Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
0
0,00
Home Nos road trips Roads trips à travers le monde avec Onerideway

Roads trips à travers le monde avec Onerideway

by Le Van Migrateur
Roads trips à travers le monde
12 min de lecture

Tout quitter pour un road trip à travers le monde, ça vous dit ? Si le voyage en van vous intéresse, les aventures de Chloé et Sevan, de Onerideway, vont forcément vous inspirer et vous motiver à sauter le pas ! Dans cet article, ils vous amènent à bord de leur volkswagen crafter L4h2 4motion avec blocage de différentiel sur les roues arrière (notre rêve 🫠). Je leur laisse la parole !

Qui sont Chloé et Sevan ?


Onerideway

Nous sommes deux amoureux, deux sportifs et deux aventuriers qui croquent la vie à pleines dents. Chloé travaillait comme esthéticienne durant 7 ans, mais l’envie de découvrir le monde l’habitait depuis longtemps. Toutes ces années et même plutôt déjà, pendant son apprentissage, elle a mis de l’argent de côté afin de réaliser ce rêve.

Sevan, architecte de métier, a eu très tôt l’envie de voyager et a fait plusieurs voyages en « solitaire » dès ses 18 ans. En 2016, il revient de 8 mois de voyages en Amérique latine avec l’envie de repartir d’ici à 5 ans. Entre temps il fait la connaissance de Chloé avec qui il décidera de se lancer dans cette prochaine aventure.

Blog : www.onerideaway.ch

Insta : @oneride_away

Facebook : @onerideaway

Tout lâcher pour vivre en van sur les routes : pourquoi ils ont sauté le pas


Road trip en van

Partir à la découverte de l’Asie centrale et de la Mongolie à travers nos différentes passions sportives était un rêve. 

Tout a commencé par une routine hebdomadaire. Chaque fin de semaine, nous préparions nos affaires de sport et nous partions avec notre ancien van pour le week-end. Très vite, nous avons pris goût à cette simplicité, ce minimalisme, cette liberté. Jusqu’au jour où j’ai proposé à Chloé de faire le voyage dont nous rêvions en van.

Nous achetons donc un nouveau van plus grand afin d’y ranger le matériel qui nous permettra de pratiquer nos passions sportives dans chacun des pays visités. Nous l’aménageons durant 5 mois dans l’idée précise de faire un grand voyage. 

Lucky, notre chien qui nous accompagne depuis le Monténégro. Il est venu à notre rencontre au sommet d’une montagne lors d’une sortie en ski de randonnée.

L’itinéraire en van de Sevan et Chloé


road trip en van

Nous sommes partis le 7 novembre 2021 de Lausanne en Suisse à destination de la Mongolie. Notre itinéraire nous mène à travers l’ouest des Balkans , la Turquie (notre premier coup de coeur de ce voyage) jusqu’en Géorgie et en Arménie. Malheureusement, à la suite du covid et à cause de la guerre en Ukraine beaucoup de frontières sont fermées ou difficiles à traverser. Nous avons le choix de rebrousser chemin ou de revoir notre itinéraire. Nous décidons donc de nous rendre sur la péninsule arabique (Irak, Koweït, KSA, UAE, Oman, Jordanie et Israël) en passant par l’Iran.

    Au début de l’année (2023), nous apprenons que les frontières rouvrent et nous décidons de reprendre notre itinéraire initial en direction de la Mongolie. Nous sommes actuellement au Kirghizistan en ayant traversé la Russie, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et le Tajikistan.

    Pour la suite nous avons encore deux trois idées en tête, mais nous ne savons pas encore laquelle de ces idées nous allons concrétiser…

    Parlons de leur fourgon aménagé


    Road trip en van

    Nous voyageons avec un VW crafter L4h2 4motion avec blocage de différentiel sur les roues arrière. Alors que l’envie d’avoir un 4×4 répondait initialement aux besoins liés à la neige et d’éventuels courts passages sur des pistes faciles, nous nous sommes très vite amusés à rechercher ses limites sur des pistes dans les pays que nous visitions. Nous avons donc décidé de le rehausser (kite seikel), de le munir de meilleures roues (BFG all terrain) et d’ajouter une plaque de protection en alu sous le moteur.

    Notre précédent van était un vw transporteur qui nous satisfaisait totalement et avec lequel nous n’avons jamais eu de problème. Nous avons donc décidé d’accorder une nouvelle fois notre confiance à VW. Nous voulions avoir un van dans lequel nous pourrions mettre tout notre matériel de sport et dans lequel nous aurions un peu de place, d’où le choix de cette dimension de van (Sevan a fait des variantes de plans pour différents modèles et tailles de van pour nous aider à choisir).

    Nous nous sommes finalement décidés à prendre un van neuf pour différentes raisons. N’ayant que très peu de connaissances en mécanique, nous nous disions que c’était une bonne idée de prendre un véhicule récent. En 2020, en plein covid, au moment où nous voulions acquérir notre van, nous ne trouvions que très peu, voir même pas, de véhicule d’occasion. Au final, un garage nous a proposé un prix défiant toute concurrence, sur du neuf (à peine plus cher que l’occasion) qui a fini de nous décider. 

    Au niveau de l’aménagement, nous avons tout fait nous-mêmes. 

    L’aménagement de leur Volkswagen Crafter 4motion


    Aménagement fourgon
    Aménagement fourgon

    Pour l’aménagement, nous nous sommes concentrés sur les points suivants :

    • De la place pour notre équipement sportif (réellement le point le plus important).
    • Un volume ouvert, d’où l’envie de ne pas avoir un volume dédié à la douche, mais de rendre cette dernière amovible et de pouvoir la cacher dans une banquette.
    • On voulait pouvoir s’y sentir comme à la maison.

    Liste des équipements :

    • un grand volume de rangement sous le lit pour pouvoir entre autres caser deux VTT à l’intérieur du van. Ce volume dispose notamment d’un grand tiroir (1,6 m de long) sur lequel nous pouvons entreposer jusqu’à 180 kg de matériel.
    • Eau : réservoir de 80l, système de filtration avec notamment une lampe UV (nous permettant de puiser de l’eau partout où elle est non salée), douche amovible avec un receveur de douche caché dans une des banquettes.
    • Chauffage/boiler : Truma combi diesel 
    • Électricité : « générateur solaire » bluetti ac200p (boitier où tout est intégré) d’une capacité de 2000 wh qui fourni du 220v jusqu’à une puissance de 2000w, 525w de panneaux solaires.
    • Cuisson : au gaz deux feux (deux bouteilles Camping-gaz 907), une plaque à induction amovible (pour la belle saison).
    • Réfrigérateur : modèle 12v à compresseur avec une capacité de 60l
    • Ventilation de toit : maxxair fan 

    Quel est le pays le plus Van Friendly ?


    Road trip en van
    Road trip en van

    Nous sommes partis d’Europe en hiver, période pendant laquelle les vans y sont relativement tolérés. Nous avons constaté qu’en été ce serait plus compliqué. Probablement que le pays que nous avons traversés qui est le moins « van friendly » est l’Autriche. L’Iran n’était pas nécessaire facile non plus, mais plus à cause de la situation dans le pays au moment où nous l’avons traversé. Nous y sommes rentrés 2 semaines après le début des manifestations de 2022.

    Nous avons traversé de nombreux pays très « van friendly ». Ceux dans lesquels ç’a été le plus facile et le plus inoubliable sont le Kirghizistan, le Tajikistan, la Turquie et Oman.

    Quel est votre pays coup de coeur ?


    Road trip en van

    Il est difficile d’en citer qu’un. Les pays qui nous ont le plus marqués sont :

    • La Turquie, car c’était notre premier pas dans le monde musulman qui offre un accueil des voyageurs sans comparaison. C’est un pays extrêmement facile d’accès avec son mélange de culture européenne et asiatique. Les paysages y sont magnifiques et très diversifiés.
    • L’Iran pour l’accueil de la population et l’architecture de ses villes.
    • Le Kirghizistan où chaque kilomètre carré semble être magnifique. Nous y avions l’envie de découvrir chaque vallée, de gravir chaque sommet et de prendre toutes les pistes que nous pouvions trouver sur notre route. 

    Des anecdotes à nous raconter ?


    Road trip en van

    De nouveau, il est difficile de ne citer qu’une anecdote, mais probablement que Lucky est la plus belle rencontre que nous ayons faite dans notre voyage. C’est également lui qui nous a fait vivre notre plus grosse galère. (texte ci-dessous repris de notre site)

    Dans notre voyage, nous vivons des moments intenses de joie, d’amour, mais aussi de peur. Nous nous faisons beaucoup de soucis lorsque notre animal n’est pas bien pour x ou y raison, mais ce soir-là, ce bonheur s’est retourné contre nous.

    Peut-on revenir en arrière ?

    Tout s’est passé trop vite. Nous nous sommes arrêtés 2 minutes à une station-service le temps que je prenne un médicament. Sachant que cette journée n’était pas celle où Lucky a eu sa dose de défoulement, il nous a échappé, il a couru vers la route et là c’était trop tard pour le rattraper.

    À ce moment-là, on ne sait pas ce qu’il pourrait y avoir de pire que de l’avoir vu courir vers cette route où les voitures roulent à 110 km à l’heure et de ne pas pouvoir le rattraper et l’entendre se faire percuter. On n’a pas les mots.  À ce moment-là, c’est comme si tout s’arrêtait autour de nous. On ne peut plus souffler.

    Est-ce juste un mauvais rêve, allons-nous nous réveiller ? Eh bien non, malheureusement ça s’est vraiment passé et nous devons réagir vite. Nous récupérons notre pépère sous la voiture. IL EST EN VIE, c’est un vrai miracle. La personne qui a percuté Lucky nous donne l’adresse d’un vétérinaire à Konya à 25 minutes de route.

    Sur place, trois femmes nous attendaient d’arrache-pied. Elles prennent notre Loulou en charge, lui font une injection et une perfusion pour la nuit. Cette nuit, Lucky la passe avec nous dans le van, dans une cage pour ne pas qu’il bouge trop et pour laisser la perfusion faire son effet.

    Nous ne pouvions pas imaginer vivre un truc aussi douloureux dans notre voyage. Mais le plus beau dans cette histoire, c’est que Lucky en ressort vivant. Pendant cet accident, il était accompagné de ses anges gardiens, ça, c’est certain. C’est très dur, car nous le voyons souffrir et nous ne pouvons rien faire de plus pour lui que de lui donner des antidouleurs et beaucoup d’amour.

    La meilleure des nouvelles ? Notre pépère n’a rien de grave. Ni la tête n’a été touchée, ni les organes et rien n’est cassé, mais juste fissuré. Nous passons près d’un mois, avec une courte interruption,chez ces vétérinaires. Les plaies de Lucky se trouvent sur des articulations et elles ne cessent de s’ouvrir. C’est difficile pour le petit Loulou, car il a dû passer trois fois en anesthésie complète pour se faire recoudre. Nous le voyons fort et calme. Nous le voyons battant et courageux.

    Qu’est-ce que nous retenons de ça ? Garder la force et rester positif, notre chien a besoin de ça et notre chien est en vie, il va s’en remettre.

    Le conseil de Chloé et Seven


    Road trip en van

    Si toi aussi tu voudrais partir découvrir certaines régions du monde, lance-toi, affronte tes peurs, vis pleinement et simplement. Ne laisse pas les autres te freiner dans tes rêves, te transmettre leurs peurs, car elles leur appartiennent.

    Vous aimerez aussi

    Laisser un Commentaire

    0