra pas.



5 : Prendre les mesures pour la laine de chanvre

Contrairement au liège, nous prendrons ici les mesures avec les renforts. Ainsi, toutes les surfaces plus ou moins planes seront recouvertes par la laine de chanvre. Pour la faire tenir, il faudra essayer de la glisser dans les petits recoins de la tôle. Si la surface est trop plane pour que la laine puisse tenir toute seule, rien n’empêche de mettre de petits bouts de scotch pour l’aider.

Comment isoler son fourgon


6 : La pose de la laine de chanvre

La pose de la laine de chanvre est plus rapide que la pose du liège. Après avoir pris les mesures avec précision, il faudra les découper. Attention, vous devrez pour cela vous munir d’une scie spéciale. Les découper à la main est aussi possible, mais il faut faire attention de ne pas se retrouver avec un bout totalement inutilisable à la fin. 

Comment isoler son fourgon

Une fois découpée aux bonnes dimensions, il ne vous restera plus qu’à encastrer vos panneaux dans les bons emplacements !

Si vous êtes un peu allergiques à la poussière, préparez les mouchoirs…

À retenir :

  • Pour avoir des coupes droites, une scie spéciale devra être utilisée.
  • La laine de chanvre peut tenir toute seule grâce aux irrégularités du fourgon, mais il pourra être nécessaire de l’aider à tenir avec de petits bouts de scotch
  • Elle devra venir combler toutes les surfaces accessibles du fourgon


7 : La pose du frein vapeur

Le frein-vapeur va venir protéger le revêtement en bois, pour lui éviter de moisir. Cela limitera également de manière très efficace la condensation à l’intérieur du véhicule. Pour la plupart des isolants, il vous sera essentiel d’en poser un. 

La pose du frein vapeur est assez simple, mais il faudra respecter quelques règles fondamentales pour maximiser son efficacité, à savoir :

  • Ne pas trop le tendre pour pouvoir poser le contreplaqué par la suite
  • Ne pas laisser de trous d’air avec le scotch
Comment isoler son fourgon

Le conseil de l’artisan du voyage

Avant la pose du pare vapeur, n’oubliez pas de faire passer vos câbles dans la structure du fourgon. Il vous suffira ensuite de créer un petit trou sur le frein vapeur pour ensuite tirer le câble. Faites également attention au passage des serrures.

Comment isoler son fourgon

Le conseil de l’artisan du voyage : pour la pose, aidez-vous de la structure de votre camion pour poser les panneaux de chanvre. Cela sera beaucoup plus confortable. De même, évitez de passer devant les renforts sauvera de précieux espaces.

Comment isoler son fourgon

La pose de petits morceaux de scotch nous a permis de le maintenir dans la bonne position pour pouvoir ensuite apposer un long morceau.

Ce scotch est très cher (environ 30 euros le rouleau), et est très difficile à enlever une fois posé. Prenez le temps de bien faire ! Cette partie doit être bien tendue. C’est ensuite, en posant le reste du scotch, qu’il faudra faire attention à ne pas trop tendre la structure finale.

Comment isoler son fourgon

Chaque partie isolée doit être recouverte par le frein vapeur.



Homologation VASP fourgon aménagé

Et concernant l’homologation ?

Vous avez tout à fait le droit d’emmener votre fourgon au contrôle technique avec une isolation et un habillage. Tant que vous ne respectez pas les 5 conditions pour être vu comme un camping-car aux yeux de la loi, vous pourrez passer votre contrôle technique avec la mention CTTE sur votre carte grise sans problème ! Vous pouvez donc y aller avec l’isolation, l’habillage et même l’électricité sans problème, et surtout sans hésitation. 








Vous avez des questions ?

FAQ fourgon aménagé
  • Vous pouvez consulter notre FAQ, dont l’extrait sur l’isolation se trouve ci-dessous. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poser en commentaire. Nous y répondons tous les lundis avec précision et avec plaisir <3
  • Vous pouvez jeter un oeil à l’accompagnement à l’aménagement que nous proposons, si vous souhaitez être aidé dans le choix des matériaux et des équipements pour votre aménagement
  • Nous avons écrit un ebook complet, le Manuel du fourgon aménagé, dans lequel vous pourrez retrouver toutes ces informations ainsi que bien d’autres (homologation, choisir son assurance, choisir son fourgon aménagé, etc.)
  • Nous essayons vraiment de répondre par email sur levanmigrateur@gmail.com, mais vous serez plus sûrs d’avoir une réponse en laissant un commentaire sur l’article ou la FAQ, c’est promis <3

Quelle quantité d’isolation ai-je besoin ?

1 min de lecture
Laine de mouton : un sac en vrac de 10Kg suffit largement, même pour un grand fourgon. Il vous en restera sur les bras ! Dans l’hypothèse où vous ne faites que les renforts, évidemment. Liège, laine de chanvre : compter la surface de chaque “mur”, en faisant hauteur * longueur et additionnez le tout pour obtenir une surface approximative en m2. Par exemple, pour un L2H2 (Ford, Renault), 15m2 environ sont nécessaires pour isoler le sol, le plafond, les 2 parois et les portes arrières.

Connaissez-vous une bonne alternative à la laine de mouton ?

1 min de lecture

Le textile recyclé, moins cher 🙂

Quelle isolation avez-vous ?

1 min de lecture

Nous avons une isolation naturelle :

Sur les murs ET les portes : liège collé au sikaflex + laine de chanvre + laine de mouton pour les cavités + frein vapeur

Au plafond et au sol : nous conseillons de mettre du liège un peu plus épais que sur les murs au sol (sans frein vapeur) et, si vous avez la place au plafond, d’y mettre liège (collé à la néoprène) + laine de chanvre (maintenue par des tasseaux) + frein vapeur.

Quelle isolation permet de ne pas avoir de condensation ?

1 min de lecture

Aucune.

Il n’existe pas d’isolation parfaite dans un fourgon ! Les murs sont en tôle, il y a des trous partout et tout est inégal. Vous pourrez limiter la condensation avec une bonne isolation, une bonne circulation de l’air et une bonne aération de manière générale, mais la condensation est un problème qui est insolvable à 100% dans un fourgon, l’hiver.


Article suivant
Article précédent

Vous aimerez aussi

82 commentaires

Marion 26 novembre 2020 at 15 h 10 min

Bonjour,

Si je comprends bien, le liège est optimal pour une isolation à la fois thermique et phonique : naturel, imputrescible, bons “scores” de conductivité/résistance/capacité thermiques, pas trop lourd, pas trop cher…
Alors pourquoi ajouter d’autres matériaux ? N’est-il pas envisageable de ne mettre que du liège ?

Merci pour ce super site !

Marion

Reply
Le Van Migrateur 27 novembre 2020 at 9 h 06 min

Bonjour Marion,

L’un n’empêche pas l’autre 🙂 Le liège a plein de caractéristiques très intéressantes, mais allié avec du biofib trio, la chaleur extérieure sera beaucoup plus facile à supporter grâce à ses heures de déphasage élevées ! 🙂 Après, rien ne t’empêche de ne mettre que du liège, cela composera une très bonne isolation aussi.
N’hésite pas à me dire si je n’ai pas été assez claire !

Merci pour tes encouragements !

Belle journée

Reply
Cyrielle 17 novembre 2020 at 19 h 25 min

Bonjour !
D’abord, merci beaucoup pour tous vos précieux conseils.
Ensuite, je me demande s’il est possible d’intervertir la pose du liège expansé et celle de la laine (dans mon cas ce sera du Biofib).
Je m’explique :
La laine serait le premier isolant contre la tôle, recouverte du liège puis du frein-vapeur.
Cela permettrait d’utiliser des plus gros morceaux de liège, que l’on fixerait sur les renforts (et donc ne pas s’embêter à le découper en plein de petits morceaux).
De plus, nous pourrions fixer le revêtement final sur le liège.

Qu’en pensez-vous ?
Merci 🙂

Reply
Le Van Migrateur 20 novembre 2020 at 12 h 49 min

Bonjour Cyrielle,

On ne conseille pas du tout la liège contre la tôle, l’humidité va très vite pourrir toute l’isolation ! On vous conseille de garder l’ordre préconisé.
En plus, le liège ne sera JAMAIS assez solide pour fixer vos revêtements dessus, c’est friable !

Reply
Guibert francois 9 octobre 2020 at 10 h 46 min

Bonjours
J’ai parcouru le site et j’y ai trouvé pas mal d’infos interessantes et utiles 😉
J’ai fais l’aquisition d’un trafic 3 (simple et “vierge” avant l’été … je m’en sers pour dormir a droite a gauche mais je tiens a gardé ce coté utilitaire.
L’été suffisait d’ouvrir (ou ventilateur a pile pour cache animale ) pour avoir un peu d’air. Cependant l’hivers et donc le froid arrive … j’aimerais isoler simplement mais efficace. Plafond et parois je pense au liege mais quelle colle utiliser?? Vous parlez de sikaflex mais classique ou haute temperature??

Autre detail … j’ai pu lire que pour vehicule apres 2012 , la cloison etait obligatoire.
Hors je me suis renseigné aupres d’un centre de controle avant de la faire tomber que ca posait pas de probleme

Cordialement

Reply
Le Van Migrateur 12 octobre 2020 at 14 h 51 min

Hello François,

On est contents si tu as pu trouvé des infos ! 🙂
La Sikaflex classique convint parfaitement.
Pour la cloison de séparation, ce n’est pas au contrôle technique qu’il faut se renseigner, ils s’en fichent eux. C’est auprès de l’assurance !

Reply
Jojo 17 juillet 2020 at 21 h 21 min

Bonjour
Merci pour ce post très instructif !
Pensez vous que je peux isoler les parois seulement avec de la laine de chanvre ? Sans la sous couche de liège ?
Merci 😉

Reply
Le Van Migrateur 30 juillet 2020 at 9 h 58 min

Bonjour Jojo,

La sous-couche de liège va limiter la condensation et c’est une superbe isolation sonore, donc je ne conseillerai pas non…

Reply
paul 2 juillet 2020 at 10 h 53 min

bonjour, comme tout le monde vous l’a déjà dit, donc j’en rajoute 😉 votre site est superbe . et je suis tombé dessus parce que après 19 ans de galère j’ai réussi à avoir enfin mon fourgon ( trafic 1 phase 3 de 99) , il est plutôt vieux mais c’était dans mon budget (2750e) et suffisant pour y faire des weekend et quelques jours de vacances avec ma femme et ma chienne .
bref, donc je disait que je voulais au moins l’isoler et après tant de recherche je vais faire au liège et au biofib trio, pourtant pas bricoleur avec vos explications ça me motive 😉 .
j’ai néanmoins une question car je ne souhaite pas l’homologuer en vasp car je veux pourvoir l’utiliser en fourgon aussi:
est-ce que si j’y met une batterie auxiliaire dans une caisse en bois pour avoir un peu d’éléctricité ça passera au contrôle technique en ctte ? ou il faudra la retirer pour chaque contrôle ?
merci à vous pour toutes vos explications et votre site 🙂

Reply
Le Van Migrateur 16 juillet 2020 at 12 h 58 min

Merci pour tes encouragements Paul !! 🙂

L’isolation et la batterie pourront être laissées pour le contrôle technique en CTTE sans soucis.

Bon courage pour ton super projet !

Reply
Emma 29 juin 2020 at 10 h 14 min

Bonjour 🙂
Merci pour tout vos article c’est une mine d’or ! J’ai deux petite questions !
1 . Quel Sikaflex avez vous utiliser pour coller vos panneau de liège expansé ?
2 . Pour fixer les plaque d’isolant type laine de chanvre j’ai attendu parler d’utiliser des cordes a faire ,passer dans les longerons ? Qu’en pensez vous ? Je pense que sa risque d’être plus compliquer pour fixer l’habillage par la suite.

Merci beaucoup !!!

Reply
Le Van Migrateur 1 juillet 2020 at 9 h 49 min

Bonjour Emma,

Merci pour tes encouragements ! 🙂

1.Le 512 ou 521 convient parfaitement
2. Jamais entendu parler, donc je ne peux pas te conseiller là-dessus ^^

Belle journée

Reply
Sarah 13 juin 2020 at 9 h 57 min

Bonjour,
Tout d’abord, un énorme merci pour ces articles mines d’or !
Nous sommes en train d’acheter un fourgon pour en faire notre habitat principal très prochainement, pour mon compagnon, mon fils de 2 ans et moi, alors nous cherchons des bons moyens pour s’isoler efficacement et écologiquement.
Votre article répond donc à à peu près toutes mes questions, mais voilà, Comment peut-On faire à votre avis si la cabine est l’habitacle Ne sont pas séparés ? La cabine ne peut pas être isolée ? Impossible de mettre du double vitrage ? Comment éviter un tel pont thermique ? Et le frein vapeur perd-il alors toute son efficacité ?

Dernière question qui reste flou malgré la lecture des commentaires. Quelle isolation conseilleriez vous pour le plafond (puisque le liège semble compliqué)?

Merci d’avance !
Sarah

Reply
Le Van Migrateur 13 juin 2020 at 18 h 30 min

Bonjour Sarah,

C’est un super projet ça ! 😀
Des rideaux isolants existent pour séparer l’avant de l’arrière 🙂 Quant au plafond, la laine Biofib Trio est parfaite de notre côté !

Reply
camille 22 avril 2020 at 16 h 30 min

Bonjour à tous les deux,
Merci pour vos précieux conseils et vos articles très bien fait!
J’ai une petite question :
– avec du recul, la laine de mouton a-t-elle une bonne tenue dans le temps ou a-t-elle tendance à se tasser et à laisser des trous d’air?
– pour l’isolation du sol, avez-vous mis liège + laine de chanvre ou seulement l’un des deux?
Je vous remercie pour vos réponses, très bonnes continuations dans vos projets!
Camille

Reply
Le Van Migrateur 28 avril 2020 at 12 h 25 min

Salut Camille,

Merci pour le soutien !

Alors pour la laine de mouton on a eu aucun problème, par contre on trouve que le biofib trio est peut-être un peu plus dense.

Concernant le sol, on a juste mis du liège.

Bonne continuation à toi aussi 🙂

Reply
Piou 1 juin 2020 at 17 h 55 min

Bonjour,
Super site avec une mine d’infos livret,vidéo…Une expérience certaine derrière toutes ces infos partagées
Je compte réaliser mon islolation suivante
Une couche de liège expansé sur la paroi( le scotch double face peut il être efficace?)
Puis des panneaux Biofid Trio le tout enfermé derrière un frein vapeur
2 questions quand même: ces 3 éléments liège/Biofid/frein vapeur seront en contact sans lame d’air entre eux?
En remettant mes panneaux contreplaqué je vais devoir percer le frein vapeur tout comme lors de l’habillage en cloutant le lambris, non ?
Merci pour vos réponses

Reply
Le Van Migrateur 22 juin 2020 at 11 h 43 min

Bonjour Camille,

Merci pour tes encouragements ! 😀
Le sikaflex sera mieux que le scotch double face. Sans lame d’air, c’est ok, le frein vapeur est là pour faire le boulot. Et c’est aussi OK de le percer, tu n’as pas le choix 🙂

Bon courage !

Reply
Iris 24 décembre 2019 at 18 h 16 min

Bonjour,

Tout d’abord un million de merci pour vos articles et videos super intéressantes et utiles!
Je m’apprête à isoler mon van mais je me demande s’il faut isoler les murs ou le sol en premier ? Ou il n’y à pas d’ordre a suivre ?
Merci!! (p.s désolée si cette question a déjà été posée, je n’ai pas trouver l’info)

Reply
Le Van Migrateur 30 décembre 2019 at 19 h 38 min

Salut ! Merci pour le soutien 🙂 Concernant ta question, il est préférable de commencer par le sol, cela est plus pratique pour l’avancée du chantier.

Reply
HUGUES WENGER 19 janvier 2020 at 19 h 38 min

Bonjour ,

Ou avez vous trouver les plaques de chanvre ? et combien de mm épaisseur conseillerez vous ?

Reply
Le Van Migrateur 20 janvier 2020 at 14 h 46 min

Bonjour,

Chez Ecobati 🙂
4,5 cm !

Reply
Marie 1 novembre 2020 at 14 h 48 min

Bonjour,
Je me permets de rédiger un commentaire pour avant tout vous dire que vous avez un super site et que votre ebook est super 🙂
Au vu de tout ce que je lis je me permets de vous poser une petite question.
Je viens d’acheter un Jumpy L1H1 qui est vide et je souhaite m’en servir de van pour partir le week-end et l’été principalement.
Pour l’aération j’ai opté pour un aerateur solaire sur toit et une grille sur la partie basse est ce suffisant ?
Pour l’isolation j’aimerai partir sur du liège, après plaque de biofib et un frein vapeur.
Le liège en rouleau conviendrais ou le liège expensé en plaque est plus fiable ? Quelle épaisseur vous me conseillez ?

Je vous remercie infiniment.
Et vous souhaite de belles aventures 🍀

Enjoy,

Marie 🌈

Reply
Le Van Migrateur 12 novembre 2020 at 9 h 35 min

Bonjour Marie,

Merci pour tes encouragements <3

Pour l'isolation, si ton aérateur de toit est une aération permanente, c'est ok !
On te conseille le liège en plaque, 1 et 2cm. Cf https://levanmigrateur.com/quelle-epaisseur-disolation-choisir-pour-son-fourgon/

Bon courage ! 🙂

Reply
Marwa 27 septembre 2019 at 1 h 21 min

Bonjour ! Très bon tuto félicitations pour votre aménagement et vos aventures ! Je me pose un question. Comment avez vous fait pour isoler les passages de roue ? Je suis partis sur des plaques de liège expansé de 30mm et un rouleau de laine de chanvre de 60mm pour isoler sol, plafond et parois de mon t4. Mais je ne sais pas comment faire les passages de roue. Avez vous utilisé un autre matériel juste pour ceux ci ? Merci !

Reply
Le Van Migrateur 1 octobre 2019 at 8 h 05 min

Hello ! Un grand merci pour tes encouragements, ça nous pousse à continuer encore et encore ce genre de message ! 😍

Pour le passage de roues nous avons créé un caisson autour, que nous avons rempli à la laine de mouton en vrac 😊

Reply
Claire 29 août 2019 at 9 h 37 min

Bonjour

Nous sommes actuellement en pleine isolation de notre van et je tombe sur votre article par hasard, mais je connaissais déjà votre super site!
Nous avons prévu le même type d’isolation, mais nous bloquons sur les différents types de pare vapeur à ajouter en toute fin. Est ce qu’un pare vapeur sous toiture convient, ou faut il un pare vapeur spécifique ?
Merci beaucoup pour votre aide, et un grand merci pour cet article qui est vmt super, comme tout le reste que vous faites!

Claire

Reply
Le Van Migrateur 2 septembre 2019 at 17 h 32 min

Hello Claire,

Merci pour ton gentil commentaire 🙂
Pas de frein vapeur spécifique à prendre non, nous avons déjà vu plusieurs marques installées sur différents fourgons.
Si ça peut t’aider, voici celui qu’on a pris 🙂 : https://www.kenzai.fr/interieure-a-lair/87-pro-clima-intello-frein-vapeur-hygrovariable.html?gclid=CjwKCAjw-7LrBRB6EiwAhh1yXxTVwkF0oRVTS2mWJlCBUlDiWdQOlTJUcLI-OM9_U8JyLhGq0grE4RoC-rkQAvD_BwE#/conditionnement_frein_vapeur_pro_clima_db-20m_x_1_50m_30m/conditionnement_pro_clima_rouleaux-20m_x_1_50m_30m

Bon courage, et n’hésite pas si tu as d’autres questions !

Reply
biop 23 juin 2019 at 10 h 30 min

Bonjour !
Cmt allez vous:)?
Je me pause une question que je nai pas retrouvée parmis les commentaires !
Faut il laisser la lame d’air entre mon liege en rouleau et ma laine de bois ou entre la laine et le contre plaqué svp?
merci et joyeux Solstice

Reply
Le Van Migrateur 24 juin 2019 at 16 h 14 min

Bonjour ! Ce n’est pas essentiel pour ce type d’installation non, mais pensez au pare vapeur entre la laine et le contreplaqué 🙂

Reply
Cassandre 16 juillet 2019 at 12 h 29 min

Merci pour votre réponse.
Je n’ai pas de pare vapeur pck plus d’argent à y mettre. Quee conseilleriez vous en ce cas svp?
~~

Reply
Jacques 16 juin 2019 at 18 h 11 min

Bonjour. Tout d’abord, merci de votre partage, très clair,complet et bien présenté, et chapeau pour pour la transformation.
Je viens de rejoindre votre groupe avec un projet d’aménagement Fiat Ducato. J’ai déjà fait une bonne reconnaissance dans la documentation existante et ai une assez bonne idée générale de ce que je souhaite et du comment faire. Reste à approfondir.
Une première question concernant l’isolation. Généralement, il est fait , une première couche d’isolation en plaques de liège, et je n’ai rien trouvé d’information significative sur l’utilisation de lège projeté, à part sur le site “Le Van se lève”. L’idée l’a parue séduisante et peu être plus rapide et facile à réaliser. De plus cela permet de traiter l’intégralité de la surface intérieure, petits recoins compris. Le reste de l’isolation serait plus classique: laine de mouton et de chanvre et Skytech.
Qu’en pensez vous? Merci.

Reply
Le Van Migrateur 22 juin 2019 at 11 h 04 min

Hello Jacques,

Le liège projeté est sans équivoque plus efficace que le simple liège, bien que moins économique. Tout dépend de ton budget ! Mais on te conseille, quoiqu’il en soit, de ne pas le faire toi-même et de l’acheter tout prêt 🙂 Sauf si tu as des compétences là-dedans ! Plusieurs amis ont essayé et ça s’est avéré être moins facile que prévu au final …

Reply
Jean-Rémy 7 mai 2019 at 12 h 02 min

Bonjour à tous les deux,

Comme bon nombre de lecteurs, nous tenons à vous remercier pour ce magnifique blog que vous avez fait, que ce soit sur l’isolation et l’ensemble des étapes de votre fourgon. C’est une véritable mine d’or et il est appréciable de pouvoir en profiter.

Ma femme et moi venons d’acheter “Jengo”, VW T3 de 1982 entièrement tôlé, prêt à être isolé et aménagé. Du coup, le point sur l’isolation est une des étapes les plus importantes du projet (pour ne pas dire LA plus importante…).

Nous décidons de partir sur le même type d’isolation que le vôtre avec panneau de liège noir rigide en 1cm d’épaisseur si j’ai bien compris, laine de chanvre en panneaux de 40 ou 45mm d’épaisseur et laine de mouton pour les endroits plus difficile d’accès. Cependant j’ai quelques questions :

– Une fois l’isolation posée, le CP vous le fixez avec des vis autoforantes ? Quelle longueur ?
– Avez-vous passé de l’antirouille sur l’ensemble des parois, sol et plafond ?
– Le Biofib trio apporte-il un réel plus que la laine de chanvre en panneau “standard” ?
– Enfin pour le sol, étant “gondolé”, le liège vous le mettez uniquement dans les rainures “crueuses” ? Et vous fixez directement le CP par dessus c’est bien ça ?

En tous cas, désolé pour toutes ces questions mais un grand merci par avance pour votre retour.

Au plaisir de vous lire prochainement.
Amicalement,
Jean-Rémy

Reply
Le Van Migrateur 13 mai 2019 at 10 h 36 min

Hello Jean-Remy,

Un grand merci pour ce beau message d’encouragements !! 🙂

– Les vis autoforantes : ça dépend de la conception de ton fourgon pour la longueur. On les a fixé dans les renforts ! Je ne saurais pas te dire la taille exacte …
– Antirouille : non. Le fourgon était encore nickel, sans aucune trace de rouille ou de début de rouille. Mais si tu peux en poser, fais-le, c’est mieux 🙂
– Nous avons gardé l’isolation de base à la fibre de bois pour notre sol, on a rien enlevé 🙂 Mais le mieux est de poser le liège partout est de compenser les rainures creuses !

En espérant t’avoir un peu éclairé 🙂

Belle journée !

Reply
Sara 17 avril 2019 at 9 h 52 min

Bonjour,
Tout d’abord bravo pour votre site et merci pour ce partage extrêmement riche d’informations 🙂
Avec le recul est-ce que vous choisiriez le même système d’isolation ? Que feriez-vous différemment pour l’isolation ? Avez-vous l’impression de consommer beaucoup plus de carburant avec l’ajout du poids des panneaux de laine de chanvre, en comparaison à une isolation multicouche ? Avez-vous parfois des problèmes liés à une trop grande condensation, au froid, au chaud ?
Merci infiniment pour votre retour !

Reply
Le Van Migrateur 22 avril 2019 at 11 h 24 min

Hello Sara,

Merci pour ces gentils mots <3
On est vraiment satisfaits de notre isolation ! On ne verrait pas par quoi changer, honnêtement 🙂
Le problème de la condensation est là, mais il sera là peu importe le type d'isolation choisie. Il ne faut pas oublier que c'est un fourgon, et que l'isolation peut améliorer le problème, oui (c'est notre cas), mais pas le résoudre à 100%.
Pour la conso, ça n'a rien changé.
Bon courage ! 🙂

Reply
Théo 35 25 mai 2020 at 14 h 45 min

Salut,
Et bien merci pour ces superbes indications, ça va aider à avancer le projet d’aménager mon premier camion.
C’est vraiment bien expliqué, on voit la passion, et la motivation !

Je me demandais comment avez vous fait pour isoler la capucine, si vous en avez une? Vu la forme ovale ça me paraît compliqué si on ne veut pas perdre de place.

J’ai une deuxième question, le sol du camion est déjà équipe d’un plancher, bien accroché à la structure du camion. Comme il est dit dans d’autres commentaires, c’est une des plus importantes parties à isoler. Quels conseils pourrais-je avoir pour ne pas perdre de hauteur ni d’isolation, juste un lino, le laisser brut, ou repartir sur du liège ?

Merci encore pour le partage de votre expérience!

Reply
Le Van Migrateur 29 mai 2020 at 15 h 06 min

Hello Théo,

Merci pour tes encouragements et tes jolis mots, ça nous va droit au coeur 🙂 Et ça nous encourage à continuer !
Pour la capucine, on a utilisé du multicouche et pour le sol du liège fait très bien l’affaire.

Bon courage 🙂

Reply
Yalou89 13 avril 2019 at 7 h 50 min

Bonjour
Avez vous utilisé de la laine de mouton brute en vrac ? Traité en usine ?
La laine de mouton est un isolant phonique et thermique , je l’achète a 0,50€ le kilo ce qui pour 50 m2 et 10cm d’épaisseur me reviendrai a 60€ !!
Ce que je ne sais pas trop c’est l’odeur qui pourrait rester si non lavée ( non lavée la laine est protégée natrellement contre les bébétes par le “suif”)
Lavée on peut rajouter des morceaux de cédres contre les bébétes
De mon côté je pense utiliser que ça…
Je vais réaliser un lattage sur les renforts du fourgon et fixer un film sous toiture sur ces tasseaux , au fur et a mesure que je vais fixer le film je vais remplir l’espace entre les tasseaux et les renforts de laine de mouton …. Le plaquage sera réalisé en bois de cagette ou même en canisse …
Tout cela laissera passer l’air pour que le cas échéant cela asséche la laine
Qu’en pensez vous ?
Auriez vous des liens , des conseils a me donner concernant les traitements , le lavage , la pose en fourgon de laine de mouton ?
Amicalement

Reply
Le Van Migrateur 15 avril 2019 at 18 h 08 min

Bonjour,

On ne saurait vraiment pas te conseiller là-dessus, nous ne nous sommes jamais penchés sur le sujet 🙁 On a acheté la laine déjà traitée et prête à l’emploi 🙂

Reply
Marine 1 avril 2019 at 22 h 40 min

Bonjour!
Je consulte encore et encore votre guide et je me posais -encore- une question quant à l’isolation!
Je vais aménager mon 20m3, le liège est donc trop lourd (et trop cher) pour moi. Je pensais mettre au sol des panneaux de fibre de bois résistants aux milieux humides en 1cm puis par dessus mon revêtement: Est ce suffisant surtout pour les hivers très froids? Quant aux murs et plafond je compte utiliser un trio chanvre lin coton en panneaux en 4.5cm, freine-vapeur et revêtement par dessus. Est ce suffisant? Le chanvre peut il être posé contre ma paroi de camion sans sous couche?

Merci à vous pour ce merveilleux blog, puit de précieuses informations!

Reply
Le Van Migrateur 15 avril 2019 at 18 h 11 min

Merci pour ton gentil mot Marine <3

La fibre de bois nous paraît très bien pour le sol ! C'est ce que nous avons et on ne s'en plaint pas.
Pour les murs et plafond, le plan semble bien aussi ! On te conseille quand même du liège sur les parois, pour l'isolation phonique ...

Reply
Noam Monmarché 1 avril 2019 at 16 h 41 min

Salut et bravo pour le travail que vous fournissez. A force de voir plusieurs type d’aménagement différent on se demande quels sont les avantages de tels ou tels. du coup je me demandais, quel est l’avantage du liège expansé par rapport au liège en rouleau sur les parois, et également pourquoi n’avez vous pas posés de tasseaux? ca n’est pas problématique? J’ai vu certaines isolations faites uniquement au liège en rouleau sans rien d’autre, c’est viable?
Merci et bonne journée a vous

Reply
Le Van Migrateur 15 avril 2019 at 18 h 13 min

Selon nous, le liège expansé a plus d’accroche à la paroi et laisse passer moins d’air, donc moins d’humidité et plus d’efficacité. Pour une efficacité maximale du liège en panneau, il faut essayer de mettre un maximum de Sika pour laisser passer le moins d’air possible.

Une isolation entièrement en liège n’a rien de problématique, c’est tout à fait correct 🙂 Il faut juste penser au temps de déphasage, qui sera moins long. Il fera donc chaud beaucoup plus vite dans le camion en été que si on ajoute de la laine dedans.

Reply
Mathilde 28 mars 2019 at 15 h 01 min

Merci beaucoup pour cet article qui est très intéressant… mais pour récapituler, que faut il mettre exactement au niveau du sol/plafond et mur ? J’ai un Citroën jumper l1h1 et je suis un peu perdue au niveau de l’isolation..
Voilà merci d’avance pour la petite réponse

Reply
Le Van Migrateur 30 mars 2019 at 12 h 13 min

On a tout récapituler dans notre FAQ dans la partie “Isolation” 🙂 https://levanmigrateur.com/faq/

Reply
Antoine 24 mars 2019 at 17 h 13 min

Bonjour ! Pour avoir fait le tour d’internet et de vidéos votre blog est très exhaustif, merci pour votre partage !

J’ai une question :

Pourquoi avoir choisi de la laine de chanvre plutôt que de la laine de mouton pour les murs ? La laine de mouton n’est elle pas plus interessante dans les endroits confiné, notamment grâce à son action contre l’humidité ?
Est-ce une question de prix ?
Merci 🙂

Reply
Le Van Migrateur 26 mars 2019 at 11 h 29 min

Merci Antoine !! 😀

La laine de chanvre est également très efficace contre l’humidité. Elle-même ne moisi pas, et les petites bestioles telles que les souris ne peuvent pas la grignotter (et en général, elles n’aiment pas non plus s’y loger, ce qui est un gros avantage). 🙂
La laine de mouton est quelque chose qui pourrait également fonctionner, mais sûrement moins efficace pour tout ce qui est rongeur, termites, etc. (même si traitée).

Belle journée

Reply
C2R 14 mars 2019 at 2 h 34 min

Bien le bonjour migrateurs !

Comme beaucoup, je commencerais par vous remercier pour votre site dont j’ai écumé les pages “Aménager son van”, merci d’avoir partagé votre aventure et toutes ces informations utiles ! Nomade depuis bientôt dix ans en camping-car, je projette sérieusement de passer au fourgon aménagé… par mes soins. 😮

Je lis que vous n’avez refait que l’isolation des murs, gardant l’ancienne isolation sol/plafond et dans les commentaires que vous conseillez un liège plus épais (20mm) au sol.
Mes questions si vous voulez bien 🙂
– Sol : liège plus épais, pas de chanvre, est-ce que vous y poserez quand même le frein vapeur ?
– Plafond : idem mur ou idem sol ?
– Portes arrières et coulissante : idem mur je suppose ? Ce sont les murs quand c’est fermé 😀

D’avance un grand merci si vous prenez le temps de répondre ! Bon avec le risque que je pose encore plus de questions. 😛
Plein de bonnes choses pour la suite. 😉

Reply
Le Van Migrateur 19 mars 2019 at 10 h 28 min

Hello ! Merci pour ton gentil mot <3

Alors :
1. Non, pas de frein vapeur sur le sol
2. Frein vapeur sur le plafond oui, mais si tu as la place suffisante mets-y du chanvre aussi
3. Portes : idem que les murs, mais attention à bien vérifier la fermeture des portes et à ne pas mettre d'isolant à l'endroit des joints !

Bon courage 🙂

Reply
C2R 23 mars 2019 at 0 h 03 min

Mais pas de quoi 🙂

Merci beaucoup pour votre réponse, heureusement que je suis repassée voir car il n’y a pas de système de notifications, j’attendais bêtement de recevoir un courriel. 😀

Toutes mes réflexions et interrogations sont pour l’instant théoriques (j’aime bien savoir où je vais avant de me lancer !) mais voilà la question de l’isolation bouclée grâce à vous, merci ! Et écologique en plus, c’est un aspect que j’ai beaucoup aimé en lisant vos articles.
J’ai voulu me lancer dans un plan 3D pour avoir une meilleure idée de l’aménagement et du coup j’ai une autre question : d’après vous les dimensions utiles qui sont données pour l’intérieur sont-elles prises de paroi à paroi ou de renfort à renfort ? (J’envisage d’aller poser la question directement à un fabriquant de fourgon !)
Si c’est de renfort à renfort, comme on vous voit poser l’isolation derrière, il n’y a pas besoin de prévoir la perte de 55mm sur les côtés (mais l’épaisseur d’habillage par contre). Je pense qu’en hauteur la question ne se pose pas, ce doit être des parois lisses et il faudrait déduire l’épaisseur isolation-habillage de la hauteur utile (j’ai des idées folles de lit Murphy).

Encore merci ! Vous risquez de me voir apparaître sur d’autres articles 😛

Reply
Le Van Migrateur 26 mars 2019 at 11 h 34 min

Normalement, tu devrais recevoir un email, c’est bizzare !

La taille en largeur et en longueur utile de l’intérieur du fourgon est donnée plus ou moins au niveau du sol, hors renforts. En général, au niveau du milieu des parois, le fourgon est plus large qu’annoncé. Quoiqu’il en soit, c’est de tôle à tôle que les mesures sont données (malheureusement).

N’hésite pas pour toute autre question ! Et n’hésite pas à consulter la FAQ que nous avons mise en place sur le blog. En général, on ne répond pas aux questions auxquelles on a déjà répondu dedans (beaucoup de questions reviennent vraiment très souvent). 🙂

Belle journée !

Reply
C2R 28 mars 2019 at 5 h 54 min

Ah beh snif alors, je ne reçois pas la notification. Pas grave, je passe de temps en temps 😉
Merci encore pour votre réponse (j’ai eu peur d’avoir posé une question déjà posée du coup, haha, mais a priori non, sauf la première à moins que vous l’ayez ajoutée 😛 Sinon je m’en excuse).
Bref votre dernière réponse va mettre utile pour tenter d’avancer le plan d’aménagement 🙂
Bonne continuation, peut-être à bientôt !

Rolet 5 mars 2019 at 8 h 15 min

Bonjour jaimerais savoir quel type d’aération vous poser pour le problème de condensation car vous nen parlez pas et si oui ou vous l’installer cordialement jai un trafic que je vais isoler très bientôt

Reply
Le Van Migrateur 6 mars 2019 at 11 h 30 min

La condensation sera toujours présente, et ce n’est pas une aération qui changera radicalement le problème (même si, évidemment, elle est ESSENTIELLE pour limiter le problème).

Il est conseillé d’installer une aération basse (la taille dépend de la taille de votre fourgon, cf 123normes.fr) qui sera l’entrée d’air et une aération haute (le mieux : un lanterneau à aération permanente) pour la sortie d’air.

Reply
Elo 20 mars 2019 at 11 h 38 min

Bonjour,

Merci pour tout ! J’aurais aimé avoir votre avis concernant mon isolation…
Sol : 1cm liège noir expansé, 1cm fibre de bois.
Mur et plafond : liège noir expansé 1cm, laine de chanvre 4,5cm,-la laine de mouton est très chère… Des alternatives ?- et frein vapeur.

. Le frein vapeur, malgré vos explications plus haut, je n’ai pas compris la pose..
Je veux dire, les fils électriques doivent passer à travers. C’est pas grave ? Puis l’installation doit aller sur le FV donc… Comment faire sans le trouer comme une passoire ? 🤔

Quand au sol il est bien ondulé (master h2l2) le liège noir se colle directement dessus ?

Merci beaucoup. Bonne journée 🙂

Reply
Le Van Migrateur 26 mars 2019 at 11 h 41 min

Salut Elo,

Pour le sol, juste le liège peut suffire. Rajouter de la fibre de bois en plus pour l’isolation pourrait avoir pour effet “d’étouffer” le liège… Pour la pose, pense à combler les trous de ton sol ondulé avec du sika si les trous sont raisonnables.

Pour les murs et plafond, c’est ce que nous avons à peu près et nous en sommes très satisfaits. Alternative à la laine de mouton : le textile recyclé.

Les fils électriques passent bien au travers, c’est normal 🙂 Il faut bien réfléchir au passage de tes câbles pour pas qu’il y en ai de tous les côtés.

Belle journée

Reply
Katya 4 mars 2019 at 19 h 33 min

Bonsoir,

Merci pour votre témoignage complet et motivant !
On se lance dans notre premier aménagement et vos solutions d’isolations naturelles sont très parlantes. Notre seule crainte est le collage sur tôle du liège, avez-vous déjà eu a le décoller ? Nous voudrions dans l’idéal ne pas toucher à la tôle de manière irréversible.
Si j’ai bien compris, le collage du liège sur le plafond plutôt que l’habitacle n’est pas une très bonne option, en voyez-vous une autre ?
Merci de votre aide !

Reply
Le Van Migrateur 6 mars 2019 at 11 h 32 min

Bonsoir Katya,

Merci pour ton joli commentaire ! 😀
Nous avons collé au sikaflex, mais n’avons jamais essayé de l’enlever non … Je ne pense pas que le Sika fasse de dégâts irréversibles sur la tôle, étant donné que ça reste assez “flex” (d’où le nom ahah – je sors). Si vraiment tu veux enlever l’isolation à un moment donné je pense que c’est la meilleure option (meilleure que la néoprène en tout cas).

Le collage du liège au plafond est une très bonne option 🙂

Reply
gautier 16 février 2019 at 17 h 38 min

Bonjour 🙂 ! Merci beaucoup pour cet article !
Cependant j’ai la même interrogation que Mylène à laquelle il n’y a pas eu de réponse :
” Sur les murs, vu qu’il ne semble pas avoir de tasseaux dans votre installation, avez-vous fixé le contreplaqué directement aux montants à travers le frein vapeur ? Idem pour le lambris par la suite ? ”
Je m’interroge beaucoup sur cette partie et ne trouve nul part cette information concernant frein vapeur + CP sans fixation avec tasseau et je me demande si il est possible de poser d’abord des tasseaux, puis de fourrer avec l’isolant dans les cavités , et enfin d’appliquer le frein vapeur en l’agraphant le long des tasseaux… pour ensuite fixer le contreplaqué sur ces mêmes tasseaux ? Ou pensez vous que cela pose un problème pour l’efficacité du frein vapeur si il est fixé de la sorte ?

Je vous remercie énormément si vous avez le temps de répondre à cette question, c’est un point sur lequel je bloque complètement pour mes plans :/
Une très bonne journée à vous 😉 !

Reply
Le Van Migrateur 17 février 2019 at 18 h 57 min

Hello Gautier,

Ah mince, on a du louper un commentaire … Désolés pour Mylène !

Alors oui on a fixé le CP par dessus le frein vapeur sur les montants. Puis le lambris sur le frein vapeur.
Il faut que le frein vapeur soit fixé avec du scotch spécial, l’aggrafer serait donc une erreur … :/ Il faut le scotcher directement après l’isolation !

Bon courage !! 🙂

Reply
cédric 27 janvier 2019 at 13 h 09 min

Bonjour,
Merci pour toutes ces infos.
Pour l’isolation de mon T4 je pensais partir sur du liège en rouleaux de 3/4mm + panneaux biofib trio 45mm sur les parois et le plafond, et du liège expansé 20mm pour le sol.
-Quels est la meilleur colle pour le liège en rouleaux point de vu pratique et écologique?
– pour l’isolation du sol, 20mm de lièges expansés sont ils suffisants car je ne veux pas dépassé 20mm d’isolation. Et mon sol est rainuré, puis je simplement poser le liège ou dois je le coller, et le fait qu’il n’épouse pas parfaitement le sol pose-t-il problème (rouille) ?
Voilà je pensais aussi à 10mm de liège + 10 mm d’isorel..
J’attends vos conseils.
Mercii
Cédric

Reply
Le Van Migrateur 28 janvier 2019 at 13 h 07 min

Hello Cédric,

Pour le sol, il faut absolument que le liège soit collé. Pour 2 raisons : s’il n’est pas collé, de la condensation va se former en dessous, et il va vite se déformer voire se casser à certains endroits.
De la colle écologique, ça n’existe pas vraiment malheureusement … De notre côté, on a tout fait au Sikaflex. Pour le plafond, plutôt néoprène (mais le sika fonctionne aussi). Attention à bien laisser le solvant s’évaporer avant de venir y poser ton liège.
À mon avis, 20mm au sol suffiront. De notre côté, on a de la fibre de bois en moins d’1cm et ça nous convient très bien, donc je pense que c’est même très bien !

Reply
Petibornes 24 janvier 2019 at 10 h 55 min

Bonjoir à tout les deux 🙂
Nous nous apprêtons à isoler notre camion avec les mêmes matériaux que vous et j’avais cependant une interrogation de dernière minute !
Avec la différence thermique intérieur/extérieur, l’humidité créée ne reste-t’elle pas emprisonnée entre le liège et la paroi métallique ?
J’ai un peu peur de créer une isolation qui viendrait abîmer la paroi de notre camion..
Merci 🙂

Reply
Le Van Migrateur 28 janvier 2019 at 13 h 17 min

Hello Charlotte,

Le but est de limiter à fond cette humidité. Si tu veux protéger au max tes parois de fourgon, il faudra mettre du sikaflex sur l’ensemble de la surface de chaque panneau de liège, afin de stopper au max l’humidité entre la paroi et le liège.
Mais il s’agit d’une isolation dans un fourgon … On ne peut jamais être sûre à 100% que 0 humidité se crée. Il faut juste faire au max pour la limiter !
À titre d’exemple, quand on a acheté Kirikou, il avait été isolé avec plein de multicouche superposé sans lame d’air entre chaque couche. Résultat, l’isolation était détrempée. Il est resté 5 ans comme ça, et la carosserie était toujours nickel.

Alors je pense, à mon avis, que si tu essaies de faire au max pour limiter l’humidité (c’est quasi sur qu’il y en aura quand même un peu), tu peux être tranquille 🙂

Reply
Mylène 14 janvier 2019 at 19 h 44 min

Hello l’équipe du Van Migrateur !
Tout d’abord bravo et merci pour ce site vraiment top, associé à votre guide il nous aide vraiment a y voir plus clair dans le projet d’aménagement de notre jumper !

Nous en sommes au tout tout début, et avant d’attaquer l’isolation nous avons lu à plusieurs endroits qu’il était indispensable de nettoyer et traiter la tôle contre la rouille. Cela n’apparait pas dans votre guide (sauf si j’ai loupé un passage!), êtes-vous passé par cette étape? Nous avons prévu d’éliminer les quelques points de rouille existants à la ponceuse associé à un traitement anti rouille (type rustol) puis de peindre la totalité avec une peinture anti-rouille (peinture Julien). Cela vous parait-il pertinent ?

Pour l’isolation nous prévoyons de suivre votre exemple (liège 1cm + panneaux chanvre 45mm).
Sur les murs, vu qu’il ne semble pas avoir de tasseaux dans votre installation, avez-vous fixé le contreplaqué directement aux montants à travers le frein vapeur ? Idem pour le lambris par la suite ?
Dans votre article sur l’habillage vous indiquez que le lambris se fixe normalement sur tasseaux mais que vous avez voulu réutiliser votre ancien CP, est-il alors possible de remplacer le CP par des tasseaux posés sur le frein vapeur pour alléger l’installation ?

Pour le sol est-il pertinent de conserver liège + chanvre ? Notre jumper étant un H2 la question se pose pour conserver le plus de hauteur possible.

D’avance merci pour l’attention que vous apporterez à ce (long!) commentaires et nombreuses questions!

Bonne continuation ne changez rien!

Reply
Le Van Migrateur 23 janvier 2019 at 9 h 42 min

Hello ! Merci pour ces encouragements 🙂

Il est possible de remplacer le cp par des tasseaux oui. Nous n’avons pas traité la rouille, notre fourgon était nikel 🙂
Pour le sol, le chanvre n’est pas trop pertinent, on vous conseille plutôt de prendre un liège un peu plus épais !

Reply
sandrine 3 janvier 2019 at 17 h 08 min

Un énorme merci pour votre article superbement bien fait ! J’ai galéré à trouver quelque chose expliquant simplement comment faire jusqu’a tomber sur votre blog. merci merci ! je n’ai qu’une hâte : démarrer les “travaux’ 😀

Reply
Le Van Migrateur 7 janvier 2019 at 13 h 28 min

Avec grand plaisir Sandrine ! Bon courage pour les travaux, et tu sais où venir en cas de question 🙂

Reply
Thibaut 21 décembre 2018 at 14 h 48 min

Salut!
Nous venons d’acheter votre e-book. Je n’ai pas encore tout lu mais dans la partie concernant l’isolation, il me semble bien que vous n’avez pas indiqué les quantités que vous avez utilisées? Pourriez-vous nous les transmettre pour la laine de chanvre, de mouton et le liège s’il vous plait? Notre futur camion est de la même taille que le votre mais pour le moment avec un ancien habillage et une ancienne isolation. Nous ne pouvons donc pas encore prendre des mesures.
Merci pour votre aide.
Thibaut et Marie

Reply
Le Van Migrateur 21 décembre 2018 at 15 h 48 min

Hello Thibaut,
Vous allez être obligés d’acheter plus que prévu, car les quantités vendues sont plutôt grosses !
Donc il vous faudra prendre un sac de laine de mouton en Vrac (allez peut être voir à Leroy Merlin, ils en jettent beaucoup, vous pourrez peut-être en réccupérer un peu pour une très petite somme), laine de chanvre en panneau, il faut prendre pour 12m2 minimum si mes souvenirs sont bons, et pareil pour le liège 🙂 Il faudrait que je retrouve le devis pour te dire exactement, mais normalement c’est ça ! (on va le mettre dans les mises à jour de l’ebook)

Reply
thibaut 28 décembre 2018 at 11 h 29 min

Merci beaucoup pour la réponse! J’ai quelques autres questions qui me sont venues à l’esprit si cela ne vous dérange pas. Je ne comprends pas bien comment vous avez géré la couche d’air qu’il faut laisser (2 cm en général) entre le liège et la laine de chanvre? On dirait que votre laine de chanvre est directement posée sur le liège? La laine de chanvre n’est pas à coller, il faut la faire tenir entre les tasseaux n’est ce pas? (pas évident pour le plafond…) Sinon mon plafond et mon sol sont ondulés et peut-être qu’il serait préférable de mettre du liège en rouleau au sol et au plafond et garder le liège expansé pour les murs, qu’en pensez-vous?

Reply
Le Van Migrateur 7 janvier 2019 at 13 h 36 min

Derien 🙂

Nous n’avons pas laissé de lame d’air entre le liège et le chanvre, c’est un modèle d’isolation qui fonctionne bien comme ça. 🙂 Et entre le liège et la tôle, le moins d’air possible doit pouvoir passer.
Pour le plafond, tu peux utiliser des tasseaux effectivement pour faire tenir le chanvre. Pour la faire tenir sur les murs, nous avons utilisé les aspérités du camion, mais les tasseaux sont possibles si tu ne t’en sort pas.

On déconseillerait le liège en rouleau pour le plafond. Comme dit plus haut, il vaut mieux que le liège soit collé sur toute sa surface contre la tôle, pour ne pas laisser de lame d’air passer. Ça t’obligerait à coller ça au néoprène au plafond, et d’après les retours que nous avons eu, ça a tendance à buller. Et c’est la porte ouverte aux infiltrations et à la moisissure (voire la rouille. Si tu peux coller du liège expansé au plafond et remplir les aspérités avec de la laine en vrac, ce serait le top. Pour le sol, le liège expansé est également un peu mieux, car il s’affaissera moins que le liège en rouleau.

Reply
Thibaut 19 décembre 2018 at 13 h 18 min

Salut à vous,

Super article ! Il m’a bien aidé pour me décider. J’ai une question concernant le frein vapeur? Est ce qu’il est partout dans la voiture ? CAD autant sur les parois que porte, que toit et plancher ?

Merci

Reply
Le Van Migrateur 21 décembre 2018 at 10 h 47 min

Merci Thibaut 🙂

On n’a pas refait l’isolation déjà présente du plancher et du plafond, mais il vaut mieux en mettre sur les portes, parois, plafond effectivement ! 🙂

Reply
Camille 17 octobre 2018 at 15 h 35 min

Bonjour,

D’abord merci pour les infos, ça permet d’avancer vraiment sereinement !
Je voudrais savoir si on peut utiliser la même technique d’isolation des parois (liège 10mm + chanvre 45 mm + pare vapeur) sur le sol et le plafond ou si il faut envisager d’autres méthodes ?

Merci

Reply
Le Van Migrateur 24 octobre 2018 at 10 h 38 min

Hello Camille,

Avec plaisir !
C’est envisageable partout oui 🙂
De nombreuses personnes ont utilisé de la néoprène pour le plafond, pour que ça tienne mieux. Nous avons vu faire un ou deux van avec du sikaflex, ça fonctionnait plutôt pas mal aussi (un peu moins nocif). La majorité est pour le néoprène, si ça peut t’aider à te décider ! 🙂

Reply
Olivier 8 août 2018 at 20 h 19 min

hello,
merci pour ce tuto. nous constatons que vous avez laissé les montants à nu en contact direct avec ‘l’habillage, bien que rempli de laine de mouton. Cela ne constitue t il pas des ponts thermiques? ne serait il pas judicieux d’ajouter 1cm de laine de chanvre sur ces montants avant l’habillage?

Reply
Le Van Migrateur 10 août 2018 at 10 h 16 min

Coucou Olivier,

Je crois qu’on a parlé sur notre page Facebook, mais je te répond quand même ici ! 🙂

S’ils sont bien remplis de laine de mouton, aucune raison que ça ne constitue un pont thermique. Les recouvrir de laine de chanvre rendrait les choses bien plus compliquées, et pour l’isolation et pour le revêtement ensuite, car les épaisseurs seraient différentes.

On a cette isolation depuis plusieurs mois, et on n’a jamais eu à se plaindre ni du froid ni du chaud :). Tant que la laine de mouton est correctement insérée (càd qu’elle laisse quand même passer l’air), tout va bien ! Tu peux être rassurée et faire cette isolation les yeux fermés.

Tu peux aussi remplacer la laine de mouton par une autre laine en vrac (textile recyclé ou laine de chanvre en vrac par exemple)

Reply
Dylan 14 juin 2018 at 11 h 55 min

Bonjour 🙂

Merci pour cet article. J’ai fait un devis chez Ecobati et j’aimerais savoir quelle épaisseur avez-vous utilisez ? Je pensais mettre du 2mm en Liège et 45 en chanvre ? En laine de mouton, quelle quantité avez-vous pris ?

Merciiiii !

Reply
Le Van Migrateur 14 juin 2018 at 13 h 54 min

Hello Dylan,

On a pris du liège d’1cm. 2mm me semble un peu léger … En chanvre, c’est une bonne question tiens ! Ils proposent beaucoup d’épaisseurs en panneau ?
En laine de mouton, c’est un peu difficile de la prendre en vrac sans prendre le sac entier il me semble. On a tous le même souci ahah.

Reply

Laisser un Commentaire