Home Aménager son fourgon Tout savoir sur l’armaflex en fourgon

Tout savoir sur l’armaflex en fourgon

Écrit par Le Van Migrateur 28 octobre 2020
Isolation fourgon armaflex
7 min de lecture

Depuis quelques temps, de plus en plus de monde utilise de l’Armaflex pour l’isolation thermique (et phonique) de son van. C’est pour ça qu’aujourd’hui on vous fait un petit topo sur cet isolant en caoutchouc qui deviendra peut être un jour la star des isolants d’aménagement de fourgon.

De quelle série d’Armaflex ai-je besoin?



Parlons d’abord des différentes séries. Le fabricant d’Armaflex, Armacell, propose deux types de produits pouvant être utilisés pour isoler un van : le AF et XG. ATTENTION! Généralement, on est vite attiré par l’Armaflex ACE pour son bas prix. Bien que cette forme d’Armaflex soit fabriquée par Armacell, il faut savoir que des odeurs désagréables ont été signalées par de nombreux utilisateurs et qui la fiche technique est également plus maigre que celle d’Armaflex XG et AF. En clair, on ne vous la conseille pas !

Pour les deux autres séries, la seule différence entre Armaflex XG et AF, c’est la technologie Microban qu’on vous décrypte ici.

La promesse de la gamme AF d’Armaflex, c’est la protection contre les virus, bactéries, champignons et moisissures. Ceci est garanti par la technologie de Microban International. L’humidité élevée dans un fourgon, la saleté et la poussière constituent un terreau paradisiaque pour les petits parasites qui ont un impact négatif sur notre santé. De ce fait, cette technologie peut aider à réduire les risques de réactions allergiques, des maladies asthmatiques ou respiratoires. Cependant, on peut souligner ici que l’Armaflex XG (sans Microban) est tout à fait suffisant si vous ne prévoyez pas d’habiter dans votre fourgon à l’année.

Concernant l’épaisseur de l’isolant, généralement, les auto-constructeurs utilisent :

  • Du 19mm ou du 25mm pour le sol, le plafond, les parois latérales, la porte coulissante et les portes arrières
  • Du 19 mm pour les passages de roues et le plafond de la cabine du conducteur (capucine)
  • Du 9 mm pour les endroits restants (renforts, longerons, chevrons)

La fiche d’identité de l’Armaflex



L’Armaflex répond aux caractéristiques suivantes :

  • Une conductivité thermique (lambda) de 0,034 W/(m·K), plutôt bonne contre le froid
  • C’est une bonne isolation accoustique
  • Un frein vapeur intégré, donc pas besoin d’en rajouter un lors de l’isolation
  • Une capacité à lutter contre l’humidité, avec ses cellules fermées évitant le risque de corrosion (rouille) sur la carrosserie
  • Un faible poids (env.2 kg / m 2 à 25 mm d’épaisseur)
  • Un bon comportement face au feu, ce qui signifie qu’il est ignifuge
  • Une forme qui reste inchangée face à chaleur et au froid
  • Une facilité de découpe et de pose, il est autocollant.
  • Une faible émission de polluants volatils (une note de A+)
  • Un anti microbe grâce à sa protection microbien seulement pour le AF

Quelle quantité d’Armaflex poser?



La meilleure chose à faire est de mesurer la longueur exacte de votre plancher, la hauteur de vos murs et la largeur moyenne de votre véhicule et ainsi calculer la surface intérieure totale du fourgon.

Prenons l’exemple du Renault Master L2H2 :

  • Pour les deux murs : longueur 3,08 mètres x largeur 1,76 mètre = 5,42m² par mur. Mais il y deux murs latéraux, un plafond et un plancher. Donc, si nous multiplions 5,42 par 2, nous avons la valeur 12m² environ.  
  • Pour le sol et le plafond : longueur 3,08mètres x hauteur 1,80 mètres = 5,54m² x 2 = environ 6m² x 2 = 12m²
  • Pour les portes arrières : Largeur 1,76m x hauteur 1,80mètres = 3,1m², soit environ 4m².
  • Nous avons donc besoin de minimum 28m² d’Armaflex. 
  • Pour les autres épaisseurs (capucine, renforts, longerons …) prenez 10 mètres carrés supplémentaires des épaisseurs de votre choix.

À ne pas oublier

N’oubliez surtout pas le ruban adhésif Armaflex Tape, pour faire les jonctions entre les plaques d’Armaflex et éviter les passages d’air et d’humidité. Malgré tout, il ne remplace pas l’isolation. Pour un master L2H2, 50 mètres de ruban suffiraient du fait que la marque recommande un rouleau pour 5m² de surface.


Comment poser de l’Armaflex dans un fourgon?


Découpe-tôle-fourgon

Une isolation à l’Armaflex est quelque chose de plutôt simple à réaliser, car c’est une isolation dotée d’auto adhésif. Néanmoins, il y a quelques points à ne pas négliger pour avoir une isolation parfaite de fourgon à l’Armaflex.

Nettoyez la surface

Avant que le collage puisse être effectué, la surface à coller doit être débarrassée de toute graisse et poussière. Un chiffon propre et le nettoyant Armaflex Cleaner seront vos meilleurs amis afin d’avoir un collage d’isolation de qualité.

La mesure et la découpe de l’Armaflex

Afin de travailler le plus efficacement possible avec le rouleau Armaflex, il faut simplement  mesurer les dimensions des zones à coller puis reporter les mesures (avec un stylo blanc de préférence, comme l’armaflex est foncé). 

Par contre, faites bien attention au côté sur lequel vous allez dessiner, pour ne pas faire de coupe inversée par rapport au coté qui va été collé aux parois.

Concernant la découpe, un simple cutter le long des lignes tracées fera l’affaire. Prévoyez pas mal de lames car c’est un matériaux abrasif. Les grandes zones facilement accessibles peuvent ainsi être facilement traitées. Pour les zones difficiles d’accès, les pièces doivent être découpées en morceaux et mise bout à bout. Gardez toujours de la marge pour vos mesures (2cm) afin de recouper en cas de besoin, de plus ça aidera l’isolant à être entièrement recouvert sous compression.

La Fixation d’Armaflex aux murs, aux plafonds et au sol

La technique suivante a fait ses preuves, chez pas mal de monde : travaillez lentement et retirez continuellement le film (de préférence faire cette étape à 2). Le collage se fait en collant d’abord un bord et en tirant le papier du côté autocollant de 10 à 20 cm à chaque fois. De cette façon, vous pouvez continuer à poser le matériau droit et à le presser fermement pour activer l’adhésif. 

Ne tirez pas le papier en une seule fois, mais collez un petit morceau à la fois et retirez lentement le papier davantage. Lors de l’isolation, travaillez toujours d’un côté à l’autre ou du centre vers l’extérieur pour que vos plis puissent être lissés.

Pour le sol, s’il n’est pas plat et lisse, il faut compenser les écarts avec des tasseaux (qui peuvent être traiter avant la pose avec un saturateur) un peu plus épais que l’Armaflex. Il est préférable de coller tout ça, avec du Sikaflex 292i. Cela évitera aux tasseaux de devoir être vissés dans la tôle et au vis de dépasser sous le fourgon.

Pour finir, les bandes d’Armaflex doivent légèrement se chevaucher, ensuite vous repousser la bande qui chevauche en face de l’autre pour que l’étanchéité soit bonne. En gros, soyez très consciencieux et ne manquez aucune zone. À la fin, tout le fourgon doit être noir.

Vous pouvez également choisir d’isoler les renforts à la laine pour éviter les ponts thermiques (laine de mouton, biofib, textile recyclé, plutôt que d’y poser de l’Armaflex.


Isolation & homologation

Vous avez tout à fait le droit d’emmener votre fourgon au contrôle technique avec une isolation et un habillage. Tant que vous ne respectez pas les 5 conditions pour être vu comme un camping-car aux yeux de la loi, vous pourrez passer votre contrôle technique avec la mention CTTE sur votre carte grise sans problème ! Vous pouvez donc y aller avec l’isolation, l’habillage et même l’électricité sans problème, et surtout sans hésitation. 

S’il vous reste des questions sans réponse ou que vous avez des observations, n’hésitez pas à les exprimer dans les commentaires. Courage à tous en espérant que cet article vous aidera pour votre isolation.

Vous aimerez aussi

8 commentaires

Maelys34 23 novembre 2020 at 21 h 53 min

Bonjour,
Je suis entrain d’isoler mon Transporter avec de l’armaflex, en suivant vos conseils. Mais j’ai une question ! Si vous conseillez de recouvrir tout le van d’armaflex (van “tout noir”), comment fixez vous vos tasseaux pour le lambris (ou CP) à venir. Merci beaucoup !

Reply
Le Van Migrateur 27 novembre 2020 at 9 h 11 min

Hello Maelys,

Tu peux les fixer par-dessus l’Armaflex sur les renforts 🙂

Reply
Albish 18 novembre 2020 at 12 h 25 min

Bonjour,
Pensez-vous qu’il est possible de venir fixer du lambris directement sur l’armaflex via des tasseaux de bois ?

Reply
Le Van Migrateur 20 novembre 2020 at 12 h 52 min

Bonjour Alban,

Je ne suis pas sûre d’avoir bien saisi la question, mais tu peux fixer du lambris sur des tasseaux s’ils sont fixés sur les renforts oui !

Reply
Victor Raguin 16 novembre 2020 at 9 h 40 min

Bonjour les amis,

En pleine reflexion sur l’armaflex, je me demandais pour plus de facilité à la pose si l’on pouvait isoler entièrement avec du 19 ou 25 le fourgon (chez nous fiat ducat l2h2), en faisant le moins de découpe possible.
Nous voulions en plus rajouter dans les trous de la laine de mouton, est ce excessif ou encore mieux ?

Merci pour ce que vous faite, nous avons adopté votre manuel il est top !!

Vic et Marie

Reply
Le Van Migrateur 16 novembre 2020 at 9 h 59 min

Hello Victor,

Oui tu peux partir sur la même épaisseur pour tout le van.
Pour les renforts, on valide totalement l’utilisation de la laine, mais ne mets pas d’Armaflex par-dessus dans ce cas !

Reply
Marie Auray 23 novembre 2020 at 13 h 16 min

Bonjour
Super ce blog. Merci d’avoir tout détaillé pour nous prochains baroudeurs.
Petite question : j’ai mis de l’armaflex pour l’isolation. Puis je fixer directement le contre-plaqué dessus ? Ou cela va t il enlever l’efficacité de l’isolant ?
Merci et bon road trip

Reply
Le Van Migrateur 27 novembre 2020 at 9 h 12 min

Merci pour ton gentil message Marie ! 🙂

Tu peux fixer directement dessus. Attention : pense à fixer sur les renforts !

Reply

Laisser un Commentaire